Loading

DE COPENHAGUE A HOPENHAGUE LE PORT DE L’ESPOIR SEMINAIRE D’ETUDES A COPENHAGUE - LES 30 juin, 1ER ET 2 juillet 2021

En partenariat avec L'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, La Banque des Territoires, L'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires et L'Union Sociale pour l'Habitat

A l’origine village de pêcheurs, Copenhague, aujourd’hui, capitale du Danemark, capitale de l’écologie européenne en 2014, ne cesse de progresser dans les domaines de l’écologie et du développement durable. Son objectif devenir la première ville au monde neutre en carbone avant l’année 2050. Quelques chiffres clés : 55% des habitants de la ville se rendent au travail, à l’école ou à l’université à vélo ; 90% des déchets urbains de constructions sont réutilisés ; les émissions de carbone ont été réduites de 24% de 2005 à 2012. A Copenhague, les espaces verts tiennent une place primordiale. La ville a créé une politique pour l’environnement obligatoire, chaque planification de projets urbains tient compte de la terre et des espaces verts. C’est ainsi que 96% des habitants vivent à moins de 15 minutes, à pied, d’un espace vert ou bleu. Durant trois jours, nous vous proposons de rencontrer les élus, professionnels porteurs de cette ambition et de visiter des sites, expériences emblématiques de cette volonté écologique.

Mercredi 30 JUIN

14h30 - 16h00 – Découvrir les lieux emblématiques de Copenhague depuis l’eau...

  • Royal Danish Playhouse (théâtre) - Lundgaard & Tranberg (2008)
  • Operaen (opéra de copenhague) - Henning Larsen (2005)
  • The Krane (salle de réunion dans une ancienne grue à charbon) – Arcgency
  • Amager Bakke – BIG Architectes
  • Kroyers Plads – Vilhelm Lauritzen
  • North Atlantic House (centre culturel)
  • Black Diamond (extension bibliothèque royale) - Schmidt Hammer Lassen
  • Cirkelbroen – Olafur Eliasson
  • Blox (centre d’architecture, construction et développement urbain) – OMA (Rem Koolhass)
  • Krystallen – Schmidt Hammer Lassen Architectes
  • HavneBadet – Plot, BIG
  • AC Hotel Bella sky – 3XN
  • Metropolis – Future Systems, Danielsen Architecture

16h30 - 18h30 – Rencontre avec Kristine Munkgård Pedersen - directrice des programmes, administration de la technologie et de l'Environnement de la ville de Copenhague

19h30 – Dîner

JEUDI 1er JUILLET

9h30 - 12h30 – Visite du quartier de Nordhavn : la ville durable de demain

Le quartier Nordhavn est un ancien port à vocation industrielle, il est aujourd’hui en reconversion, un chantier par tranches qui s’achèvera d’ici 20 à 25 ans. Ce quartier de 200 hectares sera un des plus grands projets de développement urbain du nord de l’Europe dans les années à venir. Docks rénovés et immeubles contemporains constituent une véritable vitrine architecturale qui témoigne du dynamisme de la capitale danoise. C'est en particulier autour d'Amerika Plads conçue par l'architecte néerlandais Adrian Geuze que se concentrent la plupart des immeubles emblématiques de la zone : au premier rang d'entre eux le terminal des ferries avec ses façades de verre et ses lignes épurées, voire minimalistes (DFDS Ferry Terminal, Dampfaervej 30). Parmi les immeubles, il faut citer la Copper Tower (Pakhusvej 2) et sa façade de cuivre. Outre l'aménagement de pistes piétonnes et cyclistes, on note l'aménagement du quai de Marmormolen, signé Steven Holl, dans la zone de Søndre Frihavn. Un nouvel immeuble héberge le bureau des Nations Unies à Copenhague. Le bâtiment comporte deux gratte-ciels connectés par un pont piétonnier et cycliste qui s'élève à 65 m au-dessus du port.

Visite de Portland Towers et de la Copenhague International School

Portland Towers (Design Groupe Architects)

Les tours de Portland sont deux anciens silos construits en 1979 pour le stockage du ciment par Aalborg Portland. Ils ont été reconvertis en immeuble de bureaux par NCC Property Development en 2013-2014 avec ATP Ejendomme, PFA Pension et Pensiondanmark en tant qu'investisseurs. Le projet a été conçu par Design Group Architects. Les sept étages ont été construits à l'extérieur des deux silos. L'intérieur des silos contient la réception, les escaliers et les ascenseurs. Le plus bas des sept étages est situé à 24 mètres au-dessus du sol. La conception ressemble à celle des résidences Gemini au bord de l'eau des îles Brygge. Au dernier étage se trouve une cantine et une terrasse sur le toit. Le premier locataire de l'immeuble était Dansk Standard. Ils ont ensuite été rejoints par PA Consulting, le consultant en financement d'entreprise FIH Partners samt et le cabinet d'avocats Brockstedt-Kaalund. Depuis février 2018, le bâtiment abrite également l'ambassade d'Allemagne à Copenhague.

Copenhague International School (CF Moller)

CIS Nordhavn est un nouveau bâtiment scolaire pour l'école internationale de Copenhague. Le bâtiment scolaire de 25000 m2 est la plus grande école de Copenhague et accueille 1 200 élèves et 280 employés. L'architecture éducative moderne est conçue pour relier les locaux de l'école à l'environnement urbain et donner à l'école une ambiance ouverte. La promenade à l'extérieur de l'école deviendra un espace urbain côté port offrant des possibilités de détente et diverses activités. Le bâtiment principal de l'école est subdivisé en quatre petites « tours », allant de cinq à sept étages, chacune spécialement adaptée pour répondre aux besoins des enfants à différents stades de développement. Les quatre unités scolaires contiennent des activités courantes et plus extravertie, y compris un foyer, des installations sportives, une cantine, une bibliothèque et des installations de performance. Les salles de classe peuvent être fermées en dehors des heures normales d'école, tandis que les parties communes resteront ouvertes pour les activités scolaires et communautaires locales. La base comprend une terrasse commune sur le toit qui servira de cour de récréation pour toute l'école. La façade unique du bâtiment de l'école est couverte de 12 000 panneaux solaires, chacun individuellement incliné pour créer un effet de paillettes, qui fournissent plus de la moitié de la consommation annuelle d'électricité de l'école. Les cellules solaires couvrent une superficie totale de 6 048 mètres carrés, ce qui en fait l'une des plus grandes centrales solaires intégrées au Danemark. En plus de contribuer au profil vert de l'école, les cellules solaires forment également une partie permanente du programme d'études de l'école, permettant aux élèves de surveiller la production d'énergie et d'utiliser les données dans les classes de physique et de mathématiques.

JEUDI 1ER JUILLET

12h30 - 14h00 – Déjeuner

14h30 - 16h00 – Rencontre avec Liv Jørgensen conseillère en développement à BL - Fédération des bailleurs sociaux danois

Il n'y a ni article contenu dans la Constitution danoise, ni loi nationale qui accorde aux citoyens danois un droit au logement. Il semble que cela corresponde au souhait des Danois de conserver un caractère très « libéral » à leur Constitution. Toutefois, en vertu du paragraphe 59 de la loi danoise sur le logement social, les collectivités locales ont le droit d’allouer jusqu’à un quart des logements vacants dans les logements publics aux personnes ayant besoin d’un logement. Chaque municipalité doit déterminer si une personne est admissible à l’attribution d’un logement sur une base individuelle et dans le respect des principes généraux du droit administratif, tels que l’égalité et l’objectivité. La Loi sur l’aide sociale danoise oblige également les autorités locales à fournir des abris temporaires si une personne ou une famille est sans-abri.

  • 46% des ménages danois sont propriétaires de leur logement (moyenne européenne = 65%)
  • 20% sont locataires sur le marché privé
  • 19% sont locataires dans le secteur du logement social
  • 7% sont dans des coopératives d’habitations
  • 7% non identifiés

Au Danemark, le logement social (ou, plus précisément, habitation sans but lucratif) se compose d’un logement à louer à des prix fournis aux coûts réels. Une caractéristique spécifique du modèle de logement social danois est le principe de tenants’democracy, qui est essentiellement un moyen d’organiser le fonctionnement de chaque lotissement basé sur le rôle central joué par les résidents. Actuellement l’habitation sans but lucratif représente environ 20% du stock total de logements dans le pays.

JEUDI 1ER JUILLET

16h30 - 17h30 – Visite de Tietgen Residence Hall (logement étudiant)

Conçu par les architectes danois Lundgaard et Tranberg en 2006. Le design lui a valu un RIBA European Award. Tietgenkollegiet, du nom du financier danois C.F. Tietgen (1829-1891), est une résidence étudiante située dans le quartier d'Irestad à Copenhague,au Danemark.

Le bâtiment a une forme circulaire remarquable, inspiré par l'architecture traditionnelle du sud de la Chine Hakka. De sept étages de haut, cinq lignes verticales divisent le bâtiment à la fois visuellement et fonctionnellement en sections. Ces séparations servent également de passages continus qui donnent accès de l'extérieur à la cour centrale et aux différentes entrées. Le rez-de-chaussée dispose d'installations communes : un café, un auditorium, des salles d'étude et d'informatique, des ateliers, une buanderie, des salles de musique et de réunion, ainsi qu’un stationnement pour vélos. Les appartements sont situés sur les autres étages, 12 dans chaque segment. Toutes les chambres donnent sur la façade et ont une vue sur les environs. Les cuisines et les salles auxiliaires communes, les salons et les terrasses sont situés sur la cour centrale, rassemblant les résidents. Son concept se concentre sur la façon dont l'hébergement peut aider à encourager le développement personnel et social des étudiants. La cour, autour de laquelle se trouvent tous les espaces communs, renforce l'idée de communauté. Il permet également au couloir étudiant souvent monotone de devenir non seulement spatialement intéressant, mais sans fin, reliant toutes les «maisons» des étudiants à chaque étage. 360 chambres, dont 10% sont réservées pour les échanges internationaux. Chaque chambre dispose de ses propres toilettes et il y a quatre tailles dans les chambres : 26 mètres carrés, 29 mètres carrés, 33 mètres carrés et 42 mètres carrés, environ.

JEUDI 1ER JUILLET

18h00 - 19h00 – Visite d'Urban Rigger Student Housing

Urban Rigger est un bien unique, protégé par un design, breveté, flottant, flexible, neutre en CO2 et mobile, totalisant 745 m2 répartis sur : 300 m2 de logements - 160 m2 de cour verte partagée - 65 m2 de terrasse commune sur le toit ; et sous le niveau de la mer, 220 m2 (sous-sol) comprenant 12 salles de stockage individualisées, un grand salon, une cuisine, une salle technique et une buanderie partagés.

Les villes du monde entier s'efforcent d'atteindre bon nombre des mêmes objectifs pour leurs fronts de mer. Elles cherchent un front de mer qui soit un lieu public, et veulent un front de mer qui sert plus d’une fonction. Les gens veulent un endroit pour travailler et vivre, ainsi qu’un endroit de détente. Un lieu qui contribue à la qualité de vie sous tous ses aspects : économique, sociale et culturelle. L'architecte de renommée mondiale Bjarke Ingels a conçu Urban Rigger en utilisant les principes de construction supplémentaires pour la connectivité, il a atteint une flexibilité sans précédent dans les éléments flottants, de sorte que le concept peut facilement être assemblé dans des blocs d'appartements flottants de taille variable. Urban Rigger peut être situé n'importe où avec un accès à l'eau, et peut facilement être déplacé à l'endroit où le logement est nécessaire mais l'espace est limité.

VENDREDI 2 JUILLET

9h30 - 10h30 – Visite de l'usine d'incinération Amager Bakke

Amager Bakke (La Coline d'Amager), également connue sous le nom d’Amager Slope ou Copenhill, est une centrale de production combinée de chaleur et d’énergie. Elle a ouvert ses portes en mars 2017 et a partiellement remplacé l’ancienne usine d’incinération d’Amager, située à proximité. Les deux usines jouent un rôle majeur dans les ambitions de Copenhague visant à atteindre l’objectif zéro carbone d’ici 2025. Son coût est estimé à 670 millions de dollars avec comme ambition de brûler 400 000 tonnes de déchets solides municipaux chaque année. Amager Bakke a été conçu par le groupe Bjarke Ingels avec un toit en pente de 85 m de haut, qui sert également de piste de ski artificielle, de piste de randonnée et de mur d’escalade artificiel ouvert toute l’année. Grâce à la filtration et d’autres technologies, les émissions de soufre devraient être réduites de 99,5% et celles d'oxyde d'azote d’environ 90%, en faisant l'usine d'incinération la plus propre au monde.

11h00 - 12h30 – Visite du quartier Holmen et de l'Opéra de Copenhague

L’opéra de Copenhague a été inauguré le 15 janvier 2005. Dessiné par l’architecte danois Henning Larsen, il est dédié à la reine Marguerite II de Danemark. Construit en face du palais de la Reine (Amalienborg), sur les anciens docks de Copenhague entre 2001 et 2005, dans le quartier de Holmen, la nouvelle salle d’opéra de la ville a été financée par l’industriel danois Mærsk Mc-Kinney Møller, propriétaire du groupe pétrolier et maritime A.P. Møller-Mærsk. Il est entouré de bâtiments de briques rouges datant du XVIIème siècle. Les quais sont reliés à l’opéra par une place d’une surface de 35 mètres carrés. Des canaux ont été aménagés afin que le bâtiment se trouve pour ainsi dire sur une île. Sa façade rehaussée d’une grille en acier lui a déjà valu le surnom de « grille-pain ». On l’appelle également le « terminal d’aéroport »... Autant de surnoms qui reflètent la controverse dont son esthétique fait l’objet.

13h00 - 14h30 – Déjeuner

VENDREDI 2 JUILLET

15h00 - 17h00 – Visite du quartier de Christiania

Le projet de Christiania a été lancé en 1971 par le journaliste Provo Jacob Ludvigsen après la destruction par des résidents des clôtures entourant l'ancien quartier militaire de Bådsmandsstræde. La charte, rédigée conjointement par Ludvigsen et d'autres résidents déclare que « L'objectif de Christiania est de créer une société autogérée dans laquelle chaque individu se sent responsable du bien-être de la communauté entière. Notre société doit être économiquement autonome et nous ne devons jamais dévier de notre conviction que la misère physique et psychologique peut être évitée. ». L’autoproclamée « ville libre de Christiania » a fonctionné comme une communauté autogérée de septembre 1971 à juin 2013. En 2003, la cité comptait près de 1 000 habitants sur 34 hectares, possédait sa propre monnaie et toutes sortes d'activités culturelles et sportives, ainsi qu'un vaste espace agricole. 10 ans plus tard, en juin 2013, le parlement danois adopte la loi L179 révoquant le statut spécial de Christiania, mettant de fait fin à une expérience sociale et politique de plus de 40 ans. Dès cet instant, Christiania est soumis aux mêmes lois que le reste du Danemark, y compris en termes d'aménagement du territoire et d'occupation des sols.

Se loger

Les participants seront logés au Strand Hotel situé Havnegade 37, 1058 København à Copenhague

Se déplacer

Le circuit « découvrir les lieux emblématiques de Copenhague » aura lieu en bâteau privatisé. Pour les autres visites les déplacements auront lieu en bus privatisé.

Organisation des visites

Un service d’interprétariat permettra de suivre l’ensemble des exposés. Pour toutes les visites seront présents des experts locaux.

Informations & contacts

Prix du séminaire : 1 700 euros

  • L'hébergement (2 nuits)
  • Le dîner (premier jour) et déjeuners (jours 2 et 3)
  • Les visites
  • Le carnet du participant
  • La location de l'audio-guide

Organisation du séminaire

Le séminaire d’études est organisé par l’Ecole du Renouvellement Urbain et l’agence Terra Nobilis.

Contacts

Pour tout renseignement complémentaire, contactez : Xavier Loche : xloche@eru.email / 01 75 62 00 03 et Alice Combaud : acombaud@eru.email / 07 89 21 30 11