Loading

Les femmes rurales en Tunisie OCTOBRE 2021

Les femmes rurales, clé de voûte de l’artisanat en Tunisie

Les femmes jouent un rôle majeur dans les changements économiques, environnementaux et culturels nécessaires au développement durable. En Tunisie, la majorité des travailleurs dans les secteurs agricoles et de l’artisanat sont souvent des femmes issues des zones rurales, qui contribuent significativement à la pérennité et le développement de leur communauté, cumulant leur rôle au sein de leur foyer et leurs activités professionnelles. Pourtant, les relations de pouvoir inégales entre les femmes et les hommes au sein du foyer et de la société, les normes et pratiques discriminatoires liées au genre, ainsi que le manque de reconnaissance professionnelle et les inégalités salariales, entravent les efforts des femmes rurales pour améliorer leur condition de vie, ainsi que celle de leur entourage.

Alors que nous célébrons le 15 octobre la journée internationale des femmes rurales, revenons sur la résilience des femmes rurales en Tunisie et les outils que le projet Mashrou3i et ses partenaires ont mis à leur disposition afin d’améliorer leurs compétences, favoriser le recrutement des femmes rurales en leur offrant de meilleures conditions de travail, et encourager l’accès à de nouveaux marchés.

GARDIENNE DU PATRIMOINE CULTUREL TUNISIEN

Salwa Khalfa, une jeune entrepreneure basée à Médenine, a transformé sa passion pour la préservation du patrimoine culturel du Sud tunisien, en une entreprise florissante. En 2019, grâce aux connaissances et au savoir-faire transmis par les femmes de sa famille, elle s'est lancé dans la production de ses propres créations de "Skhab" - un bijou de mariage traditionnel fait de perles parfumées, connu pour ses pouvoirs de guérison et de chance.

Accompagnée par Mashrou3i, j’ai lancé sur les réseaux sociaux « Chamchouma pour les industries artisanales » qui devrait s’imposer dans les années à venir comme une marque artisanale de skhab tendance. J’ai aussi bénéficié d’une formation en marketing et communication me permettant d’offrir et de gérer à distance mes commandes. » Salwa Khalfa, Médenine

FAVORISER L’ÉMANCIPATION DES FEMMES ARTISANES ET LE RENFORCEMENT DU SECTEUR DE L'ARTISANAT

Du tissage de tapis à la poterie, en passant par les bijoux et les vêtements traditionnels - la Tunisie possède un riche patrimoine artisanal. Aujourd'hui, le secteur de l'artisanat fournit un emploi à près de 300'000 personnes, dont la grande majorité sont des femmes rurales. Mais ces dernières années, le secteur a été confronté à des défis croissants, aggravés par la pandémie de Covid-19 et le déclin du tourisme. Découvrez dans ce reportage comment la formation entrepreneuriale HP LIFE et l'assistance technique fournies par Mashrou3i et ses partenaires, permettent aux femmes artisanes des zones rurales de la Tunisie de s'émanciper.

SYNERGIE DES PROJETS DE L'ONUDI POUR LE L'ASSISTANCE DES ARTISANES DE KILIMS AU KEF

Mashrou3i en collaboration avec le projet Creative Tunisia, financé par l’Union Européenne et la Coopération Italienne, ont joint leurs expertises respectives afin d’offrir aux jeunes femmes issues des zones rurales du Kef une assistance technique et un accompagnement personnalisé en faveur du renforcement de la chaine de valeur du Kilim keffois. Les deux projets ont travaillé ensemble pour former plus de 120 femmes rurales aux techniques de tissage du kilim afin d'améliorer la compétitivité et l'accès aux marchés nationaux et internationaux.

Jalila Brini, est l'une des 5 femmes artisanes productrices de kilim qui bénéficieront de cette assistance technique. Jalila et ses 47 employés ont participé à une formation pour renforcer leurs connaissances et apprendre de nouvelles techniques de tissage, ce qui leur a permis d'améliorer la qualité de leurs tapis kilim.

Mes employées et moi avons beaucoup appris de cette formation technique. Nous pouvons maintenant offrir sur le marché un produit de qualité et avec une belle finition." Jalila Brini, artisane et productrice de Kilim, Le Kef

"MARGOOM", LA SUCCESS STORY QUI S'EST TISSÉE AU FIL DU TEMPS

A 43 ans, Karim Ben Ali est à la tête de la start-up « Margoom », une plateforme de vente en ligne qui révolutionne le secteur de l'artisanat en Tunisie. Avec le soutien d'un réseau de femmes artisanes, l'entreprise propose des tapis berbères, des kilims et des margoums qui sont fabriqués sur mesure pour répondre aux besoins individuels de leurs clients. L'assistance technique et la formation de Mashrou3i permettent d'améliorer la qualité de la production de Margoom ainsi que les conditions de travail des artisanes.

Avec le projet Mashrou3i, nous allons former 23 femmes artisanes de la région du Kef afin d’améliorer leurs techniques de tissage des tapis kilims. C’est essentiel de travailler sur ce perfectionnement pour, d’une part, renforcer la compétitivité des produits artisanaux Tunisiens, et d’autre part améliorer les revenus des femmes artisanes au cœur de ce travail de précision. » Karim Ben Ali, co-fondateur de la marque "Margoom".

A PROPOS DE MASHROU3I

Mashrou3i ("mon projet" en arabe) est un projet conjoint entre l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), l'Agence Italienne de coopération au développement (AICS), la Fondation HP et l'ONUDI. Mashrou3i vise à encourager l'esprit entrepreneurial chez les jeunes en Tunisie et soutient la création et la croissance des entreprises. Le projet combine l'expérience de l'ONUDI sur le terrain, à travers le soutien de ses bénéficiaires dans le lancement et le développement de petites entreprises, ses collaborations avec des organisations partenaires tunisiennes, et le programme HP Learning Initiative for Entrepreneurs (HP LIFE), qui met à disposition une plateforme de cours en ligne gratuits couvrant les compétences de base en affaires, en informatique et en entrepreneuriat.