Le Grand débat sur la transition énergétique 200 jours de débat et d’expérimentations

53 000 participants, dont 11 0000 contributeurs directs, 80 évènements labellisées sur les communes de la métropole, 160 cahiers d'acteurs déposés par les collectifs. Le succès est au rendez-vous des 200 jours du Grand Débat sur la transition énergétique, le deuxième mené sur la Métropole nantaise après celui sur la Loire en 2014-2015.

Une grande diversité d'acteurs touchés

"Ce grand débat a permis de mettre en mouvement tous les acteurs de la métropole, communes, entreprises, monde associatif, citoyens" souligne Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole. "En multipliant les modes de participation, on a touché des citoyens divers, notamment les moins de 35 ans, les femmes et publics les plus précaires" ajoute Caroline Houalet de la commission du débat.

Un débat du "faire" qui donne de l'élan aux projets

Grâce aux communautés citoyennes, le débat a permis de concrétiser des projets. Il a notamment accéléré les 10 projets des "activateurs", en mobilisant 100 000 €, apportés par 2000 donateurs en financement participatif.

De nouvelles initiatives sont aussi nées au sein de la communauté des "défricheurs". Leurs porteurs insistent sur l'intérêt du travail en commun : "Le collectif nous tire vers le haut, d'autres citoyens veulent nous rejoindre, il faut trouver le moyen de poursuivre".

Entreprises et familles se sont aussi engagées pour diminuer leurs consommations. A leurs côtés, 21 écoles réparties sur 7 communes de la Métropole ont aussi expérimenté la transition énergétique. Parmi elles, 1500 élèves issus de 8 écoles ont participé au défi class'énergie et réussi à économiser 10% de dépenses d'énergie en moyenne.

Une collectivité qui questionne son action

Nantes Métropole et ses communes membres ont également soumis 12 de leurs projets en cours à l'évaluation des citoyens. Jules Renoux, l'un de ces évaluateurs, souligne "l'importance de prendre en compte effectivement ce jugement citoyen qui va permettre d'améliorer les projets".

Une commission indépendante aux commandes

Après avoir veillé à la bonne tenue du débat, la commission indépendante va maintenant en tirer les conclusions. Analyser les 760 contributions, les 160 cahiers d'acteurs, les comptes-rendus des auditions et retours d'expériences des communautés. Objectif : "relever les convergences, les contradictions pour faire nos recommandations aux élus d'ici septembre" dit Samuel Jan, l'un des membres.

Objectif, partager le pouvoir d'agir

Une fois le rapport remis, Nantes Métropole souhaite construire une feuille de route partagée avec les communes, le monde économique et associatif, pour avancer ensemble sur la transition énergétique. "Au delà de nos projets en propre, nous sommes là pour aider les projets de chacun à se développer" conclut Johanna Rolland. Rendez-vous début 2018 pour découvrir cette feuille de route partagée.

Credits:

Nantes Métropole

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.