Conversations axées sur l’apprentissage – Idées à envisager

S’oublier

Lorsqu’on a une conversation, on écoute souvent « en se préparant à parler ». En d’autres termes, on commence rapidement à préparer ses réponses ou ses conseils dans son esprit plutôt que d’écouter vraiment.

Ne pas chercher à créer des liens (autobiographie) ou à porter un jugement immédiat (conseils) favorise l’écoute authentique.

Écouter attentivement

Être préoccupé par le moment présent peut, en fait, être un véritable obstacle à l’écoute.

L’écoute attentive signifie que l’on doit physiquement se débrancher de ses appareils électroniques personnels et fermer son « courriel mental » afin de concentrer toute son attention sur la personne qui nous parle.

Faire des pauses et reformuler

Les pauses et la reformulation peuvent être des outils efficaces, puisqu’ils permettent à une personne de confirmer ce qui a été dit et de préciser sa pensée.

Une façon élégante de reformuler consiste à résumer en une phrase l’essentiel de ce que vous avez entendu et compris. On peut mettre l’accent sur l’impression ou le contenu, ou les deux.

Utiliser les questions pour susciter la réflexion

Les questions ouvertes permettent à une personne de découvrir ses forces intérieures et les ressources mises à sa disposition.

Elles peuvent l’aider à examiner diverses options et à élaborer les prochaines étapes.

Souplesse dans l’attitude et le rôle

Il n’est pas nécessaire que toutes les conversations soient axées sur l’apprentissage.

Si les idées susmentionnées peuvent structurer la réflexion, un mentor efficace saura faire preuve de souplesse quant à sa position et à son rôle afin de répondre aux besoins du nouveau membre du personnel enseignant.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.