Loading

Sortie pédagogique à la Red Star Line à Anvers le mardi 23 janvier 2018

Voilà déjà plusieurs semaines que les élèves de Quatrième du collège Budé travaillaient sur la ville dans le cadre d’un EPI (enseignement pratiques interdisciplinaires) associant les professeurs d’arts plastiques, de lettres et d’histoire-géographie. Plusieurs problématiques ont été abordées autour de ce thème avec l’objectif commun de développer réflexion et créativité, d’ouvrir les yeux sur ce que l’on ne voit pas ou ce que l’on refuse de voir quand on arrive en ville… En effet, à travers des dessins et maquettes, les Quatrièmes ont réfléchi à leur ville, celle qu’ils connaissent ou qu’ils s’imaginent, mais aussi celle du futur, dont découle l’organisation d’une société, fondée sur des valeurs humaines que l’on veut partager. La ville nomade s’est imposée ainsi comme un modèle utopique : Pourquoi partir ? Que construire et comment ? Pour quel avenir ? Poèmes et chansons ont complété leur vision idéale, les mots composant des mondes poétiques et éphémères.

La visite d’Anvers, ville de plus de 520000 habitants, soit près de 170 nationalités, a permis à nos élèves de 4Claudel et 4Kusama de découvrir une architecture hétéroclite, entre passé et modernité, mais aussi d’être sensibilisés aux conditions de nombreuses familles venues de toute l’Europe pour rejoindre l’Amérique au début du XIXème siècle.

En effet, Anvers fut le point de départ de 2 millions de personnes entre 1873 et 1934, et les transatlantiques de la Red Star Line ont transporté de célèbres voyageurs, comme Albert Einstein !

Migrants d’hier, migrants d’aujourd’hui…

Ainsi utopie et ville se rejoignent autour d’une réflexion sur l’immigration, sujet actuel et controversé traité à travers nos séquences en classe, et les élèves suivent, à travers les différentes salles du musée, le parcours de ces personnes qui ont cru à un avenir meilleur, puis ont été accueillis à Ellis Island et sont devenus, pour la plupart, des Américains à part entière... Une visite au musée Red Star Line, c’est à la fois un voyage dans le passé et une rencontre avec le présent, la dimension humaine de l’émigration étant universelle et intemporelle.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.