Loading

"Un amour de graffiti" sur le château d'If Pas de panique pour ceux qui ont raté l'exposition, nous avons testé pour vous...

L'exposition en images

affiche de l'exposition "Un amour de Graffiti"

L'exposition "Un amour de graffiti" s'est clôturée ce dimanche 4 Novembre au large de Marseille, sur l'île du château d'If. Trois artistes de Street art y exposaient leurs œuvres dans le cadre du projet culturel "MP2018, quel amour !". Des navettes maritimes entre le Vieux-Port et les Îles du Frioul permettaient l'accès au château. Depuis le 22 Mai, la prison d'Edmond Dantes avait repris des airs de jeunesse, portant sur ces murs des graffitis en tout genres ...

Entrée du Château d'If ... Ancienne prison connue notamment grâce au comte de Monte-Christo d'Alexandre Dumas.
  • Voici les oeuvres de Madame, artiste de Street art qui interroge son public sur le thème de l'amour et du temps. Elle utilise des collages de textes et d'images pour évoquer l'isolement et la solitude propice à l'évasion des sentiments. L'artiste met en relation deux lieux : celui de l'emprisonnement que représentait le château d'If avec celui de la rue. Ces deux espaces d'expression sont le support de nombreux témoignages d'amour.
Photos d'une oeuvre sur le thème de l'amour signée Madame, sur le toit terrasse du château.
Celui qui se place sur le plus haut point de l'île entend sa voix et celle des autres résonner.
Photos de l'oeuvre de Madame sur le thème du temps, située dans la tour gauche.

La tour gauche de l'ancienne prison avec une vue sur Marseille.

  • La plasticienne Marie Chéné et le typographe David Poullard se sont exprimés librement sur les murs, les sols et les extérieurs de l'île. Ce qu'ils appellent " Les mots d'angles", est l'utilisation les angles du décor afin "d'ouvrir les mots en deux et d'y regarder à l'intérieur." Une vrai chasse aux mots dans les recoins de l'île et de sa prison.
"es prit", "si tué", "fou gueux", "enfer mer", "mur murant", "cou rage", "pas sage", "pré cieux", "fer vent"
  • Le dernier artiste, Lionel Briotvient, cherche à montrer une certaine détresse humaine, des détails comme les griffures, les rayures, les incisions et les empreintes à travers la photographie. Il sélectionne un moment de la journée pour pouvoir jouer sur les ombres et la lumière. Ainsi il place ses oeuvres dans un contexte de temps avec des traces éternelles.
Dans les salles de la prison, les traces de Lionel Briotvient.
Une salle lui est spécialement dédiée.
  • Le mur entier d'une salle est consacré à l'expression de chacun. les visiteurs pouvaient dessiner librement sur l'espace proposé.
mur de graffitis du public

Le château d'If est un lieu historique et mystérieux à découvrir. Il se situe à seulement 30 minutes en bateau du Vieux-Port de Marseille.

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.