Les transports, une multitude de solutions pour demain !

Pourquoi et comment réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz a effet de serre dans le domaine du transport ?

Ce sujet est extrêmement délicat puisqu’il implique plusieurs domaine d’intervention à la fois et suscite une réflexion approfondie sur le sujet. Les enjeux sont particulièrement importants pour le transport routier qui représente à lui seul près de 92 % des émissions du secteur des transports.

Carambolage entre consommation d'énergie et émission de gaz à effet de serre. Concernant le domaine du transport, il utilise majoritairement de l’énergie fossile (pétrole). Pour former cette energie, c'est simple: quand les être vivants meurent, 99% matière organique (carbone) se transforme en CO2 en milieu aérobie (avec dioxygène libre) appelé : minéralisation totale. Lors de sédimentation dans un milieu anaérobie (cô fonds marins). Cette minéralisation s'arrête dès qu'il n'y a plus d'oxygène : ce processus concerne 1% de la biomasse totale et ce sont ces 1% qui sont à l’origine des énergies fossiles. Ce processus prend des millions d’années et met donc longtemps avant de produire du pétrole. On considère donc que les énergies fossiles ne sont pas renouvelable à notre échelle.

Qu'est-ce qu'un gaz à effet de serre ? Ceux-ci sont des gaz qui se composent principalement d’H₂O; de CO₂; de CH₄ et du N₂O, forment une couche et se comportent comme une serre : ils laissent passer les IR mais retiennent une partie et les réémet vers le sol. Ces gaz sont à l’origine du réchauffement climatique qui causent la fonte des glaces, la montée des eaux … De plus, la pollution est à l’origine de nombreuses maladies et est donc dangereuse pour l’homme.

Parlons bien, parlons chiffres. Quelques pourcentages : les GES dans le monde concernant la circulation routière est responsable en 2004 d'environ 13 % des émissions mondiales de CO2. En France, l'ensemble de la consommation d'énergie est de 32,5 %. L’énergie consommée par le transport représente 29,6% de l’ensemble des émissions françaises de gaz à effet de serre , dont 79,8% concerne le transport routiers. Mais celui-ci a son importance dans la société: En effet, 83% des français utilisent leur voiture, un sur deux utilisent régulièrement les transports en commun comme le bus, le tramways, le TER, le métro et RER. Les transport en commun sont davantage utilisé en agglomérations avec 70 % pour éviter les embouteillages et le manque de parking. Dans les zones rurals, ceux-ci sont plus rares et la population se doit d'utiliser leur propre véhicule. La COP 21 à été mis en place a Paris, des accords ont été entrepris pour tenter de minimiser le réchauffement climatique.

Mais plusieurs solutions existent. Il faut solliciter les gens à utiliser les transports en commun, le covoiturage, les pistes cyclables et autres options de transport durable afin de limiter l’utilisation du pétrole et l’émission de GES. Le covoiturage, cette nouvelle forme de mobilité, repose sur la mutualisation des déplacements en véhicule particulier on va donc avoir une réduction du nombre de voiture et donc une diminution de la pollution. De nombreuses villes cherchent à augmenter la part du vélo dans la circulation urbaine afin de profiter de ses avantages en matière de santé et de transport différents, on va donc avoir réduction de la pollution. Il existe donc différents transport en commun : le tram, le train, le bus… Cela engendre une réduction de la demande en transport, ce qui implique de réduire le nombre de kilomètres parcourus par habitant et de limiter la demande de transport de marchandises, en faisant prioritairement disparaître les transports inutiles. Les faire disparaitre permettra l'amélioration de l’efficacité énergétique des différents modes de transport, notamment des modes de transport routier et aérien.

Le biocarburant : Le gouvernement a fait des biocarburants l’une de ses priorités face au réchauffement de la planète. Un biocarburant est un carburant issu de la biomasse, c'est-à-dire obtenu à partir d'une matière première végétale, animale ou de déchets. Les biocarburants sont en général mélangés à des carburants d’origine fossile comme les voitures électriques ou hybrides. L’autonomie d’une voiture électrique est d'environ 150km. C'est donc extrêmement pratique pour les trajets maison, travail (environ 20 km).

Credits:

Created with images by Activ-Michoko - "lyon electric cars station" • Ben_Kerckx - "car non panne" • Tomasz_Mikolajczyk - "mask the mask gas" • Unsplash - "light bulb lightbulb light"

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.