Loading

Histoire du musée En quelques dates

L’inspecteur général de la Marine Henri-Louis Duhamel du Monceau (1700-1782) offre à Louis XV sa collection de modèles de navires et de machines d’arsenaux. Les objets sont exposés au Louvre, dans la « salle de marine » rattachée à la nouvelle École des ingénieurs-constructeurs de vaisseaux. Quelques-uns de ces modèles forment aujourd’hui le cœur historique des collections du MnM.

Le musée de la Marine au Louvre

1793

12 août. La Convention décide la fermeture des Académies et appose les scellés sur la salle de marine au Louvre.

1794

14 septembre (28 Fructidor An II). La collection de marine du duc d’Orléans est saisie. Elle rejoint, avec les modèles confisqués aux émigrés, les collections du ministère de la Marine.

1811

Sur ordre de l’Empereur, une collection de modèles des différents types de bâtiments de la marine de guerre est constituée au château de Trianon : une quinzaine de modèles illustrant la marine de l’Ancien Régime et celle du Premier Empire sont exposés dans la galerie principale.

1814

Création du musée naval de l’arsenal de Toulon.

Le ministère de la Marine souhaite établir un musée naval au Louvre.

1822

Création du musée naval de l’arsenal Rochefort.

1826

Création du musée naval de l’arsenal de Brest.

1827

27 décembre. Charles X signe l’ordonnance portant création du musée de la Marine au Louvre, sous le nom de « musée Dauphin » en l’honneur du duc d’Angoulême, grand amiral de France. Cette appellation disparaitra en 1830 au profit de « musée de marine », « musée de la marine » ou « musée naval ».

Les œuvres rassemblées proviennent des collections du ministère de la Marine, des arsenaux et de leurs ateliers de modèles, de la galerie de Trianon et de l’ancienne salle de marine au Louvre. Le musée est placé sous l’administration conjointe des Beaux Arts et de la Marine. Il occupe sept salles au premier étage de l’aile nord du Louvre, coté rue de Rivoli, et possède un atelier de modélisme. Pierre Zédé (1791-1863), ingénieur de la Marine, en devient le premier conservateur.

1829

Versement au musée de la collection d’ethnographie provenant de la vente du cabinet de Vivant Denon. Le fonds ethnographique du musée de la marine va se développer tout au long du XIXe siècle.

1832

Rédaction du premier inventaire du musée qui comporte 1272 numéros (1/3 concerne la collection navale et 2/3 la collection ethnographique).

1836

Création du musée naval de l’arsenal de Cherbourg.

Apollinaire Lebas (1797-1873), ingénieur de la Marine, est nommé conservateur du musée de la Marine au Louvre.

1838 - 1842

Transfert du musée de la Marine dans 14 salles situées au second étage du Louvre, au dessus de l’emplacement précédent.

1848

Le musée de la Marine, comme tous les musées nationaux, est rattaché au ministère de l’Intérieur, ce qui le place sous l’administration exclusive des Beaux-Arts.

1849

Le peintre de la Marine Antoine Léon Morel-Fatio (1810-1871) est nommé conservateur adjoint, puis conservateur en 1851.

1850

Le musée du Louvre est divisé en six départements ; le musée de la Marine en est le sixième.

Publication du premier catalogue du musée de la Marine.

Le fond Pâris

1871

Le VA Edmond Pâris (1806-1896), membre de l’Institut, est nommé conservateur du musée. entre 1871 et 1893, contribue à donner à cette collection la figure originale qui est la sienne. Considéré comme un des fondateurs de l'ethnographie navale, il fait construire par l'atelier du musée près de 400 modèles d'embarcations traditionnelles des côtes d'Europe, mais surtout d'Asie et d'Océanie, sur le point de disparaître du fait du développement de la propulsion vapeur.

Ces modèles sont construits d'après les relevés et dessins effectués par lui-même et par son fils, officier de marine, tout au long du XIXème siècle. Le fonds Pâris, exceptionnel et sans équivalent dans le monde, conserve la mémoire de la navigation traditionnelle de la première moitié du XIXe siècle.

1893

Décès de l’amiral Pâris qui après 22 années de dévouement à la direction du musée a considérablement augmenté ses collections et sa renommée scientifique.

1898

Le musée de la Marine occupe au Louvre 19 salles et 2 galeries. Six salles sont consacrées aux collections ethnographiques.

1905

Les collections ethnographiques du musée de la Marine sont versées au musée des Antiquités nationales de Saint-Germain en Laye, au musée d’Ethnographie du Trocadéro et au musée Chinois de Fontainebleau.

1919

Décret du président de la République rattachant le musée de la Marine au ministère de la Marine.

Le musée de la Marine au Palais de Chaillot

1935

La direction des Beaux-Arts propose d’affecter au musée de la Marine une partie de l’aile Passy du Palais de Chaillot que l’on construit en vue de l’Exposition Universelle de 1937.

1939

Faisant suite à l’ordre d’évacuation des collections émis par la Direction des Musées Nationaux, les collections du musée sont réparties entre trois dépôts : 135 caisses partent pour le château de Chambord, 235 caisses pour le château de Serrant et 262 caisses, ainsi que toute la bibliothèque et le mobilier, rejoignent les sous-sols du Palais de Chaillot.

1942

Retour à Chaillot des caisses évacuées au château de Serrant (celles de Chambord reviendront l’année suivante).

1943

5 août. Ouverture officielle du musée de la Marine au Palais de Chaillot.

Le CC Jacques Vichot (1906-1990) est nommé conservateur.

Mise en place d’un chantier intellectuel chargé de recueillir et classer toute la documentation maritime nécessaire à l’établissement d’un centre de documentation associé à la bibliothèque du musée.

1944

Inauguration en décembre de la première exposition temporaire du musée de la Marine, « La Marine au combat ».

1947

Par décret, le musée est rattaché directement au ministre de la Marine et quitte la tutelle du Service Historique. Le directeur du musée est chargé de l’organisation des musées navals des arsenaux dont les collections sont peu à peu intégrées à l’inventaire général du musée.

Un musée en réseau

Le rattachement officiel en 1947 de la gestion des musées dits "des ports", héritiers des anciennes salles des arsenaux des XVIIIe et XIXe siècle, crée un véritable réseau national. Ces musées (Brest, Cherbourg, Lorient, Toulon…) ont été durement éprouvés par les bombardements. Un énorme travail de restauration, tant des bâtiments que des collections, est entrepris.

Devenu établissement public national à caractère administratif en 1971, le musée est chargé d'assurer la conservation, la présentation, l'enrichissement de ses collections dans tous les domaines de la marine, notamment ceux de la Marine nationale, des marines de commerce, de pêche, de recherche océanographique, ainsi que les sports nautiques et la plaisance. Il acquiert ainsi une autonomie de gestion, sous tutelle du ministère de la défense.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a copyright violation, please follow the DMCA section in the Terms of Use.