Loading

3 PEAKX ...... DNF VIENNE / BARCELONE

C' est une aventure qui s' est déroulée entre le 20 et le 28 Juillet 2019 .J'y suis inscrit depuis plus de 8 mois . Une aventure en " bikepacking" , un mot anglais à la mode qui englobe beaucoup de choses différentes finalement mais en l' occurrence sur ces 3 Peaks veut dire qu'au départ de ce parcours, tous les participants sont en autonomie totale entre Vienne et Barcelone. Un 2100 km environ avec 4 points de contrôle relativement montagneux ( Stelvio , Finestre, Arcalis , Mont serrat) fixés par l' organisation de Mickael Wacker et ses amis.

Cette aventure aurait dû être mon objectif majeur de ma saison vélo 2019 et il faut bien le dire, rien ne se passera correctement aussi bien pendant la course ,que pendant les 6 mois qui ont précédé ce départ en train depuis Mulhouse pour l'Autriche....

Je ne vais pas m' étaler sur ma préparation chaotique et retardée de cet hiver, de mes blessures aux genoux lors de la BTR, de mes soucis de santé jusqu'à quelques jours du départ etc etc

Tout un contexte négatif c' est sûr , pour partir serein et confiant sur ce 2000 km , mais par contre j' étais vraiment pourtant super motivé à bloc, pour faire quelque chose de sympa sur le plan chrono de ce parcours original. Mon expérience, ma préparation minutieuse du parcours , devait m' aider un peu sur ces routes que je connaissais assez bien , au cas où mes jambes auraient été en panique ...

3 mois , j' aurai mis pour publier mon histoire....!!!! Tout un symbole qui prouve bien l' énorme blessure psychologique que m' a donné cette aventure avortée ........ Il m' a fallu vraiment du temps avant d' en reparler, et d' en sortir les images , mais il y a un temps pour tout .

Quelques jours après mon merveilleux 1000 du SUD ( l' histoire est racontée ..ici sur ce lien........ilhttps://spark.adobe.com/page/aztPM17xs4GeL/ ) .... il est grand temps de tirer un trait sur ces "3 PEAKX 2019" afin d' avancer vers 2020 avec sérénité

Gare de Mulhouse... je décolle avec mon " barda" pour Vienne, via Bâle et Zurich...

Je choisis un voyage en train depuis Mulhouse .Une longue journée de 9h de voyage qui ne sera pas une partie de plaisir avec mon vélo en Housse pourtant réglementaire, où j' ai dû batailler avec les contrôleurs autrichiens surtout comme un fou pour pouvoir garder mon vélo à portée de main. Dans la gare de Bâle, lors du déplacement entre la gare française et la gare suisse, je dois piquer un foutu sprint pour ne pas rater la correspondance sur Zurich. Enfin le voyage est super fatiguant mais rempli de souvenirs pour moi au fil des km . Ne pas oublier que mes nombreuses aventures vélo Ultra dans le passé du coté du TORTOUR, de la RAA , de la RAS ont fini quand même pas me donner des points de repère un peu partout en Europe..

Depuis le Train.....

En tous les cas, j' ai optimisé mon propre parcours 3 Peakx avec un 1982 km exactement mais avec un dénivelé de 20500 m . La plupart de mes copains participants sont plutôt à 2100 km mais avec un dénivelé légèrement inférieur mais pas forcément d' après mes calculs.... ...hihi Sur les 630 premier km jusqu' au sommet du Stelvio en Italie, je choisis une voie plus au sud et plus vallonnée que d' autres concurrents mais peut être plus tranquille ...hih En tous les cas, mon option du coté Andorre par une partie gravel/ portage par le Port du Rat est très sérieuse et je l' attends avec impatience cette fin de parcours.

Mon DNF du 1100 éme km ,va m' empêcher de me confirmer à moi-même du bien fondé d' un choix final du parcours où je devais reprendre du temps sur les copains à cet endroit. En tous les cas, j' arrive à Vienne super sourire , et j'apprécie mon hôtel choisi juste en face de la gare qui est parfait sur le plan emplacement, luxe et pas trop cher avant cette aventure folle.

INSBRUCK ...

Dire que quelques heures plus tard, j' y repasserai à vélo à Insbruck....hi

GARE de VIENNE

Depuis la fenêtre de ma chambre d' hôtel...

Une sacrée gare que celle de Vienne...immense , remplie de commerces.. banques .. tout ce qu' il faut pour les touristes.. et un cycliste perdu dans l' immensité Autichienne...hi

Quel monde......................

Super moderne cette gare de Vienne... hyper à la page de la technique ... pistes cyclables de partout ....

J' adore ... les mecs à vélo qui consultent les horaires de train...

Super pratique, j' ai tout à portée de main autour de la gare , de mon hôtel et c'est quand même super pratique quand on voyage à pieds avec son vélo en bandoulière..

Tout est super bien pensé en Autriche ... et même le bureau de poste pour que je puisse renvoyer mes affaires personnelles en France le lendemain matin avant le départ de la course...Génial...

Après une nuit tranquille, je vais chercher mon dossard au fameux point de rendez vous " VeloBis" qui se trouve environ à 4/5 km de la gare. Bon j' ai de toute façon ma trace personnelle GPS et c' est l"occasion de tourner les jambes quelques heures avant le départ.

Le voilà le fameux palais du " SCHONBRUNN" .. Bon j' essaye de rentrer à vélo dans la cour mais peine perdue, je me fais " refouler " vite fait...hihi

Schonbrunn palais

Bon pas grave , sur ces 3 peakx je ne suis pas venu faire du tourisme ou de la musique mais bien une course de vélo. Là aussi , c' est très clair dans ma tête, je viens pour faire un chrono et mon objectif est clairement le Podium. Une des 3 places me comblerai de bonheur surtout à 62ans et puis c' est l' un de mes rares objectifs course de ma saison 2019 et j' ai fait le maximum pour être très au point au moins sur le bon déroulement de ma course.

C'est sûr que je ne suis pas au top de ma forme physiquement parlant et que j' ai déjà été bien plus affûté et préparé dans le passé sur d' autres courses Ultra mais bon, je sais que je suis prêt techniquement parlant et puis, je connais quasi l' intégralité du parcours sauf justement la partie surprise gravel en Andorre... Alors, j' y crois un peu ... on va dire avec humour ...

Vélobis.... les retraits de Dossards se passent dans ce magasin...hi

Je rentre dans un bar .. un magasin de vélos ... ou quoi ??? C' est curieux et assez impersonnel...

Le Vélobis..

Bien sûr ,je ne parle pas le moindre mot, ni d' anglais, ni d' allemand ,.. seulement le langage des mains ... vous savez celui des " Frenchies type singe savant"... !!!! Donc ça marche pas super. pour moi sur le plan communication !!! Je récupère juste une boite GPS, signe les documents d' usage ....C' est un peu triste mais bon... je ne vois pas bien ce que je peux faire de plus ...

Petit contrôle des machines... non... plutôt gros contrôles des machines..HIIH Mickael et sa bande organisation sont plutôt super sérieux sur ce point . Tout est ok pour le Bridou et sa machine et ma foi 15 minutes plus tard... je repars un peu seul dans cette Autriche inconnue sans avoir d' ailleurs rencontré le moindre Français de l' aventure et pourtant il y en a quelques uns ...hi

Retour à mon hôtel.... Préparation des fringues pour le soir car le départ est à 16h....Petit dodo.. farniente..etc etc ... passage à la poste où je renvoie mes affaires personnels du voyage et direction le départ..... Bon on est 100 cyclistes à peu près je crois. Cela fait quand même un peu de monde mais curieusement, je ne sens pas du tout l' ambiance habituelle que j' ai pu connaître sur d' autres aventures vélo. C' est très curieux.. !!! L' impression d' être là dans un cadre plutôt joli avec 100 cyclistes mais où je ne sens pas les sensations habituelles de partage d' un départ Pourtant on est nombreux et l' aventure est énorme quand même ...Peut être est ce moi qui ne suis pas comme d' habitude .... ?? Mystère total... mais je ne sens rien sur le plan émotions de ce départ et pourtant suis à Vienne, la ville de Mozart, la ville que tous les musiciens professionnels rêve de voir un jour . Curieux pour moi justement, musicien que je sente rien du tout sur cette place du SchonBrunn quelques minutes avant le départ....

En tous les cas, j' ai toujours mon appareil en marche ... et je prends quelques souvenirs des autres même si il n ' y aucun échange ou presque.... hi
On est éparpillés ... peut être trop ...
Gilles Rodier ...Enfin un Français en maillot blanc... mais il ne me verra pas à cet instant...hi
oui ... tu penses à quoi avant ce 2000 km....HI
Sympa de le faire en Couple / Formule Duo je suppose.......... Rapha jusqu' au bout des ongles...hi
Enfin un Français qui parle avec moi ........ Super THIERRY POULEAU
YES .... encore des copains made in France .. XAVIER GREGOIRE et..XAVIER PESNEL
Direction le départ..........
Avec Xavier... toute une histoire qui va commencer..hi
Le petit briefing du départ via Mickael....

C' est parti..à fond dès le départ par 10 km de pistes cyclables obligatoires ou un cycliste de l'organisation nous gère les premiers km ... Piste gravel d' ailleurs.. !!!! Suis hyper concentré comme je le serai d' ailleurs pendant exactement 1097 km ... . La course est partie, pour moi mais pour tout le monde . Je ne vois pas longtemps d' ailleurs le peloton car très vite, il est en file indienne et je me retrouve disons dans les 5/6 premiers avec Xavier qui est déjà lui aussi, à fond dès les premiers km et qui mène devant ou pas loin des 2 premiers.. C' est clair, je ne vais pas pouvoir sortir l' appareil photos souvent... surtout ces premières heures.

Il faudra attendre plus de 6h de course avant cette première photo... et déjà 170 km effectués ..
2h plus tard pour une pause prostate...et ma sacoche mal chargée qui se fait la malle ..hihi mais cela ne va pas durer...HIHI

On n'aura pas roulé longtemps sur ces 3 Peakx sans avoir la pluie mais surtout les Orages..Pétard de pétard , ça tombe grave de partout .... ça gronde surtout très fort dans la nuit.. Mon itinéraire est relativement " petites routes" . Je ne sais plus trop ce qui se passe devant sur le plan des copains, puisque l'on a tous des itinéraires différents et que je me refuse de regarder où en sont les autres via mon portable . Ça, c' est un truc de " kéké"... regarder sur le lien GPS où en sont les autres par rapport à soi-même via la suivi GPS . Je me refuse de prendre du temps pour ces manipulations et préfère me concentrer sur moi-même et mes efforts......

Certes, je suis en mode chrono branché, mais surtout en priorité contre moi- même , pas trop par rapport aux autres. Le seul finalement avec qui j' ai envie un peu de savoir où il est par rapport à bibi ,c' est Xavier .Bon logique d' abord parce qu' il est français, ensuite parce que je ne le connais pas vraiment mais je sais qu' il est au départ l' un des prétendants à la victoire par son niveau de cycliste, parce qu' il est très jeune ( enfin par rapport à moi j' entends), parce qu' il est sympa et je sais que si j' arrive à rester pas trop loin de lui au chrono, jusqu' à Béziers, là, j' ai un coup à jouer sur mon " coup de poker Andorre" ...hih Mais tout ça est très gamin de ma part... juste un jeu super sympa entre ma tête et moi-même...

Habillage pluie... urgence

Bon, je vais rattraper un ou deux cyclistes... voir de loin quelques lumières donc me dire que finalement , je ne suis pas le seul à prendre cet itinéraire au sud du Danube..Je sais que Xavier a choisi les 300 premiers km plus au nord , plus cool en dénivelé, mais plus long en km . On verra plus tard si on arrive à se croiser ou pas sur ce 3 Peakx...

En attendant , cela tombe grave. Je m' habille en conséquence mais je repars de suite..Suis très sérieux dans ce début de course . Motivé pour le chrono, donc pas trop d' arrêts pour quoique ce soit, à part trouver de l' eau et son itinéraire. D' ailleurs je vais galérer dans cette premier nuit pour trouver de l' eau.. 2 fois je serai sauvé par des pompiers en service en pleine nuit , où leurs casernes seront ouvertes pour me donner à boire... !!!! Coté bouffe, je n' ai pris aucun risques sur cette première nuit et porter en poche suffisamment pour faire largement les 400/500 premiers km...

2h30 du matin .....Pluie toujours

Tiens c' est bizarre , un peu après Salzburg je crois, vers le km 310 / 320 de mémoire, je reviens sur une lumière qui clignote au loin..!! Un cycliste du 3 Peakx ou quoi . Le jour n' est pas encore levé et c' est toujours un moment sympa de retrouver un cycliste qui est sur la même aventure que soi-même...Pétard de Pétard, c' est Xavier Pesnel ...Ben qu' est ce qui fait là le " champion " .. J' avoue que je suis un peu surpris mais c' est ce qu' il me dit qui est le plus surprenant .

Coucou Bridou... Suis pas bien...Hypo totale me dit-il.. j' ai plus rien à bouffer.. galère !!!Bon comment est-ce possible un truc pareil après seulement 300 km! Bon et bien, réflexe normal du Bridou qui va lui demander ce qu' il a besoin ....Bon je me demande si je n' aurai pas dû le laisser en Hypo le " champion "...MDR !!!!!

Un bout de cake bridou, un sandwich bridou .. enfin je luis donne ce qu' il a besoin et nos chemins se séparent à nouveau mais pas pour longtemps..On va se revoir plus tard...hihi

6h du matin.... 16h de course...400 km effectués ... enfin le ciel qui se calme mais pas pour longtemps....
Et les orages qui reviennent ...
WATTENS je crois, un peu avant INSBRUCK
La Rivière de L' INN
GRAUN IM VINSCHGAU sur le Lac de Résia

26h de vélo .... j'arrive à 600 km depuis le départ.... Pour l' instant, tout va bien à part les heures de flotte que l' on a pris toute la journée . Pas facile non plus de trouver à manger un jour férié. Suis vraiment bien sur mon planning prévisionnel d' aller dormir en bas du Stelvio à Bormio pour ma première pause sommeil correcte. Je sais que Xavier n' est pas loin du tout . Je l' ai vu passer lors d' un arrêt bouffe pour moi quelques km avant que l' on attaque ce Stelvio. D' ailleurs c' est marrant car là aussi, on a choisi deux versants différents. Perso, je vais le grimper par l' Umbrail Pass et Xavier par la voie normale des fameux virages..

Bon la raison en est très simple . Sur le papier le versant par l' Umbrail est plus court en km mais beaucoup plus raide . Mais la vraie raison est tout autre. J' ai déja grimpé plusieurs fois le Stelvio par le versant classique et jamais par ce fameux Umbrail Pass qui est réputé bien plus dur. Bon dommage quand même de rater cette occasion puisque je suis là en Italie...

SCHLOSSOIR et le village de TAUFERS à droite... où je vais repasser un petit moment en Suisse HI
MUNSTAIR
Et c' est parti pour l' UMBRAIL PASS ... En bas le village de SANTA MARIA...

Bon, en tous les cas , j'en ai bavé grave dans cette ascension de l' UMBRAIL PASS... C' est sûr que je suis à la limite coté bouffe, et limite coté sommeil aussi. Dès les premiers km, je sens que les jambes ne tournent plus du tout. Dans les derniers km où je rejoins la fin du Stelvio normal à contre sens, je suis obligé de souffler régulièrement en m' arrêtant quelques minutes à chaque km... Un vrai coup de bambou dans cette fin d' ascension.... !!!

C' est beau quand même Santa MARIA depuis l' Umbrail pass mais sans avoir de jambes...HI
Par contre , quel billard la route..... on est loin d' il y a quelques années où une partie de la fin de cette ascension était encore en mode gravel....HI
Bon je ne vais pas tarder à ranger le portable .... nuit nuit ...BONNE NUIT les petits...hi

Bon grosse galère cette ascension du 21 juillet soir mais le plus drôle, c' est que je vais croiser Xavier Pesnel à 2 km dans la descente pour lui à contre sens..Bon comme quoi, il n y a pas que moi qui ai grimpé comme un " escargot" dans cette partir de course.. Sympa l' organisation qui sachant que j' arrivais grâce aux balises GPS m'a attendu au sommet pour une photo souvenir...Merci

STELVIO SOMMET yes ...

Descente cool et prudente. Faut reconnaitre qu'il ne fait pas chaud du tout mais j' ai déjà vu pire.. Il est minuit quand j' arrive à l' hôtel prévu à Bormio . Disons que j' ai une heure 30 de retard sur mon planning prévisionnel mais pas plus .

BORMIO

Là, je prends le temps d' un bon repas prévu ,avec des super lasagnes maison. Dodo , DODO ...douche ... trier et ranger un peu les sacoches...... bien charger les batteries.. portable.. etc etc . 5h45 du matin, je redécolle de Bormio comme prévu . Xavier je crois est reparti 30 minutes avant moi, quelques km plus loin du coté de Santa Lucia en regardant sur STRAVA nos timing, mais je précise qu' au moment de la course, je n' ai absolument aucune idée où il se trouve , tout en sachant qu' il n'est pas loin .. c' est sûr... et c' est plutôt sympa pour moi d' ailleurs, le VieuxBridou...hi

Joli ce lever de soleil dans la descente vers Sondrio..
Le village de TIRANO et ma première boulangerie de ce 22 juillet matin....
TIRANO toujours.... à gauche maintenant et le délire voiture va commencer!!!!

Je vais détester toute cette partie Italienne sur le plan de ma propre survie sur le vélo. Je ne compte plus le nombre de fois où j' ai failli me faire renversé, écrasé, serré dans le bas coté, frôlé par les camions .......Une horreur....des km qui vont m' user mentalement par la peur, la trouille .. etc etc Cela m' épuise de rouler dans ces conditions ....... Il fait chaud mais rien d' extraordinaire pour moi en tous les cas mais les camions et les fous Italiens....ça c'est de la MERDE !!!!

Le Pont de SAN BELLO... Peut être l' une des dernières photos tranquilles... !!!

Et le pire arrive .... la traversée du Lac de Côme........Entre pistes cyclables de folie et folie des conducteurs !!! L' horreur totale...........

Lac de Côme .... ok c' est beau mais rouler à vélo dans ces conditions de circulation... c' est pas pour mon vieil age !!!
REZONICO
Enfin, je fais une pause glaces à CERNOBBIO ...car je n' en peux plus de frôler la mort à chaque km ...........!!!!
Terminé la traversée horrible du Lac de Come ... je grimpe sur les hauteurs de SAN FERMO DELLA BATTAGLIA

OUF OUF OUF .......Espoir........ mais non ....... le pire ARRIVE coté danger !!!!!!!!!!

La rivière DORA BALTEA ...

Je vais m' arrêter quelques instant à cet endroit, car cela fait des km et des km que je n' ai pas pris une seule photo. Impossible dans ces conditions de circulation, de danger, de chaleur et en plus j' arrive dans la banlieue de TURIN ... Je crains le pire !!!

Bon par contre cette photo du coucher de soleil marquera les 52 h de vélo . Un peu plus de 2 jours que je suis parti de VIENNE et suis super content car je suis pile poil dans mon timing de course, à savoir faire 425 km par jour . Nickel Chrome dans le Timing avec 880 km effectué à cette photo un peu avant Turin .

Bon le chapitre FOLIE TOTALE va commencer !! mais bien sûr, comme tout va se passer de nuit pour moi , il n' y aura plus d' images avant mon DNF non prévu. Au village de Chuisa du San Michelle, aprés la traversée mémorable de Turin où je vais rencontrer une prostituée par km et 200 voitures toutes prêtes à m' écraser entre les travaux et les feux rouges.... Bon je finis pas sans mal à sortir de cette merde de ville pour enfin retrouver du calme sur des routes plus petites..Par contre, faut absoulment que je trouve à bouffer avant d' attaquer le Col de Finestre que je voulais absolument passer de nuit justement...

Génial ,je me retrouve enfin avec un autre cycliste des 3 peakx, DANN MARSMANS , un jeune cycliste mais qui lui va préférer dormir au pied du Col je crois. XAVIER étant cette fois déjà dans le Col Finestre à grimper. Bon après une pause bouffe, je ne sais plus où et un morceau de pizza dans ma poche, me voilà parti dans l' enfer du Finestre. Pas de surprise pour moi car je le connais déjà bien pour l' avoir descendu lors d' un 1000 du Sud et une traversée complète via les Cols Assietta et compagnie tous en gravel..Mais bon... suis pas un champion dans ce domaine, ni dans le reste d' ailleurs.

Le début goudronné depuis le village de Meana de Suza est très raide. Dur dur cette pente et je m' accroche mais ça va. Hop là, j' arrive à la partie " gravel" et suis trempé de sueur de la journée . Je décide de changer de sous vêtements en prévision de la suite dans la descente glaciale du coté du Montgenèvre . Je m' arrête dans le noir , commence mon déshabillage.. mange un truc vite fait... et repars dans cette difficulté légendaire où le sommet correspond au CP n 2 de la course.

De nuit, ce n' est pas facile de garder son équilibre surtout avec les sacoches et il fait super froid en prime. Bon je fais au mieux mais à mi pente, je rate un virage en glissant de la roue avant.. évite la gamelle mais remplis mes cales de boue, sable.... !!! Impossible de rechausser pour repartir..Je vais galérer à nettoyer... etc etc mais après bien des efforts le sommet arrive enfin.

2178 m le sommet ... il fait 4 degrés quand j' arrive... noir total... le CP est en réalité dans la descente 2 km plus loin et je ne sais pas pourquoi, mais je cherche en vain des gars de l' organisation....hihi... MDR vu l' heure de 3h du matin et il n' y a personne..ihhi...J' ai très froid et je descends dans la foulée sans me poser de questions les 10 km jusqu' à Pragelato . Bon suis limite hypo à ce moment mais je sais que je vais trouver rapidement quelque chose dans la vallée du Montgenèvre .

Déshabillage des couches de frings.... Le soleil pointe son nez... Il est temps de ressortir le portable de la poche pour enfin une jolie photo... Hop, main à la poche arrière.. !!! Bizarre, aucun portable ... poche avant ... pas mieux !!! Un gros FLIP de trouille m' envahit. Où il est ce portable de MERDE ???

Je commence à fouiller partout . Le jour se lève. Je mets tout par terre sur le toit d' une poubelle éclairée par un lampadaire. Pas de portable dans aucune sacoche, aucune poche , rien de rien...

Portable PERDU ...oublié.. tombe.... je ne sais pas...!

c' est la catastrophe !!! 30 minutes passent.. je réfléchis.. enfin comme je peux car suis vraiment en Hypo totale maintenant et je ne comprends pas ce que j' ai pu faire comme connerie avec ce Portable et tout d' un coup...c' est le FLASH MÉMOIRE.......... ça y est je sais ... Je me suis changé en bas du Col du Finestre de l' autre coté et j' avais posé mon portable et mes affaires dans le noir sur un petit muret . A tous les coups, je l' ai oublié là-bas ... ou alors , il est tombé de ma poche dans ma petite gamelle dans le virage ... !!! Bon de toute façon, je ne l' ai plus ..QUOI FAIRE ?? J' essaye d' évaluer la situation mais j' ai un mal fou à réfléchir correctement car je suis tellement en colère contre moi. Comment ai- je pu faire une telle "connerie" !!!

Un portable S9+ avec un tas d' informations importantes dedans. Ce n' est pas seulement les photos perdues, le fait de ne plus pouvoir appeler mon épouse pendant des heures, voire plus, le fait de plus avoir un tas d' infos importantes pour la course mais il y aussi mes données bancaires libres à n' importe qui , qui trouve le portable. Bon je précise que je ne mets jamais de sécurité sur mon portable depuis toujours. Cela m' énerve la perte de temps d' avoir des codes d'accès, des reconnaissance faciales, par glissements ou tout autre technique à la pointe !!!C' est vrai et c' est une erreur je le sais maintenant, mon portable est ouvrable par n' importe quelle personne qui le trouve ....... Pendant je ne sais combien de temps, je ne bouge pas... j' ai faim.. je n' arrive plus à réfléchir correctement et je sens que ma course 3 Peakx est terminée ... !!!!

Ça monte en moi comme un truc irréversible. Depuis le départ, je suis super bien concentré. Pas d' erreurs de parcours, pas d' erreurs de timing... Suis pas loin de XAVIER , ma moyenne roulée est encore super bien . 42 h de vélo pour les 1050 km / 12000 m . A peine 11h d' arrêt . Je n' ai jamais été aussi bien dans mon timing malgré ma condition physique très moyenne, mon surpoids dès le départ etc etc et voilà que je fais la " bêtise du siècle" .......

Bon ma décision est prise. Je fais demi- tour et je remonte le COL de FINESTRE par l' autre versant en espérant retrouver mon portable . Putain le coup au moral. Personne ne peut savoir ce que cela représente de remonter ce Col à 2200 m dans le petit jour magnifique, en hypoglycémie totale car cette fois, il est 5h30 du matin et le temps avance... mais mes forces diminuent de secondes en secondes. Bien sûr ,je n' ai plus non plus la moindre " goutte d' eau" dans la gourde mais quelque part, je n' en n' ai plus "rien à foutre" ..Ma colère et ma haine contre moi- même sont terribles.........Ma course est FINIE .... J' abandonne dans ma tête, avant même de retrouver le sommet à vélo Pour moi, perdre des heures et des heures de cette stupide façon, c' est irréversible..... 2200m, je suis au sommet et je croise un marcheur en montagne qui va me sauver un peu coté hypo, en me donnant une boite de gâteaux non terminée et un peu d' eau pour la descente de l' autre coté....

1000 m de dénivelé j' ai remonté et maintenant , il faut redescendre les 12 km de gravel ....C' est pire que de les grimper , croyez moi..J' en pleure dans les avant bras, dans ma tête aussi, partout en réalité..

Suis dépité, déçu ... il n y a pas de mots pour qualifier ce que je ressens dans ces heures du Finestre. J' arrive enfin à la barrière de la route goudronnée. J' ai perdu plus de 4h30 dans cette grosse " erreur" et là, mon PORTABLE S9+ tout noir ,dort comme un loir sur le petit "muret" ou je l' avais effectivement oublié !!!

Je ne souris pas ... je ne saute même pas de joie .... je suis juste content de l' avoir retrouvé, que personne ne me l' ait volé, que personne ne se soit servi des infos dedans, mais je savais qu' à cette heure encore matinale que j' avais des chances de le retrouver........ Je m' assois par terre comme un CON , lâche la pression en quelque sorte, respire,... appelle bien sûr de suite mon épouse, lui raconte l' histoire.... C' est fini, ma course est OUT !!!!!!! DNF .....Un échec de plus dans ma saison après ma grosse blessure genoux sur la BTR ...

En ouvrant FACEBOOK et le suivi LIVE, pour la première fois depuis le départ, je regarde où en est XAVIER..Bien sûr ,il est très loin maintenant avec ces heures perdues. Le seul truc qui me console un peu , c' est que malgré ces 5 h de retour, je n' ai croisé aucun autres cyclistes..Tiens, juste à ce moment où je repars ,je croise DANN , celui qui était avec moi la veille au soir à la sortie de TURIN , qui me fait un coucou sympathique et qui attaque lui,la montée......Dingue, que personne d' autres ne soit passé dans toutes ces heures mais qu' est-ce que cela change pour moi ?? Rien du tout......

En plus, faut que je remonte une troisiéme fois ce Finestre pour repasser ce CP2!!!! Trop c' est Trop, ma décision avait été prise dès mon retour obligatoire et forcé 4 h plus tôt.....

Mes 3 PEAKS sont définitivement terminés........Ma tête a lâché. Cela ne m' intéresse pas de continuer pour continuer . J' étais venu avec un esprit et une envie de compétition, de donner le meilleur de moi-même, de tenir Xavier le mieux possible jusqu' à Béziers et de lui jouer un " petit tour à la Bridou" dans mon raccourci maison. Tout était prévu, programmé jusqu' au moindre détail. Je savais exactement où j' allais m' acheter ma paire de baskets pour faire mon portage du vélo dans la montagne . J' avais préparé et emmené dans mes sacoches, deux sangles larges scratch spécialement étudiées pour porter mon vélo sur mon dos et avoir mes mains de libre pour les 5 km de portage . J'avais minutieusement fait des essais à Mulhouse avant le départ pour cela....HIHI

J' avais calculé même sur des bases lentes d' ascensions vélo et de marche à pied que je devais gagner au moins 4/5 h sur XAVIER ou tous ceux qui se trouveraient en tête à ce moment là sur la course ... C ' était mathématique et inévitable. Facile à CHIFFRER. Plus de 65 km de moins que les itinéraires des copains devant, avec un gain de 2400 m de dénivelé en moins . C'était sûr et certain, même en ayant un portage en mode "lenteur", je ne pouvais que gagner un max de temps sur les copains à ce moment de la fin de course...

C' est sûr que mon ami Gilles Rodier qui lui aussi a tenté cette variante ne nous a pas montré un bon exemple de gain de temps et encore, il en a gagné quand même sur certains de ses copains du moment ,mais Gilles a fait deux petites erreurs de jeunesse, je vais dire avec humour .

C'est un aventurier au sens profond du terme AU GRAND CŒUR, plein de générosité dans ses efforts ,et je l' adore pour cela d' ailleurs.C' est tout à son honneur d' ailleurs.. D'abord il s' est présenté de nuit dans le "Port du Rat", première grosse erreur donc il s'est gouré de trace et ensuite, il a grimpé en Tong ... hihi MDR .. Alors voilà, mes 3 PEAKS sont loin derriére moi.

SUZE où je vais rester toute la journée à attendre quelque chose, après mon DNF, c' est à dire rien en réalité...HI

J"aurai mis presque 3 mois avant de publier mon résumé. Mais , il y a un truc super positif de cet échec , c' est que dans les jours suivants, où j' ai repris le vélo pour retrouver Vanessa un peu plus loin dans les Alpes Françaises, ma douleur du DNF était tellement forte qu' il a fallu que j' occupe mon cerveau rapidement sur autre chose . Une façon je crois, d' oublier ma douleur et je me suis projeté alors très vite avec l' aide de mon épouse VANESSA dans la création d' une nouvelle aventure vélo en 2020 sur le plan organisation cette fois. C' est vrai, je crois que j' avais besoin de m' occuper l'esprit, de reprendre le gout de mon énergie, de ne pas me laisser aller à " broyer du noir" de cette connerie monumentale.......

SUZE

Avec le recul, et le lendemain les copains qui avaient bien sûr en suivant les GPS sur le LIVE de l' organisation que le Bridou avait fait demi- tout sans raisons logiques, me l' ont confirmé par sms ou au tél. Ils m' ont tous dit : Pascal, fallait continuer, tu aurais de toute façon terminé super bien ... mais la magie du chrono avait été coupée nette , comme une flamme éteinte en quelques secondes par une lance à incendie géante.. Je crois que certains de mes amis compétiteurs, comme Laurent Boursette, ou Patrick Gilles me comprennent .Je pourrais en citer d' autres au sein de notre génial Team Cyclosportissimo bien sûr mais je pense à eux deux surtout , car je crois qu' ils me ressemblent beaucoup quelque part dans leur propre fonctionnement profond de leurs cœurs respectifs et ma foi, c' est la VIE ......

Parfois on gagne, parfois on PERD......... là sur ce coup là, j' ai perdu... mais il reste les photos et des souvenirs magnifiques........

Le FORT D' EXILLES
Au revoir l' ITALIE ......les 3 Peakx........ Peut être en 2020 .... je reviendrai ??

Je retrouverai Vanessa du coté France après le Tunnel de Fréjus où l' on passera 15 jours de vacances vélo formidables ensemble , où l' on mettra au point ma nouvelle aventure vélo 2020 du 06 au 11 Juillet ... la fameuse " ROUTE du DIABLE".. où l' on ira rouler un peu partout en France dans les Alpes etc etc.....

Vous verrez dans quelques semaines l' ouverture officielle de cette aventure vélo BIKE PACKING avec le nouveau site internet et la nouvelle page FACE BOOK qui iront avec . Ah oui, au fait, je serai normalement au départ des 3 PEAKX 2020 , Mickael... et MERCI à vous pour votre organisation et vos idées...

Amitiés à tous mes AMIS ...........

TCHAO
Created By
BRIDE PASCAL
Appreciate