Loading

Le flash mob une pratique collective éphémère

Qu'est-ce qu'un flash mob?

Le (ou la) flash mob ("mobilisation éclair") est un rassemblement ponctuel de personnes, sans lien préalable entre elles, dans un lieu public pour une action convenue, souvent préparée, avant de se disperser rapidement. Le phénomène, dans sa forme moderne, remonte à 2003, aux États-Unis. Depuis, il s'est popularisé et diffusé dans le monde. Des associations dédiées en organisent régulièrement. Devenu phénomène de mode, voire viral avec les réseaux sociaux, entreprises, associations ou personnalités s'en sont emparées dans des buts divers (de communication ou de sensibilisation par exemple), s'éloignant dans leur esprit du caractère originel du flash mob.

Si aujourd'hui le plus souvent le flash mob possède une dimension musicale, proposant une chorégraphie de la part des participants, il peut totalement s'en passer et fonctionner sur des régimes tout autres. Des gens peuvent simplement adopter une pause, se livrer à une bataille de polochons ou reproduire une scène de dominos humains par exemple.

De même, le nombre de participants demeure un élément important. La participation d'une foule nombreuse permet de produire un effet plus puissant, sur le public environnant ou sur celui qui regardera l'événement filmé et diffusé en ligne. Cela suppose cependant une sérieuse organisation en amont pour convenir avec tous les contacts du lieu, du moment et des modalités du flash mob. Malgré une apparence de spontanéité, le flash mob implique de la préparation. Néanmoins, des flash mobs modestes peuvent également prétendre à un réel impact sur les témoins.

Car c'est en fin de compte la surprise produite, la part d'inattendu et d'enchantement du quotidien qui font la qualité d'un flash mob. Réalisé dans un espace public, le flash mob invite à se réapproprier et à redonner sens à des lieux quotidiens comme "désaffectés": les couloirs, passages, places où l'on ne fait que rapidement circuler, où l'on ne reste pas, deviennent des espaces investis où l'on s'arrête et que l'on redécouvre, des espaces à nouveau réellement communs. Là où chacun passait furtivement, tous se rassemblent activement.

Quelques exemples de flash mob

We are One - Gare de Lille - SNCF

Ce premier flash mob n'est pas un "vrai" flash mob dans le sens où il s'inscrit dans une démarche commerciale opérée par la SNCF. L'ensemble, très scénarisé, fut mis en scène par Eric Koloko en gare de Lille Flandres le 24 juin 2014 à l'occasion du Mondial de football au Brésil. Néanmoins, il réunit les caractéristiques les plus génériques du phénomène: musique, danse, caractère transgénérationnel, impression que les participants sont amateurs. Et surtout, il est construit selon une narration intéressante pour notre thème: partant d'un individu isolé, marginal (que l'on voit s'opposer gentiment à une figure d'autorité), c'est au final toute une foule qui se trouve impliquée dans la chorégraphie. La vidéo, longue, débute vraiment passée une minute et peut être écourtée.

Testé sur des humains - TVA - 2011

Il s'agit là encore d'un flash mob "professionnel". Mais intéressant par sa structure et sa finalité, originales. Réalisé par et pour une émission de télévision québécoise, Testé par des humains, diffusée sur la chaine TVA, ce flash mob possède une fonction de sensibilisation.

Jojo's Bizarre Adventure - réunion de fans

Si les flash mobs constituent bien des manifestations amateures d'individus ne se connaissant et se retrouvant ponctuellement pour un geste partagé, ce flash mob à la vidéo de piètre qualité, en propose un exemple direct. Il réunit des fans d'un manga culte au Japon, Jojo's Bizarre Adventure de Hirohiko Araki (la série, toujours en cours, est éditée en France par Delcourt/Tonkam et son mangaka fut l'un des premiers auteurs à participer au projet "Le Louvre et la bande dessinée" avec Rohan au Louvre). Jojo's Bizarre Adventure offre une particularité dans sa structure: découpée en saisons qui se suivent chronologiquement, la série propose des héros successifs qui appartiennent à une même famille, chacun représentant une génération différente . Mais le "Vilain" de la série, le vampire Dio, est lui récurrent, intervenant directement ou indirectement dans l'intrigue presque à chaque saison. De quoi en faire un personnage emblématique prisé des amateurs de la série. Ce flash mob de 2006 est ainsi le fruit d'une communauté de fans se retrouvant pour mimer "l'attaque" de ce méchant, le cri qu'il pousse pendant cette attaque et celui, très particulier (le "wryyyy" qui donne son titre à la vidéo) qui ponctue sa victoire.

Outside the Box - Un top 5 renseigné et éclairant

Pour finir, cette vidéo de la chaîne Youtube "Outside the Box" propose, sous couvert d'un top 5 des meilleurs flash mobs, de présenter le phénomène et d'en offrir une vision diversifiée.

  1. Quelle définition est ici proposée du flash mob?
  2. Quelles qualités Manu, le youtubeur, reconnaît-il au flash mob?
  3. Qui s'est emparé du phénomène selon lui?
  4. Présentez les trois premiers flash mob montrés en en dégageant les spécificités
  5. À quels autres mots clés du programme peut-on relier le 4e (n°2 dans le classement?)
  6. Quelle est la particularité du n°1 du classement? Comment le youtubeur nomme-t-il cette catégorie de flash mob et en quoi cela consiste-t-il? Quelles sont les caractéristiques (lieu, nombre de participants) de celui-ci?

Ce "freeze mob" fut réalisé à Paris, au Trocadéro, en mars 2008. Il est considéré comme le plus important de cette "catégorie" avec environ 3000 participants figés pendant 5 minutes.

Exercice pratique

Observer les flash mobs, c'est bien. S'y essayer, c'est encore mieux. Il s'agira donc pour la classe de produire tout ensemble un flash mob. Pour cela, il faudra donc respecter certaines consignes et adopter les caractéristiques du phénomène:

  • Une réunion ponctuelle dans un espace public (en demandant les autorisations si besoin).
  • Quelque chose d'arrêté dans le temps, avec un début (réunion des participants) et une fin précise (dispersion des participants).
  • Quelque chose de surprenant susceptible de susciter la sympathie des passants.

Cela suppose de la part de la classe une réelle organisation. Et certainement une répartition des tâches (réflexion sur le choix du type d'action, repérage du lieu, organisation pour se retrouver, un régisseur pour le matériel comme la musique par exemple, etc.). Vous aurez la possibilité d'ouvrir le flash mob à d'autres participants, mais cela implique aussi une intendance supplémentaire.

Outre l'événement lui-même, quelques postes spécifiques devront être pourvus:

  • Les ou les observateurs: l'un d'entre vous devra effectuer un compte-rendu de tout le processus d'élaboration du flash mob. Il devra adopter une position de stricte neutralité et ne prendre donc pas part aux décisions. Il devra aborder son compte-rendu en fonction de l'angle de notre programme et se montrer attentif aux phénomènes de logique de groupe. Pendant le flash mob, il observera le déroulement de celui-ci et surtout les réactions des personnes alentours, des spectateurs découvrant l'événement. Ce poste peut être divisé en deux au besoin: l'un en amont, et l'autre observant les réactions du public.
  • Les cameramen: ils devront filmer le flash mob. Un minimum, deux ou trois idéalement. Ils se chargeront également du montage du film après enregistrement. Cela suppose qu'ils effectuent des repérages pour correctement se positionner, filmer du mieux possible sans gêner le déroulement du flash mob ou les potentiels spectateurs.
Created By
aurélien pigeat
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.