Octave Huisse

Biographie

Enfance & Jeunesse

Octave Huisse est un poète français, né le 29 février 1896 à Poitiers et mort d’une crise cardiaque à la suite de multiples hallucinations causées par la guerre. Il appartient à une famille assez aisée et participe au mouvement dadaïste à travers ses poèmes. Il pratique rarement la peinture mais surtout les collages dans lesquels il exprime son refus de la société.

Son père, Robert Huisse, né le 25 décembre 1868 à Paris alcoolique était souvent violent. Sa mère, Jacqueline Morret, née à Poitiers le 2 septembre 1870 meurt peu après la naissance d’Octave de la tuberculose.

A partir de 3 ans, Octave suit des enseignements privés chez lui. Il sort très peu et n’a presque aucun contact humain. Il obtient le baccalauréat avec mention. A l’âge de 18 ans, il s’enrôle volontairement dans l’armée pour échapper à son père et découvrir “le monde”.

Enrôlé dans la guerre

Pendant la guerre de 1914-1918, il subit de nombreuses souffrances physiques et morales:les nouvelles armes dévastatrices comme les obus le traumatisent à vie,de même que les nombreuses victimes qui tombent près de lui au front sous ses yeux.

Malgré cela, il tombe amoureux d’une jeune infirmière, Julie Crémieux mais elle reste indifférente envers lui. Il survit aux nombreuses batailles et refuse la Légion d’honneur en 1918.

Le Dadaïsme

A partir de cette année-là, il développe des hallucinations terrifiantes qu’il arrive à contenir pendant deux ans grâce au dadaïsme. En effet, découvert au Cabaret Voltaire où il fera la rencontre de Tristan Tzara et d’autres dadaïstes,l’écriture lui permet d’exprimer son traumatisme de guerre.

Il réussit à contenir ses crises grâce à un rituel journalier: tous les matins il achète divers journaux qu’il utilise pour créer des poèmes dénonçant la guerre et les massacres. Il écrit plus de 600 oeuvres. Il refuse cette fois ci le prix littéraire du Cabaret Voltaire.

Sa folie & sa fin de vie

Au début de 1920, un incendie se déclenche chez lui. La majeure partie de ses travaux brûle ce qui aggrave son état mental.

Peu après il est interné à Poitiers à l’hôpital psychiatrique. Il perd la raison définitivement puis meurt d’une crise cardiaque lors d’une crise particulièrement violente où il revit les atrocités du feu.

Il reste méconnu en raison de son état mental mais l’Académie française lui rendra hommage sur son site. Ses oeuvres devraient être intégralement publiées en 2019 aux Editions GALIMARD.

SES ŒUVRES 

1919 Envahie est la France

1919 Le Poilu sans Poile

1919 Vive la Guerre

1919 Julie

1919 Sous les Armes

1919 Le Progrès

1919 Le Messager

1919 L'Ordre

1920 Section

1920 Les restes d'un Soldat

1920 Carnet de Bord

1920 Les Lettres Maudites

1920 Mobilisation Générale

1920 Un Sourire

1920 Marche Triomphante

1920 La Fin

L'Académie Française

Created By
Lucas, Arthur, Romain
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.