Turner et la lumière.

I- Préface

ESP : De la pintura inglés del siglo XIX (diecinueve). Esta exposición esta organizada con la Tuner Contemporary de Margate, en Inglaterra. El tema principal de esta exposición es el color. Descubrimos la vida y la obra de este gran pintor. Vengan a ver esta exposición el el museo Caumont, en Aix-en-Provence, hasta el 18 (dieciocho) de septiembre de 2016 (dos mil dieciséis).

FR : "La peinture anglaise du XIXe siècle", une exposition organisée avec le Tuner Contemporary situé à Margate, en Angleterre. Le thème principal de cette exposition est la couleur. Nous découvrons la vie et l'oeuvre de ce grand peintre. Venez voir cette exposition au musée Caumont à Aix-en-Provence, le 18 septembre 2016.

II- Turner en quelques mots

FR : Joseph Mallord William Turner, de son nom complet, est né à Londres le 23 Avril 1775. Il fait partie d'une famille modeste mais arrive tout de même à entrer à la Royal Academy of Arts, à l'âge de 14 ans . Turner fait partie du mouvement romantique anglais mais se retrouve plus dans l'impressionnisme (genre contemporain).

ESP : Turner nació en mil setecientos setenta y cinco (1775), en Londres. Turner vivió en Londres y en muchas ciudades en el mundo. Estudió en el la Royal Academy of Arts. Fue pintor muy conocido. Pintó muchos cuadres como "Tempête en mer" o "Pluie, vent et vitesse". Murió en mil ochocientos cincuenta y uno en Chelsea.

ANG : Joseph Mollard William Turner was born in late April or early May 1775 in London. He was famous for his landscapes mades thousands of sketches. He mostly did his paintings from sketches ans memory. Turner sometimes painted directly from the landscapes wich was unusual at that time. He dies in 1851.

III- Turner et ses techniques de lumière

Turner a inventé une nouvelle gamme d’innovations techniques, dont :

-Le « vernis à l’arrêt » une sorte de gomme à masquer, pour faire ressortir les zones blanches.

-La gouache blanche en petite quantité, pour améliorer les effets de profondeur.

-Il fusionne les couleurs pour faire ressortir la lumière et les contours en épongeant avec du buvard ou par grattage.

-La perspective

VI- La perspective

A-Définition :

Celle-ci consiste à créer une impression d’éloignement dans les paysages. Ce type de perspective sert à décrire la façon dont l'atmosphère affecte la lumière qui la traverse. Loin d'être un espace vide, l'enveloppe atmosphérique est composée de gaz, d'humidité et de particules. L'un des plus importants de ces effets est la façon dont les couleurs paraissent plus froid.

B-Turner et la perspective aérienne :

La perspective aérienne est l'occasion d'introduire la lumière et l'espace dans ses paysages. Car sans elle le paysage ne comporteraient que très peu d'indications sur l'espace. Cette technique fut largement exploitée par Turner. En particulier, l'atmosphère de ses dernières œuvres qui sont si immatérielles, si fugitives que les objets solides semblent se dissoudre dans la lumière et que les détails sont pratiquement indistincts.

V- Turner et ses œuvres

Hannibal traversant les Alpes. (1810-1812)

Cette oeuvre a été peinte entre l'année 1810 et 1812 en huile sur toile. Elle mesure 146 × 237 cm et est maintenant conservée au Tate Britain à Londres.

En premier plan, nous remarquons une terre assez instable car il y a des rochers pointu comme s'il y avait eu un éboulement. Sur cette terre il y a des hommes, la plupart sont assit et regarde le ciel. (Les couleurs qui ressortent au premier plan sont plutôt chaudes.)

En deuxième plan, nous observons comme une grande vague qui viendrait s'échouer contre le sol aux multiples rochers mais quand on se concentre bien, on voit la naissance des Alpes plongée dans un noir profond; accompagnée d'un ciel obscure. Sur le côté droit il y a une petite zone de lumière qui crée un espace lumineux dans cette partie du tableau. (Le deuxième plan est évidement doté de couleurs froides.)

Au dernier plan, on peut voir un ciel très clair, grâce au soleil qui se tient contre la grande vague noire. Celui-ci éclaircit le côté gauche de l'oeuvre dans une nuance de jaune tournant au vert clair.

Pécheur en mer. (1796)

Cette oeuvre a été peinte en 1796 en huile sur toile. Elle mesure 91 × 122 cm et est maintenant conservée au Tate Gallery à Londres.

Au premier plan, on observe une mer déchaînée où dérivent de malheureuses barques. Cette partie est éclairée par un bout de soleil au troisième plan qui illumine la scène.

Au deuxième plan, on analyse un mince banc de verdure, qui est plutôt apaisant par rapport à l'impression du premier plan.

En dernier plan, on admire un ciel nuageux mais aussi illuminé par un beau couché de soleil. Les couleurs du ciel sont hétérogènes car partagées entre des nuages, un soleil doré, un coin de ciel bleu.

Rome, vue de l'Aventin. (1835)

Cette oeuvre a été peinte en 1835 en huile sur toile. Elle a d'abord été exposée au Royal Academy en 1836, puis rachetée par le marchand d'art Hugh Andrew Johnstone Munro of Nova. Et c'est en 2014 qu'il a été vendu aux enchères par Sotheby's pour la somme record de 38,6 millions d'euros.

Au premier lieu, on voit un petite colline où l'on suppose qu'une enfant joue avec son père. Le pin qui les surplombe est a première chose qui attire notre regard.

Au deuxième plan, un large fleuve bordé d'une immense ville prend presque la totalité du tableau. C'est un oeuvre très lumineuse et gaie.

au dernier plan, c'est bien sur un ciel habillé d'une couleur jaune et bleuté. Cela donne un sentiment d'apaisement et de joie.

VI- Mon ressenti

Ce que l'exposition "Tuner et la couleur" m'a apportée :

En premier lieu, j'aimerai avouer que j'étais assez indécise à la fin de l'exposition. Car j'avais trouvé les peintures de Turner moins lumineuses que ce que j'avais pu imaginer et parfois trop flou à mon goût. Mais c'est en faisant cet EPI que j'ai pu découvrir de nouvelles œuvres qui m'ont fait changer d'avis. Par exemple, celle-ci particulièrement claire et plus joyeuse a retenu mon regard:

Venise, vue du porche de la Madonna della Salute. (1835)

Ensuite, j'ai pu découvrir une nouvelle façon de dessiner qui est notamment très pratique : La perspective. Autant bifocal que aérien le résultat est splendide.

Exemple de perspective bifocal.

Enfin, j'ai pu exploser ce projet. En arts plastiques et aussi en français.

Oeuvre faites en cours d'arts plastiques

Le thématique de ce projet était de créer une ligne d'horizon (la mienne est représentée en noir) et avec celle-ci créer en quelque sorte un paysage en s'inspirant de Turner.

Texte argumentativ sur le tableau ci-contre.

Le premier projet que nous a proposé Madame Allec (en groupe quatuor) a été de défendre l'un des tableaux de Turner et d'expliquer pourquoi celui-ci était plus particulier que les autres.

Poème sur l'une des oeuvres de Turner.

Le deuxième projet a été d'écrire un poème de quatre vers, soit un alexandrin soit un octosyllabe. En s'inspirant d'une oeuvre de Turner.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.