Longueur d'onde Réalisé par M2

C'est l'histoire de Bob, un petit robot ouvrier qui travaille à l'usine. Il est amoureux de Sam, sa voisine de travail et de chambre mais il n'a jamais le temps de le lui montrer. Prisonnier de cet enfer de productivité, il se résigne jusqu'au jour où trop, c'est trop!

L'idée des cabines nous est venue tout de suite

Ce clip a été réalisé pour le chanteur toulousain AEGIDE. Le travail s'est fait sur une période de 6 mois mais en fait il y a eu un mois de pré-production, deux mois de production et pour finir, un mois et demi de rendus et de post-production. Le temps qui manque était consacré à d'autres projets.

Le point de départ, ces yeux qui s'allument.

Au départ, AEGIDE avait vu une vidéo que j'avais réalisée avec Gabb Mho, un artiste et ami avec qui je travaille à distance.

On avait réalisé ce mini court métrage pour trouver le meilleur moyen de travailler à distance. Le court s'appelle :

Du coup AEGIDE nous a dit qu'il voulait un clip qui soit un peu futuriste mais aussi un peu cartoon. Seulement il n'avait pas d'idée précise. Alors on a prit les paroles pour essayer d'en faire ressortir l'essence et l'idée principale du texte. Parallèlement à notre travail d'écriture, on s'est appliqués à définir les designs du personnage principal. Et voilà ce que Gabb Mho a dessiné en premier, puis à modélisé en version basique.

Design de base, à gauche au crayon et à droite sur Zbrush.

De son côté, Alizée Ramiara, une artiste talentueuse nous a rejoint et a commencé à nous proposer des dessins très intéressants.

Modèle sheet face, profil et dos.

Les possibilités de déplacements et d'actions.

La façon de faire passer ses émotions et de communiquer.

Elle avait proposée de très bonnes idées mais on s'était déjà arrêté sur un design pour Bob. Alors on lui a proposé de continuer son travail sur les décors et les autres personnages. D'ailleurs elle travaille très vite, elle est très créative et à l'écoute des remarques.

Entre temps j'ai écris le scénario et fait le découpage technique, que j'ai ensuite donné à Gabb qui a fait le storyboard.

Storyboard Longueur d'onde by Gabb Mho

Évidemment, une fois validés, et le scénario et le storyboard, il a fallu se pencher sérieusement sur les designs définitifs.

D'abord les personnages.

Bob et Sam

Bob et Sam partagent la même modélisation.

Notre premier design était très bien mais quelque chose n'était pas encore aboutie. Gabb a alors entrepris de le vieillir un peu. En fait sur la première modé tout est très rond et la tête est très volumineuse, ce qui a tendance à rajeunir le sujet. Il l'a donc modifié en allongeant le corps réduisant ainsi le volume de la tête proportionnellement et l'a aussi ovalisée. Le personnage était créé. Et comme Sam devait être de la même génération de robot que lui, on a gardé la même modélisation et Gabb a refait une autre texture pour les personnaliser et les identifier.

Le méchant cyclope

Le RHT

Alizée à l'œuvre. 

Très vite Alizée a saisi l'esprit que l'on voulait donner à se personnage clé de l'histoire. Représentant la forme ultime de la déshumanisation de la société au profit de la rentabilité, il nous fallait un robot froid et assez peu attachant mais qui collait avec l'univers graphiques du clip. Son nom RHT est un acronyme pour robot high-tech.

Elle a tout de suite proposé des alternatives concernant son emplacement. On avait vraiment envie de garder la suspension au plafond, mais c'était plus logique qu'il soit posé au sol.

Le RHT modélisé et texturé par Gabb
Le vélociraptor des chaînes de montage.

Le vieux robot. RPZ 05

Un gentil Robot

La principale difficultés dans la création de ce personnage, est qu'il devait ressembler à Bob et Sam mais comme s'il s'agissait d'un modèle antérieur. Il fallait qu'on sente une ingénierie plus ancienne. En gros il fallait partir de Bob pour le rendre moins moderne, moins à la pointe du progrès. D abord la tête et le corps.

Un design plus carré que rond. 

Je l'ai fait plus carré mais en conservant l'idée de l'arrondi comme si c'était la volonté initiale mais que les méthodes de fabrication de l'époque de RPZ 05 ne le permettait pas. Ensuite je lui ai mis deux roues plutôt qu'une seule, justement pour renforcer l'idée d'une technologie moins avancée. Les roues sont aussi plus fines que celles de Bob, comme dans le temps des 2cv par exemple ou des 4 L qui avaient de toutes petites roues très fines pour une ce ne soit pas trop dur de tourner.

La texture est abîmée.

Pour terminer je le voulais vieux aussi dans le sens où au-delà d'une technologie vieillissante, il fallait qu'on ressente l'âge de la machine. Sa couleur aussi devait contraster pour marquer une époque différente, où il ressemblait plutôt à un fenwick dans un hangar qu'à un nouveau robot flambant neuf.

Puis le rig pour l'animer.

C A T

Comme j'ai animé sur 3Ds Max, j'avais la possibilité de travailler avec ce superbe outils, le système CAT ( character animation toolkit). Comme en plus il s'agit d'un robot il fallait faire un squelette mécanique.

J'ai donc créer très vite un rig, bien que j'ai du l'adapté. En effet ces robots ont des roues et des doigts qui tournent sur leurs axes. Je ne pouvais donc pas me contenter du sytème de base ( ça aurait trop simple). Après quelques manipulation et quelques réglages, le tour était joué.

Bob dans sa cabine.
L'Animation
Bob avant l'aspiration
Le dessin de Sam vole au vent.

Dès la première séquences, un problème, comment animer ma feuille de papier? Je ne voulais pas utiliser de vraies propriétés physique pour une animation qui allait durer 1,5 sec, donc je les animées avec des modifiers bend et wave, à la main, ça marche pas trop mal.

Les capsules

En effet, c'est toujours pendant la production que vous payez les erreurs ou les errements de la pré-production. Vous vous dites toujours que vous avez tout bien calé, pendant la previz (animatique) vous vous dites même sur certains détails:

Ça je verrai pendant l'anime...
Ah la galère!

Eh bien s'il y a une chose à éviter c'est bien celle là! En fait l'idée de départ était que les capsules passent devant les ouvriers sans s'arrêter. Les ouvriers du coup devaient travailler dans les capsules au fur et à mesure qu'elles avancent. Mais voilà, on décide finalement que les ouvriers vont prendre les capsules et travailler sur chaque capsule de manière un peu unique. Ça renforce leur humanité, d'ailleurs quand le RHT débarque, lui, travaille sans attraper les capsules, comme une machine. Donc cool pour l'idée mais pas cool pour la galère de dernière minute.

Pas cool!

En effet, on est passé d'une animation des capsules que j'aurais pu faire en 6 minutes à une animation individuelle qui va me durer des jours voire des semaines.

Éviction de RPZ 05

Sur la première on voit Bob à deux doigt de se faire jeter dès le début. Ça c'était long à animer et nous n'avions pas le temps.

Le craquage!

C'était super cool de faire ce plan mais j'étais pressé et surtout il était court. J'aurais vraiment aimé pouvoir passer plus de temps et particulièrement m'appliquer sur cette séquence.

Elle se fait éliminer et éjecter

Elle a les sourcils vers le bas pour lui donner de la tristesse.

Vive les particules!
Bob et Sam s'envolent dans l'espace en explosant le toit de l'usine.
La chute dans la décharge.

Pour les décors de la décharge, on aurait pu trouver plus rapide à rendre mais comme le temps manquait on est resté sur le scatterîng des parties de tous les RPZ, dont le 05. C'était cool d'utiliser cette technique parce que rapidement on a pu donner de l'impact et de la profondeur.

Le coup de foudre.
L'espace

Alors là, avec un peu de réflexions, j'ai changé de fusils d'épaule. On était pas en avance pour les rendus même si Gabb rendait pendant que je finissais d'animer, alors j'ai opter pour une nouvelle option. Comme je travaille avec after effect en compo, et qu'il existe maintenant une superbe passerelle entre after effect et cinéma 4D, j'ai décidé d'animer sur max parce que tout était déjà paramètré, je n'avais plus qu'à passer par after pour rendre et composer la scène en une seule fois. J'ai gagné des jours de rendus, tant et si bien qu'on a hésité un instant à tout reprendre et puis non.

Idée originale d'affiche.

Un peu d'humour.

Pour le plaisir mais ça n'a pas été retenu.
La promotion de l'œuvre.

D'abord montré le résultat au client, artiste, voilà toujours un moment délicat. On avait pris du retard, et si le projet définitif, ne plaisait pas tant que ça.

Mais il a adoré, alors on est passé à l'étape suivante, créer des images pour la diffusion et la promo.

La bannière YouTube

Pour les réseaux sociaux, les dix derniers jours on avait fait un compte à rebours.

Compte à rebours journalier.

Finalement c'est sorti et ça a beaucoup plu.

J'espère que vous avez pris du plaisir à découvrir le projet autrement au travers de cette page.

N'hésitez pas à le faire partager sur les réseaux sociaux et à partager le clip.

Merci beaucoup et à bientôt.

Mess Bessad.

Created By
Mess Bessad
Appreciate
Gabb Morata , Alizee Ramiara, AEGIDE, Mess Bessad

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.