Loading

Café de Louise 21 octobre 2017

Aaliya Saleh, 72 ans, a les cheveux bleus. Elle a toujours été non conventionnelle, sans mari, sans enfants, sans religion, et a toujours lutté contre le carcan imposé par la société libanaise. Une seule passion l'anime : la littérature. Tandis qu'elle tente de maîtriser son corps vieillissant et sa spontanéité, elle doit faire face à une catastrophe inimaginable. Prix Femina étranger 2016.
André, jeune médecin militaire, se rend une fois par semaine à la carrière des Fontaines, aux Trois-Gueules. Il s'y installe en rachetant une demeure où il avait tenté de sauver un enfant. Il découvre l'existence de son fils Bénédict sur le tard. Ce dernier prend la relève de son père et fonde sa propre famille. Mais la naissance de sa fille risque de tout faire basculer. Prix des Libraires 2017.

Une fresque familiale, humaine. Un livre d'une fascinante étrangeté.

Les destins croisés de trois femmes, sur trois continents différents. En Inde, Smita est intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper aux traditions et apprendre à lire. Julia est ouvrière à Palerme. Quand son père a un grave accident, elle découvre que l'atelier familial est ruiné. Sarah, avocate canadienne, apprend qu’elle est atteinte d'un cancer du sein.

Trois histoires qui s'entremêlent. De très beaux destins de femmes.

Deux femmes, une mère et sa fille, Jeanne, s'envolent à Nice pour fêter Noël. La première souffre d'un cancer en phase terminale et veut revoir sa ville avant de mourir, la seconde l'accompagne et se prépare au deuil. Sur un banc, Jeanne rencontre Gabriel, de 25 ans son aîné. Après l'avoir aimé une nuit, elle recommence à vivre.

Un très beau livre qui n'est jamais dans le cliché ou dans les moments attendus.

Une galerie de portraits des grands champions de l'histoire du Tour de France. L'auteur fait partager son admiration pour ces sportifs, avant sa participation prochaine en tant que coureur à la 100e édition de la Grande Boucle en 2013.

Le tour de France par un maître de la métaphore. Une oeuvre qui transpire l'amour du sport.

Un récit mettant en scène les dieux de la mythologie scandinave : Odin, le plus puissant, sage, audacieux et rusé ; son fils Thor, fort mais tumultueux ; Loki, un fils de géants, escroc et manipulateur. Leur légende, ressuscitée ici, illustre leur nature fière et compétitive, leur inclinaison à tromper, leur tendance à être gouvernés par leurs passions.

Gaiman s'amuse avec les Dieux. Un délice.

En 1974, Patricia, la petite fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, est kidnappée par un groupuscule de révolutionnaires dont elle épouse finalement la cause. Relecture de l'affaire Hearst et de son impact médiatique.

Une histoire intéressante, un style très déroutant.

Oakland, début du XXe siècle. Martin Eden, marin originaire des quartiers pauvres, protège un jeune homme issu d'une classe aisée lors d'une rixe. Invité dans la famille de ce dernier, il s'éprend de sa soeur Ruth Morse et s'instruit pour la conquérir. Déçu par la société bourgeoise dont il découvre l'inculture et l'hypocrisie, il s'enfuit en mer vers une île du Pacifique.

Un classique indispensable à (re)découvrir!

En 1960, alors qu'il vient d'apprendre que Lila, sa jeune épouse, est enceinte, Antoine est appelé pour l'Algérie. Sur place, il travaille dans un hôpital militaire où il fait la rencontre d'Oscar, un jeune caporal amputé et enfermé dans son mutisme. L'amitié entre les deux hommes se construit autour de l'indicible de la guerre.

De magnifiques moments d'échappés. Un livre de sensations, on ressent le climat, les relations entre les hommes etc...

L'écrivain américain J. Baldwin (1924-1987) avait commencé l'écriture d'un livre sur trois de ses amis assassinés, Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King. R. Peck a repris ce manuscrit en le complétant avec des lettres, des interviews et des discours de Baldwin. Il en a fait un documentaire multiprimé qui traduit la vision tragique de Baldwin sur l'histoire des Noirs aux Etats-Unis.
À travers les propos et les écrits de l’écrivain noir américain James Baldwin, Raoul Peck propose un film qui revisite les luttes sociales et politiques des Afro-Américains au cours de ces dernières décennies.

Découverte de James Baldwin!

Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation. À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés…
Katryn Bigelow s’empare de sujets difficiles pour en faire des films chocs qui ne laissent pas indifférent. Démineurs et Zero Dark Thirty à découvrir à la bibliothèque, et Detroit dans les salles.
Sur son lit de mort, Bon Agornin, un dragon, vit ses derniers instants entouré de ses cinq enfants et de son gendre Daverak. Afin de partir absous de ses péchés, il se confesse à son fils aîné, Penn, qui est prêtre.

Un roman étonnant, qui mêle les genre. Par l'auteur du très apprécié Morwenna.

Une petite ville de Géorgie aux étés brûlants, des maisons sans grâce, des cafés mal tenus, des petites usines, une atmosphère malodorante de pauvreté et de laideur : âgée de 12 ans, la petite Frankie croit entrevoir l'occasion de s'évader de ce cadre étouffant. Orpheline de mère, seule, elle n'a pour amie et confidente que Bérénice, la vieille cuisinière noire.

IL FAUT relire tout Carson McCullers. Et en particulier Frankie Addams! Un puissant texte sur l'adolescence.

Reprise d'un texte mythique, écrit en 1924, racontant le Tour de France au lecteur du Petit Parisien. Certains noms de champions trouvent encore écho dans nos mémoires : Bottechia, les Pélissier, tout comme les cols où s'acharnent toujours chaque été les coureurs : Tourmalet, Galibier, Isoard...

LE classique sur le tour de France.

Au début du XXe siècle, le peintre Han van Meegeren est blessé du peu de considération porté à ses tableaux, jugés trop académiques. Il étudie l'oeuvre de Vermeer et peint des faux Vermeer sur des thèmes religieux. La supercherie n'est découverte qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale quand, pour se disculper d'avoir vendu à Goering un authentique Vermeer, il se démasque.

Déjà présenté, adoré! Une biographie sur un artiste qui ne copie pas les oeuvres mais qui crée dans l'esprit du peintre. Une reconstitution très impressionnante de l'époque et du travail de faussaire.

A 53 ans, une femme fait le choix d'arrêter de se colorer les cheveux. Elle raconte l'évolution de sa chevelure et les sentiments nouveaux qui y sont liés.

Etait-ce bien nécessaire de faire un livre pour quelques cheveux blancs?

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.