Loading

vibrations violoncelle Pierre Rich

C’est un pari que Lisa Erbès m’a lancé, celui de parvenir à capter les vibrations des cordes de l’instrument, défi paradoxal, car une photographie est par nature immobile, tandis que la musique est mouvement. Elle n’est qu’une bouffée du souvenir du temps, dit Pascal Quignard. C’est en cela qu’elle rejoint la photo, car toutes deux usent des sortilèges de la nostalgie. Je rejoins ainsi, très inconsciemment, la chronophotographie de Marey et Muybridge à la fin du XIXème siècle. Beaucoup d’autres photographes depuis ont expérimenté la captation du mouvement.

L’image est comme une déchirure où s’effondre le sol des certitudes (Georges Didi-Hubermann). On pourrait ajouter qu'elle est aussi une brèche dont une des définitions du Larousse – ouverture ou cassure produite par des fragments de matières enlevées – pourrait correspondre à cette série photographique : rendre compte autant de la matérialité du violoncelle - ses matières, ses poussières, ses écorchures, ses brillances, que du surgissement de l’inattendu, sans crier gare et comme par magie, d’une sorte d’abstraction résultant des actions et des mouvements.

Des traces, des fuites, des interférences sensibles, des coïncidences improbables, des transparences, des démultiplications, des flous, des bougés, des scintillements, des flottements, des vitesses lentes, des points de netteté décalés - seuls à même de capter ces étranges apparitions : voilà le laboratoire du photographe. Les artifices techniques révèlent cette énergie où tout s’anime conjointement, bras, mains, doigts, archet, cordes, caisse de résonnance.

Je pourrais ainsi terminer par ce pied de nez lancé par Lao Tseu : On qualifie de Forme ce qui n’a pas de forme et d’Image de ce qui n’a pas d’image...

CHEVALET

Petit pont (en italien ponticello) taillé en bois d’érable, placé entre les cordes et la table de l’instrument. Il lui transmet les vibrations des cordes, que la caisse de résonance va amplifier grâce à une âme, fin petit cylindre d’épicéa coinçé entre le fond et la table.

COLOPHANE >

De Kolophôn, cité grecque antique d’Ionie. Produit solide obtenu par la distillation de la gemme de pin.Frottée sur les crins de l’archet, elle leur permet d’accrocher suffisamment les cordes pour les mettre en vibration, ce qui provoque des sons et une fine poudre blanche.

TOUCHE

Longue pièce d’ébène plaquée sur le manche du violoncelle. Elle est touchée fermement par les doigts de la main gauche, qui viennent presser les cordes afin d’en modifier la longueur vibrante, ce qui détermine la hauteur de chaque note.

CORDE

Fil en boyau de mouton torsadé, dont la tension permet la mise en vibration par l’archet ou par pincement (pizzicato). Les cordes graves sont « filées », c’est à dire enroulées d’un fil d’argent ou autre métal.

Depuis les années 1960, l’emploi de cordes métalliques ou synthétiques s’est cependant généralisé, avec un aspect et un son plus réguliers.

OUÏE

Fentes en forme de f situées de chaque côté du chevalet. Elles augmentent la capacité du bois de la table à vibrer et permettent à l’air mis en vibration de sortir de la caisse de résonance avec une vitesse optimisée par leur forme. En plaçant sa main devant, on peut percevoir un petit courant d’air.

Le livre

44 pages / format 14,8 x21 cm à l'italienne- 12€ +4 € de frais de port / commander à l'auteur

Pierre RICH / Photographie www.pierrerich.com

Lisa ERBÈS / Violoncelle http://lisaerbes.free.fr/

Nos partenaires /

Dominique Fréguin, luthier (Strasbourg) - Atelier Pierre Helbert, luthier du quatuor (Strasbourg) - Voison, Lutherie-archèterie (Mirecourt)

Véritables petits ponts d’érable qui font voyager le son à travers les instruments à cordes, les chevalets Despiau sont fabriqués en France dans une entreprise familiale où se mêlent passion de la musique et du bois, savoir-faire et sensibilité.

Credits:

Pierre Rich

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.