Loading

Quand l’activité physique aide à apprendre mieux Sport – Apprentissage – Santé

À l'école La Source, le sport rapproche les petits et les grands

Les enseignants d’éducation physique de l’École La Source ont mis en place un nouveau programme pour permettre aux élèves de bouger, même en hiver. Lors de ces courtes sessions d'activité physique, les élèves du secondaire endossent le rôle d’entraîneur et encouragent les plus jeunes. Une fois par semaine donc, tous les élèves des classes de 4e, 5e et 6e années et du secondaire se retrouvent lors de ces petits blocs de sport et santé.

Chaque élève de secondaire anime à sa façon, en ajoutant sa touche personnelle et ses connaissances.

Isabelle Vauzelle, enseignante en éducation physique, est à l’origine de cette activité à l'école La Source. « Le programme BOKS est une initiative de Reebok et de la Reebok Canada Fitness Foundation. Il nous a été présenté à la dernière rencontre des enseignants d’éducation physique de la DSFM. J’ai trouvé le concept vraiment intéressant. »

L’enseignante a donc choisi de proposer cette formule d'activité physique aux élèves de la 4e à la 6e année et de faire participer les élèves du secondaire en tant qu'animateurs. « La plupart des programmes parascolaires visent les élèves de 7e et 8e année. Je voulais donner aux plus jeunes l’opportunité de faire aussi des activités qui sortent de l’ordinaire. Les élèves de 9e et 10e année animent les sessions sur l’heure du dîner, et je suis là à chaque fois pour superviser. »

À la fin de la session, les élèves prennent part à une séance de relaxation, puis à une conversation sur la nutrition.

« Tout est planifié. Le programme est un bon guide. Chaque élève de secondaire anime à sa façon, en ajoutant sa touche personnelle et ses connaissances. Le but est de rendre les élèves conscients de leurs choix afin qu’ils développent des modes de vie sains. Plus tôt ils apprennent, plus on évitera les décisions malsaines à l’adolescence et après. »

Développer du leadership chez les plus grands

Pour l'enseignante, impliquer les élèves du secondaire dans les ateliers d'activité physique en tant qu'animateurs-entraîneurs permet de développer chez eux du leadership. « On voit des qualités qui se révèlent chez les jeunes. Les mettre en contact avec les élèves d’intermédiaire renforce aussi les liens, et fonde des relations fraternelles, une complicité que les enfants apprécient. »

Ryden, en 9e année, a animé une de ces sessions. « On a organisé des jeux pour que les élèves apprennent à travailler en équipe. C’est important, parce que c’est une aptitude utile à avoir dans la vie, et ça permet d’inclure tout le monde. On essaye aussi de leur apprendre à devenir des leaders. »

Cette expérience lui a donné une plus grande confiance en lui. « Quand on enseigne, on doit avoir l’air vraiment confiant et parler fort pour qu’ils nous entendent. Je trouve qu’ils nous écoutent vraiment bien. Comme on est une petite école, tout le monde connaît tout le monde, alors ça aide aussi. C’est le fun de les voir avoir du plaisir avec les activités qu’on leur propose. »

« C’est bon pour la santé de faire du sport. Ça développe les muscles et ça rend plus heureux. »

Pour sa part, Jonah, qui est en 5e année, dit toujours être impatient de participer aux sessions. « J’aime courir et faire de l’activité. C’est amusant, et ça fait travailler notre corps. Ce sont les plus grands qui nous apprennent. C’est bien, parce qu’ils nous font travailler dur. Et maintenant, je parle plus avec eux parce que je les connais mieux. »

Quant à Adam, en 6e année, il rejoint les commentaires de ses camarades et semble très enthousiaste à chaque session. « C’est amusant parce qu’on doit être très actif pendant les sessions. Les plus grands qui nous font le cours prennent bien le temps d’expliquer les exercices. C’est bon pour la santé de faire du sport. Ça développe les muscles et ça rend plus heureux. »

Depuis septembre 2004, l'École La Source, située à Shilo dans l'Ouest du Manitoba, accueille les élèves et les familles de plusieurs communautés des environs dont Brandon, Chater, Carberry, Wawanesa, Sydney, Neepawa, SpruceWoods, Cottonwood et la base militaire de Shilo. L'école offre une programmation scolaire en français, langue première, de la maternelle à la 12e année. Cette programmation est soutenue par des services éducatifs également en français afin d'offrir un accompagnement à chaque élève vers sa réussite scolaire. Une pré-maternelle accueille des enfants dès l'âge de trois ans deux journées par semaine. En 2008, un service de garderie est venu s'ajouter à l'école pour répondre aux besoins des familles francophones de la région. La langue française résonne de toutes parts dans cette école et sa cour de récréation puisque un bon nombre des membres du personnel vient du Manitoba, du Québec, de l'Ontario, du Manitoba et de la France.

Credits:

DSFM

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.