Loading

REDONNER UN TOIT AUX FAMILLES APRÈS L’OURAGAN IRMA Saint-Martin (Outre-mer)

Dans les territoires d’Outre-mer, où les conditions de vie sont plus précaires que dans l’Hexagone, le CGET s’engage pour améliorer le quotidien des habitants. Lorsqu’en septembre 2017, l’ouragan Irma frappe durement l’île de Saint-Martin, l’association nationale des Compagnons Bâtisseurs (ANCB) intervient avec la Fondation de France pour réparer les toitures détruites et permettre aux populations de retrouver un logement digne. Au-delà de l’intervention d’urgence, l’association, avec le soutien du CGET, a décidé de s’implanter sur l’île pour agir durablement.

Une catastrophe dévastatrice

La nuit du 5 au 6 septembre 2017, les îles antillaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont été frappées par l’ouragan Irma. Durant trois jours, cet ouragan a causé des dégâts considérables: 95 % du bâti de Saint-Martin a été endommagé, et 19,7 % entièrement détruit. Les populations les plus vulnérables ont vu leurs logements, des habitats modestes et peu solides, être fortement dégradés. Plusieurs infrastructures publiques, comme la préfecture, une médiathèque et des écoles ont également été abîmées.

S’ENGAGER DURABLEMENT À SAINT-MARTIN

Face à l’ampleur des besoins de réhabilitation de logements, l’ANCB a souhaité s’installer sur le long terme dans le paysage associatif du territoire. Le CGET a soutenu cet engagement en finançant, avec la Fondation de France, la création de deux centres de ressources en janvier 2019, dans les quartiers d’Orléans et de Sandy Ground.

Installés dans d’anciens containers, ces centres permettent de stocker le matériel de chantier et accueillent des séquences d’initiation pour former les habitants aux petits travaux de maintenance du logement : électricité, peinture, fabrication de mobilier… De la théorie à la pratique, les participants deviennent spontanément bénévoles sur les chantiers participatifs et réalisent des travaux de réparation dans les logements de personnes en situation précaire.

L’opération « Un toit pour toi »

Réagissant face à l’urgence de la situation, l’association nationale des Compagnons Bâtisseurs est allée sur place en janvier 2018, missionnée par la Fondation de France pour mener l’opération « Un toit pour toi ». L’objectif : venir en aide aux populations victimes de l’ouragan en réhabilitant les toits des logements endommagés.

L’opération couvre toute la partie française du territoire, avec une attention particulière pour les deux quartiers les plus en difficulté : Sandy Ground, à l’ouest, et Orléans, au sud-est de l’île. (Photo : 2014)

« Après avoir évalué l’ampleur de la situation et identifié les besoins des habitants, nous avons mis en place une commission locale d’attribution, composée d’élus locaux, de représentants des comités de quartiers, d’associations comme Trait d’Union et de la préfecture. La commission évalue les dossiers que nous leur présentons selon la situation familiale et économique du foyer et le coût estimé du chantier. La Fondation de France valide le dossier et nous lançons alors les chantiers de charpente et de couverture. »

Catherine Berchoux, cheffe de projet de Saint-Martin pour l’ANCB

L'opération « Un toit pour toi » est principalement financée par la Fondation de France (3,5 millions d’euros), la collectivité territoriale de Saint-Martin (800 000 euros) et d’autres partenaires comme la fondation I Loge You et le Rotary club.

UNE MIXITÉ GÉNÉRATIONNELLE SUBIE, NON PAS CHOISIE

« De nombreuses familles ont été forcées de se regrouper dans les logements encore habitables. Des personnes âgées, malades et des enfants en bas âge continuent à vivre dans une maison endommagée, avec une bâche en guise de toit. Cette promiscuité contrainte déstabilise le quotidien, et s’ajoute aux difficultés d'accès à l’eau potable et à l’électricité, préexistantes à Irma. »

L’effort de reconstruction partagé avec les habitants

Six équipes de quatre personnes mènent les travaux : des professionnels, mais aussi des personnes peu qualifiées, des services civiques issus de l’île ou encore des volontaires internationaux.

« Nous associons les familles aux travaux, dans le cas de chantiers simples : c’est ce que l’on appelle l’auto-réhabilitation assistée (ARA), que nous menons au quotidien dans 60 sites en France métropolitaine et en Outre-mer. On encourage également les habitants à venir partager un moment avec les équipes de travaux : lorsque des personnes âgées de Sandy Ground discutent avec des jeunes du quartier d’Orléans, ça crée du lien entre deux quartiers qui ne se fréquentent pas souvent. » Catherine Berchoux

Entre janvier 2018 et juillet 2019, 89 foyers ont été mis à l’abri. Objectif : 120 maisons réhabilitées pour 2020 !
Et la suite ?

L’ANCB prévoit des chantiers solidaires, menés par deux équipes semi-professionnelles, pour des travaux plus complexes : par exemple, adapter le logement en créant un second espace de vie dans les grandes maisons, permettant à plusieurs foyers en difficulté de partager un même logement.

fiche d'identité

Collectivité d’Outre-mer située dans les Antilles, la petite île de Saint-Martin est partagée entre une partie française de 56 km² au nord, et une partie néerlandaise de 34 km² au sud. L’île regroupe entre 70 et 100 nationalités.

Quelques chiffres
  • 35 700 habitants dans la partie française, dont plus d’un tiers de moins de 20 ans
  • Moins d’un quart des 18-24 ans scolarisé
  • Un taux de chômage de 29 % en 2012 contre 13 % en France métropolitaine
Le CGET s'engage
  • 2 quartiers de la politique de la ville : Orléans-Gloire-Griselle et Sandy Ground
  • 9 700 habitants concernés
  • 1 contrat de ville

Le CGET soutient l'association nationale des Compagnons Bâtisseurs depuis 2003, à hauteur de 130 000€ par an sur la dernière période 2016-2018. La prochaine convention 2019-2021 inclue des actions spécifiques en faveur de l'habitat dans les territoires d'Outre-mer.

Created By
CGET Septembre 2019
Appreciate

Credits:

Association nationale des Compagnons Bâtisseurs ; Gerben Van Es; LanaCanada; Vlad Ispas;