Immersion au RC Vannes Jour de match a la Rabine, une journée avec les joueurs du RCV

Vendredi 10 mars. Le Rugby Club de Vannes reçoit Aurillac, pour le compte de la 24e journée de pro D2. La victoire est impérative pour le club breton qui joue son maintien. Aurillac, qui a disputé la finale d'accession la saison passée, est un gros morceau qui abat sa dernière carte pour se qualifier pour les playoffs. L'enjeu de cette rencontre est maximal. Le staff du RC Vannes nous a permis d'être au plus près des joueurs durant toute la journée de match. De la mise en place le midi à l'après-match dans les vestiaires, une journée en immersion avec le RCV.

Il faut être agressif

11h30. Mise en place

A plus de 8 heures du coup d'envoi, joueurs et staff se retrouve dans les travées du stade de la Rabine pour la mise en place. Cela commence par un premier discours stratégique de l'entraîneur Jean-Noël Spitzer, qui rappelle les points forts de l'adversaire et le plan de jeu.

Si cette première prise de parole est avant tout technique, le coach peut déjà s'en servir pour recadrer l'équipe "selon la qualité du travail de la semaine". S'il la sent trop confiante, trop relâchée.

Balle au prisonnier en échauffement de la mise en place

16h. Mise au vert

Les joueurs se rassemblent à l'hôtel Mercure sur le port de Vannes afin de partager un moment ensemble. Certains s'isole avec de ma usique sur les oreilles, d'autres jouent aux cartes, d'autres encore préfèrent rigoler. L'ambiance est calme on sent malgré tout la tension monter peu à peu. Notamment dans les regards. Après la collation, les joueurs entrent véritablement dans leur match en allan t se faire strapper par Bertrand, le kiné du club. Il n'y a peut-être que les Fidjiens qui sont encore très décontractés, transportant partout avec eux leur musique et leur bonne humeur.

Plus de 2000 rouleaux de strap par an

18h. H - 2. La causerie

Se maintenir pour que les gamins ils y goûtent après

La collation avalée, les straps posés, les deux entraîneurs ont pris les avants et les trois quarts séparément pour les dernières consignes tactiques et techniques. Vient alors le moment important de la causerie de Jean-Noël Spitzer avant que tout le monde ne s'en aille au stade. L'entraîneur du RCVannes va se servir de la victoire contre Oyonnax pour faire vibrer la corde sensible de ses joueurs.

Dans les vestiaires à une heure du match

Derniers préparatifs
Les ballons du match
Echauffement et concentration dans les vestiaires
Échauffement sur le terrain annexe de la Rabine
David Robo, le maire de Vannes, est un supporter assidu du RCV

20h: Coup d'envoi du match

Charge dévastatrice de Vosawaï
Jean-Noël Spitzer et sa fidèle casquette toujours solidement vissée sur sa tête
Simon Boisbluche le préparateur physique félicite Ash Moeke , le demi d'ouverture et buteur du RCV
Hickes a une nouvelle fois martyrisé la défense adverse

22 heures. Victoire de Vannes !

La Rabine et les joueurs exultent. C'est une étape de plus dans l'opération maintien. Mais une nouvelle fois, le RCV a prouvé qu'il avait sa place en proD2. Et que le rugby breton marque un peu plus son dolmen!

Merci à Jean-Noël Spitzer, Wilfried Lahaye, Simon Boisbluche ainsi qu'à tous les joueurs et aux dirigeants d'avoir accepté qu'une caméra les suive durant toute la préparation de leur match.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.