Loading

La Loire au cœur de la métropole une place-parc sur la Petite-Hollande ? Des jardins quai de la Fosse, une plage canal Saint-Félix ? Les paysagistes de l'agence TER imaginent une transformation profonde pour remettre la Loire et la nature au cœur de la métropole. Découvrez en images ce projet à 15 ans qui va réinventer Nantes.

On imagine mieux désormais à quoi pourrait ressembler la place de la Petite-Hollande dans les quinze prochaines années ! Après un an de réflexion avec quatre équipes de paysagistes et urbanistes, sélectionnées à l’issue d’une consultation internationale avec la participation de 25 habitants, Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a dévoilé le 12 mars 2018 les premières images et intentions d’aménagement de la rive nord de la Loire.

« Ce projet est emblématique de la ville que nous voulons construire : une ville plus verte et douce, une ville où l’on respire. C’est une métamorphose importante du cœur de la métropole qui s’amorce. Demain, les rives de Loire seront rendues à la population », Johanna Rolland.

Pour dessiner cette transformation qui confortera l’attractivité du centre-ville, Nantes Métropole a choisi l’Agence TER, co-dirigée par le paysagiste Henri Bava et auteur de nombreuses réalisations paysagères dans le monde entier (le jardin Floor Works à Genève, le parc des Docks à Saint-Ouen, les berges Est du Pudong à Shanghai, etc.).

Associé aux urbanistes d’Une Fabrique de la ville et aux architectes bruxellois de 51N4E, TER s’attelle à un projet d’ampleur. De la gare jusqu’au futur Arbre aux hérons, le périmètre concerné englobe 130 hectares, 4 km de berges et 4 sites majeurs :

  1. la place de la Petite-Hollande
  2. le canal Saint-Félix,
  3. le quartier Gloriette et l’actuel Hôtel-Dieu,
  4. le quai de la Fosse
« Ce site est magnifique. On y sent l’appel du large et des voyages. Mais ces espaces, aujourd’hui dédiés à la voiture, sont sous-valorisés : très peu de promeneurs s’arrêtent pour profiter des lieux ». Henri Bava, paysagiste

Photo Julien Gazeau/VJoncheray

L'objectif est double : ramener la Loire au cœur du centre historique et faire plus de place à la nature en ville. Ce fleuve est « le personnage central de l’aventure nantaise », rappelle Henri Bava. « Nous voulons le remettre en scène et diffuser le paysage des berges à travers l’île Gloriette pour intensifier la nature et aménager des espaces de vie et de loisirs». Son rêve ? « Recréer l’effervescence qui régnait autrefois sur les quais de Nantes ». Pour cela, la voiture devra céder de la place, au profit des espaces végétalisés, des piétons et des vélos.

La Petite-Hollande, une place-parc donnant sur la Loire

La place de la Petite-Hollande demain, telle que l'imagine l'agence TER.

C’est le premier secteur voué à la transformation, et le plus emblématique. TER imagine une transformation radicale pour cette esplanade. Demain, la Petite-Hollande continuera d’accueillir son célèbre marché, mais le parking pourrait être enterré pour libérer de larges perspectives paysagères depuis la place du Commerce jusqu’à la Loire.

Un tiers de la place sera végétalisée avec une vaste pelouse débouchant sur le fleuve par une cale, et des jardins abritant de grandes tablées.

« Cet espace, à la fois place-confluence et place-parc, pourrait accueillir de multiples événements populaires : festivals, concerts, cinéma de plein air, etc. » Henri Bava, paysagiste

Les urbanistes proposent également de créer des points de vue sur le toit de la piscine et de la médiathèque, et d’ouvrir ces équipements sur l’esplanade. Autre idée à soumettre à la concertation qui sera engagée dès la rentrée 2018 : la plantation, au niveau du square Daviais, d’un verger qui pourrait être entouré d’une nouvelle halle de marché permanente.

3 autres idées qui pourraient métamorphoser Nantes

Une plage sportive et festive canal Saint-Félix

Imaginez pique-niquer ou vous allonger au bord du canal Félix ! C’est la proposition ludique et séduisante de TER. Ces berges, à la sortie de la gare et du lieu unique, offrent l’opportunité de créer une plage pouvant accueillir guinguette, péniche-café et terrains de sports. Une piscine de plein air est même proposée.

Des rives cultivées sur les berges de l’île Gloriette

Pour redonner sens à cette ancienne île aujourd’hui coupée du centre-ville, les paysagistes suggèrent de libérer les berges de la voie rapide et de les renaturer. Des jardins potagers pourraient ainsi fleurir jusqu’au futur quartier de l’Hôtel-Dieu. Le déménagement du CHU en 2026 laissera un patrimoine bâti considérable pour lequel des études complémentaires devront être menées.

Des jardins maritimes sur le quai de la Fosse

Inviter au voyage ! C’est l’intention de TER sur le quai de la Fosse. Son idée : créer une nouvelle promenade jusqu’au Bas-Chantenay, déroulant un chapelet de jardins maritimes ponctués de petits kiosques ou pavillons proposant des activités artistiques et culturelles en lien avec la Loire.

Un projet pour les 15 ans à venir

Cette transformation prendra plusieurs années.

"Ce ne sont encore que des intentions autour desquelles je souhaite mobiliser la créativité et l’imaginaire des habitants dans le cadre d’une concertation spécifique", précise Johanna Rolland.

Les paysagistes doivent à présent établir un plan-guide, mener les études et travailler le programme d’aménagement de la place de la Petite-Hollande avec les Nantais.

Pour enrichir le projet et éclairer les choix politiques, ce dialogue prendra plusieurs formes :

  1. À l’échelle globale du projet, les acteurs du territoire seront invités à des ateliers de concertation, autour de grandes orientations thématiques : par exemple sur les déplacements, les nouveaux usages des espaces publics, la transition énergétique, l’attractivité commerciale, etc. Ces échanges viendront enrichir l’élaboration du plan guide.
  2. Depuis la rentrée 2018, un atelier citoyen de 30 participants travaille avec les urbanistes à esquisser les nouveaux usages de la place de la Petite Hollande. C’était un des engagements du débat sur la Loire. L’objectif est de finaliser le projet fin 2019.
Created By
Nantes Métropole .
Appreciate

Credits:

Images de synthèse d'intention / TER

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.