Loading

Dans les coulisses du...

Le ministère du Travail

Gouvernement.fr vous propose de découvrir le ministère du Travail comme vous ne l'avez jamais vu.

La ministre et ses équipes vous attendent pour une immersion exclusive au sein de l'Hôtel du Châtelet, siège du ministère en charge du Travail depuis 1907...

Vue sur la cour d'honneur du ministère du Travail

En 1770, le Comte Marie-Florent du Châtelet-Losmont demande à l'architecte Mathurin Cherpitel de prendre en charge la construction d'un hôtel rue de Grenelle à Paris. Les travaux dureront six ans.

En 1794, l'École des Ponts et Chaussées s'installe dans l'Hôtel du Châtelet. Le bâtiment est ensuite affecté à la Maison de l'Empereur, puis à la Maison du Roi entre 1807 à 1830. L'Hôtel est loué à l'ambassade de Turquie puis à l'ambassade d'Autriche entre 1830 et 1849.

En 1849, le gouvernement de Louis Bonaparte offre l'Hôtel du Châtelet à l'archevêque de Paris dont le palais a brûlé en 1831. Le corps principal de l'Hôtel sert alors de résidence au chef de l'Église de Paris.
En 1907, deux ans après la séparation des Églises et de l'État, l'ancien palais archiépiscopal est affecté au ministère du Travail et de la Prévoyance sociale.

En face de l'entrée principale se trouve un monument à la mémoire des agents du ministère morts pour la France lors des deux Guerres mondiales. Juste derrière ce mur, le bureau de la ministre.

Les cuisines

Le premier étage de l'Hôtel du Châtelet abrite notamment la cuisine et ses équipes.

Maîtres d'hôtel, intendant, cuisiniers, offices et apprentis font vivre au quotidien les cuisines du ministère.

Ils ont la lourde tâche d'être les porte-parole de la gastronomie et du savoir-faire français.

Ce soir, le ministère reçoit l'ambassadeur d'Espagne.

Le déjeuner à peine terminé, les chefs s'affairent à préparer le dîner selon l'art culinaire français.

Le maître d'hôtel organise les repas à venir. Il prend note des réunions de la ministre pour assurer les derniers préparatifs.

La salle à manger du ministère se situe au centre du bâtiment, au-dessus du bureau de la ministre. La lumière de l'extérieur vient illuminer cette salle de réception où l'art de la table français s'illustre au centimètre près.

A côté de la salle à manger se trouve le salon Jean-Baptiste Lebas.
Les équipes de Gouvernement.fr ont notamment réalisé l'interview de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, dans ce salon.

Lors de cette interview elle est revenue sur les Rendez-vous de Grenelle, dont la première édition a eu lieu le mardi 5 septembre. Ces rendez-vous trimestriels proposent une analyse approfondie de la situation du marché du travail en substitution des commentaires mensuels des chiffres du chômage. "Aujourd’hui il n’y a que 7 % des jeunes en apprentissage. C’est plus du double dans les pays qui ont quasiment résolu le chômage des jeunes" : la formation et l’apprentissage sont une priorité pour lutter contre le chômage. Dans la même dynamique que celle impulsée par la rénovation du modèle social, toutes les réformes engagées feront l’objet d’une concertation avec les partenaires sociaux.

En dessous du salon Jean-Baptiste Lebas siège...

La salle des Accords

C'est la salle la plus emblématique et symbolique du ministère. Marquée par son histoire, elle a toujours une place très importante dans la vie du ministère.

La salle des Accords servait à l'origine de salle à manger. Elle est utilisée comme chapelle par l'archevêché du XIXème. Les accords de Grenelle ont été négociés le 27 mai 1968 dans cette salle, événement auquel elle doit son nom actuel. Elle sert aujourd'hui pour les réunions ou les conférences de presse comme les Rendez-vous de Grenelle.

A côté de cette salle se trouve...

Le bureau de la ministre

Aussi appelé le "grand salon", le bureau de la ministre se situe au centre de l'Hôtel du Châtelet.

Il est un lieu de travail, de concertation et d'accueil de ses visiteurs.

La ministre et son cabinet ont notamment organisé des centaines de réunions avec les partenaires sociaux dans ce bureau, dans l'objectif de rénover le modèle social.

La ministre et son directeur de cabinet en réunion dans le "grand salon"

Les fenêtres du bureau de la ministre s'ouvrent sur...

Le jardin

Les fenêtres du premier étage s'ouvrent sur le jardin. Situé le long du Boulevard des Invalides, il permet d'admirer la façade de style Régence, moins solennelle que celle de la cour d'honneur.

Dans le jardin trône la statue du premier ministre du Travail, René Viviani (1906-1910).

Les agents du ministère du Travail

Ils sont les poumons du ministère. Secrétaires, huissiers, agents de sécurité, et bien d'autres œuvrent au quotidien pour une mission d'intérêt général.

Created By
Service d'information du Gouvernement
Appreciate

Credits:

Julien Moreau et Clément Roul / Service d'information du Gouvernement (c)

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.