Loading

La plage des Catalans ne doit pas devenir un parc d'attractions ! Non à 15 ans de concession du domaine public maritime pour bétonner nos fonds marins

Une concession de 15 années du domaine public maritime a été demandée pour immerger dans l'anse des Catalans des sculptures en béton que personne n'a encore vues non loin de la plage bondée des Catalans et à proximité des précieux et fragiles herbiers de Posidonie qui réclament toute l'attention. Ce blanc-seing accordé n'est pas acceptable. Les documents remis par l'association porteuse du projet de "musée subaquatique de Marseille" trompent l'enquête publique ouverte depuis le 14 mai par le Préfet. Ils font croire que c'est un artiste de renom international, Jason DeCaires Taylor qui les réalisera. C'est faux. Non seulement l'artiste s'est retiré de ce projet boiteux et non encore financé mais en plus le conseil municipal de Marseille a annulé la subvention de 100.000 euros versée en 2017 car ce parc d'attractions sous-marin de près de 650.000 euros prévisionnels était à l'origine attendu pour "Marseille, Capitale européenne du sport 2017". Ce projet inutile, porté par on ne sait qui, contredit le principe de désartificialisation de notre littoral déjà suffisamment bétonné pour n'avoir pas à en rajouter dans les fonds marins. Il est contraire au Document stratégique pour l’implantation des récifs artificiels en région LR et PACA de janvier 2012. Il ne sent pas bon. Il ne vise qu'une poignée d'inconnus à se placer sur le marché des concessions du domaine public maritime et des sous-traités d'exploitations balnéaires qui fleurissent et dont la distribution entourée d'opacité a déjà commencé, suscitant des convoitises éloignées de l'intérêt public bien compris des Marseillais.

« Je ne vous donnerai pas les bonnes informations »

Antony Lacanaud, directeur de développement du projet répondant au journaliste de La Marseillaise l'interrogeant sur son projet de musée

Ils utilisent Jason DeCaires Taylor et ses images comme caution alors que l'artiste s'est désengagé du projet !

Page 11 du projet de création et d’exploitation du Musée Subaquatique de Marseille dans le dossier d'enquête publique : des sculptures de Jason deCaires Taylor qui a pourtant fait défection !
Le plan de concession proposé en enquête publique

« C’est un projet déconnecté de son environnement sous-marin. La mer est un territoire qui cristallise de nombreux problèmes, tout finit dans la mer. On ne peut pas faire n’importe quoi dedans. La mer n’est pas juste un terrain de jeu »

La plage des Catalans en 1937

Nicolas Floc’h, artiste explorateur du monde marin

« Le projet table sur 200 à 300 plongeurs par jour l’été. Tout le monde ne pourra pas toucher une statue car il faut quand même descendre quasiment à 4 mètres et ça n’est pas donné à tous. C’est trop près de la côte et ça va être le foutoir »

Un membre de la commission nautique locale

Dans le droit de réponse ci-dessous demandé à la Provence, le porteur du projet se targue de soutiens officiels mais se garde bien de livrer les raisons du départ du sculpteur Jason DeCaire Taylor qui ne s'est jamais exprimé. Vous noterez qu'il n'est jamais question non plus de l'acteur de Plus Belle la Vie qui préside cette mystérieuse association des Amis du Musée Subaquatique de Marseille.

Les Catalans en 1966
La plage des Catalans en 1883
Adresse mail du commissaire enquêteur pour lui adresser vos observations jusqu'au 14 juin 2018 : pref-ep-msmmarseille@bouches-du-rhone.gouv.fr

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.