Projet TIC - Cours PPA4111 Audrey vachon et silvia parodi

Intention pédagogique : Amener l'élève à mobiliser des notions liées à l'univers social ainsi que des éléments liés aux textes et à la situation de communication en vue de la création d'un quiz interactif en équipe pour les élèves de sa classe ou toute autre classe de la même école à l'aide de l'application Kahoot.

Kahoot!

Classe de madame Audrey Vachon - 4e année - Univers social

En équipe, les élèves deviennent des experts d'une unité dans leur cahier d'exercice Escales. Ils décortiquent cette unité en utilisant les stratégies de lecture apprises dans la classe (prédire, clarifier, questionner et résumer).

En équipe d'experts, ils devaient créer 3 questions en lien avec leur unité qu'ils poseront aux autres équipes de la classe. Les questions sont ensuite conservées par moi-même afin de conserver des traces de leur travail.

À l'aide d'une vidéo explicative, j'ai modélisé l'utilisation de Kahoot aux élèves. La vidéo présentée était en anglais (comme la plupart des tutoriels en lien avec les TIC), mais je me suis chargée de traduire au fur et à mesure pour les élèves. Je me suis assurée qu'ils me suivaient et qu'ils entraient les informations étape par étape. J'ai modéliser comment créer une question, comment ajouter une image à la question, puis comment répondre aux question d'un quiz d'une autre équipe. Pour ce faire, j'ai utilisé un quiz que j'avais déjà créer par le passé dans mon ancienne classe de stage, simplement pour qu'ils s'habituent à la plateforme.

Après la modélisation de l'application Kahoot, les équipes utilisent le site pour créer leur quiz en lien avec leur unité. À chaque 30 minutes, le responsable de l'ordinateur était changé afin que tous les élèves aient la chance de travailler avec la technologie.

L'équipe d'Alexandra nous explique son choix d'image.

Afin de garder des traces visibles de l'utilisation des TIC, toutes les équipes ont créé leur quiz dans mon compte Kahoot personnel. De cette façon, j'avais toujours accès à leur quiz et à leurs questions. De plus, des photos et des vidéos ont été prises tout au long du projet. J'ai aussi toujours circuler entre les équipes pour les réajuster au besoin. Le seul moyen pour rendre le processus d'apprentissage visible qui ne fut pas utilisé comme prévu est la prise de note du comportement des élèves. Comme des vidéos ont été pris assez constamment, j'ai jugé que les notes n'étaient pas essentielles. Les photos et les vidéos m'ont permis de prendre des traces de mes élèves à toutes les étapes du projet. De plus, je peux retourner dans mon compte Kahoot en tout temps pour aller revoir les quizs bâtis par mes élèves, ce qui démontre l'utilité de cette piste d'observation, car elle me permet de conserver les traces à long terme et d'avoir du temps pour évaluer le travail de mes élèves, ce qui est une caractéristique intéressante de cette application. J'ai pu évaluer le travail de mes élèves sur une durée de temps étendue, ce qui n'aura pas été le cas sans l'aide de la technologie et des traces visibles qu'elle permet de conserver.

On voit le plaisir de l'équipe qui fait jouer son quiz aux autres élèves.

Les équipes sont venues une à la fois devant la classe afin de parler de leur unité au reste de la classe. Après leur avoir donner les informations importantes, je faisais jouer le quiz aux autres équipes et celles-ci devaient valider leur compréhension en répondant aux questions.

À la fin de chaque quiz, les élèves voient les trois équipes ayant accumulées le plus de points.

Retour sur l'intention pédagogique :

Image en lien avec la question de l'équipe.

Dans l'ensemble, l'intention pédagogique ciblée à vraiment été travaillée grâce à cette situation d'apprentissage. Les élèves sont devenus des experts d'une unité en univers social et ont partagé leurs découvertes avec les autres élèves. Ils ont dû mobiliser ces notions afin de créer des questions comportant plusieurs choix de réponse, ainsi que trouver une image en lien avec leur unité sur le site internet du récit de l'univers social. L'objectif était vraiment que les élèves comprennent et retiennent l'information sur laquelle ils ont travaillé en classe. Cet objectif a visiblement été atteint, puisque même deux semaines après le projet, les élèves se souvenaient encore très bien des informations que contenait leur unité.

Classe de Madame Silvia Parodi - 5e année- Univers Social

Tout comme dans la classe de Madame Audrey, les élèves étaient réunis en équipe (de 3 élèves au lieu de 4 toutefois) afin de créer des questions à choix multiples pour leur camarades de classe et les élèves des autres classes. L'intention était d'amener l'élève à mobiliser des notions liées au Module 3 du Manuel Voyages en Univers Social ainsi que des éléments liés aux textes et à la situation de communication en vue de la création d'un quiz interactif pour fins de révision à l'ensemble des classes de 5e de l'école.

Contrairement à la classe de Madame Audrey qui a eu recours à une vidéo explicative pour l'utilisation de Kahoot, les élèves de ma classe connaissaient déjà la plateforme et étaient assez habiles avec la technologie. Composé de 15 garçons allumés, très compétitifs, autonomes et impatients de ''vivre'' l'expérience Kahoot, j'ai dû réajuster légèrement l'activité. J'ai plutôt mis l'emphase sur l'importance de créer de bonnes questions à choix multiples voyant la difficulté au moment de la phase de réalisation et restrictions quant au nombre de mots par question. J'ai dû faire un lien avec des notions en français concernant la rédaction de questions. Je me suis assurée, à l'aide d'exemples concrets, de leur compréhension de la tâche. La difficulté, pour certaines équipes, étaient de trouver des choix de réponses erronées à la question. Fort heureusement, les plus créatifs, s'en sont bien sortis. Ceci n'était pas tant naturel pour certains. Or, je me suis rendue compte que plusieurs questions se répétaient entre les équipes. J'en ai personnellement rajoutés quelques-unes à la toute fin. Aussi, par faute de temps dû à un projet de science en parallèle qui a pris de l'ampleur et dû à une gestion de classe devenue difficile pendant le stage, le recherche et l'insertion d'images fut impossible. Je l'ai moi-même faite pour quelques-unes des questions à la maison.

Premières traces visibles: rédaction en équipe des questions

Afin de garder des traces visibles de l'utilisation des TIC, j'ai fourni aux élèves mon identifiant et mot de passe. Une fois les questions validées, chaque élève devait inscrire sa question directement sur le Quiz intitulé: Quiz révision Univers Social - Dossier 3. De cette façon, j'avais accès facilement aux questions. De plus, des photos et des vidéos ont été prises tout au long du projet. J'ai d'ailleurs apporter soutien aux équipes dans le besoin. Afin de leur permettre de voir des traces de leur apprentissages, à la toute fin (retour sur les apprentissages) j'ai montrer aux élèves l'option Get results de l'application Kahoot. À ce moment, ils ont pu constater l'enregistrement de leurs réponses. L'impression et la remise de ces résultats personnalisées auraient pu être faite si le temps l'aurait permis. Autres avantages liés à cette activité TIC: 1- le fait de créer ce Kahoot permet aux années subséquentes de réutiliser le quiz 2- la compilation des résultats permet tant à l'enseignant qu'à l'élève de comprendre la provenance des erreurs et ainsi valider leur compréhension du sujet.

Tout au long de la simulation, il importe de rappeler aux élèves qu'il s'agit d'un jeu, une manière différente d'apprendre et de dédramatiser l'erreur. Qu'un peut être le champion à ce quiz mais qu'il peut se faire détrôner une autre fois.

Les questions reliées aux personnages furent très bien réussies pour l'ensemble de la classe (90%)

Bref, à travers cette activité et malgré les quelques bifurcations au déroulement prévu pour l'activité, l'intention pédagogique de cette activité a été atteinte dans l'ensemble. L'objectif était d'étudier, de revoir, de mémoriser les éléments importants et susceptibles de leur être demandés au prochain test d'univers social. Preuve est, la semaine suivante, les élèves se sont sentis très compétents et confiants après le test.

Retour sur la plateforme et son lien avec les modèles théoriques :

La création d'un quiz Kahoot permet une redéfinition considérable de la tâche : l'application permet aux élèves et à l'enseignant de recevoir une rétroaction directe et constante. Elle permet également de création un climat de compétition amicale qui amène les élèves à être fortement motivés par l'activité. L'utilisation de la technologie les rend intéressés. L'activité intégrant les TIC de cette façon rend les élèves actifs dans leurs apprentissage, puisque l'utilisation des TICS n'est pas une finalité, mais un support aux notions d'univers social à voir (Wart, 2013). Cependant, plusieurs étapes du projet correspondent à différents niveaux du modèle :

Substitution : Écriture des questions en passant du papier-crayon à Kahoot.

Réécrire les questions dans Kahoot.

Augmentation : Création d'un quiz interactif où plusieurs élèves participent et auquel ils ont accès.

Choix de réponses.

Modification : Conception d'un quiz et recherche d'images en lien grâce à un moteur de recherche. L'utilisation d'un moteur de recherche engendre automatiquement une augmentation de la tâche. Ici, le site internet utilisé fut le site du récit en univers social.

Redéfinition : Création d'un quiz et rétroaction directe. À chaque question, les élèves sont classés selon leurs bonnes réponses, ce qui leur permet de voir où ils se situent par rapport aux autres. Ça leur permet de prendre conscience de leurs connaissances et de ce qu'ils n'ont pas nécessairement compris. Ils sont capable ensuite de mentionner quelles sont leurs difficultés ou leurs incompréhensions afin que l'enseignant puisse revenir sur ces notions avec eux.

Les effets de la rétroaction directe ne se sont pas faits sentir sur le coup, car les élèves ont vraiment pris l'application Kahoot pour un jeu, vu le contexte ludique et amusant. Cependant, avec le recul, j'ai demandé à certains élèves ce qu'ils pensaient d'un tel fonctionnement. Voici ce que l'une d'entre eux m'a répondu :

Cette rétroaction est essentielle, car elle donner à l'élève une «information qui l'aide à s'améliorer dans l'accomplissement de cette tâche» (Barriault, 2016).

L'apprentissage collaboratif est un des types d'apprentissage qui permet aux élèves de consolider leurs notions le plus efficacement. De plus, les élèves apprennent mieux quand ils ont du plaisir. La rétroaction directe offerte par l'application Kahoot a permis à mes élèves de prendre conscience de leurs connaissances, ce qui n'aura pas été le cas si je leur avais simplement donner un examen suite aux présentations des équipes.

En somme, l'expérience comme telle de l'utilisation des TIC dans nos classes de stage fut bénéfique à bien des niveaux. Les élèves ont été très motivés par l'activité et ils nous en ont parlé positivement. Ça leur a permis de mettre leurs forces ensemble afin de créer un travail collaboratif dont ils sont fiers. Cependant, il fut difficile pour Audrey de s'organiser dans son école de stage, comme il n'y a pas de laboratoire informatique et qu'il faut réserver les ordinateurs vraiment d'avance. Nous croyons que les directions d'école ont avantage à mettre l'accent sur les TIC, car les impacts sur l'apprentissage des élèves sont très présents et très forts. Les élèves apprécient quand nous sortons du cadre «ordinaire» de la classe. Ils sont stimulés par la nouveauté. C'était la première fois que les élèves de la classe d'Audrey utilisaient les TIC dans un contexte éducatif. De plus, en tant que futurs enseignants, et comme nous avions dans nos classes des élèves TDA, nous avons pu observer que l'usage des TIC peut «améliorer le rendement scolaire des élèves éprouvant des difficulté d’attention.» (Massé et Couture, 2015).

En analysant comment s'est déroulé la même activité au sein des deux classes différentes, nous pouvons observer certaines différences, bien que dans l'ensemble ce fut bénéfique pour chacune d'elles. En effet, la difficulté majeure relevée dans la classe d'Audrey fut reliée aux ressources TIC. Dans la classe de Silvia, la réalité de la gestion de classe et du manque de temps vinrent quelque peu perturbés la réalisation de l'activité permettant de rendre les traces visibles tel que planifiée initialement.

Bibliographie

Barriault, Lucie. (2016). Comment et pourquoi donner des rétroactions aux élèves? RIRE. Repéré au http://rire.ctreq.qc.ca/2016/05/retroaction-guide/

Modifié par Chaillez, Duprey et Bédard (2017), Bédard, L., Chaillez, P.D., Foster, S., L., Houle, C. et Ledoux, M.-A. (2016). PPA4111 – Cours 1 [Présentation Google Slides]. Repéré dans l’environnement StudiUM : https://studium.umontreal.ca/

Modifié par Chaillez, Duprey et Bédard (2017), Bédard, L., Chaillez, P.D., Foster, S., L., Houle, C. et Ledoux, M.-A. (2016). PPA4111 – Cours 3 [Présentation Google Slides]. Repéré dans l’environnement StudiUM : https://studium.umontreal.ca/

Katyshev, Vera. (2017). Effective educational use of Kahoot. Repéré au https://meantechtools.wikispaces.com/file/view/Kahoot+description+of+use+new.pdf

Wart, Sébastien. (2013). Le modèle SAMR : une référence pour une intégration réellement pédagogique dans TIC en classe. École branchée. Repéré au http://ecolebranchee.com/2013/09/09/le-modele-samr-une-reference-pour-lintegration-reellement-pedagogique-des-tic-en-classe/

Created By
Audrey Vachon
Appreciate

Credits:

Created with images by ericnvntr - "Keyboard"

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.