Loading

Les munitions utilisées sur les manifestants Et leurs principales caractéristiques

Grenade de désencerclement. Explose en projetant des éclats de caoutchouc et la goupille en métal dans un rayon de 10 mètres.
Grenade de type GLI F4 ( Grenade lacrymogène instantanée). Le dernier modèle à contenir du TNT, et qui sera abandonné lorsque les stocks seront épuisés. C'est ce type de grenade qui a arraché la main de Maxime Peugeot à Notre Dame des Landes le 22 mai 2018. La partie blanche contient la poudre explosive.
Grenade GM2L qui devra remplacer la GLI F4, jugée trop dangereuse. La GM2L utilise un explosif soufflant et non brisant, et provoque une forte détonation.qui n'aurait que deux effets, lacrymogène et assourdissant. Au téléphone, le personnel du ministère de l'intérieur a précisé que "comme pour un pétard, toujours susceptible de blesser, il restera déconseillé de ramasser cette grenade".
Reste de grenade lacrymogène, tirée par des lanceurs à une distance pouvant aller jusqu'à 200 mètres. Contient une série de palets qui diffusent du gaz lacrymogène.
Balles en caoutchouc tirée par les lanceurs LBD 40. La poudre se trouve dans la partie inférieure, et c'est le haut de la balle qui arrive sur les personnes visées.
Cette grenade lacrymogène est au format d'une balle de LBD ( flashball). Plus petite qu'une grenade classique, elle peut être lancée plus loin, avec plus de puissance. Elles sont conçues pour le nouveau lanceur Penn Arm, capable de tirer en rafale des grenades lacrymogènes ou des balles en caoutchouc.

Credits:

@Eléonore Duplay

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.