AIBO LE ROBOT-CHIEN

I. Les Lois d'Asimov

1. Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain ne soit exposé au danger.

2. Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.

3. Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première et deuxième loi.

II. Aibo, le robot-chien

Aibo se comporte comme un véritable animal de compagnie et c'est d'ailleurs sa principale fonction.

Il est capable de développer sa propre personnalité, d'exprimer ses sentiments et possède une intelligence artificielle élevée. Il évolue grâce à l'éducation que lui donne son propriétaire, il peut voir et comprend les commandes de celui-ci. Mais, comme un vrai chien, il n'obéit pas systématiquement aux ordres donnés, et cesse de fonctionner après un bon nombre d'années. Il voit le jour en 1999 et est commercialisé par Sony. Il coûte en moyenne 1850€. Aibo est désormais dans le Musée national de la nature et des sciences de Tokyo qui a décidé de faire entrer le chien robotique à sa collection permanente.

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.