Analyse de l'écosystème du 11/19 Moyon Arthur Ap1

Géographie du lieu

Tout D'abord replaçons les Terrils (186m) dans leurs contextes. Nous sommes ici sur le site de Loos-en-Gohelle dans la région du pas de Calais appelé maintenant "Hauts de France". Cette région est connu pour ses anciennes cité minière, d’ailleurs d'où sont sorti de terre les Terrils.

Carte IGN topographique, secteur des Terrils
Plan IGN du secteur, LOOS-EN-GOHELLE,GRENAY,Lens

Vidéo découverte d'un Terril

Analyse microclimatique de la zone étudié

Le climat ici est spéciale, en effet c'est un microclimat chaud et sec, cela est dû à la matière qui travaille naturellement et produit ce que l'on appelle "Houille", tout cela avec le contact de l'air (de l'oxygène) qui permet une oxydation. De cause à effet une combustion s’effectue ce qui produit une source de chaleur importante, au centre du terril la température peut monter jusqu'à 700°C ! La température sur les terrils est donc de quelques degrés de plus tout de même important, environ 5°C supplémentaires que la normale de la région. Cela forme donc un microclimat qui permet l'installation de faune et de flore atypique et un biodiversité varié.

La faune sur le site

Des espèces que nous ne trouvons pas toujours dans cette région, peuvent s'installer ici car comme dit précédemment la température est ici plus chaude. Sur les lieux nous pouvons retrouvés quelques cent cinquante neuf espèces animales différente :

  • Oiseaux
  • Batraciens
  • Reptiles
  • mammifères
  • Libellules
  • Papillons de jour
  • Coccinelles
  • Sauterelles
  • Grillons

Certaines informations concernant les animaux peuvent varier selon l'évolution climatique et les différents changement qui peuvent s'opérer dans le milieu.

Quelques exemples de différentes espèce animale:

Le Crapaud Calamite
Le Machaon
Le Lézard des Murailles

La flore sur le site

Ce microclimat ne favorise pas seulement les espèces animales, bien au contraire. La flore y est aussi très varié car elle profite, elle aussi des bienfait de ce milieux et de ces propriétés particulière et bénéfique. Il y a en effet sur la zone deux cent cinq espèces végétales dont cinq espèces exceptionnelles, treize rares et six très rares

Ophrys à l'Abeille
Pavot Cornu
Amanite tue-mouche

Analyse édaphique du site

  • Il y a un intérêt particulier ici à maintenir une gestion différencié car cela permet de maintenir les espèces qui sont déjà installé et celles qui pourraient s'installer à l'avenir.
  • Les terrils sont des amas de "déchets" ici du schiste et du grès carbonifère, qui comme dit au début de ce dossier continu de "travailler", il y a production de Co² et de poche de combustion. C'est un sol qui est donc pauvre et sec.
  • Leurs couleur noir dû au schiste, absorbe le rayonnement qu'émet le soleil, ce qui ajoute un élément de plus au microclimat qui est déjà auto-alimenté en chaleur.
  • Nous avons aussi pu remarquer les différentes étape de repeuplement du milieu, c'est à dire arbres, fourré, pelouses, friches, plantes pionnières et enfin la zone nue avec peu d'activités.
Created By
arthur moyon
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.