Loading

Travailleurs ordinaires une exposition photo et son d'Armandine Penna et frédérique Letourneux / avec le soutien de l'Agefiph

En Pays de la Loire, près de 50 000 personnes en situation de handicap sont en emploi. Des hommes et des femmes aux handicaps et parcours différents, qui ont en commun d’avoir réussi à s’intégrer dans des collectifs de travail grâce à leurs compétences et par la force de leur volonté.

Cette exposition rend hommage à quelques uns de ces travailleurs ordinaires. Des travailleurs presque comme les autres qui se sentent valorisés par le fait d’être employés dans de petites ou grandes entreprises. Cette série de portraits photographiques sous forme de diptyques, complétés par des témoignages sonores, montre comment ils évoluent au quotidien en milieu dit «ordinaire» de travail : entre formation, adaptation et relations d’équipe. Elle interroge aussi les conditions nécessaires pour que le handicap devienne une richesse et crée une dynamique.

En 2017, nous avons fêté le 30ème anniversaire de la loi du 10 juillet 1987 qui a posé pour les entreprises de plus de 20 salariés l’obligation d’emploi de 6 % de travailleurs handicapés, et, pour permettre sa mise en œuvre, fondé l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées). Voilà pour le cadre légal, renforcé par la grande loi du handicap du 11 février 2005 dite pour l’égalité des droits et des chances. Mais si l’insertion des travailleurs handicapés avance, dans la réalité des entreprises, il reste encore du chemin à parcourir pour dépasser préjugés, craintes et réticences réciproques.

Une chose est sûre, plus encore que les aménagements de poste, l’accompagnement humain reste essentiel pour assurer l’intégration des personnes en situation de handicap. Dans cette perspective, l’Agefiph occupe une place centrale, à la fois financeur et chef d’orchestre, initiateur de partenariats avec tous les acteurs concernés (État, Collectivités, Pôle emploi, associations, acteurs du monde économique et social, etc.).

Conçue en collaboration avec la Délégation régionale de l’Agefiph en Pays de la Loire, cette exposition a été réalisée par les deux intervenantes de l'association l'Établi : Armandine Penna, journaliste et photographe, et Frédérique Letourneux, journaliste et sociologue. Spécialisées sur les questions relevant du champ du social, ces deux auteures interviennent pour le compte de l’association L’établi en produisant des outils de médiation et en animant des ateliers sur-mesure. Elles ont rencontré ces travailleurs fin 2017 : Armandine Penna les photographiant dans leur environnement de travail et Frédérique Letourneux enregistrant précieusement leurs paroles.

Un grand merci à tous les travailleurs qui ont accepté de partager leur témoignage.

L'AGEFIPH met cette exposition a disposition des entreprises et créateurs d'événements désireux de sensibiliser sur l'insertion professionnels des travailleurs en situation de handicap.
Jean-Charles Olivier, 39 ans, cariste. Après un accident de moto, Jean-Charles a subi une amputation de la jambe droite au niveau du tibia. A 24 ans, il a dû arrêter son métier de tourneur fraiseur et réinventer sa vie professionnelle. il est aujourd'hui cariste dans l'entrepôt logistique de Fleury Michon à Pouzauges (85). Il conduit un chariot élévateur spécialement adapté à son handicap, qui lui permet de manœuvrer avec la main droite et non avec la jambe.

Pour découvrir le témoignage de Jean-Charles sous forme de diaporama sonore :

Delphine Devys, 38 ans, enseignante. Ancienne acheteuse en import export, Delphine est devenue enseignante en marketing dans plusieurs écoles d'enseignement supérieur sur Nantes, dont l'école de commerce Audencia. Elle est également chargée de mission RSO (Responsabilité Sociale des organisations) chez Cap emploi 44. Elle souffre d'une scélérose en plaques depuis qu'elle est âgée d'une vingtaine d'années.

Pour écouter le témoignage de Delphine : cliquer ici.

Élie Girard, 19 ans, apprenti pâtissier. Après avoir passé un premier CAP Boulangerie, Élie s'est lancé dans la pâtisserie. Il apprend ce nouveau métier en alternant les moments de cours à la maison familiale de la Bonnauderie à Cholet (49) et les semaines de pratique chez son employeur, la boulangerie-pâtisserie de Stéphane Belleil, à Ancenis (44). Diagnostiqué dysphasique, l'apprentissage lui permet de gagner en confiance.

Pour écouter le témoignage d'Élie : cliquer ici.

Audrey Florenceau, 28 ans, chauffeure poids lourd. Sourde de naissance, Audrey est devenue il y a deux ans la première conductrice de France porteuse de ce handicap , en passant son permis poids lourds dans le cadre d'une reconversion. Elle est aujourd'hui embauchée par la Société nouvelle Atlantique transport (Snat), une Scop basée à Saint-Nazaire, et sillonne les routes de la région au volant de son 44 tonnes. Au quotidien dans l'entreprise, elle est accompagnée par Yoann Lelièvre, formateur interne et animateur sécurité qui assure l'interface avec les autres salariés.

Pour écouter le témoignage d'Audrey et de son tuteur Yoann : cliquer ici.

Adeline Pineau, 30 ans, équipière polyvalente. Diplômée d'un CAP services en brasserie-café, Adeline est équipière polyvalente au Mac Donalds de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu (44). Elle y travaille depuis deux ans, entre le service en salle et la préparation en cuisine. Elle continue de bénéficier du soutien de Passerelle pour l'Emploi, un service de l'Adapei 44 dédié à l'insertion en milieu ordinaire de personnes souffrant de handicap mental ou psychique.

Pour écouter le témoignage d'Adeline : cliquer ici.

Aurélie Champion, 19 ans fleuriste. Reconnue dyscalculique et dysorthographique, elle passe actuellement son brevet professionnel en travaillant dans la boutique Amaryllis à Mamers (72). Récompensée par plusieurs prix d'excellence pour la composition de ses bouquets, dont celui de la meilleure apprentie fleuriste de France, elle continue d'apprendre son métier auprès de son employeur Hervé Epp. Ensemble, ils ont fait les démarches pour l'aménagement de son poste, avec une caisse enregistreuse lui permettant de rendre la monnaie malgré son handicap.

Pour écouter le témoignage d'Aurélie : cliquer ici.

Fiche technique de l'exposition

L'exposition se présente sous la forme de 7 panneaux en carton disposés sur des chevalets en bois. Elle peut être disposée de façon modulable pour une emprise totale d'environ 8 m de longueur sur 1 m 50 de hauteur.

Exposition présentée au personnel de l'entreprise Fleury-Michon (85)
Created By
armandine penna
Appreciate

Credits:

Armandine Penna à la photo et Frédérique Letourneux au son

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.