Loading

Les ingrédients maudits des vaccins #18 : l'hydroxyde de sodium

Nous continuons sur la même liste :

Et nous en arrivons à l'Hydroxyde de sodium. En quantité inconnue qui plus est, et présenté comme (Danger) Corrosif).

Evidemment, tout le monde a en tête l'image du bidon au rayon droguerie :

Avec son joli pictogramme "corrosif". Parce que oui, inhalé ou ingéré, en quantité importante, c'est un produit dangereux.

Mais oui, l'hydroxyde de sodium est utilisé dans certains vaccins. Mais regardez bien ce qui est indiqué :

"pour ajuster le pH". Oui, parce que le pH du corps humain doit être constamment maintenu entre 7,35 et 7,45. Tout écart peut avoir des conséquences dramatiques, voire mortelles.

Il est donc hors de question d'injecter, même en faible quantité, une substance dont le pH n'est pas adapté au corps humain.

Et c'est dans ce cadre là que l'hydroxyde de sodium est utilisé : pour ajuster le pH ! Nous avons déjà vu dans l'opus précédent que l'hydroxyde de sodium peut être couplé avec l'acide citrique pour former un "tampon" qui régule ce pH.

Mais il peut aussi être utilisé seul. Et, combiné avec l'ion H+ (produit par le tampon bicarbonate, lui aussi très présent dans notre organisme) , la partie hydroxyde (OH-) va former de... l'eau, évacuée dans nos urines ! Alors que le sodium fait partie intégrante du métabolisme de notre organisme, et donc peut être évacué par voie urinaire lui aussi.

Pour résumer :

  • L'hydroxyde de sodium est dangereux inhalé ou ingéré.
  • Toutefois, dans les vaccins, il n'est utilisé qu'en quantité négligeable, et dans le cadre du mécanisme de régulation du pH du corps humain.
  • Il n'y présente donc aucun risque.