Loading

Livres de fleurs et fleurs de livres Découverte des fleurs de nos jardins et de nos serres à travers les grands livres illustrés du Romantisme à la Belle Époque.

L' « âge d'or » de l'illustration botanique et des applications décoratives de l'art floral

Joséphine de Beauharnais et le Jardin de la Malmaison par Ventenat

Joséphine souhaite immortaliser les plantes rares et exotiques qu'elle fait planter dans les serres du château de Malmaison. Elle confie à Étienne Pierre Ventenat (1757-1808) la partie botanique de l'ouvrage qui est un «hortus pictus» (nouveau concept de littérature accompagné d'une collection iconographique de plantes).

Sélection extraite de l'ouvrage "Le jardin de la Malmaison, figures peintes par Redouté" : Étienne-Pierre Ventenat ; an XII-1804.

Cote : ANC G128, tome 2

Crotalaria purpurea

Fam. des Légumineuses

Andromeda ferruginea

Fam. des Bruyères

Nycterium

Fam. des Solanées

Ascyrum

Fam. des Millepertuis

Lotus anthylloides

Fam. des Légumineuses

Bauera

Plantes indéterminées

Echium grandiflorum

Fam. des Borraginées

Planches extraites de " Jardin de la Malmaison" par E. P. Ventenat.

Duhamel du Monceau et la Société d'horticulture

La fleur, sujet d'étude scientifique. Le dessin botanique, un instantané de la nature.

Agronome et botaniste de renom, Henri-Louis Duhamel du Monceau (1700-1782) collabore avec les savants du Jardin du Roi.

S'inspirant des pratiques des jardiniers et des arboriculteurs, il met en place, sur ses terres, des parcelles expérimentales.

Sélection extraite de l'ouvrage " Traité des arbres et arbustes que l'on cultive en pleine terre en Europe et particulièrement en France " : Henri-Louis Duhamel du Monceau ; Paris, Librairie encyclopédique de Roret, [1801-1819].

Cote : ANC G190

Ouvrage orné de cinq cents planches, d'après les dessins de MM. Redouté et Bessa.

Camellia du Japon

Hortensia À feuilles d'obier
pivoine moutan
rosier de france
rosier de tous les mois
gÉRANion tachant
fuschsia magellanique
melaleuque  feuilles de millepertuis

Jacques Joseph Trouilleux et l'École de dessin

La fleur, motif d'inspiration esthétique... Fantaisies décoratives des jardiniers de l'imaginaire

Les artistes voient dans la flore une iconographie inépuisable.

L'enseignement du dessin des fleurs est la discipline reine des Arts décoratifs au tournant des 19e et 20e siècles.

Il trouve son application dans l'industrie du ruban à Saint-Étienne.

Peintre, graveur et industriel, Jacques Joseph Trouilleux (1819-1899) est dessinateur de sa propre fabrique de rubans.

Sélection extraite de l'ouvrage " Eaux-fortes : fleurs, portraits, compositions diverses, paysages, motifs divers " : Jacques Trouilleux ; Edité par S.n. , 1872-1895.

Cote : FAR FG139 (1 et 2)

Après l'orage, coquelicots et nids
Fleurs, oiseaux et fontaine au centre (1882)
Fleurs des champs et oiseaux
Panier de fleurs
Coupe ou trophée entouré de fleurs (1876)
Roses dans un vase

Les Roses de Redouté, planches botaniques

Pierre-Joseph Redouté (1759-1840), surnommé le «Raphaël des fleurs» est peintre de roses au Jardin des plantes.

Professeur des reines, il est le meilleur artiste botaniste sous l'Empire et la Restauration.

Son dessin botanique allie beauté et précision des détails avec une touche personnelle.

Portrait de Redouté, extrait du "Magasin Pittoresque", 1841.

Lectures croisées des fleurs : la rose

Sciences

La rose : des milliers de variétés sélectionnées

Fleur ornementale d'une odeur suave dont le type primitif est d'un rouge très pâle issu de l'églantine orientale.

La rose est le résultat de nombreuses greffes en vue d'une beauté parfaite et d'une floraison durable.

La rose thé, la rose de Provins, la rose Bourbon, la rose à cent feuilles, la rose de France sont les plus célèbres.

Histoire

La rose, reine des fleurs

Les romains découvrent des cultures de roses en Égypte dans le Fayoum.

L'empereur Héliogabale fait planter des roses dans le golfe de Naples.

Les croisés voient des roses pour la première fois à Damas.

La culture du rosier débute en France au 13ème siècle avec la rose des apothicaires. C'est de Provins que partent les cultures en Europe.

Symbole

La rose, fleur d'amour

Les pétales sont répandus dans les fêtes romaines comme symbole d'érotisme.

Avec le christianisme, après le concile d'Éphèse en 431, la rose devient symbole de pureté, à l'image de la Vierge Marie.

Mai est le mois des roses.

Sélection extraite de l'ouvrage " Les roses / peintes par Pierre- Joseph Redouté " ; décrites et classées selon leur ordre naturel par C. A. Thory [édition] : Pierre-Joseph Redouté ; Edité par P. Dufart , 1835.

Cote : MAG A15240 ( 1-2-3 )

Rosier multiflore à grandes feuilles
Rosier de Philippe Noisette

La tulipe de Grandville, fleur de fantaisie romantique

Jean Ignace Isidore Gérard dit Grandville (1803-1847) illustre le langage des fleurs sous la Monarchie de Juillet.

Alphonse Karr, grand amateur d'horticulture rédige l'introduction des "Fleurs animées".

Les planches s'appuient sur des études préliminaires botaniquement irréprochables.

Cote : MAG E5756

Extrait de "Les fleurs animées" : J. J. Grandville ; Ed. Garnier, 1867
Planches extraites de "Les fleurs animées" : J. J. Grandville ; Ed. Garnier, 1867

Lectures croisées des fleurs : la tulipe

Sciences

La tulipe, plante bulbeuse

Fleur de la famille des liliacées. La multiplication se fait soit par bulbes, soit par graines. Pratique réservée aux spécialistes.

La facilité d'hybridation permet une variabilité des couleurs. Les tulipes panachées, perroquets ou flamboyantes étaient les plus appréciées.

On privilégie aujourd'hui les fleurs simples et à couleur unique.

Histoire

La tulipe, " turban ", du turc tülbend-lâlé

Nous trouvons des références dans la littérature persane des 11ème et 12ème siècles.

Plante sauvage originaire de Crimée, elle est introduite au 16ème siècle à la cour des sultans de Constantinople sous le nom de "lâlé".

Ogier de Busbecq, ambassadeur, rapporte des oignons à Vienne.

Charles de l'Écluse commence la culture en Hollande en 1953.

Symbole

La Hollande, centre de culture des tulipes

La tulipe, fleur orientale, est symbolique pour les derviches tourneurs car le nom "lâlé" signifie en turc Allah.

En Hollande, la "tulipomanie" et la spéculation sur le commerce des bulbes durent jusqu'au crack financier de 1637.

A droite, planche extraite de "La flore des artistes" : G. Fraipont ; Ed. Henri Laurens.

Tulipes

Planches extraites de "Encyclopédie artistique et documentaire de la plante" M. P. Verneuil ; Ed. Librairie centrale des Beaux-Arts [1908].

Eugène Alain Séguy et l'orchidée Art Nouveau

L'un des premiers «designers» français, Eugène Alain Séguy (1890-1985), promeut l'application de la nature dans les arts décoratifs.

Ses albums de dessins colorés au pochoir fournissent un matériel source pour les concepteurs de tissus.

Ses représentations de style Art Nouveau et Art Déco sont scientifiquement exactes.

OrchidÉes

Planches extraites de "Les Fleurs et leurs applications décoratives" : Eugène Alain Séguy ; Ed. Librairie des Arts décoratifs, [1903].

Lecture croisées des fleurs : l'orchidée

SCIENCES

L'orchidée, du grec orkidion signifiant " petite glande "

Fleurs à l'architecture sophistiquée, groupées en épi ou en grappes.

L'orchidée est au sommet du règne végétal dont elle représente l'invention la plus perfectionnée. Elle a longtemps résisté à la domestication.

La vanille est une orchidée laine épiphyte originaire du Mexique.

Histoire

L'orchidée, curiosité des tropiques, sauvage, rare et chère

Elle est introduite en Angleterre en 1730.

La chasse aux orchidées fait rage au 19ème siècle. Le duc Cavendisch lance la mode en envoyant des explorateurs aux Indes et dans les mers du Sud.

L'acclimatation réussit en France au 20ème siècle.

Symbole

L'orchidée, fleur suprême, séductrice et fatale

Planches extraites de "Les Fleurs et leurs applications décoratives" : Eugène Alain Séguy ; Ed. Librairie des Arts décoratifs, [1903]

Gustave Fraipont et le dessin de géraniums

Peintre, illustrateur et affichiste franco-belge, Gustave Fraipont (1849-1923) est l'auteur de nombreux ouvrages sur la technique du dessin.

Les fleurs sont à la fois précises et artistiques.

Lecture croisées des fleurs : le géranium

Sciences

Le géranium ou pélargonium de son vrai nom

Le géranium à Robert, nom signifiant "bec de grue" en raison de la forme de ses fruits, est une plante sauvage commune.

Pélargonium, signifiant "bec du cigogne", est le nom scientifique du géranium des horticulteurs.

Cette plante à feuilles palmées et à tiges pileuses est facile à cultiver. L'essence de géranium rosat est obtenue par distillation des feuilles.

Histoire

Le géranium des horticulteurs

Originaire du Cap en Afrique du Sud où il pousse spontanément, le pélargonium commence sa carrière de plante d'ornement en Hollande puis en France à partir de 1835.

Symbole

Le géranium, roi des balcons

Il est indissociable de l'Europe de culture germanique. En Alsace, Suisse, Autriche, Bavière, le géranium est le roi des balcons et des fenêtres.

Sélection de planches extraites de "Pages d'albums : la Flore des artistes : études d'après nature" : Gustave Fraipont ; Paris, Ed. Henri Laurens, 1907

clématites
jasmin de virginie
roses
De gauche à droite : capucines, bégonias, ronces, pruneliers et genêts, églantines, aubépines, œillets, iris, fuchsias, chrysanthèmes, coquelicots et marguerites, pavots.

Le graphisme Art Nouveau des camélias de Maurice Pillard-Verneuil

Maurice Pillard, dit Verneuil (1869-1942), est artiste décorateur et non artiste botaniste.

Il joue avec les conventions qu'il connaît parfaitement.

Il réalise de véritables planches botaniques pour illustrer son ouvrage à la fois artistique et scientifique.

" Encyclopédie artistique et documentaire de la plante " : Maurice Pillard-Verneuil ; Paris : Librairie centrale des Beaux-Arts, 1908

Lecture croisées des fleurs : le camélia

Sciences

Le camélia, culture difficile

Arbuste à feuilles persistantes et à fleurs simples ou doubles rappelant la rose ou la pivoine.

Considéré comme une plante délicate, il est souvent cultivé en terre.

Histoire

Le camélia, rose du Japon

Le nom est créé par Linné en l'honneur du Père Camel, jésuite ( 1661-1706) qui rapporte l'arbuste des Philippines en Angleterre.

L'impératrice Joséphine lance la mode en France qui s'achève avec le 19ème siècle.

Symbole

Le camélia, symbole de la beauté parfaite

Encensé par Alexandre Dumas et immortalisé par " La Traviata " de Verdi, le camélia est associé au destin tragique de l'héroïne.

Au Japon, il est le symbole de l'immortalité.

En Chine, il est l'emblème du Nouvel An.

Quelques planches extraites de " Encyclopédie artistique et documentaire de la plante " : Maurice Pillard-Verneuil ; Paris : Librairie centrale des Beaux-Arts, 1908

Edouard Mulier et les pivoines sur papiers peints

Dessinateur de modèles pour manufactures de textile et de papier peint sous le Second Empire, Edouard Mulier (1823-1876) surnommé « Rosenmüller », fait preuve d'un sens poétique du végétal.

A droite, "Le Jardin d'Armide", panneau décoratif dessiné par Edouard Mulier, 1855

"Jardin d'hiver", papier peint dessiné par Edouard Mulier, 1853

Lectures croisées des fleurs : la pivoine.

Sciences

La pivoine, nom latin Paeonia, vient du grec paiônia

De la famille des renonculacées, cette fleur d'été rappelle la rose. De grande taille, aux couleurs variées, et surtout sans épine, elle a tout pour plaire.

Histoire

La pivoine, rose de la Pentecôte

Originaire de Chine où elle est cultivée comme " plante impériale " par l'aristocratie, la pivoine est remarquée par Marco Polo.

Elle est introduite en Angleterre vers 1794 par le botaniste Joseph Banks.

L'Empereur de Chine fait cadeau d'une collection à Joséphine.

Symbole

"Rouge comme une pivoine", confusion des sentiments

En Chine, la pivoine est symbole de richesse et d'honneurs.

En France, elle symbolise la sincérité.

Dans "L'Illiade" d'Homère, Péon, médecin des Dieux, enduit les blessés d'un baume calmant à base de pivoine.

La pivoine est utilisée comme médicament durant le Moyen Âge.

Josef Pilters et les hortensias Art Nouveau d'influence japonaise

Josef Pilters (1877-1957) : peintre et décorateur allemand dans le style Art Nouveau.

Ses illustrations botaniques fidèles ne visent que la décoration libre.

A droite, planche en monochromie, extraite de "Nouvelles compositions florales" par Josef Pilters, 1904.

Planches extraites de " Encyclopédie artistique et documentaire de la plante " : Maurice Pillard-Verneuil; Paris; Ed. Librairie centrale des beaux-arts, 1908.

Lectures croisées des fleurs : l'hortensia

Sciences

L'hortensia, nom scientifique Hydrangea

Hortensia est un mot créé par Jussieu, d'après le prénom Hortense, qui vient du latin hortus : " jardin ".

Cet arbrisseau ornemental est cultivé pour ses grosses inflorescences en corymbes arrondis qui se colorent en rose, blanc ou bleu selon la nature du terrain.

Histoire

L'hortensia, rosier du Japon

Il est originaire du Japon.

Philibert Commerson, botaniste de Bougainville, le rapporte en France vers 1790 depuis l'île Maurice, où il a été introduit par Pierre Poivre dans le Jardin de Pamplemousse.

Symbole

L'hortensia, fleur d'Empire

Apprécié par la reine Hortense sous le Premier Empire, l'hortensia est dédié à l'impératrice Eugénie sous Napoléon III.

Le mot de la...

Planches extraites de "Alphabet-flore", dessiné d'après nature par P.-J. Redouté. Cote : MAG E8093