Loading

Royal de Luxe de retour à Bellevue

Après le lampadaire noué boulevard Churchill, une fiat 500 garée sur la façade d'un immeuble, Monsieur Bourgogne installé bizarrement sur une façade rue de la Saône, un arbre qui pousse dans une voiture place Mendès France, c’est une famille en cinémascope qui a égayé Bellevue le temps d’un long week-end fin septembre, encore une fois rue de la Saône. Une situation imaginaire décalée, poétique proposée à tous, gratuitement.

Entretien avec Jean-Luc Courcoult, directeur et metteur en scène de Royal de Luxe

  • D’où est venue l’idée du « cinémascope » ?

" Ce n’est pas du cinéma, c’est une situation ! Une situation qui reflète la réalité. Celle d’une famille avec deux enfants dans leur logement. Ils ont vécu ici, à Bellevue, dans cette barre Hlm qui va être démolie bientôt. Alors qu’ils vont perdre leurs racines, un arbre, avec les siennes, s’invite dans leur appart’ jusque sur la façade. La famille s’en accommode, vit avec et jongle au quotidien, à chaque minute, dans de nombreuses situations où il se passe toujours quelque chose. L’issue ? Quitter leur appartement. C’est une sorte de migration, de celle avec laquelle on emporte ses racines. C’est d’actualité. "

  • Le lien est fort avec le quartier ?

" Complètement ! C’est assez incroyable d’avoir pu mettre en place tout ceci au cœur de Bellevue, en associant les écoles, instits et enfants (tous Fans de M. Bourgogne), avec l’aide précieuse de NMH et des différents partenaires. C’est un moyen de laisser une empreinte sur cette barre de logements qui va disparaître. Et sur le quartier, qui lui, va bien changer. "

La compagnie de théâtre de rue Royal de Luxe est une association de loi 1901, conventionnée par la Ville de Nantes et le Ministère de la Culture. Avec le soutien de Nantes Métropole, la ville de Nantes, la ville de Saint-Herblain et de l’Etat - Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays de la Loire.

Panneaux solaires en circuits courts : une innovation à Malakoff

Cette nouvelle innovation de NMH est menée dans le cadre des objectifs de transition énergétique de la Métropole. Il s’agit là d’un projet expérimental et novateur d’optimisation de panneaux solaires pour la production d’électricité.

Le mois dernier, NMH a engagé l’installation d’une centrale photovoltaïque (416 m²) sur la toiture de l’immeuble Tchécoslovaquie afin de fournir en électricité, les parties communes du bâtiment et de deux autres tours voisines, l’agence de proximité NMH, l’école Henri Bergson, la Maison des Haubans et la Mairie annexe.

Des logements et un foyer pour jeunes femmes en difficulté à deux pas du centre de Nantes

Les premiers logements sociaux de la ZAC Mellinet sont livrés !

Sur le site de l’ancienne caserne Mellinet (13,5 hectares) au cœur de Nantes, NMH a construit et livré 56 nouveaux logements sociaux. Cet immeuble, appelé "Alcôve", accueille également un foyer pour l'association ANEF FERRER permettant d'accueillir des jeunes femmes en difficulté. A terme, ce nouveau quartier proposera 1 700 logements (35 % logement social, 35 % en accession abordable et 30 % logement privé), une crèche, une école de 16 classes et 21 000 m² d’activités économiques (bureaux, ateliers d’artistes, cour artisanale).

Du street art à la Boissière

Dessiner à l’aide de graffs sur un terrain de basket, c’est le pari un peu fou porté par l’association de quartier EmpowerNantes pour relooker une aire de jeu. Réalisée par LadyBug, bien épaulée par les jeunes (et moins jeunes) du quartier, cette œuvre a vu le jour dans les quartiers nords l’été dernier. Bravo les artistes !

Associer les habitants pour construire ensemble des projets de vie commune

Depuis plusieurs années, Nantes Métropole Habitat travaille avec les habitants autour de projets participatifs dans les quartiers. Les sujets peuvent être proposés par NMH ou sollicités par les habitants.

Comment redonner vie à un espace vert délaissé ? Comment adapter un square aux attentes des plus jeunes comme des plus âgés ? Quelles règles d'usage sur les balcons pour vivre en bon voisinage ? Comment rendre le hall de l'immeuble plus agréable ? Autant de sujets -et bien d'autres encore- qui peuvent être proposés par l'agence de proximité NMH ou sollicités par les habitants. Le plus important est que ce projet soit participatif et que les solutions soient trouvées avec l'implication de chacun.

LE MOT DE SALVATORE IANNUZZI, DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT PROXIMITÉ CLIENTÈLE À NMH

"Il faut saluer le travail des responsables de secteur en agence ainsi que l’implication des locataires et de nos partenaires concernés dans ce travail collectif d’élaboration d’un projet, un jardin partagé ou une création d’aire de jeux pour enfant par exemple, de son suivi et de son aboutissement.

C’est une démarche innovante et transversale qui mobilise plusieurs métiers de l’office (jardiniers, agents d’entretien, responsables de secteur) autour de projets collectifs portés avec les habitants. Si les premiers pas d’un projet sont parfois hésitants, l’adhésion par les habitants se fait progressivement et provoque une émulation au sein du groupe, ce qui permet une totale appropriation.

Et il y a aussi une certaine fierté d’avoir participé activement à un projet d’amélioration ou d’embellissement de son quartier. Les habitants du secteur de L'Île de Sein, qui a bénéficié d'un PGS, parlent aujourd’hui de leur parc, de leur jardin. Ce qui prime, c’est d’être au plus près des habitants et de leurs attentes pour initier et maintenir une dynamique collective au sein du secteur concerné. Nouer ou renouer le contact avec les locataires et créer des relations entre habitants. C’est la clé pour la réussite d’un projet collectif."

ZOOM SUR : LE SECTEUR PIN SEC : UN PROJET POUR RÉPONDRE À L’ATTENTE DES HABITANTS AVANT DES TRAVAUX DE RÉNOVATION

Le nouveau programme de rénovation urbaine (ANRU 2) a identifié, entre autres, la Bottière comme quartier éligible. Avant les futurs travaux d’envergure programmés, le secteur Pin Sec bénéficie depuis octobre 2019 d’un projet participatif pour répondre à l’attente des habitants. Plusieurs associations partenaires s’y sont investies.

Les Compagnons Bâtisseurs proposent d’accompagner les locataires qui le souhaitent sur des petits chantiers d’auto-réhabilitation. Une aide précieuse pour des travaux dans les logements : peinture, tapisserie…

Latypique Cie, composée d’un comédien bonimenteur, d’un musicien et d’une plasticienne spécialisée dans la confection de décors, propose des temps, parfois décalés, pour associer les habitants du secteur et créer du lien social : balade aux lampions à Noël, vide-grenier et animations prévues lors de la fête de quartier. Le tout avec des échanges collectifs pour la fabrication et la mise en place de bacs aromatiques en hauteur, la création de parterres de fleurs, ainsi que des réflexions sur des (re) nominations d’immeubles.

À l'étude, à ce jour, avec l’association Les Cols Verts, la création d’une ferme d’agriculture urbaine. Un bel exemple de dynamique collective de (ré) appropriation des espaces extérieurs. Affaire à suivre.

nouveau conseil d’administration de Nantes Métropole Habitat

Suite aux élections municipales qui se sont déroulées fin mai, le nouveau Conseil d’administration de Nantes Métropole Habitat a été constitué. A l’occasion de sa première séance, le 18 septembre 2020, Thomas Quéro, membre du Conseil métropolitain et adjoint au maire de Nantes, a été élu Président.

Qui participe au Conseil d’administration ?

23 membres au total :

  • 6 élus (communes et Nantes Métropole)
  • 4 représentants des associations de locataires
  • des représentants de la CAF (Caisse d’allocations familiales de Loire-Atlantique), de l’UDAF 44 (Union départementale des associations familiales), d’associations d’insertion, d’Action Logement et de la Caisse des dépôts
  • 7 personnalités qualifiées en matière d’urbanisme, logement, environnement, affaires sociales
  • 2 membres issus des organisations syndicales

Quel est son rôle ?

  • la politique générale de l’office
  • la politique de services et de proximité
  • le budget
  • la politique de loyers
  • les programmes d’aménagement, de construction et de réhabilitation

Le Conseil d’Administration désigne également les membres de la commission d’attribution des logements.

Qu’est-ce que la commission d’attribution des logements ?

La commission d’attribution des logements et d’examen de l’occupation des logements (CALEOL) se réunit toutes les semaines, sans exception, pour attribuer les logements sociaux dont Nantes Métropole Habitat est propriétaire ou gestionnaire. Elle se compose de membres du Conseil d’Administration, élus, représentants des locataires, représentants de la Préfecture, de Nantes Métropole et de la ou des communes où se situent les logements concernés. Plus de 2 000 logements sociaux sont attribués en moyenne chaque année par la commission NMH.

3 questions à Johanna Rolland, Maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole

Vous démarrez votre second mandat suite à votre réélection à la mairie de Nantes et à la présidence de Nantes Métropole. Que souhaitez-vous mettre en place pour le logement durant ces 6 années ?

Les 6 ans qui s’ouvrent à nous doivent porter un objectif prioritaire : permettre à chacun et chacune de se loger facilement, confortablement et à proximité de l’endroit où il travaille. Pour y arriver, nous maintiendrons notre objectif de construction de 6000 logements par an à l’échelle de la Métropole, dont 2000 logements sociaux. Mais nous ne pouvons pas construire partout et n’importe comment. Je veux une ville où il fait bon vivre, faite de logements à haute qualité architecturale et environnementale, où l’on s’y sent bien, où l’on y vive bien.

Avez-vous des projets particuliers pour le logement social ?

Nous continuerons à construire tout type de logements qu’ils soient sociaux ou en accession à la propriété à des prix maîtrisés, notamment en nous appuyant sur l’Office Foncier Solidaire qui permet de réduire le prix des logements. Mais nous devons aussi agir sur les charges liées au logement, et je pense en premier lieu aux charges énergétiques. C’est pour cela que j’ai souhaité un plan de rénovation thermique de 15 000 logements sociaux sur le mandat.

Enfin, parce qu’il n’y a plus une seule manière d’habiter, Nantes Métropole continuera à accompagner les nouvelles formes d’habiter, comme nous le faisons déjà au travers du projet d’habitat participatif des Jardins de Barbara porté par NMH.

Quelles sont les actions que vous souhaitez plus particulièrement développer pour les quartiers ?

Nous devrons avoir une attention particulière pour les 4 quartiers en renouvellement urbain. C’est la raison pour laquelle nous réhabiliterons 4000 logements sociaux pour améliorer leur confort et lutter contre les passoires thermiques. Nous souhaitons également innover pour la transition énergétique en utilisant, par exemple, le toit de l’immeuble Tchécoslovaquie de Malakoff pour installer des panneaux photovoltaïques profitant à tout le quartier.

Enfin, parce que la vie de nos quartiers ne se limite pas à la question du logement, nous devons également réfléchir à l’environnement dans lequel chacun et chacune vit. C’est pour cela que je souhaite aménager 100 000m² de squares et jardins, tout en continuant à soutenir les projets de jardins partagés ou de haltes gourmandes.

Bien évidemment, ces projets ne seront rien sans une attention particulière aux attentes des locataires. En la matière, je connais l’attention que les salariés de NMH portent à toutes les demandes du quotidien et je sais le travail qu’ils font chaque jour dans la volonté de la proximité la plus grande possible avec les locataires. Je souhaite que ce lien étroit entre locataires et NMH soit sans cesse renforcé pour améliorer ensemble la qualité du service rendu.

Aux côtés de leur nouveau Président et de leur Directeur général, je sais pouvoir compter sur l’expertise et l’engagement de chacun des agents de Nantes Métropole Habitat pour continuer d’être à vos côtés au quotidien, toujours à l’écoute, pour que nous portions collectivement ce nouveau projet.

3 questions à Thomas Quéro, Président de Nantes Métropole Habitat, Adjoint au maire de Nantes et élu de quartier Dervallières-Zola

Vous venez d'être élu Président de Nantes Métropole Habitat, quel regard portez-vous sur l'office ?

NMH est le 2e bailleur social à avoir été créé en France en 1913, ce qui nous rappelle combien la volonté de justice sociale est présente sur le territoire nantais depuis longtemps. Aujourd’hui, chaque jour, nous travaillons pour contribuer à la qualité de vie de près de 50 000 habitants, et nous assurons l’entretien de 25 000 logements.

Quelles sont vos priorités pour ce mandat ?

Il y a des attentes fortes sur la rénovation des logements. Nous y consacrerons près d’un demi-milliard € d’ici 2026. Nous souhaitons aussi construire plus pour élargir notre offre de logements sociaux sur toute la métropole nantaise.

Nous allons également développer nos services dans les quartiers, à travers un dialogue permanent avec nos locataires. Ces priorités, je souhaite qu’elles soient mises en œuvre au service d’une ville durable, écologique et solidaire. NMH fait déjà beaucoup en ce sens, mais nous pouvons et nous devons aller encore plus loin, par exemple sur la question énergétique, ou encore l’accompagnement des plus fragiles.

Vous êtes aussi un élu de quartier (Dervallières-Zola). Est-ce un « plus » pour présider Nantes Métropole Habitat ?

Oui, et je pense même que c’est essentiel pour rester au plus près des préoccupations du quotidien. Les élus de quartiers sont en contact tout au long de l’année avec les habitants, associations, commerçants etc. Les échanges sont nombreux et nous sommes amenés à suivre des dossiers très différents. C’est une belle complémentarité avec la présidence d’un office public du logement social !

Thomas Quéro est conseiller métropolitain et adjoint au maire de Nantes depuis 2014. Il est actuellement en charge de la forme de la ville, de l’urbanisme durable et des projets urbains, après avoir suivi les dossiers de l’Agenda 21, la nature en Ville ou encore des déplacements doux lors du mandat précédent.

Avec Nantes Métropole Habitat, être propriétaire devient accessible !

Vous êtes intéressés ? Rendez-vous sur le site

Ou contactez nous :

  • accession@nmh.fr
  • 06 38 19 42 94

INFO LOCATAIRES !

Bien vivre et se loger dans un habitat de qualité est un droit fondamental. En 2020 nous constatons, que des personnes n’ont pas de logement alors que l'Etat français doit le gîte et le couvert à chaque citoyennes et citoyens. Le locataire, un acteur de son logement et de son environnement. Chaque locataire a la possibilité d’intégrer les groupes de travail mis en place par les bailleurs sur des initiatives engagées dans les programmes de rénovation et d’amélioration des logements. Rien ne pourra se faire sans vous, la qualité des matériaux doit être respectueuse du développement durable.

Votre présence est importante dans les réunions du conseil de concertation locative de chaque bailleur. Les loyers et charges sont en augmentation chaque année, sauf les APL qui sont en diminution, nous vous invitons à nous rejoindre pour réaliser ensemble des vérifications de contrôle de charges. Chez l'ensemble des bailleurs privé ou public. INDECOSA CGT 44 sera à votre écoute pour répondre à vos interrogations et vous accompagnera dans toutes les difficultés de votre quotidien. Nos champs d'intervention sont multiples : consommation, logement, transport, endettement, santé, services publics. Ne restez pas dans l'isolement suite à des difficultés financière et être à la limite d'une expulsion de votre logement.

Tous ensemble construisons un avenir de qualité et mettons nous a l'écoute de cette société fragilisées. D'où l'utilité de s’investir.

  • INDECOSA CGT 44, une force à vos côtés. 1 place de la Gare de l'Etat 44276 Nantes cedex 2 :02.28.08.29.88 / 02.28.08.29.89
  • E-mail : indecosa.cgt44@laposte.net

LA CLCV : DES ACTIONS RICHES ET VARIÉES !

La CLCV intervient dans divers domaines : la Consommation, le Logement et le Cadre de Vie (CLCV). Cela demande donc des savoirs-faire variés et chacun peut trouver sa place en tant que bénévole. La CLCV milite depuis ses débuts pour permettre à tout à chacun d'améliorer son pouvoir d'achat et d’être informer sur ses droits et devoirs. Pour cela, nous tenons des permanences pour vous aider à résoudre des litiges à l'amiable sur des sujets de :

  • consommation (énergie, démarchage, téléphonie)
  • logement (état des lieux, charges, entretien, relogement)

Tout au long de l'année, nous sommes présents sur plusieurs quartiers nantais pour animer des ateliers sur la nutrition, la réduction des déchets, les économies d’énergie ou pour soutenir les actions des locataires. Vous avez envie d’en connaître davantage ? Venez découvrir les activités menées par notre équipe en nous contactant au : 02 40 43 42 84

  • CLCV Nantes, 18bis rue Charles Perron, 44100 Nantes
  • nantes@clcv.org

Au plaisir de vous rencontrer !

LA CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DU LOGEMENT ACCOMPAGNE LES LOCATAIRES DES QUARTIERS EN RÉHABILITATION

Depuis plus de 50 ans, la Confédération Générale du Logement (C.G.L.) assiste locataires et accédants à la propriété dans leurs démarches et la défense de leurs droits.

Si vous êtes locataire, la C.G.L. peut vous assister dans le cadre de problématiques concernant un logement indécent, des difficultés à obtenir restitution d’un dépôt de garantie, de contrôle des charges locatives et d’une manière générale sur tout questionnement juridique ayant trait au droit au logement et au droit locatif. Indépendamment de toute adhésion, il nous est possible de répondre à vos questions juridiques et vous informer sur le contenu des droits et obligations découlant d’un contrat de bail. Il vous est également possible d’adhérer à l’association afin de bénéficier d’une assistance et de conseils dans la résolution d’un litige.

Ainsi, en cas de conflit avec votre bailleur, la C.G.L. peut vous assister dans la phase de discussion et de négociation afin de permettre une résolution amiable du litige. Lorsque cette discussion s’avère infructueuse, la C.G.L. assiste également les locataires devant la Commission Départementale de Conciliation, ainsi que devant le Tribunal Judiciaire lorsque le recours à un avocat n’est pas obligatoire.

  • CGL 44 6 Place de la Manufacture 44000 Nantes
  • 02 40 74 16 85
  • udcgl44.lamanu@sfr.fr

Depuis le début du confinement lié à la crise sanitaire et maintenant dans cette deuxième vague, La CSF reste toujours en action avec les personnes, avec les familles. Maintenir les actions et les liens dans les quartiers, conjuguer les expertises, vivre la solidarité, participer à l’effort collectif pour sortir de cette crise guident les pas de chacun ! La situation de crise que nous vivons a de multiples facettes : sanitaire, sociale, économique, environnementale. Les fragilités vécues par de nombreuses familles vont aller en s’aggravant : non recours aux soins, difficultés pour se nourrir, la difficulté à payer son loyer ou à rembourser des prêts. Les pertes d’emploi, les contrats précaires entraînent des baisses de revenus. C’est le règne de la peur et de la crainte : peur pour sa santé et celle de ses proches, peur de ne pas s’en sortir financièrement, peur pour l’avenir de ses enfants.

Des mesures financières permettant à chaque personne, à chaque famille, d’avoir le minimum vital, de pouvoir faire face au paiement des loyers afin d’éviter les expulsions et donc les phénomènes d’exclusion s’imposent. Il est nécessaire de revaloriser le niveau du RSA et de l’élargir aux jeunes de 18 à 25 ans fragilisés davantage par cette crise sanitaire et sociale. OUI nous attendons donc tous de vrais changements, pour soutenir les services publics de santé. Pour s’engager durablement et rapidement dans la transition écologique pour un développement durable Ces questions concernent nos quartiers qui ont plus que jamais besoin de solidarité, d’innovations, d’audace, de courage pour relever ces défis et garantir le droit à un logement de qualité et à un cadre de vie propre et sécurisé.

La CSF est à votre écoute pour défendre vos droits de locataires, vous accompagnez dans les projets urbains, pour recueillir votre avis sur votre quartier, entendre vos attentes pour votre logement, votre immeuble

N’hésitez pas à nous contacter !

  • udcsf44@la-csf.fr - 02 40 47 56 33
  • Pôle associatif Désiré Colombe 8 rue Arsène Leloup - 44100 Nantes - www.lacsf44.org
  • Votre élue : Fari Salimy : 06 88 84 15 41

Numérique : des ateliers pour mieux comprendre

A l’occasion de la Nantes Digital Week, qui s’est déroulée du 14 au 25 septembre dernier, Nantes Métropole Habitat et ses partenaires, l’association ESTIMnumérique et l’Agence Nationale d’Aide Familiale (ANAF), ont proposé des ateliers de sensibilisation au numérique. Des temps conviviaux et pédagogiques qui ont permis à chacun de mieux appréhender les outils digitaux et leurs usages.

La crise sanitaire du COVID-19 a bouleversé la vie de millions de personnes. Pendant le confinement, beaucoup ont (re)découvert les avantages du numérique : visioconférences, école à distance, télétravail, etc. Mais cette situation exceptionnelle a aussi révélé une autre réalité : le manque de moyens ou de compétences numériques pour 17% des français.e.s. Pour réduire cette fracture numérique, plusieurs ateliers ont été organisés par NMH et ses partenaires afin d’aider les participants à monter en compétences.

  • Plus de soixante personnes ont ainsi pu participer à des ateliers avec des expert.e.s du numérique pour apprendre à mieux utiliser un ordinateur, naviguer sur internet, communiquer à distance avec ses proches, réaliser ses démarches en ligne ou protéger ses données personnelles.
  • Deux agences de proximité NMH se sont également mobilisées pour organiser des ateliers « découverte » et rendez-vous individuels à destination des séniors. Au programme : utilisation d’une tablette et/ou d’un smartphone, astuces pratiques atour de l’usage du numérique au quotidien. Ces après-midis de sensibilisation animés par des professionnels de l’Anaf et des jeunes en service civique ont permis aux participants de gagner en confiance dans l’utilisation des outils digitaux. Cette démarche, engagée en 2019 aux Dervallières auprès d’une quarantaine de locataires, va se poursuivre sur un cycle d’initiation et de perfectionnement ouvert aux séniors

Plus d'informations à venir prochainement sur le programme et les modalités d'inscriptions.

Nos partenaires :

" Je suis venue ici pour m'améliorer, car j'ai une tablette que j'utilise au quotidien, mais je n'ai vraiment que les bases et aujourd'hui on nous demande de passer par internet pour beaucoup de choses et moi j'y suis perdue !"

indique Valérie, 60 ans.

Hygiène et cadre de vie : attention aux nuisibles

C’est peut-être une habitude pour certains, mais nourrir les oiseaux qui nous entourent n’est pas une bonne idée. Graines ou vieux pain posés sur le balcon ou jetés en pied d’immeubles ne nourrissent pas seulement les volatiles mais aussi des nuisibles, comme les rats. Et leur prolifération cause des dégâts avec notamment des tunnels et terriers creusés sous les bâtiments. Sachez que le Code de la santé publique (article L. 1311-2) stipule qu’il « est interdit de jeter des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels ».

Rompre l’isolement en parlant

NMH poursuit son partenariat avec l’association Astrée. La mission de cette structure est de restaurer le lien social en accompagnant les personnes en souffrance à travers un suivi individualisé et une rencontre hebdomadaire avec un bénévole de l’association. Installée depuis 2014 sur Nantes, l’association, composée d’une trentaine de bénévoles, apporte une oreille attentive aux personnes en détresse lors d’entretiens et de rencontres hebdomadaires.

Etre aidé, parler, rompre l’isolement

Perdre un être cher, son travail, être seul(e), être au creux de la vague : nous faisons tous face, un jour ou l’autre, à un mauvais moment, une situation délicate qu’il faut traverser le mieux possible. Et c’est là que les bénévoles-écoutant de l’association interviennent. Et que l’accompagnement commence. Il peut durer plus d’un an pour aider la personne à se reconstruire et repartir de l’avant. « Les résultats sont positifs, ce qui nous a naturellement conduit à renouveler chaque année notre convention de partenariat. Il faut savoir que près de la moitié des personnes suivies par Astrée sont locataires de l’Office » indique Jean-Yves Pellegry, Responsable de service Fragilité sociale à NMH.

« Avec pour chaque cas, une écoute adaptée pour trouver des solutions. »

Contact :

  • Association Astrée
  • 7 rue de la Marne - 44000 Nantes
  • 02 28 08 05 82

Favoriser l’entreprenariat au féminin

Vous êtes une femme et vous avez envie de créer votre entreprise ? Voici un événement qui pourrait vous aider à sauter le pas : deux jours consacrés à l’entreprenariat au féminin, les 19 et 20 novembre, au Centre socioculturel du Château de Rezé.

La Maison de l’emploi de la métropole nantaise organise avec Osez entreprendre les journées de la « Création d'entreprise au Féminin ».

Témoignages de créatrices d’entreprises, ateliers participatifs, échanges pour trouver la bonne idée et gagner en confiance. Objectif : donner aux femmes des clés en matière d’accompagnement et de financement pour franchir le cap et créer sa propre entreprise.

Renseignements :

  • Maison de l’emploi : 02 40 69 36 36
LE SAVIEZ-VOUS ?

Emploi dans les quartiers : tous mobilisés !

Régulièrement, NMH et l’ATDEC de Nantes Métropole (structure réunissant la Maison de l'emploi, la Mission Locale et l’Ecole de la 2nde chance) travaillent en commun pour faire progresser la question de l’emploi dans les quartiers : participations à des forums, rencontres candidats / entreprises prestataires, présentations des métiers du logement social.

Directeur de la publication : Marc Patay Comité de rédaction : Franck Albert, Matthieu Coasne, Isabelle Six, Florian Largillière I N°ISSN : 2555-2902 Conception, rédaction et mise en page : Augural / Stratéo Photos Direction de la Communication NMH - V. Joncheray - ATDEC. Remerciements aux collaborateurs qui ont contribué à la réalisation de ce numéro.

Nantes Métropole Habitat, 26 place Rosa Parks, BP 83618, 44036 Nantes Cedex 1