Waël ouvre son exploitation sur le Net

Waël est en cours d’installation sur l’exploitation familiale sur la commune de Le François en Martinique. Elle est à l’initiative de la création d’un site Internet de vente de ses produits.

Lorsque l’on arrive sur le site les saveurs de Waël une citation d’Hippocrate est en premier plan : « Nous sommes ce que nous mangeons. » Il résume tout à fait la démarche de la jeune femme. Waël est une jeune agricultrice en cours d’installation sur l’exploitation familiale et c’est elle qui a eu l’idée de créer une plate-forme de vente des produits de l’exploitation sur Internet : « J’ai effectué des études en commercialisation et en marketing et lorsque j’ai rejoint mon père sur l’exploitation, j’ai décidé de créer cette plate-forme de commercialisation pour faciliter la logistique, et également pour être plus transparent sur notre manière de produire et sur les prix que nous pratiquons.» L’emploi du temps de Waël est chargé et il faut être organisé.

crédit: jrperes, pixabay
Nous voulions être transparents sur notre manière de produire et sur les prix que nous pratiquons.

Nous sommes le jeudi 3 novembre 2016, et la jeune agricultrice est en train de traiter les commandes faîtes sur son site Internet Les saveurs de Waël et cela va prendre la journée : « Nous enregistrons les demandes du lundi au jeudi jusqu’à 10 h puis nous livrons nos clients le vendredi sur toute l’île de la Martinique. Nous proposons aussi une livraison en point relais. » En effet au départ, la vente de panier fonctionnait grâce au bouche-à oreille et le prix des produits n’était pas affiché :« L’ouverture du site Internet nous a permis de fidéliser nos anciens clients et d’en avoir de nouveaux.» Waël produit la majorité des produits de son interface : « J’ai également quelques produits de producteurs du Nord de l’île pour proposer plus de variétés à mes clients. » Autre particularité du site Internet, il permet de composer son panier avec n’importe quel produit proposé : « Le panier moyen oscille entre 20 et 30 €. »

Faire découvrir notre démarche.

Waël est en cours d’installation : « J’espère que mon projet va bientôt aboutir. Aujourd’hui, l’exploitation familiale fait 5 ha et nous avons une très grande variété de fruits, légumes et aromates. Nous détenons d’ailleurs toutes les sortes d’agrumes. Cela demande une organisation sur peu d’hectares, mais le foncier est difficile à trouver en Martinique. Mon projet d’installation consiste à ouvrir un atelier de diversification en élevage. » L’agricultrice souhaite échanger avec les consommateurs : « Ils peuvent me poser des questions sur la manière de produire, et également notre démarche et notre philosophie. Je pense qu’il est primordial d’ouvrir son exploitation au public. Le seul problème c’est que nous manquons un peu de temps pour répondre à toutes les demandes. Nous sommes trois à travailler sur l’exploitation. C’est frustrant. » Le site Internet de l’agricultrice comporte aussi un blog : « Il comportent de nombreuses recettes,l’idée est de donner des idées pour cuisiner avec nos produits. Nous avons un article sur le moringa, un produit typique de l’île. » L’exploitation ouvre également ses portes au public :« Nous faisons aussi des ateliers de cuisine sur l’exploitation et nous faisons des visites sur notre ferme. » Pour aller au bout de ce projet, Waël souhaite à l’avenir ouvrir un magasin sur l’exploitation: « Il faut aller au bout de notre démarche de valorisation de nos produits. Il faut de la cohérence. »

Crédit: Hans, pixabay
Created By
jerome Peleyras
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.