Loading

Après le vaccin COVID-19, ne revenez pas à vos habitudes d'avant la pandémie traduction d'un article de skeptical raptor

L'article original est visible ici.

De nombreuses personnes ont reçu une ou deux doses du vaccin COVID-19.

J'ai lu qu'une fois vacciné on peut revenir à la vie pré-pandémie : faire la fête avec tous ses amis dans un restaurant bondé.

Je ne veux pas être le genre de type qui dit qu'acheter un trampoline pour vos enfants n'est pas une bonne idée. Mais j'ai vu trop de publications sur les réseaux sociaux dans lesquelles les gens déclarent qu'ils sont désormais protégés et qu'ils n'ont pas à se soucier des choses. Ils ont tout simplement tort.

Bien que je sois incontestablement en faveur du vaccin COVID-19, il y a de très bonnes raisons de continuer à faire preuve de prudence après la vaccination.

Vigilance post vaccinale

Il y a quatre bonnes raisons de continuer à porter des masques et de maintenir la distanciation sociale après le vaccin COVID-19 :

Efficacité du vaccin :

Au mieux, les deux premiers vaccins disponibles, de Moderna et Pfizer, montrent une efficacité d’environ 95% dans la réduction du risque de contracter la maladie. Cela signifie qu’environ 5% des vaccinations ne produisent pas une réponse immunitaire efficace. Et parce que covid-19 est encore répandue, quelqu’un qui n’a pas développé une réponse immunitaire efficace après la vaccination peut être vulnérable à la maladie.

Les vaccins comme le ROR, pour la rougeole, les oreillons et la rubéole, ont également une efficacité d’environ 93 à 97 %. Mais nous ne nous inquiétons pas trop au sujet de ces quelques personnes qui n’ont pas développé d'immunité. Etant donné que plus de 90% de personnes sont vaccinées, le risque de transmission est très bas (même s'il existe).

Efficacité du vaccin à long terme

La stratégie à travers le monde a été de faire vacciner les gens afin de réduire le taux de mortalité due à la maladie. Nous n’avions donc pas le luxe d’un essai clinique à long terme pour observer l’efficacité pendant plus de quelques mois.

Ainsi, il y a un certain risque que le vaccin perde son efficacité au fil du temps, que ce soit des mois ou des années, ou qu’une nouvelle mutation se présente qui pourrait amoindrir la réponse immunitaire conférée par le vaccin. Il faudra du temps pour déterminer s’il existe une efficacité vaccinale COVID-19 à long terme.

Infection asymptomatique

À ce jour, nous ne savons pas si ces vaccins peuvent prévenir les porteurs asymptomatiques, c’est-à-dire une personne porteuse du virus du SARS-CoV-2, mais qui ne présente aucun symptôme. Par conséquent, il pourrait être possible qu’une personne qui se fasse vacciner après le COVID-19 puisse transmettre la maladie à une personne qui n’est pas immunisée.

Responsabilité sociale

À moins de ne vouloir tatouer les gens sur leur visage avec « Vacciné contre COVID-19 », il va être difficile de déterminer qui a été et qui n’a pas été vacciné.

Je vais être dans le dernier groupe de personnes à se faire vacciner, donc quand j’irai dans une épicerie, je ne saurai pas si la personne qui marche devant moi sans masque est effectivement vaccinée. Ou si elle est vaccinée mais est toujours un porteur asymptomatique. Ou si elle ment sur le fait d’être vacciné parce qu’elle déteste les masques pour une raison ridicule.

Portez ce fichu masque !

Avant d'avoir atteint l'immunité collective (un taux probablement bien supérieur à 80%, selon le Dr Anthony Fauci), nous courons tous un risque de contracter la maladie. Et ce que nous voulons c'est une immunité collective grâce au vaccin, pas grâce à la maladie. Ce serait une forme de génocide.

Ainsi, même si vous êtes vacciné post-COVID-19, vous devez continuer à faire quatre choses:

  1. Restez à la maison sauf pour les besoins essentiels.
  2. Portez un masque. Oui, ils bloquent la transmission du COVID-19. Oui, vraiment, ça marche. C'est la Science qui le dit. Toujours la Science. Encore et toujours.
  3. Gardez vos distances.
  4. Lavez-vous les mains.

Même si cela reste difficile à faire, être vacciné ne nous donne pas un laissez-passer pour faire tout ce que nous voulons. Tant que nous n'aurons pas clairement reçu l'information par les experts de santé publique que nous avons atteint un niveau d'immunité collective et que nous sommes protégés contre cette maladie.

Références

Leffler CT, Ing E, Lykins JD, Hogan MC, McKeown CA, Grzybowski A. Association of Country-wide Coronavirus Mortality with Demographics, Testing, Lockdowns, and Public Wearing of Masks. Am J Trop Med Hyg. 2020 Dec;103(6):2400-2411. doi: 10.4269/ajtmh.20-1015. Epub 2020 Oct 26. PMID: 33124541; PMCID: PMC7695060.

Lyu W, Wehby GL. Community Use Of Face Masks And COVID-19: Evidence From A Natural Experiment Of State Mandates In The US. Health Aff (Millwood). 2020 Aug;39(8):1419-1425. doi: 10.1377/hlthaff.2020.00818. Epub 2020 Jun 16. PMID: 32543923.

Wang X, Ferro EG, Zhou G, Hashimoto D, Bhatt DL. Association Between Universal Masking in a Health Care System and SARS-CoV-2 Positivity Among Health Care Workers. JAMA (Journal of American Medical Association) 2020 Jul 14;324(7):703–4. doi: 10.1001/jama.2020.12897. Epub ahead of print. PMID: 32663246; PMCID: PMC7362190.