Loading

Prendre en main l'avenir de l'eau Août 2021

Alex Martens, Fund Manager & Sector Analist Industrials, KBC Asset Management
'L'eau occupe une place de plus en plus importante dans l'agenda économique et politique. En raison du changement climatique, nous connaîtrons des conditions météorologiques plus extrêmes. Cela peut entraîner des inondations et des pénuries d'eau. Les entreprises qui cherchent des solutions pour remédier à cette situation méritent toute notre attention.'

3 raisons d'investir dans des actions d'entreprises actives dans le secteur de l'eau

  1. La pénurie structurelle d'eau potable requiert des investissements
  2. Une hausse stable du chiffre d'affaires se traduit par une solide croissance bénéficiaire
  3. Une valorisation correcte offre des opportunités
1. La pénurie structurelle d'eau potable requiert des investissements

L'eau potable est rare et inégalement répartie.

La surface de la Terre se compose de 70% d'eau, dont seulement 1% est utilisable comme eau potable. En outre, l'eau est très inégalement répartie. Quatre pays (le Brésil, la Russie, le Canada et les États-Unis) représentant 10% de la population mondiale possèdent près de 40% des réserves en eau. Par contre, la Chine et l’Inde, qui abritent plus de 30% de la population mondiale, n’ont que 10% des réserves d'eau.

Importante consommation.

70% de la consommation mondiale d'eau sont alloués à l'agriculture et à l'élevage. 20% sont utilisés par l'industrie. 10% de l'eau aboutit dans notre cuisine, notre salle de bains, notre buanderie,... Chaque personne consomme en moyenne plus de 100 litres d'eau par jour.

La demande augmente.

  • L'accroissement de la population se traduit par une hausse de la consommation d'eau. La population devrait croître d'environ 2 milliards de personnes d'ici 2050, pour atteindre près de 10 milliards d'individus.
  • En outre, la consommation d'eau augmente plus de deux fois plus vite que l'accroissement de la population, en raison de la hausse de notre niveau de vie. Ce phénomène est surtout observé dans les pays émergents, comme l'Inde et la Chine. Un plus grand nombre de ménages ont accès au confort de base, comme une douche, des toilettes, une machine à laver,... Et ils consomment plus. Nous songeons notamment aux smartphones ou aux voitures, dont la production nécessite des milliers de litres d'eau.

L'offre diminue.

Des investissements s'imposent.

Pour combler l'écart entre l'offre et la demande, nous devons non seulement mettre en place une gestion plus durable de l'eau mais aussi consentir des investissements. . En raison du changement climatique, nous devrons faire face à des conditions météorologiques extrêmes plus souvent. Pour pallier les périodes de sécheresse, mais aussi pour contrer les inondations pendant les périodes de fortes pluies, il faut investir dans des espaces supplémentaires pour stocker l'eau, par exemple dans des bassins de rétention, des puits d'infiltration et des citernes.

Selon une étude de McKinsey, un investissement dans les infrastructures de pas moins de 11.700 milliards USD s'impose pour répondre à la demande d'eau d'ici 2030. Le plan d'infrastructure du président américain Biden semble être un pas dans la bonne direction.

2. Une hausse stable du chiffre d'affaires se traduit par une solide croissance bénéficiaire

La pénurie d’eau potable, le besoin d’entretien et d’extension des infrastructures et le renforcement des normes en matière de qualité de l’eau débouchent une croissance stable du chiffre d’affaires des entreprises actives dans le secteur de l'eau, qui se traduit à son tour par une solide progression des bénéfices et explique les belles performances boursières de ces dix dernières années.

source: Thomson Reuters Datastream

Un investissement dans le secteur de l'eau est en partie cyclique et en partie non cyclique.

Les infrastructures hydrauliques, par exemple, sont très cycliques. Lorsque l'économie se porte bien, un plus grand nombre de maisons sont construites, les investissements publics se multiplient et les entreprises déploient des efforts supplémentaires pour l'entretien et l'extension. Les entreprises actives dans ce segment devraient profiter de la reprise économique après la crise du coronavirus et des investissements publics supplémentaires.

Les entreprises actives dans les tests de qualité de l'eau ou la purification de l'eau, par exemple, sont moins dépendantes du cycle économique. Elles opèrent souvent dans des marchés de niche et possèdent un robuste bilan et une belle position de trésorerie.

Quoi qu'il en soit, la demande en eau ne se tarira pas, de sorte que les entreprises actives dans le secteur de l'eau sont promises à un bel avenir.

3. Une valorisation correcte offre des opportunités

Le problème est que la croissance du secteur de l'eau va de pair avec un rapport cours/bénéfice qui dépasse en général celui du marché mondial. Cette prime est justifiée si l'on peut s'attendre à une croissance économique plus élevée. Cependant, depuis la crise du coronavirus, cette prime a disparu. Maintenant que l'économie se remet de la crise coronaire et que les investissements publics trouvent leur place dans les nouveaux travaux d'infrastructure, les compagnies des eaux peuvent en profiter.

Mais en quoi consistent exactement ces 'entreprises actives dans le secteur de l'eau'?

Saviez-vous que...

... la technologie de détection des fuites a recours à la musique.

La 'surveillance acoustique' permet de détecter des fuites majeures dans les conduites et des déperditions d'eau. Des appareils spéciaux permettent d'écouter la nuit les 'bruits de fuite' ou les vibrations. Ces moniteurs acoustiques sont généralement utilisés avec des compteurs intelligents. Les données sont collectées, transmises et analysées. L'endroit exact de la fuite peut ainsi être facilement détecté, ce qui accroît la rapidité et l'efficacité des réparations.

Rédaction clôturée le 03.08.2021. Ce document est une publication de KBC Asset Management SA (KBC AM). Les informations qu’il contient peuvent être modifiées sans préavis et n’offrent aucune garantie pour le futur. Aucun passage de ce document ne peut être reproduit sans l’autorisation expresse, écrite et préalable de KBC AM. Ces informations sont régies par le droit belge et relèvent de la juridiction exclusive des tribunaux belges. Investir dans des actions est incertain et comporte des risques.