Loading

Géographie - Thème 1 Les dynamiques de la France contemporaine Problématique : comment le territoire français se transforme-t-il sous les effets de l’urbanisation et de la mondialisation ?

I. Comment les "villes" influencent-elles le territoire français ?

1. En quoi l'aire urbaine de Marseille est-elle représentative des transformations liées à la métropolisation ?

Retour sur une compétence essentielle en géographie

Avoir des repères relevant de l'espace : localiser les 10 premières aires urbaines françaises

Revoir le vocabulaire de base

Situation de Marseille :

Constat : les densités ont augmenté depuis le début du XXe siècle. Les espaces particulièrement concernés par cette évolution sont les périphéries des villes et le littoral.

L’aire urbaine de Marseille est représentative de l’influence urbaine sur le territoire français.

La France a connu dans un contexte de mondialisation une très forte urbanisation. 85% des Français vivent aujourd'hui dans une aire urbaine. Des aires urbaines se sont constituées sous l’effet de la croissance urbaine ==> voir schéma.

Le réseau urbain français est dominé par l’aire urbaine de Paris (qui rassemble 12 millions d’habitants). Doc 3 p 257 ==> les aires urbaines sont interconnectées par des axes de communications rapides. Les plus importantes sont connectées à l’Europe et au monde.

Les aires urbaines présentent des paysages très variés : centre-ville, quartier d'affaires, banlieues collectives ou encore couronne périurbaine rassemblant de nombreux lotissements. Les espaces se sont spécialisés : les espaces de travail sont distincts espaces résidentiels. La recherche de terrains moins coûteux, de maisons individuelles a conduit à un étalement urbain le long des axes routiers.

Rue du centre-ville de Marseille

Banlieue d'habitat collectif dans l'aire urbaine de Marseille

Quartier des affaires de Marseille

Bouc-Bel-Air dans la couronne périurbaine de Marseille

Schéma des mobilités dans l'aire urbaine de Marseille

2. Quelles sont les dynamiques des aires urbaines dans une France mondialisée ?

Presque la totalité du territoire français est sous influence urbaine y compris des espaces protégés comme les parcs nationaux (ex du Parc national des Calanques à proximité de Marseille).

Les aires urbaines dominent le territoire national notamment les pôles urbains (voir schéma) dont l'intégration à la mondialisation est réelle. On observe une métropolisation du territoire qui se traduit par une concentration de la population, des activités, des équipements et des pouvoirs dans les plus grandes villes.

La métropolisation renforce le phénomène d'étalement urbain. Etalement urbain et spécialisation des espaces entrainent un fort développement des mobilités au sein des aires urbaines. Les déplacements pendulaires regroupent l'ensemble des déplacements quotidiens entre le domicile et le lieu de travail. L'urbanisation questionne la problématique du développement durable.

Quiz sur la capsule vidéo

Limiter l'étalement, rendre la ville plus dense, développer la mixité des fonctions et la mixité sociale s'impose.

Aires urbaines et répartition de la population : un lien évident

La France des fortes densités correspond à celle des grandes aires urbaines, ce phénomène se renforce sous l'effet de la métropolisation ==> voir croquis.

Pour approfondir la question de la répartition de la population

Quiz 1 / Quiz 2

L'inégal dynamisme des aires urbaines révèle l'attractivité de certains espaces comme les littoraux atlantique et méditéranéen. Leur solde migratoire (arrivées-départs) est positif. L'héliotropisme (attirance pour les régions ensoleillées) n'en est pas la seule explication. Les aires urbaines et régions dynamiques s'appuient sur des espaces productifs performants.

II. pourquoi et COMMENT LES espaces productifs français évoluent-ils ?

Un espace productif est une partie du territoire qui produit des richesses. Il peut être spécialisé - agricole, industriel ou de services - mais il peut aussi s'appuyer sur plusieurs activités.

1. Les espaces productifs liés aux fortes densités

Bilan de l'étude de cas sur l'espace productif Euroméditerranée à Marseille

L'étude de cas sur le projet Euroméditerranée permet de mettre en évidence le poids des services dans les zones de fortes densités et la complémentarité de certaines activités. Ce projet marque la volonté de Marseille d'affirmer et de renforcer son statut de métropole.

Les espaces productifs de services dans les zones de fortes densités présentent de "multiples visages" : tourisme dont la variété et l'importance est forte en France, transports, quartier d'affaires...

Quiz sur la capsule vidéo - Corrigé

Les espaces de fortes densités n'accueillent pas uniquement des activités de services : l'industrie est une activité bien souvent urbaine et l'agriculture urbaine se développe.

Les technopôles, symboles du nouveau visage de paysages industriels ?

Quiz sur la capsule vidéo - Corrigé

2. Les espaces productifs liés aux faibles densités

Voir plus haut la capsule vidéo sur la répartition de la population. Les espaces de faible densité regroupent moins de 30 habitants /km2, ils représentent une part importante du territoire français.

Bilan de l'étude de cas sur le Beaufortain

On considère souvent à tort que les espaces de faible densité contribuent peu à la production de richesses. Le Beaufortain montre au contraire des signes de dynamisme qui permettent à ce territoire de rayonner aux échelles nationale et européennes. Il souligne également l'importance des transformations des espaces ruraux.

De même, les espaces ruraux sont généralement associés aux activités agricoles. Qu'en est-il réellement ?

La Beauce : le choix de l'agriculture intensive et intégrée dans la mondialisation

Normandie : les industries agroalimentaires

Le Morvan : un territoire en difficulté, en déprise

Les espaces de faible densité offrent de multiples visages : agriculture intensive ou extensive, industries, tourisme. Leur intégration dans la mondialisation est inégale. La pluriactivité est un moyen de lutter contre la déprise (le recul démographique) et l'enclavement (l'isolement). De plus en plus de territoires tentent de valoriser leurs atouts pour développer le tourisme (voir capsule sur les activités de services).

Bilan sur les espaces de faible densité (vidéo de l'éditeur de notre manuel - Magnard)

Aborder les espaces productifs autrement. Nous avons étudié les espaces productifs en les liant aux densités. Le manuel Magnard propose une étude plus classique.

Created By
Laurent Graziano
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.