Loading

Feu des Landes 1949 Il y a 71 ans jour pour jour...souvenons-nous !

24 août 1949...

Journée de Deuil National en hommage aux 82 héroïques sauveteurs décédés lors du terrible incendie de forêt des Landes.

Un sinistre qui, du 19 au 27 août 1949, dévora 52 000 hectares de végétation, détruisit 125 bâtiments et ôta la vie de 83 personnes.

Un feu qui montra aussi la volonté d'entraide des hommes : pompiers, forestiers, militaires, sauveteurs civils luttant au coude à coude mais aussi magnifique exemple de solidarité corporative avec des pompiers que la distance et les infrastructures routières de l'époque n'arrêtèrent point : détachement du régiment des pompiers de Paris, pompiers du Pas de Calais, pompiers anglais du Kent venus par mer puis route et détachement des pompiers de Londres arrivé par avion.

24 août 2020, souvenons-nous et restons vigilants !

Pour ce feu, il aurait bien encore à écrire sur :

-l'exode des population,

-l'engagement d'un effectif très important de militaires de l'Armée française pour la lutte (avec seaux-pompe et arrosoirs) et l'installation d'un hôpital militaire de campagne,

- l'utilisation de l'aviation militaire pour faire du renseignement de terrain (un avion se crashera avec pilote indemne)

- l'essai, au moyen d'un avion militaire volant à 6000 m avec un ingénieur chimiste, de déclenchement de pluie artificielle en aspergeant les nuages de gaz carbonique et de glace pilée...

-les détachements successifs envoyés par le Régiment des SP parisiens et dirigés par le commandant CURIE (premier patron de l'ENSOSP à Chaptal),

-le large emploi de matériel lourds de terrassement y compris ceux du Génie.

nota: sur les 52 000 ha 25 000 représentent de la forêt...

On ne saurait que recommander l'excellent ouvrage de Joan DEVILLE, l'un de mes prédécesseurs à la commission fédérale histoire : "l'incendie meurtrier : dans la forêt des landes en août 1949" éditions des pompiers de France.

Communiqué du ministère de l'intérieur du 23 août 1949 :

"Les tragiques évènements du Sud-ouest imposent à la Nation une journée de deuil. Le Gouvernement a décidé que le 24 août serait une journée de deuil national. En conséquence, les Drapeaux des édifices publics seront mis en berne et les établissement de plaisir fermeront leurs portes.La population toute entière ne manquera pas de s'associer par la pensée au malheur qui frappe douloureusement tant de familles. Quant aux obsèques nationales, elle auront lieu demain à 10h 30 à Cestas."

Avec l'aimable collaboration du Capitaine Alain BERTOLO de la commission histoire de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Credits:

Recherches Alain BERTOLO