Un poème pour rendre hommage à ma famille Valerie y-s.

Ma famille n’est pas vraiment comme des autres

Tout le monde disent <la tienne n’est pas comme la nôtre>

La plupart de gens n’ont pas autant du chaos comme chez moi

Il y a des fois quand c’est si chaotique qu’on pourrait exploser le toit

Avec tous mes petites soeurs et mon petit frère

Leurs horaires sont toujours occupé, de mon père et ma mère

Des gens diraient que nous sommes fou,

Mais mes parents diraient sarcastiquement, <non, pas du tout>

Des autres gens diraient, <Il faut que tu aies du silence!>

Et moi, je dirais, <Il faut qu’on aie de la patience>

En général, chez moi, c’est pas comme un musée

Où rien peut être touché

Il y a toujours des bruits forts et des bagarres

Alors on peut dire que c’est un vrai bazar

Ma mère est toujours dans la cuisine,

Qui prépare d’aliments de la vitesse d’une usine

Mon père se plonge toujours dans son portable,

Qui fait de posts sur Facebook innombrable

Ma soeur est pareil avec son portable, sur Spotify

Sa musique est vraiment détestable

La cadette de la famille est une fille mélodramatique,

Alors c’est logique -

qu’elle fait de patinage artistique

Celle qui est l’artiste de la famille,

C’est sans doute Lucy, la dernière fille

Le benjamin, c’est bien sûr mon petit frère,

Et comme le seul garçon,

trouve que notre hiérarchie est arbitraire

Et enfin et surtout, il y a moi, l’aînée

De qui le métier est de gronder

Dès fois, il faut que je sorte la maison,

Elle devient si bruyante que je n’ai pas besoin d’une raison

Mais sans tout le bruit et les disputes,

Sans le battant, les habitudes ennuyantes, et même le fouillis,

Ce ne serait pas vraiment ma famille.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.