Entre 2 vagues Dialogue intergénérationnel à La Salle-de-vihiers

Un béret en feutre et un bonnet de rappeur, un vieux transistor et un casque de gamer, des charentaises à carreaux et des Dock Marteens rouges, ... A La Salle-de-Vihiers, des jeunes et des anciens ont échangé leurs objets et leurs idées. Les jeunes : des élèves internes du collège-lycée Notre-Dame. Les anciens : des retraités de l’EHPAD Vivre-Ensemble, situé juste à côté.

Les premiers ne sont pas les petits-enfants des seconds. Ils ne se croisent pas. Avant de se rencontrer, ils se regardaient de loin à l’aune de leurs préjugés.

Cécile Liège, sonographe, et Armandine Penna, photographe, ont fait le pari qu'ils avaient des choses à se dire. Elles les ont réunis plusieurs mercredis après-midi, lors d’ateliers de paroles et de prises de vue.

Les mots et les portraits de ce groupe de 14 à 94 ans tentent de dresser un pont entre les générations. A les écouter, à les regarder, on comprend qu'une nouvelle vague se prépare et qu'elle va remplacer l'autre. Cette autre qui, elle-même, a remplacé celle d'avant... Entre deux vagues, existe-t-il un espace pour se parler, se côtoyer, se comprendre?

LES PREJUGES…à dépasser

La rencontre entre les anciens et les jeunes commence par une phase d'observation. On se présente, on se raconte, on se juge.

Les clichés qu’une génération a sur l’autre ont la vie dure. Et reviennent d’une génération à l’autre.

Les anciens trouvent les jeunes :
“gâtés, agités, inquiets, superficiels, arrogants, inconscients ... et plus libres !" [mots issus de la première rencontre]

Ecoutez la photo sonore : les anciens comparent leur vie à celle des jeunes.

Les jeunes trouvent les anciens :
“égoïstes, ennuyants, inquiets, dépassés, éteints, arrogants... et bienveillants !" [mots issus de la première rencontre]

Ecoutez la photo sonore : les jeunes comparent leur vie à celle des anciens.

LES EFFORTS…à envisager

Pas facile de s'écouter et de se comprendre quand les uns ont connu la guerre, les autres l'abondance, certains le plein-emploi, d'autres le terrorisme et la perspective du chômage. Est-ce cela qui se met en travers du dialogue? Ou simplement le fait que chaque génération cherche sa place auprès de l'autre?

Nous les anciens, nous aimerions que les jeunes :
"écoutent nos conseils, partagent des activités avec nous, nous forment aux nouvelles technologies, expriment leur vision du monde." [mots issus de la première rencontre]

Ecoutez la photo sonore : les anciens racontent ce qui les sépare des jeunes.

Nous les jeunes, nous aimerions que les anciens :
"nous racontent leurs souvenirs, nous fichent la paix, tiennent plus compte de notre avis". [mots issus de la première rencontre]

Ecoutez la photo-sonore : les jeunes racontent ce qui les sépare des anciens.

LE DIALOGUE…à établir

Si nous nous écoutions vraiment en dépassant nos idées reçues ? Si nous dépassions les premiers clichés ? Si nous observions les points communs et les rapprochements ? Pour mettre de côté ce “conflit des générations” qui revient inexorablement; pour entretenir ce précieux échange d’expériences qui permet aux jeunes de mûrir et aux anciens de ne pas se sentir dépassés; pour que qu'elles que soient les vagues, nous tenions bon le vent, ensemble.

Notre temps est celui de toutes les générations, qu’elles regardent devant ou derrière !

Ecoutez la photo sonore : anciens et jeunes tentent le dialogue.

Merci aux anciens - Marie-Joseph, Raymond, Henri, Joseph, Raymonde, Michel, Jeannette, Marie, Josette - et aux jeunes - Margaux, Océane, Manon, Inès, Mélody, Arthur, Suzel, Gabrielle - pour leur participation active.

Merci à l'Ehpad Vivre-Ensemble et au lycée Notre-Dame pour leur accueil et leur soutien.

Musiques utilisées : Ditto / Graphic Design; Feslit / Love in the sky; Skin Drone / City Lights.

Mai 2017.

Credits:

Armandine Penna

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.