Loading

Coopérations métropolitaines

Les coopérations métropolitaines en France sont nées d’une volonté de faire rayonner les métropoles à échelle européenne. Suite au 5e élargissement de l’Union européenne, déplaçant le centre de gravité de l’Europe vers l’est, un appel à la coopération métropolitaine est lancé le 28 juin 2004 par la Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale (DATAR).

Déjà engagée dans un réseau de ville, le Réseau des Grandes Villes de l’Ouest, la métropole nantaise rejoint les agglomérations de Saint-Nazaire, Angers, Brest et Rennes dans l’Espace métropolitain Loire Bretagne (EMLB) créé cette même année. Ensemble, les cinq métropoles unissent leurs forces et travaillent autour de cinq axes pour faire rayonner le Grand Ouest à l’échelle nationale et internationale :

  • Pôles d’excellence économique, d’innovation et de développement
  • Enseignement supérieur, recherche et santé
  • Accessibilité
  • Maritime
  • Problématiques urbaines métropolitaines, cohésion sociale et services publics
  • Rayonnement culturel, touristique et événementiel

En 2010, la loi de réforme des collectivités territoriales a donné la possibilité à des territoires non contigus de formaliser juridiquement leurs stratégies communes grâce aux pôles métropolitains. Ces organisations en syndic mixte permettent des coopérations plus poussées entre les agglomérations. Deux types de pôles ont vu ainsi le jour :

  • ceux constitués de communautés, avec une continuité géographique
  • ceux constitués de réseaux de villes, sans continuité géographique

Nantes Métropole est ainsi engagée dans plusieurs coopérations à différentes échelles. Ces coopérations se font principalement avec des établissements publics de coopération intercommunale et s’appuient sur un contrat de réciprocité ou une convention, ainsi que sur une instance de suivi.

Le Pôle métropolitain Loire-Bretagne

Né en 2012, le Pôle métropolitain Loire-Bretagne s’emploie, dans la continuité du projet d’EMLB, à peser dans les décisions nationales et européennes, de coopérer au service des territoires urbains, péri-urbains et ruraux, dans une logique de développement et de solidarité pour les habitants et habitantes. Plus concrètement, les projets du moment se tournent vers l’accessibilité des métropoles avec de nouvelles liaisons ferroviaires pour connecter, par exemple, Nantes et Rennes en 45 minutes, la question des transitions et la création d’événements innovants entre French Tech de l’Ouest.

L’université Loire-Bretagne

Le pôle métropolitain Loire-Bretagne partage la gouvernance de l’université Loire Bretagne. Cette dernière est le fruit de la fusion entre l'université européenne de Bretagne et l'université Nantes-Angers-Le Mans le 8 janvier 2016 et fédère sept universités, quinze écoles et cinq organismes de recherche de Bretagne et Pays de la Loire. Elle prend la forme d'une communauté d'universités et établissements (Comue).

Nantes-Saint Nazaire

Liées par l’estuaire, Nantes Métropole et la CARENE partagent un passé maritime mais surtout un destin commun. Depuis la création du premier syndicat mixte du SCoT (Schéma de cohérence territorial) en 2003 qui se transformera en 2012 en pôle métropolitain, cette coopération regroupe 61 communes et 5 intercommunalités. L’ambition est de devenir une « locomotive économique » pour le Grand Ouest et au-delà, respectueuse de la nature, de l'agriculture et du patrimoine industriel, autrement dit une "éco-cité".

Nantes-Rennes

Lancée en 2009, la coopération vise à préparer l’avenir ensemble, élaborer des projets complémentaires et parler d’une seule voix pour peser sur les politiques nationales et européennes quand des projets stratégiques pour l’Ouest le nécessitent. Elle est guidée par 5 chantiers concrets : l’accessibilité et les transports, l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, l’attractivité internationale, le tourisme et la culture.

Itinéraire d’artiste(s)

Depuis 2013, ce programme commun de soutien, d’accompagnement et d’accueil d’équipes artistiques est porté par la coopération Nantes-Rennes avec Les Fabriques (Nantes) et Au bout du plongeoir (Rennes). En 2017, la métropole brestoise se joint à l'aventure.

Coopération Pays de Retz - Nantes Métropole

La signature du contrat de réciprocité avec le Pays de Retz, le 10 avril 2019, marque la volonté d'apporter des réponses concrètes en matière de mobilité, d'alimentation et de développement économique et touristique. Cette coopération sans chef de file vise à animer et mettre en oeuvre des projets opérationnels en partenariat avec l'Etat, la Région Pays de la Loire et le Département de Loire-Atlantique, et contribue à la cohérence entre les politiques publiques et à la cohésion entre les territoires.

« Il est de notre responsabilité de travailler ensemble au développement équilibré et synergique de nos deux territoires, qui sont la bonne échelle pour porter des solutions concrètes AFIN DE répondre aux enjeux économiques, sociaux, écologiques. Il est de notre responsabilité de passer de l’étape des politiques publiques qui se faisaient les unes à côté des autres, au faire ensemble » Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole et du pÔle métropolitain Nantes-Saint-Nazaire et Bernard Morilleau, Président du Pôle d'équilibre territorial et rural du Pays de Retz.