Loading

Les commerces et marchés Saint-Étienne, 1905.

Avant de commencer notre promenade dans le vieux Saint-Étienne, saviez-vous que notre ville était, il y a bien longtemps, entourée de remparts ?

C'était en 1445...

Mais revenons en 1905...

Notre promenade nous emmenera dans plusieurs endroits de la ville. Nous commencerons par la Place du peuple, puis chavanelle. Nous irons ensuite à jacquard et marengo. Enfin, nous terminerons par grenette.

Saint-Étienne en 1905

Nous sommes place du Peuple. on y tenait les marchés et cette place était très animée. C'était le lieu central de la ville.

Allons un peu plus loin, à l'angle de la place du Peuple et des Ursules pour retrouver une célèbre enseigne...

Magasin La Ménagère

On y vend tous les articles de ménages, de la vaisselle et des verres.

Prenons maintenant la direction de la place Chavanelle...

Place chavanelle : point 2

C'était le quartier des armuriers. La première manufacture y avait ses bureaux et ses magasins.

au numéro 23 de cette place, Pierre Lanéry avait sa boutique. On peut voir sur la façade "Pommes de terre, de toutes provenances" et "Raisins à vendange, noix marrons".

C'était aussi un lieu de marché,

où se retrouvaient les "pagnots".
Au fait, savez-vous qui ils étaient ?
Souvent considérés comme des voyous ou des vauriens, ils portaient les paniers de légumes moyennant une petite récompense qu'ils s'empressaient de dépenser au café du coin...
vers 1925, un grand marché couvert sera construit.

Direction Jacquard...

Place Jacquard : point 3

Dirigeons nous maintenant vers cette place . Pas en voiture (elles n'existaient pas encore), mais à cheval...

Quant à la place Marengo, elle était connue ...

marengo : point 4
la place marengo aussi connue pour son bassin,

Nous voilà revenus place Grenette.

Grenette : point 5

Ce quartier était celui des bouchers.

C'est ici qu'est né le premier abattoir de Saint-Étienne. "la boucherie", partie de la place ainsi appelée en 1672, offrait un spectacle répugnant pour l’œil et l'odorat.
Les bœufs y sont abattus à même le sol, sans aucune règle d'hygiène.
Trente-six bouchers demeurent dans le "quartier de la boucherie" en 1800.

Voilà, notre petit tour de ville est terminé. Il y avait bien d'autres boutiques à Saint-Étienne. En voici quelques-unes...

C'était Saint-Étienne...