Loading

Terminus la visite commence ! La Gare de Lens emblème art déco

Après la première guerre mondiale, la ville de Lens n’est plus. Une fois le déblaiement et le déminage réalisés, la reconstruction peut enfin démarrer. Elle sera marquée par différents mouvements, et notamment l’Art déco. Généralement le style néo-classique est celui que l’on réserve aux bâtiments officiels (hôtels de ville, palais de justice, gares, etc).

La gare est un chantier important, en effet à l’époque l’export du charbon se fait principalement par la voie ferrée. L’exploitation ayant repris dès 1924, il devient prioritaire pour les Chemins de fer du Nord de reconstruire la gare de Lens.

C’est Urbain Cassan, le chef du service des bâtiments des chemins de fer du Nord qui sera missionné pour ce projet.

A Lens, les mouvements de terrain liés à l’extraction minière, imposent à l’architecte de modifier ses plans. Ainsi, la gare de Lens sera-t-elle construite sans étage, sur des fondations manœuvrées par des vérins hydrauliques permettant de compenser les potentiels affaissements de terrain. Elle sera composée de 11 modules simples en béton armé, nouveau matériau léger, facile à mettre en œuvre et solide.

La gare de Lens reprend la forme d’une locomotive à vapeur de l’époque, avec sa cheminée (tour d’horloge), son module de commande (bâtiment des voyageurs), ses roues (auvents des entrées) ainsi que son tender (buffet de la gare).
La typographie met en valeur le lettrage dans un style géométrique et contrasté !

La gare de Lens sera de fait l’expression de ce style moderne : l’Art déco, dont elle arbore fièrement quelques caractéristiques comme la géométrisation et la schématisation des formes.

Le décor extérieur est sobre et se limite à la frise de losanges sous la corniche, motifs que l’on retrouve dans la ferronnerie d’art des portes également.
Le décor géométrique de la Gare de Lens

La décoration intérieure est confiée à Auguste Labouret, qui met à l’honneur la Compagnie des Mines de Lens dans 4 fresques d’inspiration cubiste. On peut ainsi découvrir le système minier avec ses différents bâtiments, ses chevalets et ses terrils, avec lui faisant face les mineurs se dirigeant vers la fosse, équipés de leur barrette, leur lampe et leur pic (cf. image en couleur ci-dessous). Sur les murs latéraux, ce sont les moyens d’export du charbon qui sont valorisés avec évidemment le mode de transport ferroviaire (comme la première photo en noir et blanc ci-dessous) mais également maritime.

Le binôme Cassan / Labouret travaille parallèlement à la reconstruction de la gare de Saint-Quentin, qui présente également de jolies caractéristiques Art déco.

Le buffet de la Gare de St Quentin

La gare de Lens est la seule gare dont la forme fait écho directement à sa fonction. Elle est épargnée par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale et reste ainsi un bel exemple du style Art déco typique de la Reconstruction suite à la Première Guerre mondiale. Depuis 1984 elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Cette gare unique fait la fierté des Lensois !
Created By
Lens-Liévin Tourisme
Appreciate