Loading

La Coqueluche Les maladies à prévention vaccinale # 4

Quatrième maladie de notre listing, la coqueluche.

La maladie

La coqueluche est provoquée par des bactéries de la famille des Bordetella.

Le réservoir est constitué par les adultes non vaccinés.

Les premières descriptions de cette maladie datent de 1578. Elle est aussi appelée "toux des cent jours", du fait de la durée des symptômes.

Avoir la maladie n'immunise que pendant 12 à 15 ans, on peut donc l'attraper plusieurs fois.

C'est une maladie très contagieuse, via les gouttelettes expectorées lors de la toux.

Chez les nourrissons de moins de trois mois, dans 63% des cas, la contagion vient d'un des parents.

Cette maladie tue encore environ 160 000 personnes par an dans le monde, essentiellement chez les moins de 5 ans.

En France, la coqueluche tue environ 3 enfants par an, et tous les malades de moins de 6 mois doivent être hospitalisés.

Cette vidéo résume ce qu'il faut retenir :

Attention, il semblerait qu'une nouvelle souche soit apparue. Le vaccin est toujours protecteur, mais sa composition va devoir évoluer.

Le vaccin

Les premiers vaccins ont été mis au point dès 1943 aux USA. C'étaient des vaccins à germe entier. Des vaccins acellulaires (ne contenant qu'un morceau de la bactérie) ont été mis au point au Japon dans les années 80.

Les vaccins sont arrivés en France en 1956. La vaccination s'est généralisée dès 1966, grâce à l'utilisation de vaccins combinés.

L'efficacité du vaccin est limitée dans le temps. Des rappels sont donc nécessaires. De plus, pour protéger les nourrissons, la "vaccination cocon", qui consiste à vacciner tout l'entourage du bébé, a permis de fortement réduire le nombre de cas.

Les effets secondaires de ce vaccin sont surtout étudiés dans les formes combinées.

En France, c'est la forme acellulaire du vaccin qui est utilisée.

Les effets secondaires observés sont essentiellement bénins (rougeur au point d'injection, gonflement...) et le risque augmente avec le nombre d'injection.

Les effets indésirables sévères sont très rares, et dans la quasi totalité des cas guérissent spontanément sans laisser de séquelles.

La vaccination comprend une primovaccination à deux doses, puis des rappels.

En résumé :

  • La coqueluche est une maladie très contagieuse, dont le réservoir est humain.
  • Elle est très grave chez les nourrissons, qui sont le plus souvent contaminés par leurs parents.
  • La maladie n'immunise pas à vie, on peut donc l'attraper plusieurs fois.
  • Le vaccin est efficace, mais sa protection diminue, ce qui nécessite des rappels.
  • La meilleure protection pour les nourrissons, c'est la vaccination de tout leur entourage.