Problématique : qu'implique pour chacun de vivre dans un Etat démocratique comme la France ?

II. Comprendre les institutions pour utiliser son pouvoir de citoyen

Retour sur des connaissances de classe de 4ème

1. La démocratie française, un long cheminement

La Révolution de 1789 marque une rupture forte dans la vie politique en France. Progressivement la démocratie s'est installée. Cela signifie que le pouvoir appartient au peuple, on dit alors qu'il est souverain. Cette démocratie a finalement pris une forme républicaine. Dans une République, le pouvoir est exercé par des représentants élus par le peuple. Dans d'autres pays démocratiques comme le Royaume-Uni ou l'Espagne sont des monarchies parlementaires.

La démocratie est indissociable du respect des droits et libertés, du suffrage universel, du pluralisme des partis (existence de plusieurs partis politiques) ainsi que de la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire). La Constitution de la Ve République adoptée en 1958 fixe l'organisation politique du pays, elle respecte la séparation des pouvoirs (voir schéma plus haut).

La République française est une démocratie représentative car le peuple délègue son pouvoir à des représentants. Ainsi, députés et sénateurs votent les lois au nom du peuple même si exceptionnellement une loi peut être soumise au référendum (le peuple est consulté, les citoyens votent en répondant par oui ou par non à une question posée ==> exemple en 2000 : « Approuvez-vous le projet de loi constitutionnelle fixant la durée du mandat du Président de la République à cinq ans ? ») .

2. Des principes républicains qui guident l'action politique

La France est selon la constitution de la Ve République (1958) "une République indivisible, laïque, démocratique et sociale"

Retour sur la laïcité en France : mise en perspective historique (rappel classe de 4ème)

Quiz sur la laïcité et les libertés qu'elle garantit.

La République française est devenue laïque en 1905 avec l'adoption de la loi de séparation des Eglises et de l'Etat. Elle garantit la liberté religieuse et la liberté de conscience mais ne reconnaît, ne favorise et ne subventionne aucune religion.

Aujourd'hui encore, la laïcité est souvent invoquée et se retrouve parfois au coeur des débats. A l'été 2016, une polémique a éclaté en France autour du burkini et a eu un retentissement international... Quelles sont les questions que cela soulève ?

Faisons le point sur les lois en vigueur en France à l'été 2016

D'un point de légal, en termes de laïcité, le burkini n'enfreint pas les lois de 1905 ou de 2010 (sur le voile intégral). Les libertés religieuse et d'expression autorisent le port de ce vêtement. Le burkini pose davantage la question du libre-arbitre, de l'égalité hommes-femmes que celui de la laïcité.

Au nom de la laïcité, religion et politique ne sont pas liées en France. Les lois n'ayant pas pour objectif de mettre en application des prescriptions (exigences) religieuses, tous les sujets peuvent être abordés sans que la réponse précède la question. Par les libertés qu'elle établit, le libre-arbitre qu'elle favorise et les débats qu'elle suscite, la laïcité renforce la démocratie.

La laïcité est le fruit des trois valeurs de la République, la liberté, l'égalité et la fraternité. Elle doit contribuer à tous de vivre ensemble sans distinction.

Exemples de lois permises par la laïcité

La laïcité a permis l'adaptation des lois aux évolutions de la société et l'attribution de nouveaux droits : interruption volontaire de grossesse en 1974 ou mariage pour tous en 2013.

La question de l'héritage et de l'I.V.G

3. Comment les lois sont-elles adoptées dans le cadre de la démocratie représentative ?

Les citoyens participent à l'élaboration de la loi directement s'ils sont consultés par référendum ou par l'intermédiaire des représentants qu'ils sont élus (ex : les députés).

Une loi peut être proposée par le Gouvernement ou un député ou un sénateur. En cas de désaccord entre l'Assemblée nationale et le Sénat, c'est l'Assemblée nationale qui a le dernier mot.

Voir activité "L'adoption du projet de loi du Mariage pour tous". L'adoption de cette loi met en évidence le caractère démocratique de la Ve République. Les désaccords ont pu s'exprimer au Parlement comme lors des manifestations. Le projet a finalement été adopté à la suite d'un vote majoritaire à l'Assemblée nationale.

Ce projet de loi permet aussi de mettre en évidence l'importance des médias et de l'opinion publique. Pro et anti mariage pour tous ont utilisé internet, les chaînes de télévision, les radios et la presse écrite ont largement couverts les débats et les manifestations.

Les médias contribuent à modeler l'opinion publique par le choix et le traitement plus moins objectif des sujets traités. La volonté de connaître l'état de l'opinion publique se traduit par la multiplication des sondages.

Pour entrer en vigueur, une loi doit être vérifiée par le Conseil constitutionnel et promulguée (signée) par le président de la République

Created By
Laurent Graziano
Appreciate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.