Vietnam 3 semaines du sud au nord

HO CHI MINH/Saigon

Arrivée matinale à Ho Chi Minh, ancienne Saigon, après 12h de vol. On est en décembre et c'est normalement la saison sèche dans le sud du pays. Apparemment, la pluie a décidé de faire du rab'.
Historiquement, le Vietnam et la Chine ont été très proches. La présence de cette dernière est très forte et est visible partout, notamment dans les temples bouddhiques.

Au Vietnam et comme dans beaucoup de pays d'Asie du Sud, la rue est un véritable étal à ciel ouvert. Tout se vend et tout s'achète !

Dans le quartier chinois

HUé

Direction le centre et la ville de Hué, ancienne capitale du Vietnam, où je découvre que décembre n'est pas le meilleur mois pour visiter la région. Je passe donc deux jours sous la pluie à visiter la Cité Impériale et les tombeaux des anciens empereurs avec Yvonne et Mischa, deux allemands rencontrés dans un café.

DE Hué vers Hội An

Yvonne et Mischa étaient à Hội An la veille de notre rencontre. Ils n'y sont restés qu'une journée car la ville a été inondée suite aux pluies diluviennes des précédents jours. Quand ils me racontent ça, je commence sérieusement à me demander si c'est une bonne idée de remonter vers le nord. J'envisage soit de redescendre dans le sud et ses plages de sable fin ou alors aller au Cambodge où je sais qu'il y fait beau, y étant allé l'année dernière à la même période. Je décide quand même de poursuivre ma route et d'aller à Hội An, ville qui m'a été recommandée par plusieurs personnes.

Bateaux de pêcheurs sur une des plages où les américains ont débarqué pendant la guerre.

Sur la route vers Hội An

Hội An

J'ai de la chance, il fait beau quand j'arrive à Hội An ! Je passe donc 3 jours à arpenter en long, en large et en travers les rues de la vieille ville et la campagne environnante. Hội An a été épargnée par la guerre et a donc gardé ses maisons avec leur architecture de l'époque. Le soir venu, toutes les rues et les devantures des boutiques sont illuminées par des lampions. Hội An est aussi réputée pour ses tailleurs proposant des vêtements sur-mesure à tarif imbattables mais dont je n'ai pas pu profiter car voyageant avec un sac à dos pas très grand.

Dans chaque ville on peut trouver un marché et Hội An n'échappe donc pas à la règle !

HANOï et Baie de Ha Long

Je décide donc de continuer vers le nord malgré mes doutes sur la météo. Advienne que pourra ! La baie de Ha Long c'est comme Angkor au Cambodge, c'est le site à voir. Forcément, cela rime avec touristes et donc il y a une multitude d'agences proposant une croisière dans la baie. Difficile alors de faire le tri. L'agence avec qui j'avais prévu de faire la croisière et qui m'a été recommandée n'a pas de place avant deux semaines (je n'ai pas réservé avant). Je trouve une autre agence dans mon guide et en recoupant avec des avis d'autres voyageurs (merci Internet!) je réserve une croisière sur un bateau de 3 jours/2 nuits dans la baie de Ha Long et sur l'ile de Cat Ba. Je passerai donc Noël dans la baie d'Ha Long ! Ce n'est pas le séjour le moins cher que j'ai trouvé mais attention aux tarifs alléchants qui peuvent réserver des surprises... Il faut mieux payer plus cher afin de s'assurer un séjour agréable, on ne vient pas à Ha Long tout les ans ! En attendant le départ, je visite Hanoï, la capitale du pays. C'est l'hiver, il fait en moyenne 23 degrés en journée et les locaux se baladent en doudoune et en écharpe ! Hanoï est une ville très agréable qui a gardé ses bâtiments de l'époque et ses petites ruelles dans lesquelles marcher est un véritable parcours du combattant entre le flot des scooters, les étals sur les trottoirs, les voitures et les vans transportant les touristes !

La baie de Ha Long et ses célèbres rochers sortant de l'eau
Villages flottants dans la baie

Le temps n'a pas été de la partie pendant la croisière. Pas de ciel bleu de cartes postales mais un ciel couvert (qui s'est dégagé sur le chemin du retour !) qui donnait un côté mystérieux à la baie ce qui n'était pas désagréable au final. Par contre, pas de baignade vu les températures fraiches à part un petit saut dans la mer depuis le pont du bateau histoire de !

Retour à Hanoï après 3 jours dans la baie. Je passe la soirée du retour avec Richard, un anglais, et Andy, un australien, que j'ai rencontré sur le bateau. On boit plus qu'on ne mange, la bière est à 50cts le verre (quasiment une pinte) !

SAPA

Ma prochaine étape est Sapa, dans le nord du Vietnam. La région est réputée pour ses paysages montagneux, ses rizières en escalier et ses ethnies. On peut s'y rendre depuis Hanoï soit en bus, soit en train de nuit. J'opte pour le train, plus "typique". Le trajet prend environ 8h. On n'arrive pas directement à Sapa mais à Lao Cai où il faut prendre un bus qui amène à Sapa. Que dire de Sapa? Rien. Je n'ai vraiment pas accroché à la ville qui n'est qu'un point de départ pour les treks dans la région. Il y des constructions partout, essentiellement des hôtels, ce qui fait craindre pour les années à venir. Tant mieux pour les locaux car cela leur donne du travail mais le développement à l'air de se faire beaucoup trop vite et dans des proportions démesurées. En plus il pleut et avec le brouillard, on ne voit rien à 10m. J'ai réservé un trek de deux jours avec une agence locale et qui se dit éthique: elle emploie que des femmes Hmong et leur verse un salaire décent. Comme pour la baie de Ha Long, il y a une multitude d'agences proposant des circuits guidés à Sapa avec des prix faisant le grand écart. Là encore, je ne choisi pas la moins chère, voulant être sûr que ma guide soit rémunérée correctement et aussi pour ne pas être avec un groupe de 30 personnes. Ma guide s'appelle Khu, 21 ans, à peine 1m50 et gambade dans les rizières boueuses (il a plu les jours précédents) avec une facilité déconcertante alors que moi je manque de tomber à chaque pas. Je passe la nuit chez l'habitant avec 7 autres voyageurs et on se fait une partie de billard dans un village au milieu de nul part. Improbable...

Village Hmong
Rizières en escalier
Khu

Je passe le réveillon du 31 dans le train nuit qui me ramène à Hanoï, extinction des feux à 21h !Je décide de passer les quelques jours qu'il me reste à Hanoï que je préfère à Saigon qu'il faut que je rejoigne de toute façon car mon vol de retour part de là.

Bonus

Je crois que j'ai jamais aussi bien mangé pendant un voyage. Jamais je n'ai été lassé des plats vietnamiens. Le plus dur à chaque fois a été de choisir quoi manger tellement tout avait l'air bon ! On peut manger partout, n'importe quand et pour 3 fois rien.

C'était juste trop bon
Created By
Luc Ung
Appreciate

Made with Adobe Slate

Make your words and images move.

Get Slate

Report Abuse

If you feel that this video content violates the Adobe Terms of Use, you may report this content by filling out this quick form.

To report a Copyright Violation, please follow Section 17 in the Terms of Use.