Romain Gary

Enfance : Romain et ses parents sont de nationalité russe, ( d’ou son nom « gary » qui signifie « brûle » en langue Russe) puis deviennent polonais lorsque Wilno et sa région sont intégrées à la Pologne rétablie après la Première Guerre mondiale. Durant cette guerre, son père est mobilisé dans l'armée russe, alors que Roman est encore un très jeune enfant
Après avoir commencé des études de droit à Aix-en-Provence en octobre 1933, Il obtient sa licence en juillet 1938, tout en suivant parallèlement une Préparation militaire supérieure au Fort de Montrouge : « En attendant son incorporation dans l'armée française, Gary, au terme de médiocres études, bûchait sa procédure29. » Il révise au petit jour et passe l'essentiel de son temps à écrire.
Parmi les amours de jeunesse de Roman Kacew, on peut citer Christel Söderlund. En avril 1945, Roman Kacew épouse la femme de lettres britannique Lesley Blanch rencontrée l'année précédente, mais l'amour d'Ilona continue à le hanter. En 1959, il fait la connaissance de l’actrice américaine Jean Seberg dont il tombe amoureux et avec qui il entame une liaison. En 1963, il divorce pour se marier avec Jean Seberg. Leur fils, Alexandre Diego Gary, est né en 1962 mais Romain, grâce à ses relations, réussit à faire établir un acte de naissance datant de 1963 pour sauvegarder les apparences.
Important écrivain français de la seconde moitié du XXe siècle, il est également connu pour la mystification littéraire qui le conduisit, dans les années 1970, à signer plusieurs romans sous le nom d'emprunt d’Émile Ajar Il est ainsi le seul romancier à avoir reçu le prix Goncourt à deux reprises, sous deux pseudonymes. Romain Gary n'a jamais fait partie d'aucun "mouvement" littéraire. Au 20è siècle, la notion de mouvement littéraire s'est largement désagrégée en raison de la grande diversité de pensée des auteurs et des courants littéraires
Il joue avec les médias , il donne différentes version de ces origines afin de travestir son identité . IL écrit ces livres sous les pseudonymes de Emile Ajar , Fosco Sinibaldi , mais aussi Shatan Bogat le plus souvent sous le pseudonyme de Romain garry . IL écrira cependant quelque roman sous sa vraie identité de Roman Kacew . Émile Ajar, est le pseudonyme le plus reconnu pour ces œuvres qui ont fait un succès. D’ailleurs il remporte le pris Goncourt grâce à son œuvre, La Vie devant soi en 1975.
Œuvres cinématographiques 1968 : Les oiseaux vont mourir au Pérou 1972 : Police Magnum / Kill !
mort : Romain Gary se suicide à Paris le 2 décembre 1980 à l’age de 66 ans avec un revolver . Il laisse une lettre mystérieusement datée « Jour J » et dans laquelle est notamment écrit : « Aucun rapport avec Jean Seberg »

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.