L'art urbain et l'Etat : l'institutionnalisation est-elle la seule voie ? Bel échange sur l'art urbain le 26 janvier à la Place, centre culturel hip hop

L'ouvrage délivre une vue d'ensemble de l'art de rue : ses origines, son histoire et ses courants. Il donne à comprendre le travail d'une trentaine d'artistes, les activités professionnelles valorisant ou protégeant leur création ainsi que les relations avec les institutions. L'auteur montre qu'en dépit des obstacles, le street art tend à s'intégrer au patrimoine culturel citadin.
L'ouvrage traite de la reconnaissance de cet art qui se revendique "hors les murs" et qui acquiert une légitimité auprès de l'ensemble de la sphère culturelle et plus généralement de la société.
Cette réflexion sur le statut juridique de l'art urbain (graffitis, tags, etc.) examine les tensions entre ces créations illicites, le droit pénal et les droits du propriétaire. L'auteure explore ainsi les contradictions entre le droit d'auteur et le caractère illicite du Street art, ce dernier étant pourtant intégré dans le marché.
De la rue à la galerie, l'ouvrage propose de découvrir une trentaine d'artistes qui ont débuté en travaillant les murs parisiens. A travers divers thèmes, supports et genres, les auteurs proposent un aperçu du street art.
Une sélection des productions exposées sur le mur possédé par l'association Le Mur (Modulable, urbain, réactif), rue Oberkampf à Paris. La structure a pour objet de légitimer l'art urbain en lui fournissant un cadre juridique, un support d'exposition, une programmation régulière, un soutien institutionnel et une interaction avec les habitants.
Un panorama des peintures murales de grande envergure avec une présentation de 30 artistes du monde entier, de Paris à Rio en passant par New Delhi et Johannesburg.
Des photographies du projet Tour Paris 13 : une tour de neuf étages, aujourd'hui détruite, dont la façade et l'intérieur ont été laissés à la disposition de 105 graffeurs de 18 nationalités différentes, créant ainsi une oeuvre multiple à vocation éphémère.
Un panorama du travail de JR, à la frontière entre photographie et street art. Ses gros plans de portraits géants en noir et blanc sont affichés sur des immeubles, des monuments, des trains ou dans la rue. Avec une introduction sous forme de roman graphique, ainsi qu'une section consacrée aux oeuvres et aux expositions.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.