Loading

Le Dauphin Édition juin 2021 - Garde côtière auxiliaire canadienne (Québec)

Note for english readers

Some texts have been translated to english for your convenience, look for english version buttons or asterisks (*) in the table of contents to see which texts have been translated!

Contenu

  1. Message du président*
  2. Message du directeur général*
  3. Message du trésorier*
  4. Rapport des directeurs*
  5. Remise des reconnaissances et prix de l'AGA 2020-2021
  6. Présentation du conseil d'administration, des directeurs et des adjoints*
  7. Résumé des dernières élections*
  8. Message du surintendant de la Garde côtière canadienne*
  9. Nouvelles de la zone 1
  10. Nouvelles de la zone 2
  11. Nouvelles de la zone 3
  12. Nouvelles de la zone 4
  13. Nouvelles de la zone 5*
  14. Nouvelles de la zone 6
  15. Présentation des réseaux sociaux
  16. Présentation du nouveau matériel promotionnel
  17. Nouvelles fonctionnalités du journal Le Dauphin
  18. Présentation de la lettre de Transports Canada*
  19. Jeux-questionnaires
  20. Nouvelles de GISAR
  21. Chroniques historiques

Message du président

En mars dernier, j’ai eu l’honneur d’être élu par acclamation au poste de président de notre magnifique organisation. C’est avec fierté que je m’engage à représenter celle-ci au cours du mandat qui m’a été confié et à travailler en étroite collaboration avec les membres de notre Conseil d’administration afin de continuer à faire évoluer notre organisation et de bien desservir tous nos membres. Mentionnons que notre conseil accueille deux nouveaux membres cette année, soit Michel Lambert aux ressources humaines et Richard Bastien à la formation. Suite à la démission de Léopold Béchette, le conseil d’administration a demandé à Daniel Michaud d’assumer l’intérim d’ici la fin du mandat. Par contre, nous sommes heureux que Léopold ait accepté le poste nominatif de Conseiller général pour le CA.

Le conseil d’administration a pris la décision de créer un nouveau poste pour GISAR, et c’est Hélène Diotte qui agira à titre de coordonnatrice. Elle sera supportée dans son nouveau mandat par Patrick Gagné en ce qui concerne le projet national confié à la firme « Innovexa Solution ». Selon les informations obtenues par ces deux membres qui nous représentent sur le comité national, ils estiment que 70 % du projet serait complété.

Voici les enjeux organisationnels qui ont été abordés lors de mon allocution et qui devront faire partie de nos discussions lors de séances du CA ou en séances spéciales avec les membres du Conseil d’Administration :

  • Financement de notre organisation via l’entente de contribution actuelle.
  • Financement de notre flotte corporative.
  • Analyse de notre gouvernance locale et nationale.
  • Création de nouvelles unités de la GCAC-Q dont pourraient faire partie les Premières Nations.
  • Formation S.V.O.P.

Le Nunavik demeure aussi un défi important pour notre organisation et avec la nomination d’un nouveau Directeur (Serge Jacques) au développement pour ce territoire, nous devrions être en mesure de faire des avancées notables dès que les mesures de la Santé publique concernant la Covid 19 seront assouplies. La réalisation et le succès de ce projet sont aussi tributaires de l’implication des personnes locales intéressées et possédant des connaissances du milieu maritime.

L’année 2020-2021 est maintenant derrière nous avec tous les inconvénients causés par cette pandémie. Par contre, peu d’entre nous ne se doutait qu’en 2021 nous serions encore aux prises avec la Covid-19 et ses nouveaux variants. La vaccination de la population en cours actuellement devrait nous permettre de rêver à un certain retour à la normale comme la tenue de la prochaine AGA en présentiel! Il sera essentiel de continuer à respecter les consignes de la santé publique lors de nos différentes activités.

Les nouvelles plateformes existantes comme Zoom, Teams, Face Time, nous ont permis de garder un contact virtuel avec nos membres et de poursuivre une bonne partie de nos activités (réunions, formations, projets, etc.). Il est fort possible que celles-ci fassent partie de notre environnement pour le futur.

Malgré la situation actuelle, nos membres ont fait preuve de beaucoup d’imagination en 2020 afin de respecter notre mandat pour la sauvegarde de la vie humaine sur les plans d’eau que nous desservons et nous poursuivrons dans cette même voie en 2021. Toutes nos directions de services se sont ajustées afin d’être en mesure d’offrir une capacité d’intervention SAR et autres activités autorisées (ex : formations, préventions) sur l’ensemble de notre territoire. Les consignes concernant la pandémie actuelle ont été mises à jour pour les différents services de notre organisation et seront disponibles sur notre site « GISAR » ou en vous informant auprès de votre commandant d’unité ou directeur de zone.

En terme budgétaire, la Covid-19 nous aura permis d’économiser en ce qui a trait à certaines activités (réunions en présentiel, formation via Zoom, missions SAR à la baisse, etc.). La Garde côtière canadienne nous a informés récemment que nous pourrions reporter les fonds excédentaires de $98,000 de l’exercice 2020-21 ainsi qu’un montant de $32,000 pour le développement de la Baie-James à notre budget 2021-22. Nous devrons préparer et fournir des justifications à notre partenaire la GCC concernant l’utilisation de ces fonds.

Je souhaite à tous une excellente saison estivale et prenez soin de vous.

Message du directeur général

Une deuxième année de pandémie au bureau

Nous avons amorcé au bureau notre deuxième année en temps de pandémie. Nous sommes « presque » devenus des experts dans l’art de s’adapter. De plus en plus familier avec les technologies reliées au télétravail, le personnel du bureau continue d’appuyer les administrateurs et gestionnaires tout autant que les membres dans leurs fonctions. Pour respecter les consignes de protection recommandées par la santé publique, nous avons modifié nos horaires de travail, nos présences au bureau ainsi que nos contacts (deux mètres) dans nos interactions en milieu de travail. Je remercie mes collègues Dorothy, Jocelyn et Nancy pour leur collaboration.

Nous sommes bien sûr, heureux d’avoir été épargnés d’un diagnostic positif à la Covid!

Usage judicieux de fonds publics

Vous le savez tous, dans les circonstances, nous avons passablement modifié notre plan d’action de la dernière année. Nous avons à cet effet, été prévoyant! Dès le mois de septembre le comité des finances a proposé de nombreuses modifications à nos budgets. Il est heureux que l’ensemble de nos modifications budgétaires proposées aient été approuvées par la GCC à Ottawa. Tous les services ont pu en profiter pour réaliser de nombreux projets qui étaient jusqu’à maintenant mis en attente, faute de budgets. Le mois de mars dernier était l’aboutissement de plusieurs projets d’acquisitions, de mises à niveau de nos équipements de prévention ainsi que de nos outils de communication. C’est donc, mieux équipé que nous amorçons cette nouvelle année financière.

Le début des opérations

À chaque début de printemps, Jocelyn Coulterman, notre officier des opérations et maintenance travaille en étroite collaboration avec les services des opérations et de la prévention afin que nos embarcations, BSA soient inspectées et conformes à la règlementation ainsi qu’à nos politiques internes.

Prendre soin de nos embarcations, c’est comme prendre soin de nos membres!

Au cours des dernières années, nous avons amélioré nos normes et politiques visant avant tout à permettre à nos sauveteurs de travailler dans des embarcations protégeant autant leur propre sécurité que la sécurité des plaisanciers et marins à qui ils portent secours. Nous invitons toutes les unités à respecter toutes les directives à ce sujet et qu’elles n’hésitent pas à consulter Jocelyn avant d’entreprendre une mise à niveau ou une réparation de leur embarcation.

Cours d’introduction à l’organisation

Bien entendu, la pandémie nous a également forcée à reporter le lancement de cette nouvelle formation destinée à nos membres. Dès que les consignes de la santé publique nous le permettrons, un calendrier sera rendu public ainsi que les modalités d’accès à la formation.

Nous vous rappelons toutefois qu’il a déjà été convenu que cette « formation » ou « présentation » s’adressera avant tout obligatoirement à tous les nouveaux membres ainsi qu’à ceux et celles qui désireront obtenir un poste de gestion et de direction. On parle ici des commandants d’unité, des directeurs de zone et des services, membres du conseil d’administration ainsi que les adjoints, instructeurs et conseillers de l’organisation. Nous encouragerons toutefois tous les membres à y assister lorsque des places seront disponibles dans les classes.

Distribution de masques (couvre-visages) pendant la pandémie

Nos membres nous ont à plusieurs reprises signifié leur appréciation suite à la distribution de nos couvre-visages GCAC l’automne dernier. Lorsque nous avons constaté que la pandémie allait se poursuivre encore cette année, nous avons pris les devants pour en commander un autre lot. Au cours des prochaines semaines, nous établirons un mécanisme de distribution approprié afin qu’ils soient utilisés à bon escient.

Nous vous rappelons que celui-ci a été fabriqué en tissu antibactérien de trois épaisseurs comme il a été recommandé. Même si le masque est identifié avec notre logo, bien sûr celui-ci ne doit pas être considéré comme une pièce d’uniforme mais bien comme une pièce de vêtement promotionnel. Vous pouvez donc le porter en tout temps. Nous vous invitons toutefois à respecter toutes les consignes pour son entretien.

Merci à nos membres

Enfin, au nom de mes collègues du siège social à Sorel-Tracy, j’en profite pour remercier tous les membres avec lesquels nous traitons quotidiennement au bureau. C’est un réel plaisir de faire de notre mieux pour vous diriger dans le respect des nombreuses règles et procédures internes. Nous avons bien hâte de pouvoir de nouveau vous accueillir dans notre édifice à la fin de la pandémie.

Nous nous joignons à tous ceux et celles qui vous encouragent à respecter les consignes de protection afin qu’au plus vite... on en finisse avec la Covid!

Bonne saison!

Message du trésorier

Les nouveaux taux de remboursements sont accessibles ici :

Livre de bord contenant les nouveaux taux de remboursement

Rapports des directeurs

Rapport de la directrice des communications

Déjà le premier mandat de 2 ans terminé et je ne sais pas, si, comme moi vous trouvez que tout va plutôt vite… Spontanément, il est admirable de prendre ce temps d’arrêt pour faire cet article et réaliser l’importance de toutes les personnes impliquées avec qui j’ai eu la chance d’échanger et de réaliser des projets dans cette période. En plus des personnes, il y a le nombre varié de dossiers qui ont été traités, et ce à tous les niveaux de l’organisation. Je peux confirmer qu’il y a deux ans, j’avais une bien petite idée de tout ce que j’allais découvrir et par surcroît, à quel point notre organisation bénévole allait m’amener à devoir me surpasser.

Lors de la dernière assemblée annuelle, j’ai sollicité un deuxième mandat, car j’avais le goût et l’intérêt de continuer le travail avec l’équipe des communications, le CA, les membres et les différents partenaires. J’entreprends ce deuxième mandat avec enthousiasme et avec une bien meilleure connaissance de notre organisation.

Je souhaite ici vous présenter l’excellente équipe des communications 2021-2022 qui tout comme moi, veulent faire équipe et travailler le plus près possible avec l’ensemble des membres de la GCAC-Q et de ses partenaires.

Qui dit équipe dit également plan de travail.

Comme présenté lors de l’AGA, pour 2021-2022 nous aborderons différents dossiers notamment :

  • Appuyer les unités dans leurs besoins de communications.
  • Créer des outils et définir une façon de faire de la sollicitation.
  • Doter la GCAC-Q d’une équipe de porte-paroles.
  • Produire avec la collaboration de tous Le Dauphin.
  • Collaborer à la mise en place du volet WEB dans GISAR II.
  • Travailler en collaboration avec les différents services.
  • Trouver une voix bilingue pour la narration audiovisuelle.
  • Définir un nouveau modèle de carte d’affaires conforme et accessible à toutes personnes autorisées.
  • Travailler au maintien et à l’harmonisation de l’image de marque de l’organisation.
  • Poursuivre le développement de la page Facebook.
  • Travailler à agrémenter la banque de photos.
  • Etc.

Comme vous le savez déjà, un souhait de l’équipe des communications est que d’ici deux ans, 100% des membres de la GCAC-Q soient membres de la page Facebook (mettre un clic dans le logiciel pour y avoir accès) et que plusieurs y déposent des textes et des photos

En terminant, selon moi, toutes les communications internes ou externes sont des responsabilités qui se doivent d’être partagées par tous en plus de respecter nos politiques et notre image de marque. Je vous invite en terminant à lire notre chronique « saviez-vous que » me permets de donner quelques exemples de ce que je veux dire par image de marque ou chacun à des responsabilités (ex : porte l’uniforme de façon adéquate, notre façon d’entrer en relation les uns avec les autres et avec le public externe, dans nos écrits virtuels et quand on appose notre signature, etc.)

Merci sincèrement de faire équipe avec l’équipe des communications, car comme je le crois et me plaît souvent à dire « seule je vais peut-être plus vite et ensemble on va assurément plus loin… »

Bon vent, bonne mer!

Rapport du directeur du développement du Nord et de l'Arctique

Bonjour à tous nos membres du Nunavik,

Lors de la dernière assemblée annuelle du 20 mars, les membres ont entériné la création d’un nouveau poste de direction pour le développement du Nord et de l’Arctique. Il s’agit d’une fonction qui me permettra en tant que nouveau directeur d’avoir une vision d’ensemble des activités de notre organisation sur ce territoire tout en siégeant au conseil d’administration. En autres, j’aurai la responsabilité de la gestion du budget spécifiquement alloué au Nunavik, du recrutement, de la formation, des opérations et d’assurer les communications avec nos partenaires et les communautés.

Ayant agi comme directeur de la formation depuis 4 ans, mon mandat impliquait que je m’occupe de l’ensemble des activités de formation de la GCAC-Q et ceci incluait la formation au Nunavik. J’ai donc participé à plusieurs voyages de recrutement et de formation sur l’ensemble du territoire et j’y ai découvert un territoire où toutes les communautés sont riveraines, soit la Baie d’Hudson, le Détroit d’Hudson et la Baie d’Ungava. J’ai aussi rencontré des gens pour qui la navigation est partie intégrante des activités quotidiennes pour la chasse et la pêche. C’est donc avec un immense plaisir que j’ai accepté de relever le défi de ce nouveau poste.

Comme vous le savez tous, depuis mars 2020, la pandémie a neutralisé nos activités au Nunavik puisque vos « frontières » ont été fermées pour éviter les risques de propagation. Nous avons donc reporté notre plan d’action de l’an dernier pour cette année.

Sommaire du « Plan d’action 2021 » :

Exercices (SAREX) dans nos unités déjà formées :

  • Salluit U66
  • Kuujjuarapik U60
  • Umiujaq U61

Finalisation de la formation (Si le bateau SAR est maintenant fonctionnel)

  • Inukjuaq U62
  • Quaqtaq U68
  • Kangirsuk U69 fonctionnel.

En relation avec le recrutement nous avons des unités prêtes à recevoir le programme de formation d’une durée de 6 jours.

Finalement très bientôt la glace laissera place à l’eau libre et j’attire votre attention sur le fait que vos embarcations SAR sont classées comme commerciales par Transports Canada et implique que vous vous assuriez que les équipements obligatoires soient à bord. De plus, une inspection de sécurité et conformité de votre bateau devrait être effectuée pour vous assurer que tout soit en règle. Comme membre de la GCAC-Q, nous insistons sur le fait que vous devez donner l’exemple en portant vos équipements de sécurité, veste ou Mustang long.

Votre directeur de zone Michael Cameron et moi-même espérons que prochainement la Santé publique nous autorisera à voyager et que nous pourrons être de retour auprès de vous.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à communiquer avec moi,

Rapport du directeur de la formation

D’abord laissez-moi me présenter

Mon nom est Richard Bastien et je suis membre de la GCAC depuis 7 ans. Au cours de ces années, j’ai cumulé plusieurs fonctions :

  • Responsable de l’équipe d’urgence (4 ans)
  • Adjoint à la formation de la zone 4 (4,5 ans)
  • Conseiller aux instructeurs (1 an)

J’ai complété un total de 98 missions et je cumule au-delà de 2 500 heures d’implication bénévole au sein de la GCAC (Q).

Mon premier titre d’instructeur de la Croix-Rouge remontant à il y a 40 ans passés, mes connaissances de premier répondant et répondant médical d’urgence s’ajoutent à un profil professionnel d’enseignant à temps plein au niveau secondaire dont les premières expériences remontent à 1985.

Dès l’âge de 11 ans, je me suis initié et développé mon goût pour le milieu nautique. À l’adolescence, j’ai réalisé des expéditions de canot et particpé à des compétitions de natation. Quant à mes expériences de navigation de plaisance avec une embarcation à moteur, elles ont débuté à mes 25 ans.

Tout au long de ma carrière professionnelle, j’ai participé à des comités de validation d’examens, de sélection de personnel, des comités de santé et sécurité au travail, etc. Depuis une dixaine d’années, je siège sur un comité de situation de crise.

En outre, j’ai été et je suis encore choyé de côtoyer autant de personnes exceptionnelles tout au long de ma carrière professionnelle et au sein de la GCAC. Vous pouvez être assurés que je mettrai tout mon cœur et mes connaissances au service de la formation durant les 4 prochaines années afin de poursuivre le travail amorcé par Serge Jacques et notre équipe de formation. Des changements sont en cours et de nouveaux adjoints pour les zones 3 et 5 continueront de bonifier notre offre de services.

Plusieurs priorités nous attendent (secourisme, sauveteur I, SVOP, enseignement en ligne, formation des instructeurs) mais je peux vous assurer que les adjoints à la formation et moi feront équipe avec vous tous et toutes pour relever les défis de la présente saison et des saisons à venir.

En terminant, je félicite le département de la formation pour son implication, je vous remercie de votre appui et je vous dis à bientôt en visioconférence tant et aussi longtemps que la présente situation sanitaire l’exige mais aussi espérons-le, en présentiel et sur l’eau.

Rapport du directeur des opérations

L’arrivée hâtive de ce printemps 2021 nous laisse croire que cette saison semble vouloir s’inscrire en rouge dans notre calendrier. En effet, tout indique que la saison 2021 sera exceptionnellement active. Pour certaines régions de notre territoire, le mois d’avril s’est avéré problématique, car plusieurs téméraires se sont aventurés sur l'eau dès la mi-avril avant même que nous ayons des embarcations disponibles. Quelques-uns de nos bénévoles ont été affectés par des incidents qui ont malheureusement entraîné des pertes de vie de plaisanciers. Nous en avons pris note et nous explorerons diverses pistes de solutions.

Mentionnons que le service des opérations accueille trois nouveaux directeurs de zone cette année, soit, Jason Rodgers à la zone 4, Patrick Wilhelmy à la zone 5 et à la suite de la démission d'André Audet maintenant président, le conseil d’administration a entériné la nomination de Patrick Gagné à la zone 3, en intérim d’ici la fin du mandat à l’automne 2022.

Nous aurons sûrement un été achalandé et il faut se préparer à mettre votre BSA en état d’opération le plus tôt possible. Dès que vous êtes conformes et inspectés par un conseiller en prévention et qu'un nombre suffisant de membres de votre unité a soumis un formulaire 50, il est impératif d’aviser notre officier d’opérations Jocelyn Coulterman, afin que ce dernier avise le MRSC-Q que vous êtes opérationnels.

Un équipage de l'auxiliaire 1223 en patrouille avant la pandémie.

Nous ne pouvons que rappeler à tous nos commandants d’unité toute l’importance à accorder aux préparatifs de la saison. Nos deux politiques internes les concernant tout particulièrement sont « Politique Gestion Unités (secteur financier) » et « Politique Gestion embarcations ». Exceptionnellement encore en cette année de pandémie tous les membres doivent aussi suivre les directives contenues dans les deux documents suivants « Cadre d'opération COVID-19 » ainsi que « Procédure de Mise en Service et Operations BSA corporatif » et celui adapté pour les BSA privés. Tous les quatre sont accessibles dans GISAR. Les consulter avant le début de saison vous évite bien des surprises, délais ou frustrations subséquentes.

Comme toujours, le service des opérations était à l'affût de toutes nouvelles données susceptibles de lui faire modifier ses directives en gardant à l'esprit notre objectif premier qui est la santé, la sécurité et le bien-être de tous les membres et de leurs familles. La situation ayant passablement évolué depuis la dernière mise à jour du document « Procédures de Mise en Service et Opération BSA » les modifications suivantes ont été soumises par le service des opérations et approuvées par le CA:

BSA corporatif

PHASE 3:

4.) La GCAC fournira aux unités des masques pour la protection des membres.

Modifié pour:

Les unités se procureront les masques de procédures localement à même leur budget d'exploitation.
6.) Sauf autorisation spéciale, il ne devra y avoir à bord de l’embarcation que deux (2) personnes (Patron d’embarcation et équipier). On devra privilégier des équipes formées des 2 mêmes membres afin de diminuer les risques de contagions croisées.

Modifié pour:

Des équipages réduits sont à privilégier et il ne devra y avoir à bord que le nombre minimum d'équipiers requis pour accomplir l'activité en cours de manière sécuritaire selon le type d'embarcation et le plan d'eau comme établi par le commandant d'unité et le patron d'embarcation. On devra privilégier des équipes formées des mêmes membres afin de diminuer les risques de contagions croisées.

Au moment de la rédaction de ce texte, la plupart des régions du Québec sont en zone rouge ou rouge foncé. La campagne de vaccination progresse rondement et nous permet de rêver à un retour à une situation plus normale. Dans les circonstances, le service des opérations reste à l'affût de toutes nouvelles données susceptibles de lui faire modifier ses directives au cours des prochaines semaines.

Jason Rodgers et Daniel Côté Dernier de l'unité 56 à Saint-Lambert.

Nous tenons à remercier à l'avance tous nos membres pour leur collaboration et leur sens des responsabilités.

Une modification de la date d’expiration des certificats de formation sur le secourisme élémentaire en mer dans le dossier des membres concernés est autorisée par le CA en vertu de la politique suivante de Transports Canada.

TP 13585 – POLITIQUE secourisme médical de Transports Canada (SMTC)

SYSTÈME DE GESTION DE LA SÉCURITÉ MARITIME - VOLET I – POLITIQUE

Énoncé de politique

2.4.1 Le certificat de formation sur le secourisme avancé en mer ou le certificat de formation sur le secourisme élémentaire en mer, requis en vertu du paragraphe 205(9) du RPM, doivent garder leur état de validité pour pouvoir être acceptés comme documents qui prouvent la compétence de la personne désignée pour prodiguer les premiers soins à bord de bâtiments. Ces certificats de formation ont une période de validité de cinq ans à partir de la date d’octroi.

Cet ajustement de la période de validité résulte uniquement d’une interprétation erronée de la durée de validité du certificat de TC qui a été fait dans le passé suite aux informations reçues de la Croix Rouge et non par les défis de formation causés par la pandémie. L’ajustement concerne uniquement le certificat de Transports Canada. La période de validité d’une carte de compétence en Premiers Soins/RCR/DEA -A émise par les autres agences de formation reconnues demeure valide pour la période indiquée sur la carte et n’ont pas été mise à jour dans le dossier des membres concernés.

De plus il a été décidé que pour la prochaine saison, lorsque nécessaire, l’obligation pour tous les membres d’équipage est modifiée. L’équipage sera considéré comme en règle pourvu qu’un membre à bord détienne une certification valide.

En conclusion, ces changements devraient faciliter l’organisation des équipages pour les patrouilles et le standby.

Le critère suivant énoncé dans le formulaire 50 ne changera pas cette année.

« Lorsque Direction nationale de la santé publique du Québec estime que votre groupe d’âge et/ou votre condition médicale, dans votre zone d’opérations, présentent un risque élevé de complications au COVID-19, ou conseille/ordonne l’isolément volontaire, vous n’êtes pas autorisé à vous joindre un équipage SAR ou à réaliser une activité de la GCAC. »

La recommandation actuelle de la santé publique (consulté le 2021-05-03) est : « Les personnes âgées de 70 ans et plus sont les plus à risque de décéder des complications de la COVID 19. Ainsi, afin de protéger leur santé, il est demandé à ces personnes de rester à la maison. » Par contre la santé publique considère, depuis janvier 2021 que certains travailleurs essentiels de 70 ans et plus peuvent faire exception à cette règle. Le commandant devra dans ce cas, évaluer le risque pour le membre et l’impact sur les services essentiels pour la population. Il faut également évaluer s’il est possible d’assurer la protection du membre.

La vaccination ne confère pas une protection absolue et ne sera pas un critère d’autorisation pour participer aux activités de la GCAC en 2021. Plus important encore, la vaccination est un moyen qui ne justifie pas la fin… des mesures barrières.

« Diminuer et éliminer le risque ne sont pas équivalents. Le fameux 95 % d’efficacité de Pfizer ou de Moderna et 76 à 85% d'Astra Zeneca, c’est l’efficacité à réduire le risque de développer une COVID sévère après l’infection. Je ne doute pas que ces vaccins ont aussi une efficacité pour réduire les risques de transmission et d’acquisition. Mais il n’y a rien qui dit que cette efficacité est de 95 % également. »

— Benoît Mâsse, épidémiologiste à l’Université de Montréal

Alors comme Pythagore l’aurait dit « Dans le doute, abstiens-toi »

En conséquence, nous devrons nous assurer que même vaccinés, la prudence demeurera de mise pour nos membres.

Je souhaite à toutes et tous une excellente saison de navigation et la prudence lors de toutes vos activités.

Rapport du directeur de la prévention

Nous demeurons encore dans une saison avec la présence de la COVID-19. Malgré cela et grâce à nos apprentissages de la dernière année, nous avons été actifs depuis ce début d’année 2021. Regardons ensemble ce qui s’est réalisé dans les derniers mois afin de bien se préparer pour notre prochaine saison estivale. Vous verrez aussi les activités à venir ainsi que les enjeux du Service de la Prévention.

Communication accrue avec les Conseillers Prévention

Tout d’abord vous mentionner que l’Équipe du Service de la Prévention s’est donné comme Objectif 2021, d’accroître sa communication avec chacun des Conseillers Prévention. Ainsi, depuis le début de l’année, nous communiquons directement à chacun d’entre vous via courriel. C’est un contact plus direct, plus fréquent; vous informant régulièrement de ce qui se passe et ce qui s’en vient. N’hésitez pas à nous donner vos commentaires.

Projets d’amélioration

Comme mentionné à l’AGA virtuelle de Mars 2021, nous avons eu l’opportunité de réaliser certains projets d’acquisition de matériel qui nous aideront à la réalisation de nos futures activités de Prévention. Nous pouvons penser que nous ne pourrons tenir des activités occasionnant des regroupements compte tenu des consignes de la Santé publique mais ce matériel est déjà acquis et sera disponible pour les années à venir.

En décembre dernier, nous amorcions les projets et nous vous en avions parlé un peu dans le Dauphin de décembre dernier. Voici un court bilan :

  1. Se référant à un inventaire complet de tout ce qui est utilisé dans les zones ou remisé dans nos entrepôts, nous avons dressé une liste et acquis du matériel additionnel pour nos sacs bleus utilisé lors de kiosques ou Salons. Ces achats ont permis de remplacer du matériel désuet, manquant ou brisé.
  2. Un nouveau Bobbie est arrivé à Sorel en début d’année. Notre collègue Pierre Archambault travaille actuellement sur sa mise en service.
  3. D’autres matériels/équipements ont été acquis et pourront être utilisés autant pour nos activités de Prévention que pour des activités de Communication (ex : Oriflammes GCAC(Q), nouveaux téléviseurs intelligents, signets Prévention, 1 nouveau kiosque pour les Salons, …). Ce matériel sera distribué aux endroits désignés dans chacune des Zones.
  4. Le cours Introduction à la Prévention est en cours de montage et devrait être finalisé et disponible vers la fin Juin 2021.
  5. Des capsules vidéo ont été développées et pourront être diffusées sur diverses plateformes (réf : page Facebook GCAC, etc., ...)

Mise à jour des Conseillers / Formation des Nouveaux Conseillers en Prévention

Nous avons pu cette année mieux nous préparer et développer des sessions en virtuel via Zoom. Les premières sessions ont débuté le 13 avril dernier et, au total, nous aurons tenu 8 sessions pour les mises à jour et 4 sessions pour la formation des nouveaux Conseillers. Nous pouvons être fiers de l’implication de nos membres car, se sont ajoutés aux 124 Conseillers déjà actifs, 55 nouveaux Conseillers qui ont suivi leur formation en mai dernier, nous amenant à 179 Conseillers en Prévention. Merci à Marc Racine, Nathalie Boivin et Roch Anctil du Bureau de la sécurité nautique (BSN) de Transports Canada.

Un équipage de l'auxiliaire 1230 en patrouille avant la pandémie.

Malgré d’être encore dans un contexte de pandémie, je crois que nous serons tout de même dans une meilleure position, de par notre apprentissage de l’an dernier, par la progression de la vaccination et par nos Procédures spéciales d’opération Aussi, je crois que nous pourrions nous donner le défi de réaliser 5 vérifications de courtoisie pour chacun des Conseillers en Prévention.

Information du Service hydrographique du Canada (SHC)

Nous avons tenu 3 sessions d’information, donnée par Robert Dorais, sur leur projet de transformation numérique et aussi sur la nouvelle carte marine à remplir en même temps que les vérifications de courtoisie. Pour ceux qui n’auraient pas pu se joindre aux sessions données, la présentation de Robert Dorais est sous Gisar/Prévention. Merci à Robert et à l’équipe du SHC.

Inspections de conformité de nos BSA

Pour 2021, Jocelyn Coulterman maintenait l’objectif de faire l’inspection générale des embarcations corporatives en présentiel car il n’avait pas pu en 2020 réaliser celle-ci. Il était important d’avoir une bonne inspection visuelle. Aussi, il a été décidé de réaliser l’inspection de conformité en même temps que l’inspection générale, et aussi en présentiel en respectant bien les consignes de la Santé publique. Merci à Louise Laramée de sa collaboration et de sa rigueur, assurant une standardisation des équipements à bord de nos BSA corporatifs.

Les inspections de conformité ont aussi été réalisées à travers les 5 Zones pour les BSA privés et BSA des bateaux de pêche. Jocelyn et Louise assurent un suivi rigoureux de la liste des BSA autorisés.

Quelques autres dossiers en cours

  1. Du 16 au 22 juin 2021, il y aura la Semaine québécoise de la sécurité nautique, le tout parrainé par Nautisme Québec et le Bureau de la sécurité nautique ( BSN ) de Transports Canada. Cette année, La GCAC(Q) est membre du comité organisateur avec l’implication de Jean-Pierre Rancourt. Il sera envisagé de réaliser un blitz d’activités de prévention durant la fin de semaine du 19-20 juin, telles que des patrouilles nautiques, des vérifications de courtoisie, notre présence dans les marinas, des contacts avec les médias, etc.
  2. En début d’année, nous avons amorcé le développement d’un partenariat avec Nautisme Québec. Le travail se poursuit et cette collaboration est importante pour la GCAC(Q), lui permettant d’accroître sa visibilité et de mieux se faire connaître. Il y a déjà eu quelques belles réalisations.
  3. Nous aurons à évaluer l’organisation pour les Salons du Bateau à flots de septembre 2021.
  4. Plusieurs d’entre vous aurez remarqué que nous avons déposé sous GISAR/Prévention divers documents dans le but de créer une banque de documents de référence accessibles en tout temps aux Conseillers en Prévention et aux autres membres.

Nous continuons à travailler sur d’autres enjeux tels que :

  • des objectifs clairs, stimulants et rassembleurs,
  • une collaboration constante avec les autres services,
  • le Nunavik,
  • notre implication au niveau d’un Projet national sur le développement de nouveaux outils de Prévention,
  • la formation de nouveaux opérateurs Bobbie.

Nous avons encore de beaux projets et défis pour les prochains mois. L’année 2021, en termes d’opération et d’activités, sera tout de même un peu plus normale que 2020. Nous savons déjà que les plans d’eau seront encore fort occupés. Malgré tout, la prudence demeure et je crois que nous avons tous les outils nécessaires pour réaliser nos activités en toute sécurité; en respectant les consignes de la Santé publique et nos Procédures spéciales d’opération que nous avons mis en place en 2020.

Merci de votre implication active et je vous souhaite une belle saison 2021.

Rapport du directeur des ressources humaines

Une autre saison pleine de défis est à nos portes

Encore cette année, nul n’a d’obligation de participer physiquement aux activités.

Pour celles et ceux qui souhaitent le faire, le formulaire 50 sur l’acceptation du risque relié à la COVID-19 est nécessaire. Si vous l’avez complété l’an dernier il suffit d’indiquer à votre commandant d’unité que vous êtes toujours disponible.

Il y a plusieurs autres moyens de rester actif, demandez à votre commandant d’unité comment vous pouvez l’aider. Vous aurez les réunions d’unité par ZOOM ainsi que le cours en ligne sur l’introduction aux déversements d’hydrocarbures.

Au cours des dernières années on a documenté politiques RH et l’équipe veut poursuivre sur la lancée :

  • Poursuivre la tradition de soirée reconnaissance.
  • Élaborer un guide de bienvenue pour les nouveaux membres.
  • Élaborer un guide d’intégration du nouveau membre allant de l’acceptation jusqu’à la levée de probation.
  • Identifier des scénarios pour la soirée reconnaissance dans un contexte post-COVID.
  • Soutenir les commandants dans la gestion de leurs membres.
  • Collaborer aux initiatives pour mobiliser les membres entre les saisons nautiques.
  • Stimuler la relève aux postes de commandant ou d’adjoint.

L’équipe RH est là pour les membres, n’hésitez pas à contacter l’adjoint de votre zone !

Bonne saison 2021!

Remise des reconnaissances 2020

C'est avec honneur que j'ai présidé en 2020 le Comité des nominations pour l'obtention d'une reconnaissance.

Le 24 mars dernier a eu lieu pour la première fois de façon virtuelle, la soirée « Reconnaissance des membres ». Cette soirée sert à souligner le travail exemplaire de certains membres qui se sont démarqués au cours de la dernière année. Ces membres ont été recommandés, soit par leur commandant d’unité, directeurs ou autres collègues….

Le défi cette année était bien de souligner le bon travail accompli mais aussi de jumeler un peu d’humour afin que cette soirée virtuelle demeure intéressante pour tous. À cet effet, Hugo St-Laurent, adjoint RH de la zone 4 a effectué un excellent travail. Son sens de l’humour a certainement ajouté du piquant lors de cette soirée.

Tout d’abord laissez-moi vous présenter les membres du comité de Reconnaissance :

Yanick Émond, zone 01 Gaston Ledeuil, zone 02 Michel Lambert, zone 03 ET aussi le nouveau directeur des ressources humaines Hugo St-Laurent, zone 04 Suzanne D’Allaire, zone 05 Chantal D’Allaire, présidente du comité de reconnaissances.

Le président (Daniel Michaud) et le directeur général (Louis Melançon) participent également au processus de reconnaissance.

Aussi, il est important de préciser, que pour des fins de transparence et d’objectivité, si un membre du Comité des reconnaissances est impliqué personnellement dans la remise d’un prix, il se retire et ne participe pas au débat.

Voici donc les lauréats de la soirée :

Lettre de reconnaissance :

  • Zone 2 Annie Lecavalier Unité 14: Recherche et Sauvetage
  • Zone 4 Jérôme Prévost Unité 22 : Recherche et Sauvetage
  • Zone 4 Raphael Lemoine Unité 22: Recherche et Sauvetage
  • Zone 4 Micheline Gravel Unité 33: Travail exceptionnel
  • Zone 4 Normand Baril Unité 33: Travail exceptionnel
  • Zone 5 Matthew Smith Unité 43: Recherche et sauvetage
  • Zone 5 Roch Laliberté Unité 09: Recherche et Sauvetage
  • Zone 5 Henri Paul Des Ruisseaux Unité 20: Recherche et Sauvetage
  • Zone 5 Stéphanie Jaffrès Unité 20: Recherche et Sauvetage
  • Zone 5 Marc Guy Tremblay Unité 20: Recherche et Sauvetage

Lettre du Président :

  • Zone 2 Louis Hébert 14 dans la catégorie Opération Gestion: pour votre implication en Opération et Gestion ainsi qu’à la préparation de l’AGA-Rimouski.
  • Zone 2 Gaston Ledeuil 14 dans la catégorie Développement: pour votre excellent travail et contribution au développement de la Zone 2.
  • Zone 2 Simon Bujold 24 dans la catégorie Opération Gestion: pour votre grande implication en Opération et Gestion au sein de votre unité.
  • Zone 3 Normand Bédard 05 dans la catégorie Prévention: pour votre grande implication en « Prévention » en effectuant plus de 200 vérifications de courtoisie. Vos judicieux conseils serviront l’intérêt des plaisanciers.
  • Zone 3 Hubert Desgagnés 04 dans la catégorie Développement: pour votre grande implication au développement de différents dossiers dont le guide de patron d’embarcation
  • Zone 4 Terrence Bélanger 03 dans la catégorie Recherche et Sauvetage: pour votre grande implication en recherche et sauvetage en effectuant plus de 27 missions en plus d’offrir une grande disponibilité.
  • Zone 4 Renée Poulin 03 dans la catégorie Recherche et Sauvetage: pour votre grande implication en recherche et sauvetage en effectuant plus de 14 missions en plus d’offrir une grande disponibilité.
  • Zone 4 Michel Bourgeois 22 dans la catégorie Travail exceptionnel: pour votre travail exceptionnel et grande implication pour différents dossiers.
  • Zone 4 Louise Laramée 22 dans la catégorie Travail exceptionnel: pour votre travail exceptionnel pour différents dossiers et votre grande collaboration tant au sein de votre unité ainsi qu’au niveau de la prévention.
  • Zone 4 Denys Guay 48 dans la catégorie Développement: pour votre grande implication au développement de différents dossiers dont le guide de patron d’embarcation.
  • Zone 4 Hugo St-Laurent 56 dans la catégorie Travail exceptionnel: pour votre contribution, implication et excellent travail pour divers dossiers dont les ressources humaines.
  • Zone 4 Jason Rodgers 56 dans la catégorie Implication exemplaire: pour votre excellent travail en prévention au cours de la dernière saison en plus de votre partage de connaissance et grand motivateur a été grandement apprécié de tous.
  • Zone 5 Linda Lessard 09 dans la catégorie Recherche et Sauvetage: pour votre grande implication et disponibilité en recherche et sauvetage.
  • Zone 5 Jocelyne Clément 20 dans la catégorie Recherche et Sauvetage: pour votre grande implication et disponibilité en recherche et sauvetage.
  • Zone 5 Conrad Chevalier 20 dans la catégorie Recherche et Sauvetage: pour votre grande implication et disponibilité en recherche et sauvetage.

Certificats :

  • Zone 1 Émile Bélanger 01: pour votre implication exemplaire en communication, préparation de l’AGA, ainsi qu’au développement et avancement de divers dossiers pour toute la GCAC.
  • Zone 1 Ghyslain Demontigny 25: pour votre travail exceptionnel au sein de votre unité / Travail exceptionnel
  • Zone 2 Jean François Tremblay 14: pour votre implication exemplaire en communications ainsi qu’à l’organisation de la tournée promotionnelle ainsi qu’à l’avancement de différents dossiers de la zone 2.
  • Zone 2 Robert Leblanc 30: pour votre grande contribution en Développement de certaines unités ainsi que de la zone 2.
  • Zone 3 André Audet 04: pour votre travail exceptionnel à différents dossiers ainsi qu’en Opérations et Gestion
  • Zone 3 Hélène Diotte 28: pour votre Implication exemplaire au sein de votre unité ainsi qu’à votre excellent travail professionnel au sein de toute la GCAC.
  • Zone 3 Serge Théoret 28: pour votre Implication exemplaire à différents niveaux au sein de votre unité, soit l’unité 28.
  • Zone 4 Pierre Archambault 22: pour votre grande implication en Prévention. Grâce à vous nos petits Bobby se portent bien.
  • Zone 4 Sylvie Giroux 56: pour votre Implication exemplaire tant en Prévention qu’au niveau de votre unité et de votre zone.
  • Zone 5 Stephen Gruber 08: Pour votre contribution exemplaire en Opération Gestion pour l’unité 08.
  • Zone 5 Brian Sackman 43: pour votre travail exceptionnel et grande disponibilité en Recherche et Sauvetage autant pour les patrouilles que pour les missions.
  • Zone 5 Jean Pierre Rancourt 09: Pour votre implication exemplaire à différents niveaux au sein de votre unité, soit l’unité 09.
  • Zone 5 Gilles Côté 43: Pour votre travail exceptionnel en Prévention et organisation en 2019 de plusieurs blitzs pour les vérifications de courtoisies.
Un cadeau était associé au certificat, soit une couverture à l’effigie de la GCAC.

Plaques :

Deux plaques de haute distinction ont également été remises au cours de la soirée

Zone 5 :

Lyne Soulard de l'unité 13 et une photo de la plaque qui lui a été remise.

Au nom de tous les membres, le comité de reconnaissance vous remet ce prix de haute distinction et tient à souligner votre travail exceptionnel pendant de nombreuses années dans votre unité et entre autres au service de la prévention. Après une vingtaine d’années d’engagement bénévole à tous les niveaux de l’organisation, vous prenez maintenant une retraite bien méritée et joignez le club sélect des membres honoraires.

À l’instar de toutes les grandes bénévoles, votre implication dans votre unité a été remarquable

Dans le domaine de la prévention vous êtes passée de conseillère à adjointe puis à directrice et avez poursuivi comme Conseillère du Directeur de la Prévention et Responsable des statistiques provinciales.

Ce que vous avez accompli va bien au-delà de tout ce que l’on peut même imaginer. En effet, tisser des liens aussi étroits avec des partenaires comme « Services hydrographiques Canada » et « Transports Canada » est vraiment exceptionnel.

Zone 02:

Ted Savage de l'unité 54 avec une photo de la plaque qui lui a été remise.

Cette plaque vous est offerte M. Savage pour votre implication exemplaire en Opération et Gestion pour l’organisation ainsi que pour le développement de la zone 2.

Le Comité des reconnaissances tient à vous remercier au nom de tous les membres pour l’organisation pour votre excellent travail tout au long de l’année et votre généreuse contribution pour le développement de la zone 2 et au développement de certaines unités.

Ted, vous avez la réputation d'être un passionné et un visionnaire.

Vous êtes un leader et un bâtisseur d’équipe et vous avez démontré une capacité exceptionnelle à diriger et à vous assurer d’atteindre les objectifs de la Garde Côtière Auxiliaire. Pour y arriver vous n’avez pas hésité à sortir des sentiers battus.

Tout cela a permis les développements extraordinaires pour la zone 2 ainsi que la reconnaissance de l’organisation par les élus.

Plusieurs unités telles que Matane, Petite-Rivière Madeleine, St-Anne des Monts et Bonaventure ont connu des développements sans précédent.

Au nom de l'organisation, le comité de reconnaissance vous remet maintenant cette plaque de reconnaissance, marque de très haute distinction.

Prix spéciaux :

Tout d’abord un premier prix spécial est attribué à Pauline Girard (unité 22)

Pauline Girard de l'unité 22 avec le cadeau qui lui a été offert.

Mme Girard, une lettre du président vous est présentée aujourd’hui, pour votre très grande implication et votre excellent travail en « communication » ainsi que votre excellent travail au sein de la GCAC(Q). Votre travail exceptionnel et vos nombreuses heures consacrées à la GCAC sont appréciés de tous. Veuillez accepter ce présent en remerciement de votre dévouement et excellents services.

2ième prix spécial

Claudette Petitpas de l'unité 22 avec une photo du cadre qui lui a été remis

Notre autre présentation pour un prix spécial s’adresse à une grande dame au sein de la GCAC qui compte maintenant 40 ans parmi la GCAC. Une dame exceptionnelle, une « mentor », une marraine pour plusieurs…. Vous avez bien compris que nous parlons de Claudette Petitpas

Mme Petitpas quitte cette année son poste d’éditrice après 39 années comme éditrice du journal Le Dauphin. D’une écriture exemplaire et de grande écoute nous ne pourrons pas l’oublier.

Aujourd’hui nous remettons ce prix spécial à Claudette Petitpas, Unité 22

Encore une fois MERCI Mme Petitpas pour toutes ces heures consacrées pour la GCAC

Un présent lui a été remis, qui lui rappellera ses quelques 40 années consacrées à la rédaction du journal Le Dauphin.

Le cadre ainsi que la conception et le montage ont été offerts par l’Imprimerie Émond de Sorel.

MERCI À VOS TOUS !

Il est important pour un organisme comme le nôtre de reconnaitre l’excellent travail de nos membres. Alors n’hésitez pas à soumettre des recommandations à votre adjoint des ressources humaines lorsque vous êtes témoins d’un travail exceptionnel. Il n’est pas nécessaire d’attendre l’automne pour le faire.

N’oubliez pas que toute recommandation externe à la GCAC se doit de passer par le comité de reconnaissance qui soumettra la demande au conseil d’administration.

D’autre part, il est important aussi pour les commandants et directeurs de services de reconnaitre tout au long de la saison, remercier et valoriser les membres qui effectuent des tâches spéciales ou reviennent d’une mission spéciale. Un MERCI vaut cher !

Il est possible de le faire sur place ou lors d’une réunion d’unité.

Encore une fois merci à tous les bénévoles de la GCAC pour votre apport à la réalisation de notre mission. Sans vous, il serait impossible de réaliser cette mission.

Les fins de mandats

Il est bien utile de rappeler que sans leur travail et leur implication de tous les jours, notre organisation ne pourrait pas remplir sa mission avec autant de succès et de professionnalisme. Accepter un poste de gestion aussi exigeant que celui qu’ils ont acceptés d’effectuer nous aura permis de constater à quel point notre organisation est chanceuse de pouvoir compter sur des membres comme eux.

Zone 2

  • De l’unité 14 (Rimouski) Louis Hébert, commandant sortant (2020)

Zone 3

  • De l’unité 04 (Québec) Paul Boissinôt, commandant sortant (2018-2020)
  • De l’unité15 (Ile aux Coudres) Jimmy Normand, commandant sortant (2014-2020)
  • De l’unité 27 (St-Michel de Bellechasse) François Dion, commandant sortant (2016-2020)

Zone 4

  • De l’unité 06 (Port de Montréal) François Bibeau, commandant sortant (20120)
  • De l’unité 22 (Sorel), Yann Laguna, commandant sortant (2016-2020)
  • De l’unité 56 (St Lambert) Jason Rodgers, (2017-2020)

Zone 5

  • De l’unité 13 (Rivière des Prairies) Patrick Wilhelmy, commandant sortant (2017-2020)
  • De l’unité 43 (Lac St- Louis Est) Pierre Lefebvre, commandant sortant (2017-2020)

DIRECTEURS DE ZONE

  • Pour la zone 4 : de l’unité 48 (Haut du Port) Denys Guay, directeur de zone sortant (2017-2020)
  • Pour la Zone 5 : de l’unité 13 (Rivière des Prairies) Guy Brière, directeur de zone sortant (2019-2020)

ADJOINTS

  • Adjoint aux communication, Zone 3 Jean Paquin (… jusqu’en 2020)
  • Adjoint à la formation, Zone 5 Jean Pierre Desautels (2018-2020)
  • Adjoint à la formation, Zone 3 Patrick Gagné (… jusqu’en 2020)

Nous nous devons de mentionner également les membres du conseil d’administration qui ont terminé leurs mandats :

Tout d’abord :

  • Conseiller Général, Ted Smith (2017-2020)
  • Directeur de la Formation Serge Jacques (2017-2020)
  • Directrice des Ressources Humaines Chantal D’Allaire (2016-2020)
  • Président sortant Daniel Michaud (2017-2020)

Encore une fois un grand merci à tous ces bénévoles pour leur grande implication.

Prix spécial a été attribué au Président sortant Daniel Michaud

Cadeau remis à Daniel Michaud qui termine son mandat au poste de président.

Un prix spécial a été remis au nom du Conseil National, au président sortant Daniel Michaud afin de souligner ses 4 années à la présidence.

Le comité de reconnaissance a également remis un prix au nom de la GCAC à M. Michaud.

Daniel Michaud a été notre président au cours de 4 dernières années. Au cours de ses deux mandats, il a su s’acquitter de ses responsabilités avec rigueur, intégrité et dévouement.

Au nom de notre organisation, il nous fait plaisir de lui remettre en guise de notre appréciation, un ENSEMBLE DE VERRERIES, un cadeau idéal pour sa terrasse, ou pour son nouveau « chalet flottant » !

Cadeau remis par l'organisation à Daniel Michaud.

Merci pour toutes ces belles années!

Et encore une fois merci à tous nos bénévoles et merci à tous ceux qui acceptent des mandats.

Années de services

Nous tenons à souligner l’excellent travail de tous nos membres ainsi que les années consacrées à la GCAC.

Nous tenons à souligner les 35 et 40 ans de services :

35 ANS

  • Zone 2 Unité 02 Francis Dubé
  • Zone 2 Unité 23 Georges Émile Carrier

40 ANS

  • Zone 2 Unité 32 Raphael MCInnes
  • Zone 4 Unité 22 Claudette Petitpas
  • Zone 5 Unité 13 Jeanne Drolet

Merci à vous pour vos années au sein de la GCAC.

Membres honoraires

Qui sont nos membres honoraires.

Ce sont nos membres qui ont donné au moins 10 années de bons et loyaux services à la mission de notre organisation et qui ne peuvent plus être actifs au sein de la GCAC soit par rapport à leur âge, leur santé ou par leurs occupations personnelles ou professionnelles….

Ces personnes gardent leurs liens avec la GCAC en demeurant MEMBRE HONORAIRE.

Pour devenir membre honoraire, le membre doit en faire la demande et être recommandé par son commandant d’unité. Si les critères sont respectés, le conseil d’administration nomme alors ces membres comme membres honoraires.

Alors pour cette année, le conseil d’administration a nommé les membres honoraires suivants :

  • Zone 4 Pierre Bourque de l’unité 16
  • Zone 5 Lyne Soulard de l’unité 13

Merci pour vos nombreuses années de service au sein de la GCAC.

Présentation du conseil d'administration

Conseil d'administration de la GCAC(Q) 2021-2022

Il me fait plaisir de vous faire part de votre Conseil d’administration pour la période de 2021 à 2022, à la suite de la dernière AGA tenue par vidéoconférence le 20 mars dernier :

  • Président : André Audet
  • Secrétaire : Anita Pedneault
  • Directeur général : Louis Melançon
  • Trésorier : Daniel Michaud
  • Directrice des communications : Pauline Girard
  • Directeur de la formation : Richard Bastien
  • Directeur des opérations : Claude Fortin
  • Directeur de la prévention : André Couturier
  • Directeur des ressources humaines : Michel Lambert
  • Directeur du Nord : Serge Jacques
  • Conseiller général : Léopold Béchette

Présentation des directeurs et des adjoints

DIRECTEURS (TRICES) DE ZONE :

  • Zone 1 : Lucie Lessard
  • Zone 2 : Ted Savage
  • Zone 3 : Patrick Gagné
  • Zone 4 : Jason Rodgers
  • Zone 5 : Patrick Wilhelmy
  • Zone 6 : Michael Cameron

Adjoints Communications

  • Zone 1 : Émile Bélanger
  • Zone 2 : Jean-François Tremblay
  • Zone 3 : Éric Marin
  • Zone 4 : Nicolas Despatis
  • Zone 5 : Chantal D'Allaire
  • Zone 6 : À combler

Adjoints(tes) Formation

  • Zone 1 : Lucie Lessard (Intérim)
  • Zone 2 : René Bernier
  • Zone 3 : À combler
  • Zone 4 : Michel Bourgeois
  • Zone 5 : Serge Ouellette
  • Zone 6 : À combler

Adjoints(tes) Prévention

  • Zone 01 : André Couturier (Intérim)
  • Zone 02 : Simon-Olivier Bertrand
  • Zone 03 : Lisanne Poisson
  • Zone 04 : André Bastille
  • Zone 05 : Jean-Pierre Rancourt
  • Zone 06 : À combler

Adjoints(tes) Ressources humaines

  • Zone 01 : Yanick Edmond
  • Zone 02 : Gaston Ledeuil
  • Zone 03 : Michel Lambert (Intérim)
  • Zone 04 : Hugo St-Laurent
  • Zone 05 : Suzanne D’Allaire
  • Zone 06 : À combler

Résumé de la dernière élection

Suite à l'AGA 2020, je vous confirme l'élection de:

  • André Audet au poste de président
  • Richard Bastien au poste de directeur de la formation
  • Michel Lambert au poste de directeur des ressources humaines

Suite à l'AGA 2020, je vous confirme la nomination:

  • Serge Jacques au poste de directeur du développement du Nord et de l'Arctique

Message de la Garde côtière canadienne

La Garde côtière est fière d’étendre son programme de gestion du stress lié aux incidents critiques (CISM) aux membres de la Garde côtière auxiliaire.

Le fait d’être en première ligne vous expose à un risque accru d’être confronté à des incidents critiques et à des événements traumatiques en raison de la nature de votre travail. Les effets des incidents critiques et des événements traumatiques sur les individus sont très variés et imprévisibles. C’est pourquoi la gestion du stress à la suite d’un incident critique (GSIC) a été mise au point pour éduquer, soutenir et aider les personnes qui ont été impliquées dans un incident critique ou un événement traumatique.

Les services de soutien de pairs-aidants peuvent être offerts en réponse à des événements liés au travail ou au lieu de travail, y compris, mais sans s’y limiter :

  • Décès ou blessure grave dans l’exercice de ses fonctions.
  • Victime de violence physique dans l’exercice de ses fonctions.
  • Situations de menace personnelle liées aux fonctions.
  • Travailler dans une zone où se produit un incident critique ou un événement traumatique, même si l’on n’est pas directement exposé à cette situation.
  • Tout incident faisant l’objet d’une couverture médiatique intensive ou négative.
  • Situations impliquant des enfants ; et/ou
  • les incidents prolongés (longue durée).
Un équipage de l'auxiliaire 1230 en patrouille avant la pandémie.

L’équipe GSIC est composée de membres qualifiés et formés, avec des personnes issues de divers contextes opérationnels et emplacements géographiques, créant ainsi un réseau de soutien par les pairs. L’équipe de pairs a la capacité de fournir des services de soutien adéquats dans les deux langues officielles. La région du centre fournira des services à la région de l’arctique jusqu’à ce qu’une équipe soit établie.

La Garde côtière prend au sérieux la confidentialité et la protection des renseignements personnels. Le Programme GSIC est conforme à la Loi sur la protection des renseignements personnels et aux directives et lignes directrices connexes. Les personnes qui exécutent le Programme GSIC traitent l’information de façon confidentielle et travaillent fort pour assurer la protection de la vie privée et des renseignements personnels.

Les services de soutien GSIC s’appliquent aux personnes qui effectuent des travaux dans les installations du Ministère, ou qui effectuent des travaux dans d’autres installations, dans la mesure où l’activité professionnelle est contrôlée par le Ministère. Cela inclut les groupes suivants :

La recherche et sauvetage maritime royal canadien (RSMRC) et la Garde côtière auxiliaire canadienne lorsque les membres sont affectés par le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage, auquel cas ces membres de la RSMRC et de la Garde côtière auxiliaire canadienne se verront offrir le CISM sur demande dès que possible après un incident critique ou un événement traumatique.

Martin Dufour, Surintendant adjoint, Recherche et sauvetage maritime Région du centre secteur St-Laurent, Garde côtière canadienne.

Programme de gestion du stress en cas d'incident critique

Nouvelles de la zone 1

La pandémie comme partout dans la province ralentit nos activités. Dans notre zone nous pouvons dire que nous avons deux pôles soit le Saguenay et la Côte Nord. La distance entre les deux est d’environ 110 km aller de Chicoutimi à Sacré-Cœur. Concernant les couleurs, la différence diffère d’un endroit à l’autre. Ce qui nous empêche encore d’avoir des activités en présentiel.

Le secteur de la Basse Côte nord, la majorité des membres parle anglais et c’est Ted Smith qui s’occupait de ce secteur. Il n’était plus disponible et la directrice a fait une demande à Daniel Michaud, après avoir consulter quelques directions de la GCAC, et ce dernier a accepté. Nous le remercions et je lui assure tout le support lui sera accordé mais il connaît très bien ce secteur et à déjà débuter son rôle en regard avec les BSA et leur inspection. J’en profite pour remercier Ted Smith d’avoir tenu le fort aussi longtemps.

Nous avons eu une notre rencontre de la zone le 24 avril, par zoom, avec les commandants et adjoints de la zone. Nous avons pu échanger et nous en avons profité pour discuter des dates de mise à jour et de la formation en courtoisie. Nous avons passé en revue les exigences concernant le cours de familiarisation de nuit. La relève a fait partie des discussions et nous invitons les membres de la zone 01 à manifester leur intérêt pour les postes de direction y compris les postes d’adjoints. L’évaluation a démontré la pertinence d’avoir des rencontres en présentiel de préférence mais tout de même les membres étaient satisfaits de cette rencontre.

La formation du Sauveteur 1, nous avons un membre d’inscrit et nous espérons qu’il aura un prochain cours à l’automne car nous avons plusieurs recrues et d’autres à venir. La familiarisation de nuit se fera en majorité par les commandants et ils ont reçu l’information nécessaire que la formation exigeait. Cette formation a été faite pour l’unité 25, Sept-Îles l’an passé par la formatrice Caroline Demontigny. Le plan d’action que la zone à élaborer dépendra de cette pandémie.

Nouvelles de la zone 2

La saison est bien débutée pour la zone 2, l’ensemble de nos unités piliers seront prêtes pour cet été. Les unités 14-24-30-54 (Rimouski, Gaspé, Carleton et Matane) sont à finaliser certains détails afin d’être pleinement opérationnelles.

Avec la présence de l’auxiliaire 1222 dans le secteur de Matane, cela permettra d’augmenter notre couverture du territoire et d’amener un support important en recherche et sauvetage dans un milieu névralgique avec présence de traversiers et de nombreux plaisanciers. Les efforts et le travail acharné de Ted Savage, directeur de zone, sont à souligner dans ce projet.

Éric Bernatchez de l'unité 24 aux commandes de l'auxiliaire 1268.

Avec l’expérience acquise en contexte de pandémie, nos unités sauront s’adapter rapidement et offrir un service adéquat peu importe les circonstances. Le professionnalisme de nos membres et leur volonté de bien servir les plaisanciers sont bien ancrés. Certaines activités pourront possiblement s’ajouter au courant de la saison et encore nous sauront en tirer avantage dans le contexte. Encore cette année, la saison touristique s’annonce très active, nos actions en prévention seront un bon support afin de continuer de bien informer les citoyens à la prudence en mer. Des formations pratiques et théoriques sont déjà planifiées par des membres de l’unité 14 dès que la situation le permettra. Il y aura assurément plus d’action dans nos marinas.

L’appui financier au fil des années de la part des municipalités est primordial à notre développement. L’ensemble de nos unités a su maintenir ou obtenir de bonnes ententes avec leur milieu pour assurer la pérennité de nos services. Il faut mentionner l’entente de service avec la MRC et la ville de Matane pour 5 ans qui aidera grandement l’unité 54 à l’entretien de l’auxiliaire 1222. Nous serons aussi attentifs et à l’écoute des possibilités de développement pour certains secteurs moins couverts de la zone 2. C’est un grand territoire, avec de nombreux défis.

Donc, les espoirs d’une saison plus normale motivent certainement nos membres et celle-ci s’annonce des plus attrayantes.

Claude Desrosiers, Stéphanie Pépin et Ted Savage de l'unité 14.

Nouvelles de la zone 3

Du nouveau aux communications

C’est avec un immense plaisir que j’accepte le défi du poste d’adjoint aux communications de la zone 3 ! Tout d’abord, rappelons quelques-unes des responsabilités reliées à ce poste:

  • Voir au bon fonctionnement des activités de communications au sein de la zone 3.
  • M’occuper des relations publiques aux niveaux de la zone et des unités et agir comme porte-parole auprès des médias.
  • Maintenir des contacts avec les commandants d’unité de la zone et répondre à leurs besoins.
  • Faire connaitre l’organisation et promouvoir les objectifs de la GCAC (Q).

J’ai acquis une très bonne expérience en communications lors de mon précédent emploi comme attaché politique d’un ministre au gouvernement du Québec. Je devais alors rédiger des discours, m’occuper des médias sociaux et répondre aux questions des journalistes. Depuis 5 ans, je suis maintenant directeur d’une grande entreprise de commerce de détail et je m’occupe de la publicité, des communications et de la formation.

Mon expérience de nautisme a débuté il y a 30 ans avec le programme des cadets de la marine. À travers les années, j’ai obtenu des brevets d’instructeur dans les domaines de la voile, du secourisme, du sauvetage en embarcation et de la carte de compétence d’embarcation de plaisance. Mon bateau est à la marina de Batiscan et je navigue habituellement sur le fleuve St-Laurent, entre le Lac St-Pierre et Québec. J’enseigne encore le nautisme pour le programme des cadets au Lac Massawippi en Estrie.

Mes objectifs pour la prochaine année sont :

  • Collectionner et partager des photos et vidéos de membres en action sur nos réseaux sociaux.
  • Contribuer à faire connaître les activités de votre unité auprès de la population.(vérifications de courtoisie, patrouilles, formations pratiques, etc.)
  • Travailler avec les commandants d’unités pour mettre en valeur les bons coups de nos équipes.
  • Et de nombreux projets sont sur la table de l’équipe des communications !

Je lance donc un appel à tous les membres de notre zone :

  • Vous êtes fiers du travail de l’un des membres de votre unité? Envoyez-moi sa photo et racontez-moi pourquoi nous devrions souligner son implication!
  • Votre unité prévoit participer à une activité? « On ne veut pas le savoir…on veut le VOIR! »

Au plaisir de vous croiser bientôt et bonne saison.

Message du directeur de la zone

Occupant depuis peu le poste de Directeur de zone, par intérim dans mon cas, je vous partage quelques informations concernant le travail d’un directeur de zone. Certains éléments du texte suivant sont basés sur le document Guide de référence des gestionnaires ainsi que les Lignes directrices de notre organisation.

Quelle est la fonction d’un directeur de zone?

Le directeur de zone dans le cadre de ses responsabilités spécifiques a pour fonctions de diriger, superviser et coordonner les activités de sa zone.

Mais qu’est-ce qu’une zone?

Une zone est principalement une section du territoire géographique couvrant les eaux qui relèvent du mandat fédéral de Recherche et Sauvetage. Pour la zone 3 dont j’assume la responsabilité, elle comprend plus précisément l’étendue géographique comprise entre le Lac St-Pierre et l’Ile Blanche située entre St-Siméon et Rivière-du-Loup sur le fleuve St-Laurent.

Nos unités bordant le littoral du fleuve sont : Nicolet, Trois-Rivières, Batiscan, Portneuf, Neuville, Québec, St-Laurent de l’Ile d’Orléans, St-Michel-de-Bellechasse, l’Isle-aux-Coudres, St-Jean-Port-Joli et Cap-à-l’Aigle situé dans la municipalité de La Malbaie.

Quelles sont en général les responsabilités d’un directeur de zone?

Le directeur de zone est le porte-parole de sa zone auprès du directeur des opérations, il assure la direction des opérations de recherche et de sauvetage et voit à la bonne marche générale des affaires de sa zone.

Quelles sont ses principales fonctions?

Le directeur de zone a la responsabilité de représenter, défendre et promouvoir les besoins des unités de sa zone auprès de ces derniers et lors des assemblées générales des membres;

Il assure, de façon continue, la bonne marche des affaires de sa zone et intervient, en cas de difficultés, auprès des directeurs responsables ou du directeur des opérations, le cas échéant;

Il doit s’assurer que les unités ont les équipements nécessaires relatifs aux opérations de recherche et sauvetage. Il assiste également ses commandants lors des phases de recrutement des membres.

En général, il organise au minimum 2 réunions de zone par année. L’une au printemps, pour préparer les effectifs et une à l’automne pour faire le bilan des activités de l’année. Celle du printemps a pour objet d’amorcer la saison de navigation, d’assurer la formation des membres et de les informer de tout changement dans l’organisation, les normes et règles de fonctionnement de l’organisation ou de la Garde côtière canadienne. En ce moment, avec la pandémie, des instructions sur une base régulière sont émises en fonction du développement de la situation.

Lors de la réunion d’automne, il travaille avec les adjoints de zone, les administrateurs et les autres directeurs de zone à l’établissement d’une planification annuelle des opérations de recherche et sauvetage, des activités de formation, des communications et des activités de prévention en prévision de la nouvelle année d’activités.

Finalement, comme dans toute organisation, il exécute toute tâche ou mandat qui peut lui être demandé par le président ou le conseil.

Comment est structurée une zone?

Un groupe d’unités combinées forment une zone. Les membres et leur commandant sont les ressources les plus importantes de notre organisation. Je me permets donc de vous présenter les commandants qui assumeront la mission de notre organisation cette année dans la zone 3 :

* Les postes ‘’vacants’’ sont comblés temporairement par le directeur de zone.

En final, je remercie les membres, commandants et adjoints de notre zone pour m’appuyer dans mes fonctions.

Commandants de la zone 3

De gauche à droite et de haut en bas: Patrick Leclerc (unité 04), Normand Bédard (unité 05), Pierre Harvey (unité 15), François Désy (unité 26), Jean-Yves Demers (unité 27), Denis Trépanier (unité 28), Pierre Plante (unité 29) et Patrick Drolet-Gagné (unité 53).

Unité 26 Cap à l’Aigle

Ça bouge et encore plus pour l’avenir.

L’unité est composée d'une femme et neuf hommes, deux BSA privés et de beaux objectifs. Recruter au moins une autre femme et un homme, tenir au moins trois exercices sur l'eau, se faire connaître et acquérir des équipements SAR.

Lors que nous avons rencontré des gens d’affaires et des élus et que nous posions la question : "La Garde côtière auxiliaire canadienne-Québec, vous connaissez?" Et bien non! Nous sommes trop discrets. Voilà pourquoi, nous prévoyons 4 articles dans les médias de juin à octobre et une rencontre avec les élus.

Après s’être présentés, nous avons sollicité de l’aide auprès d’entreprises locales et la municipalité régionale de comté (MRC). Nous avons préalablement monté un projet avec le consentement de notre organisation et déposé le tout à la MRC. Saviez-vous que les MRC disposent de fonds pour équiper nos unités? Nous avons récolté assez de fonds pour acquérir tous les équipements de protection individuelle pour 4 personnes, des équipements de recherche, de premiers soins et autres.

Osez, vous serez surpris de la réceptivité de la communauté. Si vous êtes de passage à Cap-à-l’Aigle, annoncez-vous, venez nous rencontrer, ce sera un plaisir de vous recevoir.

Créer l’opportunité face à l’adversité

Le territoire desservi par l’Unité 28 c’est principalement le tour l'Île d'Orléans incluant la Baie de Beauport. La saison 2021 arrive avec son lot de défis et le commandant Denis Trépanier compte une fois de plus saisir toutes les opportunités pour maximiser le niveau d’activité.

Missions SAR

En 2021 l’unité 28 espère se voir assigner bien davantage que les 9 missions SAR de 2020! C’est à suivre.

Formation et perfectionnement

En fonction des autorisations, on compte une fois de plus faire le maximum pour la formation et le perfectionnement continu des membres et c’est déjà commencé:

  • Formations en ligne de Sauveteur niveau 1.
  • Procédures de préparation de l'embarcation et mise en route avant départ.
  • Exercices de conduite, d’accostage et d’amarrage à quai.
  • Exercices de remorquage à l’épaule et à la traîne.
  • Pratiques de récupération d'éléments à l’eau dont la remontée à bord du mannequin Oscar.
  • Entrainements de navigation de nuit.

Reconnaissance de membres

Lors de la Soirée reconnaissance tenue le mercredi 24 mars, on a souligné la contribution de deux membres de l’Unité 28, soit Hélène Diotte et Serge Théoret qui se sont vus décerner un Certificat de reconnaissance pour leur contribution bénévole exemplaire et pour leur excellente implication. Le commandant Trépanier quant à lui ne rate aucune occasion pour exprimer son appréciation pour les contributions de chacun de ses membres.

Perspectives pour la saison 2021

L’Auxiliaire 1284 sera mis en service avec plus de fiabilité et de performance grâce aux 2 moteurs Mercury, 150 CV nouvellement installés. Cela comprend alternateur de 60 A et 756 Watts : plus qu’il n’en faut pour les instruments. Ils sont quand même complexes à manipuler et à déplacer, chacun pèse 206 Kg (455 livres).

Il va sans dire que tous les membres ont très hâte d’en faire l’essai.

Un grand MERCI au collègue Stéphane Bouchard pour le transport entre JM Marine à St-Lambert-de-Lauzon et la marina à St-Laurent. Ce genre de manoeuvre demande en effet d’avoir le bon équipement et le savoir-faire.

Stéphane Bouchard

Les membres demeurent également sur le qui-vive pour les patrouilles ainsi que pour assister aux différentes initiatives de la communauté.

Des souvenirs et de l’anticipation

Voici quelques photos pour nous rappeler les belles expériences et nous placer dans l’anticipation de les renouveler puis de faire connaissance avec nos nouveaux membres. En 2021, malgré les restrictions imposées par la santé publique, les membres de l’unité 28 chercheront constamment à créer l’opportunité face à l’adversité.

Le savoir-faire des membres et leur engagement

L'expérience de Louis Bourdages dans le domaine de la réparation d'embarcation en fibre de verre est un atout pour l'unité. Je lui ai demandé s'il pouvait faire la réparation des deux capots endommagés que nous avions reçu avec les nouveaux moteurs. Il n'a pas hésité à répondre à l'appel et a réussi à réparer et à repeindre à lui seul les capots en fibre de verre endommagés. (On peut l'apercevoir faisant la réinstallation des capots sur les nouveau moteurs). Il a de plus réparé aujourd'hui même quelques éclats sur la coque et renouvelé l'antisalissure sous la coque de l'embarcation (on peut le voir à l'œuvre, lors de la préparation pour l'application de l'antisalissure).

Louis Bourdages en action

Merci Louis pour ton support.

Des nouvelles de Trois-Rivières

Pour la saison 2021, les deux BSA privés de l’unité 29 soit l'Albin'eau et le Blue Rescue, seront disponibles dès que les quais seront en place.

Les 11 membres ont accepté de remplir la fiche 50.

Il est bien entendu que toutes les règles sanitaires seront respectées lors des missions SAR, et ce même si presque tous ont reçu leur premier vaccin.

Quatre de nos membres ont reçu leur épinglette cette année:

Jean-Guy Roy (10 ans), Dominique Pépin (20 ans), Serge Masse (20 ans) et Pierre Plante (30 ans).

Félicitations à tous.

J'en profite aussi pour remercier les autre membres de l'unité 29.

Lise Laflamme, Judith Mayrand, Karine Gélinas Chainé, Roger Plante, Jonathan Fraser et Samuel Toupin qui malgré les inconvénients dus à la Covid ont maintenu les contacts, ce qui a conservé notre unité vivante.

On va se souhaiter un retour à la normale le plus tôt possible.

Merci à tous pour votre implication.

Nouvelles de la zone 4

Le Dauphin : un journal revampé

Les étapes parcourues pour y arriver!

Lorsque je me suis joint à l’équipe des communications au printemps 2020, le projet d’un sondage auprès des membres de la GCAC (Q) sur le journal Le Dauphin était à ses débuts. Nous avions alors une dizaine de bonnes questions à poser aux lecteurs sur leur appréciation vis-à-vis le journal et sur leurs idées pour en améliorer tant le contenu que les aspects visuels de notre publication.

La première étape a donc consisté à bien formuler nos questions afin qu’elles soient bien comprises, qu’elles mesurent le plus possible ce que l’on voulait mesurer afin que les réponses nous guident dans les choix que nous aurions à faire par la suite. Certaines des questions devaient également offrir des choix multiples et un minimum d’entre elles nécessiterait une réponse à développement. En bref, des questions bien ciblées, un sondage rapide à compléter et des résultats exploitables.

L’étape suivante a été de sélectionner une application numérique permettant la diffusion en ligne du sondage auprès de nos quelques huit cents (800) membres et surtout la compilation plus ou moins automatique des résultats, car on ne voulait surtout pas compiler les réponses « à la mitaine ». Finalement et pour limiter les coûts, on voulait une application disponible sur le web et ce, gratuitement si possible. Un chausson avec ça?

Une fois l’application trouvée, il fallait traduire toutes les questions et choix de réponses afin de sonder également nos collègues anglophones de la GCAC (Q).

Les liens pour participer au sondage, en français ou en anglais, ont été acheminés à tous les membres via une édition spéciale de Livre de Bord en novembre 2020 et environ cent quarante (140) membres y ont participer. Un gros Merci à tous ceux et celles qui ont participé. Sachez que votre opinion a grandement compté dans l’amélioration du journal Le Dauphin.

Les résultats du sondage

La très grande majorité (99%) des répondants connaissait le journal et par conséquent représentait un auditoire de choix à sonder. Sans revenir sur toutes les réponses du sondage, regardons ensemble les faits saillants.

D’abord l’assiduité de lecture du journal

Qu’est-ce qui intéresse nos lecteurs?

Autres commentaires

Saviez-vous que Le Livre de bord, suivi du journal Le Dauphin et de la page Facebook de la GCAC (Q) sont les trois (3) principales sources d’information de nos participants au sondage?

Vous n’avez pas eu l’occasion de voir l’ensemble des résultats du sondage, ou vous aimeriez les revoir, vous pouvez vous rendre dans GISAR, sous l'onglet formulaire et communications.

Le journal Le Dauphin, une version améliorée!

Une fois les résultats compilés, analysés et diffusés en février 2021 à tous les membres de la GCAC (Q), l’équipe des communications s’est mise au travail : élaborer la maquette de l’édition de mi-année 2021; définir un calendrier de production et partager les responsabilités; identifier et solliciter des générateurs de contenus; recevoir et réviser les textes et les photos et se préparer pour en faire la mise-en-page.

En effet, la mise-en-page de la présente édition revêt un caractère très particulier car elle a toute été réalisée à l’interne par les membres de l’équipe des communications. Chaque membre de notre équipe est à l’aise avec les logiciels informatiques, certains plus que d’autres il va de soi, comme Émile Bélanger, adjoint aux communications pour la Zone 1. Malgré tout, aucun de nous est infographiste mais nous avons tous et toutes le désir de bien faire. Nous avons sélectionné une application informatique dont le coût des licences était abordable et nous en avons limité le nombre à quatre (4) pour les membres de l’équipe.

L’application choisie est assez intuitive dans son utilisation et plusieurs fonctionnalités sont déjà déterminées et programmées à l’avance. La simplicité de cette application est à la fois sa force et ses limites. D’un côté, nul besoin d’être un expert pour l’utiliser et d’autre part, il y a des fonctionnalités qui ne sont tout simplement pas offertes, limitant ce que l’on pourrait rêver de faire!

Cela dit, les résultats sont étonnants sur le plan visuel quant à la disposition des textes et la qualité des photos, les interactivités avec les diaporamas, les liens pour accéder à d’autres contenus et les vidéos. Vous pourrez en juger à la lecture de la présente édition et n’hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires à l’adresse courriel affichée à la fin du journal.

Est-ce parfait? Sûrement pas!

Pouvons-nous faire mieux? Oui et les éditions à venir s’inscriront dans un processus d’amélioration continue.

Le contenu : le nerf de la guerre dans le domaine de l’édition

Le Dauphin est réalisé grâce à la participation des membres et pour les membres de la GCAC (Q). Nous sommes toujours à l’affût de nouveaux contenus pour notre lectorat.

Vous aimeriez rédigez une nouvelle rubrique parmi celles proposées ci-dessus, pour l’édition de fin année 2021? N’hésitez pas, mettez-vous à votre clavier et on peut vous assister si nécessaire! L’équipe du journal se fera un plaisir de vous publier!

En terminant, merci à tous ceux et celles qui ont contribué au présent numéro du journal Le Dauphin.

Bonne lecture!

Message du directeur de zone

La zone 4 (Richelieu/Saint-Laurent) est divisée en 8 unités, dont 6 d’entre elles patrouillent le Fleuve Saint-Laurent de Sorel à Sainte-Catherine, et 2 autres unités s’occupent des activités SAR sur le Richelieu. Les membres de notre zone, tout près de 200, offrent de grandes disponibilités pour des patrouilles nautiques, des missions SAR et des activités de prévention.

La force de la zone n’est pas le nombre de ses membres, de ses unités ou des missions complétées. Notre force est plutôt l’entraide entre les unités, les connaissances et l’expérience de nos membres, ainsi que les initiatives individuelles qui aident à faire évoluer notre organisation.

Lorsque vous regardez un membre de la GCAC de l’une ou l’autre de nos 6 zones au Québec, vous ne verrez jamais le numéro de son unité, tel que 08, 43, 16, 06, 15, ou tout autre numéro d’unité, sur son uniforme officiel. Nous affichons tous et toutes le même écusson sur notre uniforme, soit celui de la Garde côtière auxiliaire canadienne.

Nous sommes une équipe unie et remplie de talents individuels.

Luc Southière, Unité 56 à Saint-Lambert.

Comment utiliser ces talents et grandir comme organisation?

Encourageons les bonnes initiatives dans les unités, dans les zones et dans notre organisation et partageons nos réussites, nos bons coups et nos meilleures pratiques pour en faire bénéficier tous les membres de la GCAC (Q).

Dans la zone 4, je suis très fier de voir des initiatives s’illustrer. En voici d’ailleurs quelques exemples:

  • Soirée des membres : Une soirée mensuelle sur la plateforme zoom avec les membres de la zone pour présenter les unités, des sujets divers reliés au nautisme, des mises en situation de premiers soins et des discussions entre les membres. Cette belle initiative encadrée par 3 membres est devenue accessible à la région.
  • Nouvel équipement SAR : Parfois lors d’une mission SAR, on peut avoir besoin de pomper l’eau d’une embarcation. Les BSA’s corporatifs n’ont pas tous l’espace nécessaire pour avoir des pompes à essence. L’unité 33 avait une pompe de cale, les membres ont eu l’idée d’y attacher un boyau et une prise 12 Volts. Le résultat est étonnant : une pompe électrique très facile à utiliser qui prend peu de place sur une embarcation. L’unité 56 s’est dotée du même système avec une pompe 3700, laquelle prend peu d’espace sur leur zodiac et elle est très efficace. L’équipe a présenté cette pièce d’équipement modifiée au département des opérations comme une alternative aux pompes à essences pour les unités intéressées.
  • Guide de formation pour les patrons d’embarcations : Des unités de la zone ont préparé des standards de formation pour les patrons d’embarcations. En communiquant entre eux, ils ont amélioré cette formation entre les unités, certains ont partagé avec des unités des autres zones pour en arriver à un guide qui va bientôt être disponible dans GISAR pour l’usage de tous et toutes.
  • La zone travaille à créer 2 listes électroniques et accessibles à toutes les unités. Une de ces listes aidera les commandants à trouver des membres disponibles pour remplir leurs calendriers de patrouilles lorsque le nombre de membres de leur unité est insuffisant. L’autre liste aidera à maintenir à jour les disponibilités pour les missions SAR.
  • En prévention, les unités font des blitz aux marinas, travaillent avec des organismes comme le Récré-o-parc de Sainte-Catherine pour assurer une présence des conseillers en prévention lorsque requis et les unités échangent également avec les services d’urgences de leur territoire pour améliorer la communication entre les organismes afin de mieux aider la population.

Parlons des bons coups dans les unités et les zones pour non seulement féliciter nos bénévoles mais pour encourager d’autres bonnes initiatives dans l’organisation.

Jason Rodgers en patrouille

Merci à tous les membres de la zone pour vos disponibilités, vos initiatives et votre engagement.

Au plaisir de vous voir sur l’eau cette saison.

Un peu d’amour!

J’aimerais prendre le temps de vous remercier pour votre implication bénévole au sein de la GCAC. Grâce à vous, nous maintenons le cap sur notre objectif qui est de sauver 100% des vies. Votre implication fait une réelle différence et chaque petit geste compte. Je suis personnellement très fier de faire partie de cette grande famille.

Prenons l’habitude de remercier nos conjoints/conjointes et amis(es) qui nous soutiennent dans notre implication au sein de la GCAC. Ce support est indispensable et reste trop souvent dans l’ombre, donc un grand merci à eux.

C’est la même chose pour les collègues : un simple « Merci » ou « Félicitations » à la fin d’une journée de bénévolat fait toujours plaisir.

Hugo Saint-Laurent en patrouille

L’appréciation entre nous est une valeur essentielle. N’oublions pas que la reconnaissance est la paie du bénévole. Dans chaque unité, il y a des personnes qui font beaucoup plus que le travail qui est demandé. D'ailleurs, vous pouvez proposer une reconnaissance spéciale pour ces personnes au Comité de reconnaissance. Il suffit de compléter la fiche 39 sur GISAR.

Encore merci à tous et à toutes, nous pouvons garder la tête haute.

Vous avez des idées à partager...

Bien que la GCAC ait maintenant plus de 40 ans, nous devons constamment chercher à nous améliorer. Tous les projets, idées et commentaires sont accueillis avec intérêt par les adjoints des différents services. Nous voulons vous entendre.

UNITÉ 03 REPENTIGNY

Ça va bien aller en 2021!

Voici quelques nouvelles de l’unité 3! Comme tout le monde, la pandémie de COVID-19 a compliqué nos habitudes avec les membres de notre unité en 2020. Il en a résulté moins de formation, moins de patrouilles, moins de recrutement, plus de réunion « zoom », …

C’est très difficile pour le développement d’une unité comme la nôtre. Nous avions l’habitude d’une implication plus importante de nos membres. L’année 2020 n’a pas été facile et avec tous les changements que l’unité a dû faire face, nous avons plusieurs membres qui malheureusement ont quitté au cours de la saison. Nous tenons à les remercier pour leurs nombreuses années de services au sein de notre unité:

  • Francine Belzile,
  • Érick Hovington,
  • Robert Poulin,
  • Alain Beaulieu,
  • Mélanie Leathead,
  • François Beaudoin.

UN GROS MERCI à vous 6 pour toute votre implication durant vos années de service avec la GCAC (Q).

En 2020, il n’y a pas eu de kiosque de prévention, pas d’activité de sensibilisation avec les jeunes et les moins jeunes sur la sécurité nautique dans notre région, comme par les années précédentes, en raison des mesures sanitaires de la santé publique du Québec.

La distanciation physique, entre autres, nous a éloignés de notre fraternité avec les membres de notre unité. Dès que les mesures sanitaires seront levées, nous comptons participer de nouveau et avec enthousiasme aux activités organisées par nos villes voisines, qui nous supportent financièrement, soit Repentigny avec l’activité FestiFLeuve, St-Sulpice avec le Camping Le Marquis au bord du Fleuve St-Laurent, où une activité de prévention se rajoutera et une autre au quai de Lavaltrie. Sans oublier notre implication à L’Assomption avec l’activité de Pêche en Herbes avec nos jeunes de 9 à 12ans accompagnés de leur famille.

Nous avons eu trois nouvelles recrues en 2020, deux ont terminé leur formation de sauveteur 1 : Éliane Duchesne et François Perron; notre dernière recrue, Catherine Fortin, recevra sa formation en 2021. Bienvenue à vous trois!

Éliane Duchesne et le commandant Stéphane Tardif

Quatre membres ont suivi l’été dernier la formation de navigation de nuit : Stéphane Tardif, Terence Bélanger, Daniel Archibald et Robert Durocher. Bravo et bonne continuité à tous!

Formation navigation de nuit 2021 - Photo de Stéphane Tardif, Commandant de l'unité

Notre unité a maintenu ses disponibilités durant l’été 2020. Avec l’autorisation du commandant Stéphane Tardif, deux membres ont offert leur quai personnel à l’auxiliaire 1253, ce qui a permis à Terence Bélanger et sa conjointe René Poulin, avec quelques membres qui se sont joints à eux, de réaliser notre mandat et ainsi offrir leurs disponibilités aux missions et aux patrouilles, tout en respectant les mesures sanitaires découlant de la COVID. Merci à tous les membres qui ont participé aux 27 missions et à plusieurs patrouilles durant la saison 2020.

Stéphane Tardif, commandant de l'unité

Le 27 octobre 2020, notre commandant Stéphane Tardif nous a conviés à notre réunion automnale via la plateforme zoom et 17 membres étaient présents. Notre commandant sortant a été réélu par acclamation, pour une autre année. Félicitations.

Nous ferons la corvée de l’auxiliaire 1253 le 1er mai prochain avec plusieurs de nos membres, en respectant toujours les mesures sanitaires, sur la Ferme Deschênes & Fils Inc. à St-Sulpice au même endroit où le bateau est entreposé depuis plusieurs années, une gracieuseté de notre membre et ancien commandant Michel Deschênes! Merci à toi pour nous fournir cet emplacement très apprécié.

Nous prévoyons la mise à l’eau de l’auxiliaire 1253 vers la mi-mai 2021, après notre inspection annuelle, si notre quai est disponible selon le niveau d’eau. Nous retournons cette année l’auxiliaire 1253 à la Marina Brousseau, pour poursuivre notre mission, avec nos disponibilités « 24hrs/24hrs » et « 7jrs/7jrs ».

Membres de la GCAC, notre mission est de sauver 100% des vies, alors commençons donc à sauver notre propre vie avec le vaccin contre la COVID-19, afin de continuer notre belle mission!

Bonne saison à tous et à toutes! 😁

Qui suis-je?

De 1984 à 1987 inclusivement, j'ai fait partie du programme étudiant de la Garde Côtière Canadienne, GC 1203 Recherche et sauvetage. En 2020, après une carrière de 32 ans à Urgences-santé, j’ai décidé de revenir à mes premiers "amours" mais dans la GCAC (Q) cette fois. Je patrouille dans l'est du Québec où je passe une majeure partie des étés à mon chalet. Qui suis-je?

Réponse: Je suis en premier plan sur la photo de l'équipage de l'unité 14 de la Zone 2 plus haut. Et oui, j'ai changé un petit peu...

UNITÉ 06 - PORT DE MONTRÉAL

Je suis le nouveau Commandant de l'unité

Bonjour,

Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, je profite de cette édition du journal Le Dauphin pour me présenter :

Mon nom est Claude Denis et je suis le nouveau commandant de l'unité 06.

Notre bateau, l'auxiliaire:1226, est amarré dans l'est de Montréal et notre zone de patrouille s’étend du tunnel Louis-Hyppolite Lafontaine jusqu'à Repentigny.

Claude Denis, Unité 06 et Jason Rodgers, Directeur de la Zone 4.

J’ai fait carrière au port de Montréal et après 32 ans de service, j’ai pris une retraite que je crois bien méritée! Cette étape franchie, j’ai plus de temps à ma disposition, notamment pour relever les défis afférents au poste de commandant de l’unité 06. À ce titre, je me suis fixé comme principal objectif de bonifier l'offre de services de la GCAC sur notre territoire.

D’ores et déjà on sait que la saison 2021, qui va débuter d’ici quelques semaines, sera encore un peu spéciale car la pandémie au Covid 19 n’est pas totalement réglée et que nous devrons se conformer aux règles de la santé publique et respecter les protocoles de sécurité établis par la GCAC. Cela dit, je suis enthousiaste à l’idée de travailler en équipe avec les bénévoles de l’unité 06 et avec les membres des unités voisines.

J'aimerais profiter de cette occasion pour remercier très sincèrement Monsieur François Bibeau, commandant sortant, pour le temps et le travail qu'il a consacrés à l’unité 06. Encore une fois, merci François et j’espère que notre collaboration pourra se poursuivre dans les mois et les années à venir.

François Bibeau et Rock Laverdière en pleine action de remorquage.

Il ne faut pas oublier que nous sommes tous des bénévoles dévoués qui mettent leurs compétences et leur temps au service de leur communauté. Nous sommes déjà sur place et prêts à répondre rapidement aux appels des plaisanciers, à améliorer la sécurité nautique et dans certaines situations d’urgence, contribuer à sauver des vies.

Claude Denis, commandant de l'unité

En terminant, plusieurs nouveaux membres vont se joindre à notre unité cette année et j'ai très hâte de les rencontrer. À toutes ces nouvelles recrues, je vous souhaite la bienvenue dans l'équipe. À tous mes collègues de la GCAC, bonne saison 2021!

UNITÉ 16 - HAUT RICHELIEU

Un survol de l’unité 16

Lors de la soirée des membres du 8 avril dernier, nous avons eu l’occasion de présenter et de faire connaître notre unité aux participants de différentes régions du Québec.

Le Fort de Chambly

Nous souhaitons profiter à nouveau de cette tribune pour vous faire connaître notre histoire, notre équipe, notre environnement de travail sans oublier nos opérations et nos interventions. Malgré les multiples restrictions imposées par la Santé Publique à cause de la pandémie, malgré les nouveaux modes de fonctionnement, les suivis et les mises en garde adressés par notre organisation, nous avons comme plusieurs d’entre vous répondu présents aux urgences qui nous avaient été signalées et Chapeau à vous tous!

Et maintenant, commençons notre survol…

Un peu d’histoire

Notre unité a commencé ses opérations en 1979 avec les étudiants de la GCC et quelques bateaux privés. En 1997, l’auxiliaire 1235, un bateau tout en acier, nous est prêté par la GCC et celle-ci nous en fera don par la suite.

Notre deuxième bateau, un catamaran de 20 pieds avec console centrale et deux (2) moteurs Mercury de 90 chevaux vapeur (CV) chacun, a conservé le même numéro et a été acheté en 2008. Le 14 juillet 2016, à la suite d’une infiltration d’eau et à un problème électrique qui empêcha la pompe de cale de fonctionner, notre 1235 a coulé au quai, à la marina de St-Mathias.

Notre bateau actuel, l’auxiliaire 1234, un Zodiac Pro 750 de 24.7 pieds à coque rigide, possède deux (2) moteurs Yamaha de 115 CV chacun et une console centrale.

L'auxiliaire 1234

Notre équipe

Notre unité compte vingt-cinq (25) membres actifs qui forment deux (2) groupes de bénévoles dont le premier groupe est affecté aux patrouilles régulières et le second, pour couvrir les urgences. Ce dernier groupe n’est pas obligatoire et ceux qui en font partie doivent pouvoir se rendre à notre base à l’intérieur de trente (30) minutes. Notre saison débute habituellement vers la mi-mai pour se terminer vers la mi-octobre et nous demeurons disponibles pour des urgences, jusqu’à la fin octobre.

Nos patrouilles sont effectuées de mai à la fin juin, les samedis et dimanches. Pour les mois de juillet et août, les patrouilles se font du jeudi au dimanche et pour septembre et octobre, retour aux fins de semaine seulement. Nous patrouillons normalement de 12:00 à 17:00

Pour les urgences, ce sont des horaires volontaires de garde de trois (3) membres, un patron et deux (2) équipiers qui couvrent tous les jours de la semaine de 12:00 à 18:00 et de 18:00 à 24:00. Ces horaires couvrent toutes les heures autres que celles faites durant les patrouilles, pendant lesquelles les équipiers peuvent intervenir et aussi, effectuer des missions durant leur quart de travail.

Dans nos diverses activités saisonnières, nous ajoutons aussi des événements tels que les feux d’artifices, les régates, les courses de canots, sans oublier le spectacle des Snow Birds, au- dessus du Bassin de Chambly, présenté en juin 2018 et pour lequel, nous avions été sollicités.

De plus, nous effectuons durant la saison, des vérifications de courtoisie dans les marinas importantes situées sur notre territoire. L’équipe de PRÉVENTION compte présentement douze (12) conseillers.

Environnement de travail et géographie

Pour la rivière Richelieu, nous distinguons trois (3) grandes sections :

  1. Le Haut- Richelieu, entre le Lac Champlain et St-Jean-sur-Richelieu, vingt (20) milles nautique (NM).
  2. Le canal de Chambly composé de neuf (9) écluses sur près de onze (11) NM entre St-Jean-sur-Richelieu et le Bassin de Chambly.
  3. Le Bas-Richelieu, entre Chambly et le Fleuve St-Laurent passant par une autre écluse, celle de St-Ours avant de rejoindre le fleuve à Sorel-Tracy, sur une distance d’environ trente-neuf (39) NM.
Chenal entre l'île aux Cerfs et l'île Jeannotte, à St-Marc / St-Charles, un point de rassemblement pour plusieurs plaisanciers durant les belles journées d'été

À titre d’information additionnelle

  • Le Richelieu est le plus grand tributaire de la rive sud du Fleuve St-Laurent.
  • Soixante-dix (70%) de ses rives sont dédiées à l’agriculture.
  • La densité de la population est de cent quarante (140) personnes au kilomètre carré (km2).
  • La pente de la rivière est de 0,19 mètre au kilomètre sauf pour le secteur entre St-Jean et Chambly où la dénivellation est de vingt-quatre (24) mètres sur une distance totale de dix (10) NM.
  • Le débit de la rivière est de 330m3 et en comparaison, le fleuve à la hauteur de Ville Lasalle est de 9 500m3 par seconde, soit vingt-huit (28) fois plus élevée!

Notre territoire à couvrir sur le Richelieu s’étend du Bassin de Chambly à l’écluse de St-Ours, laquelle est la limite Nord de notre secteur d’opérations et ce, sur une distance de vingt-sept (27) NM. Notre base est la marina St-Mathias.

Écluse de St-Ours

Nos opérations

Nos opérations se font essentiellement sur la rivière Richelieu, un cours d’eau ayant un courant descendant, sud nord, à vitesse variable d’un endroit à l’autre et avec plusieurs hauts fonds. C’est un plan d’eau où de nombreux plaisanciers circulent les fins de semaine. De plus, au printemps et à l’automne, plusieurs embarcations font un transit vers le Lac Champlain ou vers le fleuve, via les écluses. Notre navigation s’effectue presque toujours à vue en utilisant le GPS comme aide à la navigation.

Patron d'embarcation au travail

Durant la saison 2020, nous avons effectué trente-deux (32) interventions en urgence dont deux (2) furent annulées avant le départ. Nos interventions sont généralement des remorquages pour divers types d’embarcations tels que les motomarines, chaloupes de pêche, pontons, voiliers et cruisers, allant de seize (16) à soixante (60) pieds.

Remorquage d'un cruiser de 43 pieds sur le Bassin de Chambly

Il y a six (6) marinas publiques et une (1) marina privée sur le territoire; plusieurs quais publics et privés longent aussi notre cours d’eau. Ceci complète le survol de notre unité et du plan d’eau que nous desservons.

Mot de la fin

Sur ce, au nom de tous les membres de l’Unité 16 et en mon nom personnel, je nous souhaite une bonne saison et un retour graduel de nos activités, tant familiales, personnelles que bénévoles et soit dit en passant, nous le méritons bien!

Par un beau dimanche d'été, le flot de navigation sur le Richelieu

Michel Bourgeois, membre de l'unité 22, Sylvie Giroux et Hugo Saint-Laurent, tous les deux membres de l'unité 56

L’année 2020-2021 nous ayant confinés à domicile, certains membres de la zone 4 ont manifesté l’intérêt de se réunir virtuellement pour discuter nautisme, et surtout de nous retrouver! Saisissant l’occasion au vol, une équipe d’acolytes s’est créée avec le noyau de Hugo, de Michel et de Sylvie.

De gauche à droite et de haut en bas, Hugo Saint-Laurent, Michel Bourgeois et Sylvie Giroux.

Nous aimerions profiter de la tribune du Dauphin pour vous remercier, tous et toutes, pour votre participation à cette initiative. A quatre reprises, nous nous sommes réunis entre camarades, pour apprendre sans suivre de formation, pour découvrir des sujets d’actualité nautique et surtout, pour nous retrouver.

Lors de l’ensemble des soirées, un facteur commun sur lequel on a pu compter, c’est le support, les connaissances et la bonne humeur de Martin Lévesque. Ses quiz ont su nous faire réfléchir, nous surprendre et nous faire progresser. Il a su démystifier les premiers soins, les rendre plus simples, et comme il le dit si bien : « L’important c’est de faire quelque chose! ». Chapeau Martin pour tes capsules et on a déjà hâte à la prochaine!

Martin Lévesque et son acolyte.

Lors de la première soirée du 7 janvier, présentée à la zone 4 exclusivement, nous avons eu droit à une présentation de la zone, une capsule de premiers soins qui portait sur un conducteur de motomarine qui s’est blessé au bras et, pour finir, la présentation de la course Vendée Globe, des navires et des défis rencontrés! Merci aux présentateurs : Jason Rodgers, Martin Lévesque et Christian Drolet.

Pour la soirée du 4 février, encore une fois présentée à la zone 4, la soirée nous a fait voyager! Nous avons visité l’unité 22 de Sorel et sa réserve faunique. Nous avons secouru une personne qui s’était accrochée les pieds dans un câble d’amarrage. Notre soirée s’est terminée avec une croisière de St-Paul de l’île aux Noix jusqu’aux Bahamas. Merci aux présentateurs : Michel Bourgeois, Pauline Girard et Nathalie Bourcier de l’unité 22, Martin Lévesque et Marc Macot.

Marc Macot

Le 4 mars, l’équipe de la soirée des membres a été approchée pour faire l’essai de la licence et des outils qui ont été utilisés au cours de l’AGA tenue quelques jours plus tard. Cela nous a permis d’étendre le concept à toute la province et d’inviter nos collègues que nous n’avions pas eu la chance de voir depuis la rencontre à Bécancour! Nous avons appris comment aider un plongeur en difficulté, en plus de visiter quelques sites de plongée au Québec. Nous avons aidé Henri qui a subi un coup de chaleur. Merci aux présentateurs : Paul Boissinot et Martin Lévesque.

Le 8 avril, nous avons fait des « Jean-Marc Parent » de nous-mêmes et tant pis pour les couches tôt! L’unité 16 est venue présenter l’histoire de la navigation sur le Richelieu et leurs activités. On nous a présenté les activités de suivi des glaces et comment trouver l’information météo pour notre secteur. Nous avons eu la chance de découvrir le quotidien sur les navires qui empruntent le Saint-Laurent jusqu’au Grands Lacs. Finalement, nous avons aidé un plaisancier qui s’est brûlé en réparant son moteur. (Et dire qu’on croyait ne pas faire de premiers soins cette fois-là!) Merci aux présentateurs : Monique Parent, Steve Paradis, Denis Labonté, Jean-François Cloutier et Serge Jacques, Alexandra Cournoyer, Simon-Olivier Bertrand et Martin Lévesque.

Nous espérons tous vous retrouver à l’automne prochain. La soirée des membres est intéressante grâce à votre implication. Nous sommes à la recherche de présentateurs pour la prochaine édition.

On peut y approfondir un sujet technique, comme une technique d’ancrage, une réparation de « gelcoat », le travail avec les marées, l’électricité à bord, les principales causes de panne et des leçons à apprendre. On peut également discuter du développement d’un chef de bord/capitaine, démêler les différents parcours de formation (plaisance / commercial), présenter un voyage, échanger sur l’actualité nautique et des cas de secourisme.

Et tout autre sujet qui vous tient à cœur!

Merci et à bientôt!

UNITÉ 22 - SOREL - TRACY

Campagne de financement 2021

Merci à nos donateurs

Le journal Le Dauphin fait « peau neuve » et opte pour un format totalement numérique. Quelle belle occasion pour l’Unité 22 d’utiliser cette nouvelle plateforme pour remercier ceux et celles qui participent à son financement. Alors, en mon nom et celui de tous les membres de l’Unité 22, je désire dire un merci tout spécial à nos donateurs pour leurs généreuses contributions dans le cadre de notre campagne de financement 2021.

Les donateurs pour l’année 2021 sont donc :

  • Ville de Sorel Tracy
  • Ville de St Ours
  • Ville de St Joseph de Sorel
  • Ville de Berthierville
  • Municipalité de St Anne de Sorel
  • Municipalité de Yamaska
  • Municipalité de St Ignace de Loyola
  • MRC Pierre de Saurel
  • Député de Richelieu (Jean-Bernard Émond)
  • Député de Bécancour-Nicolet-Saurel (Louis Plamondon)
  • Caisse Desjardins Pierre de Saurel
  • Richardson International
  • Lussier Dale Parizeau
  • Finkl Steel
  • Société des Traversiers du Québec
  • Marina Saurel
  • Thomas Marine

Je désire également remercier les membres de l’Unité 22 qui ont grandement collaboré au succès de cette campagne de financement. Il s’agit de Nathalie Bourcier, commandante-ajointe de l’unité, Jacques Provençal, trésorier de l’unité et Richard Potvin, membre de l’unité.

Pierre Vaillancourt, commandant d'unité

Nouvelles de l’unité 48

« Surfer » sur la vague en 2021

À défaut de vous mettre une belle photo de notre rencontre de début de saison (en mode virtuel) du mercredi 5 mai dernier, nous souhaitons malgré tout vous partager quelques photos des modifications apportées à notre embarcation, grâce à l’implication de certains de nos membres.

Déjà à l’automne 2019, nous vous communiquions dans la publication de notre journal « Le Dauphin » notre projet d’acquisition de moteurs neufs pour le début de la saison 2020. Avec la pandémie, ce projet s’est avéré être beaucoup plus complexe que prévu. Avec les fermetures, les difficultés en approvisionnement pour les pièces ainsi que l’attente pour l’installation, le projet s’est terminé récemment. Néanmoins, le changement des deux moteurs de l’embarcation pour des 200 forces est complété, incluant un nouveau système de contrôle de pilotage électronique (Vessel view), ainsi que divers travaux sur le système électrique - batteries. Eh oui, nous nous-sommes gâtés avec ces modifications à notre embarcation qui s’inscrivent dans l’air du temps!

L'auxiliaire 1248 a fier allure avec ses nouveaux moteurs!

À la lecture de cet article, les vérifications auront été faites et il restera seulement à faire la formation pour la manœuvrabilité de ses nouveaux moteurs avec nos patrons d’embarcation. Concernant cette familiarisation, nous avons tous hâte de reprendre nos apprentissages et formations en continue d’ici peu. Comme plusieurs, la période d’après entraînera plusieurs soirées et/ou fins de semaine de formation pour une remise à niveau.

Le nouveau système de contrôle de pilotage électronique (Vessel view) de l'auxiliaire 1248.

Pour les nouveaux aspirants passionnés qui se sont joints à nous l’année dernière - Pierre-Yves Lambert, Darren Scott et Florent Charpentier - ainsi que les nouveaux de cette année - Marcello Barsalou, Mathieu Chartrand-Côté et Alain Plouffe - nous désirons les intégrer pleinement dans notre unité et dans l’organisation de la GCAC-Q.

Pour la saison 2021, l’Auxiliaire 1248 cherche à reprendre pleinement son mandat de prévention et de sauvetage ainsi que la poursuite et le développement de liens avec les partenaires de son secteur de responsabilités (les municipalités de Longueuil, Boucherville, Varennes, etc.). Dans la région, le nautisme n’a pas perdu de sa popularité, tellement que nous planifions autrement nos activités cette année, telles que des patrouilles supplémentaires planifiées à l’horaire les jeudis et vendredis en soirée pendant les vacances de la construction.

À gauche: Trois (3) membres de l'unité 48 en pleine action de nettoyage de la coque de l'auxiliaire 1248 à l'automne 2019...avant la pandémie au Covid-19. À droite: Le "1248" prêt pour l'hivernation.

Finalement, nous croyons que la publication « Le Dauphin », qui encourage la communication entre les unités est encore plus pertinente et importante en ce début de saison. Soulignons que l’an dernier, une grande proportion de nos membres d’unité avaient exprimé leur désir d’être mis sur pause temporairement pour les raisons que vous connaissez. L’incertitude entourant la pandémie, les mesures gouvernementales et notre compréhension limitée de ce virus ont ralenti l’implication de plusieurs membres. En tant que membres résidents de la Rive-sud de Montréal, notre façon d’interagir avec la Covid-19 a beaucoup évolué. Autant il y avait une crainte l’an dernier chez plusieurs de nos membres qui n’étaient pas à l’aise d’effectuer des patrouilles/urgences à 2 au lieu de 3 membres d’équipage sur l’embarcation, autant notre faim pour le soutien de notre cause de bénévolat et le nautique est revenue cette année. Comme plusieurs, nous prenons la situation avec plus de recul et nous pourrons mieux apprivoiser notre nouvelle réalité. Heureusement que la moyenne d’âge de nos membres est mature  pour avoir eu accès au vaccin plus rapidement.

À tous une excellente saison remplie de beaux moments et de soleil en SÉCURITÉ!

Nouvelles de la zone 5

Nouvelle Adjointe aux communications

Bonjour,

La semaine dernière, j’ai accepté de relever un nouveau défi, soit adjointe aux communications pour la zone 5. Cependant je garde toujours un lien avec les ressources humaines en tant que conseillère au directeur. Un nouveau défi qui me permettra d’apporter un angle différent aux communications internes et externes, ainsi que favoriser la collaboration entre les services.

J’ai déjà pu constater la diversité de l’équipe des communications et les forces de chacun et chacune afin de bien remplir notre mandat au sein de la GCAC (Q).

Déjà les commandants et membres de la zone 5 me connaissent et je les invite à me faire parvenir leurs idées et leurs besoins en communication. Entre autres, nous aimerions faire rayonner la zone 5 et la GCAC auprès de nos partenaires. Le partage de bonnes idées entre les unités est aussi essentiel même si chaque unité a un environnement différent.

Nouvelles de la zone 5

La zone 5, qui est située à l’extrême ouest du Québec, compte 6 unités.

Tout d’abord l’unité 20 qui est située sur le Lac des Deux-Montagnes. De nombreux hauts-fonds et de nombreux plaisanciers qui sillonnent le lac des Deux Montagnes sont sûrement un facteur déterminant au fait que cette unité est très sollicitée pour les missions de recherche et sauvetage. Les membres de l’unité répondent activement aux appels du centre de sauvetage. Le 1241 est en opérations depuis le début du mois de mai et comptent déjà plusieurs missions.

L’unité 09, Lac St-François Est, quant à elle, dessert le Lac St-François. Son territoire est immense, soit à partir du barrage de Beauharnois, incluant le canal de Beauharnois, le lac St-François de Valleyfield jusqu’à l’ouest de St-Anicet. Une partie de son territoire est située en Ontario, mais en pratique il y a peu de missions aussi loin. Les étudiants de la Garde Côtière, le GC1201, partagent le même territoire et ce, jusqu’à Cornwall. L’auxiliaire 1245 est en opérations depuis le début du mois de mai et plusieurs missions ont déjà été effectuées.

Les équipages de la GC1201 et de l'auxiliaire 1245 collaborent pour assurer le service aux plaisanciers.

L’unité 08, s’occupe du Lac St-Louis Ouest avec l’auxiliaire 1293 et l’unité 43 est responsable du Lac St-Louis Est avec l’auxiliaire 1246. Les deux (2) unités se partagent donc le secteur du lac St-Louis et sont souvent appelés à travailler ensemble, ce qui contribue au succès de leurs missions. Ces unités sont très actives et sont en opérations depuis le mois de mai. Malgré la fermeture de la marina de Lachine, l’unité 43 a su trouver une alternative pour le quaiage du 1246. Pour l’unité 08, en attente d’une nouvelle embarcation, les membres travaillent forts à l’entretien et réparations de l’actuel BSA, ce qui ne les empêche nullement de répondre présents pour les patrouilles et missions.

L’unité 13, Rivière des Prairies, sera active ces jours-ci. La mise à l’eau de l’auxiliaire 1250 a eu lieu dernièrement. L’entretien et réparations de l’embarcation demeure toujours un souci pour cette unité mais avec l’aide de tous, le BSA sera opérationnel sous peu.

Par ailleurs, il me fait plaisir de souligner les quarante (40) années de service avec la GCAC, de Jeanne Drolet. Félicitations!

L’unité 44, Lac St-Louis sud, qui ne compte plus que 2 membres et un BSA privé n’est toujours pas en opérations à l’heure actuelle

Chose certaine, l’été 2021 s’annonce très achalandé et probablement très occupée pour toutes les unités. Les niveaux d’eau sont très bas et la pandémie a apporté son lot de nouveaux plaisanciers plus ou moins expérimentés. Notre rôle sera d’effectuer plus de prévention, renseigner les plaisanciers et aussi assurer notre présence et notre visibilité sur les plans d’eau.

La motivation des membres de la zone 5 demeure élevée malgré les restrictions dues à la pandémie. Le souci de tous et de toute est de pouvoir aider les plaisanciers et prévenir les incidents autant que possible.

Bonne saison à tous!

Message du Directeur de la Zone

C’est le début de la saison dans la zone 5 et il n’y a pas à dire mais la saison débute sur les chapeaux de roues.

En effet, suite à un printemps hâtif, un dégel rapide, une envie urgente des plaisanciers de profiter des cours d’eau de notre belle région et du bas niveau d’eau dans notre secteur la saison est déjà débuté en force. Nos unités qui s’active à mettre à l’eau leurs embarcations ont déjà eu à répondre à de nombreux appels ce qui pointe vers une saison occupée.

Dans la zone 5 cet été nous nous croisons aussi les doigts pour recevoir le premier de ce que nous espérons une nouvelle série de bateaux corporatifs. En effet l’unité de baie d’Urfé devrait recevoir sa nouvelle embarcation de marque Stanley à la fin août et nous avons tous hâte de le tester.

Espérons aussi qu’avec la vaccination et le retour en zone orange pour certains de nos secteurs, que les plaisanciers seront respectueux des règles en vigueur.

En terminant je souhaite une excellente saison à toutes nos unités et aux autres zones et soyez prudents sur nos plans d’eau cet été.

À bientôt

Nouvelles de l'unité 08

Les membres de l'unité Paul Mclean et Michel Deschenes sur l'auxiliaire 1293 de l'unité 08.

Le 1293 a été lancé le 2 mai au Baie D'Urfé Yacht Club et l'équipe est prête à répondre aux appels 24/7.

Stephen Gruber, Commandant unité 08, GCAC-Q

Nouvelles de l'unité 09

Les membres de l’unité 09 - Lac St-François Valleyfield ont bien débuté leur saison 2021. En date du 24 mai dernier, l'unité 09 avait déjà complété cinq missions et réalisé plusieurs inspections de courtoisie .

Suzanne D'Allaire, membre de l'unité 09 et adjointe aux ressources humaines pour la Zone 5, effectue une inspection de courtoisie de l'embarcation de Richard Boursier.
Linda Lessard, membre de l'unité 09 aux commandes de l'auxiliaire 1245.

Nouvelles de l'unité 43

La saison estivale 2021 vient tout juste de débuter et le Lac-Saint-Louis est, comme chaque année, pris d’assaut par de nombreux plaisanciers.

La saison 2020 fut affectée par une plus faible participation des membres de l’unité 43 à la suite des conséquences de la pandémie actuelle, dont entre autres les contraintes de distanciation physique et les craintes de contamination parmi nos bénévoles. De plus, l’impossibilité de la GCAC (Q) à dispenser certaines formations obligatoires a limité le nombre de membres qualifiés la saison dernière.

Pour la saison 2021, malgré un effectif potentiel de trente-deux (32) membres, seulement cinq (5) d’entre eux sont disponibles en ce début de saison pour répondre aux différentes missions. La formation des nouveaux membres et la mise-à-jour des connaissances requises pour les anciens membres, le tout jumelé à la campagne de vaccination en cours dans la province de Québec, vont permettre de remplir graduellement le mandat de l’unité.

Pour la saison 2021, la marina de Lachine a cessé ses activités. Par conséquent, l’unité 43 n’a pas de quai permanent, ni aucun accès à un poste d’essence de proximité. L’auxiliaire 1246, le matériel et l’équipement, sont donc laissés avec un minimum de surveillance, augmentant ainsi les risques de vols et de vandalisme.

Il va sans dire que la saison 2021 s’annonce pleine de défis pour les membres de « la 43 » qui ont à cœur la sécurité des plaisanciers.

Nouvelles de la zone 6

Nous aimerions vous connaître !

Comme vous le savez, la zone 6 du Nunavik est la dernière zone à avoir été créée au sein de la GCAC (Q). Nous réalisons que très peu de membres connaissent votre territoire et les réalités de votre quotidien.

Il nous ferait un immense plaisir d’apprendre à vous connaître en nous partageant vos expériences maritimes. Nous vous invitons donc à nous envoyer des textes (même s’ils sont de quelques lignes) des photos, des vidéos de vous ou vos partenaires/équipes, et de vos embarcations. Acheminez vos photos à levraimarin@hotmail.com et nous pourrons en publier quelques-unes dans notre prochain journal.

Embarcation de recherche et sauvetage au Nunavik

Nous profitons de l’occasion pour vous informer que nous sommes à la recherche d’un adjoint aux communications pour la zone 6. Nous avons besoin de quelqu’un pour nous acheminer de courts textes pour nous parler de vos activités. Pas besoin d’être bilingue. La personne doit être capable de nous acheminer des photos avec une brève explication. Nous avons une équipe pour faire les traductions et la correction des textes. Nous comptons sur votre implication pour nous montrer vos réalisations. Si vous aimeriez rejoindre notre équipe des communications, écrivez à la directrice des communication, Pauline Girard à synergy01@hotmail.fr.

Au plaisir de vous connaître !

Les réseaux sociaux

Le matin, ma montre intelligente me réveille par une douce vibration, me permettant de me lever sans réveiller ma conjointe. Je me déplace vers la cuisine où je demande à Siri quels sont mes rendez-vous aujourd'hui, puis, tout le long de ma journée de travail, je contemple trois écrans sur lesquels je réponds à des centaines de courriels, je rencontre des collègues de partout au pays, je planifie l'année à venir, bref, je brasse des 0 et des 1 figuratifs jusqu'à mon retour à la maison. Dans ce monde où les technologies évoluent plus vite que notre capacité d'adaptation, comment faire pour utiliser celles-ci au bénéfice d'un organisme comme la Garde côtière auxiliaire canadienne?

Pour plusieurs, dont moi, la solution passe nécessairement par l'utilisation opportune des réseaux sociaux. La plupart d'entre-vous le savent sans doute déjà, mais la Garde côtière auxiliaire canadienne (Québec) tente de se positionner de manière favorable sur les réseaux sociaux. Pour le moment, notre présence se limite à Facebook et Vimeo, mais il va sans dire que nous aimerions étendre nos plateformes et, par le fait même, notre rayonnement au Québec.

Pour y arriver, nous avons bien sûr besoin de votre aide. Chaque mention j'aime de la page et de nos publications, chaque message, chaque partage, permettent à notre bel organisme de rayonner. Les effets se font sentir chaque jours où des plaisanciers nous remercient pour notre présence rassurante sur l'eau. Je vous invite donc à aimer la page Facebook de la GCAC(Q), le bouton plus bas vous y amènera!

Cette page nous auras permis d'atteindre les plaisanciers plus de 100 000 fois. De plus, ce sont plus de 3000 abonnés qui verront nos publications, nos événements, nos photos, nos rubriques de préventions. Voilà une façon technologique de sauver des vies, tout en faisant rayonner notre organisme! Envoyez un message privé à la page et nous pourrons partager toutes vos actualités d'unités et vous aider dans vos communications externes.

Bien sûr, nous vous rappelons que notre présence sur les médias sociaux, tant individuelle que corporative, se doit d'être irréprochable. C'est pourquoi vous trouverez la Politique des médias sociaux dans GISAR, je vous invite vivement à la consulter, mais aussi à communiquer avec moi ou l'un de mes collègues des communications si vous avez des questionnements!

Une image de marque plus moderne et des articles promo qui ont de l'impact

Pour certain cette année est synonyme de pandémie, pour moi, elle a été synonyme de projets spéciaux! En effet, nos surplus budgétaires ont imposés un haut niveau de créativité de la part de nos services et, dans mon cas, pour le service des communications.

L'un de nos projets était de débuter une révision de l'image de marque par la création de nouveaux articles promotionnels : des pamphlets, une pochette de presse et des brochures diverses. J'ai ainsi l'honneur de vous présenter ces projets dont j'ai été porteur et qui ont mené à une image de marque plus moderne. Bien sûr, je remercie au passage toute l'équipe qui a contribué à ces projets, tant notre président sortant, notre directeur général, notre directrice des communications que le reste du service des communications (et de la prévention comme vous le découvrirez plus loin).

D'abord, voici quelques uns de nos nouveaux documents : la pochette de presse, les feuillets qui y sont insérés, la brochure pour le public et la brochure pour les partenaires.

De gauche à droite : brochure grand public, brochure partenaires, pochette de presse, contenu de la pochette de presse.

Ce n'est pas les seuls projets graphiques que nous avons réalisé. Comme je le mentionnais, nous avons aussi participer, avec le service de la prévention, à la création de signets et d'oriflammes (drapeaux promotionnels) que voici :

De gauche à droite : signet et oriflamme.

Un autre projet directement lié à notre image de marque : la création d'une vidéo promotionnelle de l'organisation. Celle-ci est disponible sur Vimeo où vous pourrez la télécharger et la réutiliser dans les salons et pour la promotion de vos unités Pour accéder à l'ensemble de nos vidéos, rendez-vous au : https://vimeo.com/gcacquebec. La vidéo promotionnelle se retrouve ici (for an english version, click here) :

Évidemment, nous continuons de travailler pour obtenir une image de marque plus moderne et plus vivante. Cette version entièrement web du Dauphin le prouve bien. C'est d'ailleurs ce sur quoi le prochain article portera, sans vouloir vous gâcher le « punch »! 🙄

Nouvelles fonctionnalités du Dauphin

Nouveau format, nouvelles possibilités

Suite au sondage que vous avez complété, nous revoyons graduellement le format et certains contenus du journal le Dauphin.

Afin de permettre À TOUS de participer davantage À NOTRE journal organisationnel, nous avons trouvé bon de vous préciser quelques fonctionnalités et règles de ce nouveau format et souhaitons que vous puissiez y contribuer davantage.

Avec l’utilisation du logiciel, il nous sera dorénavant possible:

  • Insérer du texte.
  • Insérer des photos.
  • Insérer des boutons et des liens externes.
  • Insérer des citations.
  • Insérer des vidéos.
  • Insérer des textes avec photos pleins écrans.
  • Insérer des galeries photo.

De plus, nous n’avons plus besoin d’attendre la date de tombée, tous au long de l’année vous pouvez envoyer vos textes, photos, vidéos, etc. à l’adjoint des communications de votre zone

Merci de nous transmettre vos textes en format Word

Pour les photos, je vous rappelle qu’il faut préalablement avoir l’autorisation des gens photographiés (voir politique des médias sociaux dans GISAR/documentation/guide de référence) et nous préciser qui sont les personnes sur la photo, préciser date et évènement si possible, car cela nous fait gagner à tous un temps fou.

Malgré que ce n’est pas ce qu’on souhaite et pour des raisons évidentes, il est bon de savoir que le comité de gestion du journal se réserve toujours le droit de ne pas publier tous les contenus/photos proposés.

Pour toutes suggestions, commentaires, n’hésitez pas à communiquer directement avec moi.

Remerciements de Transports Canada

Bonjour à tous,

Depuis plusieurs années, nous travaillons en collaboration étroite avec le Bureau de la sécurité nautique de Transports Canada. Récemment, ils ont envoyé une lettre de remerciement à tous les Conseillers Prévention de la GCAC(Q) pour leur contribution exceptionnelle aux vérifications de courtoisie. Je me joins à eux pour remercier tous les Conseillers en Prévention pour leur implication active à la sensibilisation à la sécurité nautique. Nous jouons un rôle important auprès des plaisanciers et je suis certain que notre impact est fort positif. Si des membres seraient intéressés à joindre la grande famille des Conseillers en prévention, n'hésitez pas à en parler à votre Commandant d'unité.

Félicitations et Merci encore.

Copie de la lettre

Jeux-questionnaires

C'est le temps de s'amuser

Nouvelles de GISAR

Ayant été commandante de l’unité 28 Montmorency pendant 5 ans et secrétaire au conseil d’administration pendant 4 années, un nouveau défi s’offre maintenant à moi comme Coordonnatrice Régionale de GISAR.

Cette nouvelle responsabilité consistera entre autres à faire office de liaison avec les différents services afin d’identifier leurs besoins; de coordonner les différentes équipes de tests qui seront mises en place afin de s’assurer que les normes et les exigences de la GCAC (Q) seront respectées. J’assurerai également le suivi de la progression des résultats de la mise en place du nouveau GISAR aux membres du Conseil d’Administration.

Nous entrerons bientôt dans la phase de ‘’Post-production’’, ce qui signifie que nous débuterons alors des tests avec des équipes déjà ciblées pour les effectuer.

Soyez assurés que toutes nos équipes sont à pied d’œuvre afin de pouvoir livrer un produit qui rencontrera les espérances de chacun.

Chroniques historiques

UN PEU DE NOTRE HISTOIRE

De gauche à droite: Louis Arsenault et Gaétan Létourneau.

Gaétan Létourneau : un membre apprécié et actif de 1984 à 2008.

En plus d’avoir été commandant de son unité et directeur de zone, Gaétan a également siégé au conseil d’administration à titre de Conseil général. Il a rédigé un rapport conjointement avec moi, directeur général qui proposait entre autres, la création des services des opérations et des ressources humaines. Le rapport a été joint au rapport final que remettait notre consultant Guy Morneau; rapport qui menait à une première réforme importante de notre gouvernance en 2006.

C’est à titre de Président que M. Louis Arsenault lui avait remis une plaque pour souligner ses années de dévouement pour l'unité 14 (Rimouski) la zone 02 et la GCAC(Q) Il a gardé vivantes les unités et la zone. Il était mon parrain et nous sommes demeurés proche jusqu'à sa mort survenue le 9 octobre 2008.

Il était efficace, estimé et dévoué.

Siège social Sorel-Tracy

À BABORD : Notre édifice avant les rénovations, identifié au nom du Ministère des transports. À TRIBORD : Notre édifice en 2021.

L’Édifice abritant notre siège social a été construite en 1950. Après des rénovations majeures, elle a été occupée par le gouvernement fédéral et la Garde côtière canadienne. Elle a été acquise en 2003 par la GCAC(Q) pour la modique somme de un (1$) dollar.

Le 24 août 2007 avait lieu l’inauguration de l’Édifice Robert Petitpas en l’honneur du Robert Petitpas, qui a été président de notre organisation de 1993 à 2004 et qui avait entre autres, piloté le dossier du transfert de l’édifice à la GCAC(Q).

Situé au 17 rue du Prince à Sorel-Tracy, l’édifice abrite les bureaux de notre siège social en plus de servir de lieu de réception et d’entreposage des équipements de l’organisation.

Vos commentaires et suggestions

Created By
Émile Bélanger
Appreciate