Loading

MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION!

Montréal se définit souvent par sa diversité de cultures, groupes et identités. Mais qu'est-ce que tout cela signifie pour nous ? Le 18 février 2020, nous vous invitons à réfléchir à la véritable signification de la diversité et l'inclusion dans un espace qui voit au delà des frontières, des définitions et du monde tel que nous le connaissons.

Lors d'une soirée intime au Musée des beaux-arts de Montréal, ce TEDxMontréalSalon présentera des idées et des histoires qui mettent en avant nos différences pour mieux faire émerger les similitudes qui nous rendent humains.

Veuillez noter que tous les revenus du salon seront investis dans la production de futurs événements, ce qui permet de diffuser les idées locales dans le monde entier. Toute l'équipe et les conférenciers sont des bénévoles.

@Léa Febbraro

Détails

Le 18 février, de 17h30 à 21h

Au Musée des beaux-arts de Montréal

1380 Rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC, H3G 1J5

Veuillez noter que toutes les conférences seront en français.

LES CONFÉRENCIERS

Maya Cousineau Mollen

Maya, de la nation Innu, est adoptée de façon traditionnelle par des parents Québécois à la décision de sa mère Innu. Elle a commencé à écrire de la poésie dès l’âge de 14 ans et son premier recueil de poésie est paru à l’automne 2019 sous le titre Bréviaire du matricule 082. Ayant cumulé 22 ans d’expérience dans le monde des Premières nations, elle est maintenant Conseillère en développement communautaire pour le compte de la firme EVOQ Architecture, ainsi poursuivant son travail auprès des communautés. Maya fut également coprésidente du Réseau de la stratégie urbaine pour la communauté autochtone de Montréal et elle fait partie de la Wolfpack Street Patrol. Elle a également fait partie du groupe de signataires et d’alliés pour le dossier Kanata. En décembre 2019, Ariane Mnouchkine l’a accueillie pour une résidence d’écriture au Théâtre du Soleil (Paris).

Chantal Ringuet

Auteure, chercheuse et traductrice littéraire canadienne primée, Chantal s’intéresse particulièrement à la littérature et à la culture yiddish, à Leonard Cohen et à la création littéraire. Elle a publié de nombreux ouvrages sur la littérature et la culture juives. Elle a co-édité Les révolutions de Leonard Cohen, ouvrage collectif qui a remporté un 2017 Canadian Jewish Literary Award. En 2015, en tant que boursière au YIVO à New York, elle a découvert dans les archives l’autobiographie de jeunesse de Marc Chagall, qu’elle a traduit en tandem avec Pierre Anctil et publiée sous le titre Mon univers. Autobiographie (Fides, 2017). Elle a été chercheuse en résidence au Hadassah-Brandeis Institute et traductrice littéraire en résidence au Banff Centre for Arts and Creativity. En 2019, elle a inauguré la résidence d’écriture Gröndalshouse à Reykjavik, ville de l’UNESCO de la littérature.

Eddy Firmin

Originaire de la Guadeloupe, Eddy est diplômé de l’École Supérieure d’Art du Havre et de l’Institut Régional d’Art Visuel de la Martinique et est titulaire d’un doctorat en Études et pratiques des Arts de l'UQAM. Ce chemin qui le mène en Amérique du Nord a commencé par un cycle international de résidences d’artistes (Japon, Espagne, France, Caraïbe, Canada). Conçu comme une exploration extraterritoriale visant à reconstituer le puzzle de son identité plurielle, Eddy n’a eu de cesse, tout au long de ses 20 années de pratique artistique et théorique, d’explorer les limites transculturelles et transnationales de sa culture. Eddy expose sa démarche de décolonisation de l’imaginaire par la méthode dite Bossale. Ce dispositif visuel et textuel articule une mise en relation de récits disparates et hétéroclites permettant de rétablir certains rapports intimes perdus lors des chocs culturels.

@ Baptiste Varennes

Joignez-vous à nous le 18 février pour un nouveau TEDxMontréalSalon...

Une soirée d'idées uniques à Montréal!

Cet événement est présenté en partenariat avec le Conseil des Arts de Montréal