Loading

"De Mexico à Marrakech : le FORIM dans les espaces de concertation et de mobilisation au niveau international" Retour d’expérience sur la mobilisation du FORIM dans les espaces de décision et plaidoyer pour la migration en 2018

La fin de l’année 2018 fut un temps fort pour le FORIM et ses membres : participation au Forum Social Mondial des Migrations de Mexico, au Forum Mondial Migration et Développement de Marrakech, à la conférence intergouvernementale d’adoption du pacte mondial pour des migrations, sûres, ordonnées et régulières, à l’Action Mondial des Peuples... Dans tous ces espaces, les délégations du FORIM y portent la voix des diasporas, ainsi que leurs actions concrètes dans les domaines liant migrations et développement.

I. MEXICO

Participation de la délégation du FORIM au Forum Social Mondial des Migrations

Du 2 au 4 novembre, le FORIM a participé à la 8ème édition du Forum Social Mondial des Migrations qui s’est déroulé du 2 au 4 novembre au centre Tletololco de Mexico, un lieu symbolique de l’histoire mexicain, où le mouvement étudiant a été violemment réprimé en 1968. ce Forum s’est tenu à un moment charnière au niveau mondial sur la question des migrations : montée de l’extrême droite sur tous les continents, poussées xénophobes, criminalisation des personnes migrantes et des citoyens solidaires, remises en causes de l’asile, externalisation des frontières, etc. Face à ces défis, les acteurs de la société civile autour du monde se mobilisent et proposent une vision alternative de la mobilité : accueil, protection, vivre-ensemble.

Dans ce contexte, le Mexique occupe une place particulière. Au cœur des parcours migratoires entre l’Amérique Latine et les Etats-Unis, ce forum s’est également tenu dans le contexte des caravanes migrantes d’Amérique Centrale, en particulier celles du Honduras, dans lesquelles les personnes fuient la violence et se dirigent actuellement vers les Etats-Unis. Dans ce contexte, le FORIM a participé pleinement à cet espace, en collaboration avec des partenaires français et internationaux. Deux objectifs ont animé la délégation : porter la voix des migrants et diasporas, dans des espaces où leur voix et leur parcours sont souvent occultés, et porter une vision de la solidarité internationale dans laquelle les diasporas sont considérées comme des acteurs à part entière, souvent plus légitimes et compétents à agir sur les territoires de pays en voie de développement.

TEMPS FORT #1. « Du réveil citoyen à une stratégie globale ».

Vendredi 2 novembre. La délégation FORIM a participé au premier atelier de l’initiative portée par la délégation française sur les mobilisations au niveau nationale et locale : « Du réveil citoyen à une stratégie globale ». Un peu partout dans le monde, des initiatives innovantes et des mobilisations d’un nouveau genre voient le jour. Au Guatemala, des mères de migrants disparus s’organisent en caravanes et partent à la recherche de leurs fils tout en alertant sur la violence dans leur pays et le droit à la mobilité.

En France, Les Etats Généraux des Migrations, auxquels le FORIM, ses membres, et les associations issues de l’immigration participent depuis deux ans, représentent une nouvelle forme d’organisation, ancrée sur les territoires et laissant toute leur place aux associations.

Séance d'ouverture du FSMM

En Afrique du Sud, Africa Unite rapproche les réfugiés des habitants des quartiers populaires afin de déconstruire les préjugés et favoriser le vivre-ensemble. Quels sont les enjeux communs à ces mobilisations ? Que devrait porter une mobilisation globale ? La convergence des luttes sociales, sortir du cercle des convaincus et laisser toute leur place aux personnes concernées sont les éléments qui doivent guider notre action.

TEMPS FORT #2. « Quelles relations entre société civile et autorités locales dans l’accueil des personnes migrantes ? »

Co-porté par le FORIM et le CCFD Terrre Solidaire et en présence de la Mairie de Gao (MALI), de la municipalité de Sao Paulo, de l’Organisation pour une Citoyenneté Universelle et du Conseil Départemental du Val de Marne, l’atelier a porté sur la relation entre la société civile et les autorités locales dans l’accueil des migrants, ainsi que sur les initiatives innovantes que les villes peuvent porter, à contre courant des politiques de fermeture des Etats.

Comment mieux accueillir sur les territoires ? Comment société civiles et élus locaux peuvent ils collaborer pour porter des initiatives ambitieuses de solidarité ? Au cours de cette table-ronde, le FORIM a présenté le partenariat qu’il entretient avec le Conseil Départemental du Val de Marne depuis de longues années, notamment via le programme URBACT – Villes d’arrivées, qui met en lien depuis 2016 des municipalités européennes afin de partager des bonnes pratiques d’accueil des personnes migrantes.

L’ambition de créer un réseau de tous les acteurs présents sur le territoire, co-présidé par le FORIM et le CD, montre la volonté de renforcer la collaboration entre autorités publiques et le monde associatif.

TEMPS FORT #3. « Déconstruire dix mythes sur migration et développement »

ATELIER porté par le FORIM. Souvent, des idées sont tellement répandues qu'on en oublie de les questionner; à tel point qu'elles finissent par justifier des comportements, des stratégies individuelles ou collectives et même certaines politiques. Il arrive ainsi que, de bonne ou de mauvaise foi, décideurs politiques, médias et/ou grand public se fassent les échos de préjugés et stéréotypes sur les migrations et les migrant(e)s. Depuis 2 ans, le FORIM et un grand nombre de ses partenaires ont lancé la campagne pour « déconstruire 10 mythes sur migration et développement » afin de questionner des affirmations répandues, mais rarement justifiées. A l’aide d’un outil d’éducation populaire, un jeux de cartes, les participant.e.s sont amené.es à confronter leurs propres idées reçues et à se nourrir des expériences des autres.

Le Forum Social Mondial des Migrations a représenté donc un espace idéal pour poser ces questions et faire réfléchir un public varié, notamment issues d’organisations de la société civile d'Amérique Latine. Pour ce faire, le jeux de cartes a été traduit en espagnol.

FOCUS : le jeu de cartes 10 mythes

Ce jeu s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale "La voix des migrant[e]s et des diasporas - Déconstruire 10 idées reçues sur migrations et développement" lancée par le FORIM (Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations) et co-portée par plusieurs associations et ONG. Le jeu se compose de 7 cartes portant une affirmation vraie, et de 9 cartes portant une affirmation fausse ou très incomplète. Les migrations étant une réalité complexe, le caractère vrai ou faux de certaines affirmations peut-être débattu. Les positions contenues dans ce jeu sont celles de la campagne "La voix des migrant[e]s et des diasporas" et visent à déconstruire les idées reçues les plus répandues. Ce jeu n’a pas eu pour but d’asséner des vérités définitives, mais plutôt de provoquer des réflexions et d’inviter les publics à approfondir le sujet. C'est d’ailleurs intéressant de constater les prises de position divergentes qui peuvent émerger aussi dans un contexte composé par un public averti.

II. MARRAKECH

Global Forum Migration et Développement et adoption du "Pacte Mondial"

Initié à la suite du Dialogue de Haut-Niveau sur la Migration et le Développement de 2006, le Forum Mondial Migration et Développement (GFMD) est un rendez-vous annuel qui réunit les gouvernements des Etats membres de l’ONU dans le but d’échanger sur les liens entre migration et développement, et de manière plus générale sur les politiques migratoires au niveau international. Le FORIM participe au GFMD depuis sa création, et y porte la voix des diasporas, ainsi qu’une approche migration et développement porté sur la capacité des acteurs issues des migrations à mener des projets de solidarité internationale, de vivre-ensemble, et de développement dans les pays d’origine et de destination.

Cette année, toutefois, l’édition du GFMD, qui s’est tenu à Marrakech du 4 au 7 décembre 2018, revêtait un enjeu supplémentaire : il ponctuait deux années de négociation au niveau international dans le but d’adopter un « pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières ».Ainsi, le GFMD fut suivi par la conférence intergouvernementale d’adoption du Pacte, qui rassembla un grand nombre de chefs d’Etats et de gouvernements. La Société Civile avait a plusieurs reprises présenté sa position sur le Pacte, qui contient des avancées mais souligne les manquements du texte que la mise en place devrai dépasser. En parallèle, d’autres événements en parallèle ont permis au FORIM de consolider ses liens avec les acteurs au niveau international, que ce soit lors du 10ème Dialogue Diaspora Développement, organisé par ADEPT, et l’Action Mondiale des Peuples, espace de la société civile où se rencontrent associations de migrants et de droits humains en vue d’élaborer des politiques migratoires alternatives.

Appuyé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, le FORIM a pu intégrer la délégation française et ainsi participer à l’ensemble des discussions et échanges des nombreux évènements qui ont lieu pendant la « Semaine Migration Marrakech ».

TEMPS FORT #1. "Renforcer les liens entre migration et développement"

Au cours des Jours Société Civile du GFMD, le FORIM et ses partenaires ICMC, AFFORD et le Center for Migration Studies, ont organisé un atelier sur le programme « Made – Afrique de l’Ouest », qui vise à renforcer les liens entre migration et développement pour les pays de l’espace CEDEAO.

Benoit Mayaux, chargé de mission Plaidoyer au FORIM

Cette présentation a donné lieu à une discussion ouverte sur la mobilité en Afrique de l’Ouest, et les pistes de travail à explorer pour la suite

TEMPS FORT #2. « Gouvernance Mondiale des Migrations : dépasser le paradigme Nord/Sud »

Cette table ronde organisée par l’Institut Français des Relations Internationales, a été l’occasion pour le FORIM de présenter le rôle des diasporas dans le dialogue mondiale sur les migrations, et ce à tous les niveaux : du partenariat avec les autorités locales comme le Conseil Départemental du Val-de-Marne, aux négociations du Pacte Mondial, les diasporas portent une vision unique du double-espace et des parcours migratoires.

FOCUS : le "Global compact"

Qu’est ce que le Pacte Mondial ? Pour approfondir le sujet, voici un article de Secours Catholique – Caritas France ainsi que le suivant document de positionnement de la société civile :

TEMPS FORT #3. « DDD10 : Diaspora Developpement Dialogue »

Le FORIM avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger [CCME], a soutenu ADEPT et ses partenaires – le Ministère chargé des Marocains du Monde et des Affaires de la Migration – en sa qualité de co-président du Forum Mondial sur la Migration et le Développement, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit [GIZ], pour la réalisation de la 10ème édition du Dialogue de la Diaspora sur le Développement ayant pour objectif de mettre en lumière le rôle de la diaspora africaine comme catalyseur du développement durable dans la mise en œuvre du Pacte Mondial pour les Migrations. Tenu à Marrakech dans le cadre de la Semaine des Migrations, le DDD10 a été organisé en marge du Forum Mondial sur la Migration et le Développement [FMMD] pour coïncider avec la Conférence Intergouvernementale sur l’Adoption du Pacte Mondial pour une Migration Sûre, Ordonnée et Régulière. Le rôle des diasporas en tant qu’acteurs du développement est enfin bien pris en compte, à tel point que le Pacte mondial pour les migrations sera mis en œuvre « en coopération et en partenariat avec les migrants, la société civile, les organisations de migrants et de diaspora ». Le Président du FORIM, Thierno CAMARA, est intervenu notamment dans le panel : "Créer un environnement favorable à la contribution de la diaspora", la journée du 8 décembre.

Ils et elles ont participé aux délégations du FORIM :

FSMM Mexique:

  • Abdelhak Harraga, Vice-Président et Président du COSIM Occitanie,
  • Soad Chaouih, Secrétaire Générale du FORIM et Présidente de l’Association des Marocains de France,
  • Mohamed Ly Mansour, Président du COSIM Normandie
  • Benoit Mayaux, chargé de mission, le FORIM

GFMD et DDD Marrakech :

  • Thierno Camara - Président du FORIM,
  • Benoit Mayaux - chargé de mission plaidoyer du FORIM
Created By
FORIM Forum Des Organisations De Solidarité Internationale Issues Des Migrations
Appreciate

Credits:

Crédit Story : ©FORIM 2019 Photos : FSMM, ADEPT, FORIM Présentation réalisée par : Pierangela Fontana & Benoit Mayaux / FORIM

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.