Loading

ViaRhôna du lac de Neuchâtel à la méditerrannée > 1

Cliquer sur les photos pour les agrandir ou les réduire

1ère étape: Saint-Blaise > Bern

Samedi 25 juillet 2020
Profil du jour

Un beau samedi ensoleillé pour cette première étape vers la Méditerranée. Marianne est venue expressément du Plat Pays pour découvrir les côtes suisses. Doris et Michel nous accompagneront jusque Bern et peut-être plus loin encore.

Chemin des Chênes et traversée de Marin

Les couleurs du canal de la Thielle, les arbres s’y mirent, les algues l’envahissent et personne chez Daniel et Heidi pour un café matinal!

Les sillons à perte de vue dans la terre noire du Seeland

Le barrage d’Hagneck . . .

. . . par lequel se faufile l’Aar (que l’on suivra jusque la capitale) pour se jeter dans le lac de Bienne

Le joli bistrot du barrage nous invite à une pause. Après le “jus-d’oranges-obligé“ voici le “Lola-Cola-obligé“ assorti au casque!!

Ô feuille suspend ton vol . . .
Comme un air de sixty-six . . .

. . . sur le pont de Walperswil . . .

L’on hésite longtemps à sauter dans ces grands remous du barrage d’Aarberg, c’est si tentant, mais l’on imagine trop bien ce qui resterait de notre carcasse après cette séance de machine à laver!

Décidément la route mythique est à la mode partout! Ça donne envie de la parcourir à nouveau, mais pour l’instant suivons la rivière à vélo!

Oui ça monte dans la région de Murzelen, la charrette suit sans peine, nous aurons nos bagages à l’étape, merci Claude !

Saanesteg et son beau pont où Michel a aidé les cyclistes (féminines il sait choisir) à descendre ou monter les rampes assez raides

La centrale hydroélectrique de Mühleberg où nous nous arrêterons pour la pause pique-nique; hélas pas de baignade l’eau y étant un peu glauque malgré sa si belle couleur émeraude

En cachant 2 lettres . . .

Sur le Wohlensee, promenade en rang par quatre!

Bern, capitale fédérale . . .

. . . nous y sommes déjà, 65 km avalés comme de rien, évidemment l’électrique ça aide mais grand mérite à Marianne et Michel qui roulent sans assistance, trop forts!

Amusements rafraîchissants dans les jets de la place fédérale . . .

Déambulation entre les gouttes . . .

Et un peu plus loin, le surf est roi, le courant tend l’élastique et il ne reste plus qu’à se laisser tirer pour quelques figures libres!

Et à l’hôtel Ambassador, rien que pour nous, piscine et sauna, on en profite, quels bienfaits après cette journée

Et comme il y a 8 ans, pour le souper, les plissés sont de retour: la mode est un éternel recommencement!

Created By
Dominique Wacker-Cao
Appreciate

Credits:

©dominique wacker-cao