Loading

10 ans de l’ANQ anniversaire

En septembre 2019, l’ANQ a fêté son 10e anniversaire à Berne, en compagnie de près de 80 invités issus des commissions de l’ANQ, des services de santé, du monde de la politique et de la gestion.

Les oratrices et orateurs invité-e-s ont été unanimes dans leurs discours : l’ANQ a obtenu des résultats décisifs lors de sa première décennie. Et ceci, elle le doit à un long travail de structuration. L’un de fruits de ce travail est le premier contrat de qualité national de Suisse, auquel tous les prestataires de service et les agents payeurs du domaine de l’hospitalisation ont participé.

Aujourd’hui, une chose est sûre : la recherche de consensus et l’approche pratique ont porté leurs fruits. Les hôpitaux et cliniques suisses mesurent actuellement un total de 15 indicateurs de qualité pour le compte de l’ANQ. Les membres de l’ANQ, les partenaires, les patient-e-s, les médias et toute autre personne intéressée peuvent consulter ces résultats de mesure à tout moment, et ce par hôpital ou par clinique.

La directrice de l’ANQ, Dr. Petra Busch, a comparé les premières années de l’ANQ à la construction d’un immeuble résidentiel complexe. Elle a illustré les débuts comme suit : les partenaires tarifaires ont posé les fondations. Avec la création de l’association ANQ, ils ont instauré une gestion des travaux se distinguant par une culture constructive de la gestion des conflits.

En parallèle, ils ont intégré des expert-e-s motivé-e-s et efficaces, qui ont construit l’immeuble avec patience.

Un modèle pour l’avenir ? Oui ! En effet, l’immeuble résidentiel représente une performance nationale novatrice, reconnue aussi au niveau international, d’après Mme Petra Busch.

« L’ANQ est sans aucun doute qualifiée pour continuer à endosser un rôle central à l’avenir. Le bâtiment de l’ANQ possède des fondations qui se sont révélées solides et des piliers porteurs. »

Dr Petra Busch, Directrice de l’ANQ

Thomas Staubhaar, président de l’ANQ, a quant à lui souligné une fois encore l’importance de regrouper les principaux acteurs des services de santé publique suisses.

« Malgré des orientations différentes, les différentes organisations faîtières ont réussi à tirer à la même corde et à atteindre ensemble des objectifs ambitieux. »
Thomas Straubhaar, Président de l’ANQ

Dans son discours, Heidi Hanselmann, présidente de la Conférence suisse des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS), a souligné que la ténacité, la persévérance et la volonté de croire aux avantages d’une association nationale et de ne pas abandonner avaient porté leurs fruits.

La conseillère d’État Heidi Hanselmann a apporté un mètre de Biber de Saint-Gall en cadeau : 10 cm de gourmandise énergétique pour chaque année d’anniversaire de l’ANQ.

Elle a également expliqué pourquoi, en ce jour anniversaire, il était tout indiqué de revenir sur ce qui faisait l’alpha et l’oméga de l’ANQ, déclinant avec créativité les lettres A et O sur la thématique de l’assurance qualité, une thématique essentielle dans les services de santé.

En effet, A et O signifient parfois attention et observation, un avis bien connu sur le sujet. Mais l’application et l’objectivité, l’adaptation et l’opposition sont également le pain quotidien de l’ANQ. En ce jour, A et O signifiaient cependant plutôt acceptation et officialité.

Pascal Strupler, directeur de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), a lui mis l’accent sur l’objectif permanent que représente la qualité dans son discours. Il a également loué les prestations passées de l’ANQ et a aborde le sujet de la mise en œuvre à venir de la loi sur l’assurance-maladie (LAMal) révisée de 2019.

Le Prof. Dr. Urs Brügger, directeur de la Haute école spécialisée bernoise (BFH), a expliqué comment il voyait les mesures de la qualité à l’époque des likes et des émojis.

Il a remis son cadeau d’anniversaire sous la forme de pistes de réflexion. Ainsi, il a indiqué que l’ANQ pourrait réaliser des PROM (patient-reported outcome measures) dans le domaine des soins aigus et qu’il fallait accorder plus d’attention à la qualité de l’indication de manière générale.

Intermède : Ferrucio Cainero, maître dans l’art du conte, a diverti les invités de la fête avec une histoire pleine d’esprit débutant sur le personnage de Chronos, la personnification du temps...