Loading

La Playlist Réaliser une playlist par rapport à un thème au programme

Consignes

Les étudiants doivent réaliser une playlist autour du thème. Cette playlist doit contenir 3 titres. Elle sera proposée sur Spark Adobe Page. Pour chaque titre il faudra:

  • Fournir un lien public et gratuit vers le titre ou son clip
  • Fournir si besoin les paroles de la chanson, soit directement dans le texte de Spark Adobe Page, soit sous forme de texte converti en images
  • Préciser un lien explicite de la chanson avec un ou plusieurs mots-clés ou expressions du programme OU avec un aspect explicitement mentionné dans la problématique du B. O.
  • Rédiger un paragraphe de type argumentatif justifiant ce lien et analysant la manière dont ce mot-clé ou cet aspect du programme est traité

Exemple: "De la musique avant toute chose

Bénabar: "Le Cahier de Solfège" (2005)

Cette chanson de Bénabar est issue de l'album Reprise des négociations sorti en 2005, album qui fut la 4e meilleure vente en France en 2006.

Mot-clé: "solfège"

Cette chanson évoque directement un aspect fondamental de la formation musicale: le solfège. Il s'agit, comme l'explique wikipedia, d'un méthode d'apprentissage de la musique fondée sur le système de notation de la musique (lecture et écriture des partitions). Le solfège est ici abordé par le biais de son outil de pratique chez l'élève: le cahier, avec leçons et exercices. Le vocabulaire de la discipline s'y trouve mobilisé comme on le voit dans la phrase "mais qu'en ferais-je, de tous ces arpèges?", à double sens puisqu'elle connote d'une part l'inutilité a priori de ce type d'apprentissage répétitif qu'on associe au solfège et d'autre part s'est révélée au moins en partie pertinente puisque Bénabar est bien devenu musicien. D'ailleurs, toute la chanson traduit un trouble temporel dans lequel présent, passé et futur se trouvent étroitement enchevêtrés.

Philippe Katerine: "Louxor J'Adore" (2005)

Chanson de Philippe Katerine extraite de l'album Robot après tout (2005). Philippe Katerine appartient à la base à la scène française décalée. Il est auteur-compositeur-interprète, acteur, réalisateur, dessinateur et enfin écrivain. Philippe Katerine connait un succès populaire très loin de son habituelle audience avec la chanson Louxor, j'adore. Ce succès, et celui de l'album Robot après tout (clin d’œil au Human After All des Daft Punk) ne le détournent pas d'une production à la fois humoristique et indépendant comme en témoigne le spectacle monté avec la chorégraphe Mathilde Monnier dans le prolongement de cet album (voir ici).

Mot-clé / élément de la problématique: "elle [la musique] est liée à la fête et à la danse"

Cette chanson évoque une soirée dans une boîte de nuit, le Louxor, qui n'est pas celle parisienne, ancêtre du cinéma de Barbès, mais une boîte de nuit de province qu'a fréquenté Philippe Katerine. Le ton humoristique montre la diversité du public venu faire la fête en dansant mais surtout le comportement de déception et de frustration dès lors que le chanteur "coupe le son". Le "son", c'est-à-dire la musique, y apparaît bien comme l'élément essentiel, le moteur de la fête. Sans elle, tout s'arrête. Enfin, si les gens adore danser sur la musique, cette chanson nous dit aussi le plaisir de celui qui observe la fête, du témoin de la danse et de la joie.

Georges Brassens: "Trompettes de la renommée" (1962)

Cette chanson sort en 1962, au sein d'un album éponyme. Georges Brassens y explique les raisons qui le poussent à refuser de participer à des émissions et opérations de promotion de type publicitaire, comme le souhaitait à l'époque sa maison de disque.

La chanson, par ailleurs puissante et pertinente pour notre thème, comporte un couplet à nos yeux problématique car ouvertement homophobe. Il se situe entre 3'56'' et 4'33'' de la vidéo ci-après. On pourra donc arrêter la chanson à ce moment ou sauter sans vergogne le passage incriminé. Les paroles reproduites ci-dessous font également l'impasse sur ce couplet dispensable.

Nota Bene: cette mise en perspective dans le choix de la chanson et dans son cadrage doit vous inviter à vérifier que les chansons que vous allez vous-mêmes choisir ne contiennent pas des propos homophobes, misogynes, racistes ou antisémites.

Expression: "emboucher la trompette de la Renommée"

L'intérêt de cette chanson pour notre thème est qu'elle convoque une expression ou figure peu usitée: celle de la "trompette de la renommée", ici au pluriel. Cette expression fait référence à une divinité romaine, Fama, possédant une trompette dédiée la renommée (et une autre aux ragôts). On peut en voir un exemple ci-dessous.

"Fama", "Fuente de la Fama", fontaine à Madrid réalisée par Pedro de Ribera en 1732

La chanson repose sur une jeu de mot entre l'expression "emboucher la trompette de la Renommée" et "être mal embouché" qui signifie être désagréable, grossier dans ses paroles ou dans ses actes (Larousse). Brassens joue aussi certainement avec l'autre dimension de Fama, celle des ragots. Il dénonce dans cette chanson l'impératif de dévoilement de la vie privée des célébrités afin de leur assurer une forme de publicité auprès du public. Il refuse l'idée qu'il faille, pour assurer son succès et le rendre pérenne, durable, exister auprès du public à travers rumeurs et éclats concernant la vie privée et l'intimité de l'artiste. Il y voit de la grossièreté. On notera d'ailleurs que Fama est censée rendre immortels les héros quand il s'agit là, par les ragots de faire durer dans un présent à peine allongé, la notoriété.

Et maintenant, à vous!

BOnus track: Sia et la vitesse

Il aurait été également intéressant, et stimulant, de proposer une playlist sur l'autre thème au programme en 2021: "À toute vitesse!". Et dans cette perspective, et pour changer d'univers musical, nous vous proposons une sélection monographique autour de la chanteuse Sia.

Ici seront indiqués titres des chanson, informations, citation, clips et paroles. L'exercice consistera à:

Précisons en outre que dans deux des trois clips (ainsi que dans cette image de fond), ce n'est pas Sia que nous voyons, mais la (très) jeune Maddie Ziegler, danseuse régulière des clips de l'artiste depuis 2014. En effet, depuis le succès de son sixième album, 1000 Forms of Fear, Sia limite ses apparitions publiques afin de protéger sa vie privée et son mode de vie en général. On ne la voit plus désormais que derrière une perruque aux cheveux noirs et blancs. On la voit ainsi fugitivement au micro dans le 3e clip présenté ici, issu d'une performance, le concert "All Access" de 2016, dont on peut découvrir là une captation intégrale.

1. Sia, "The Greatest" (2016)

"Uh-oh, running out of breath, but I Oh, I, I got stamina..."

2. Sia, "Chandelier" (2014)

"Keep my glass full until morning light, 'cause I'm just holding on for tonight"

3. Sia, "Unstoppable" (2016)

"I'm unstoppable I'm a Porsche with no brakes"
Created By
aurélien pigeat
Appreciate